Nous avons un nouveau guérisseur du clan de l'Ombre. Viens l'acclamer ici!

BON ANNIVERSAIRE LW Viens là.
Nos nouveaux modérateurs pour l'été par là.

Recrutement de juges EÉF en cours ici.

Partagez | 
 

 Obsession Maléfique (feat. Iris)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Obsession Maléfique (feat. Iris)   Mer 22 Juin - 14:59

Obsession Maléfique
Le mal plane sur mes dunes
« Je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu » Jules César

***** Éloge du mal *****

Aux entités maléfiques peuplant le beffroi des Enfers, a tous ces spectres incommensurablement mauvais je dis merci. Chacun des signes noirs qui m'atteignent pervertisse mon cœur jour après jour en le lacérant de leurs griffes aiguisées et imprégnées du poison du Mal. Si tel est mon destin alors je m'y soumettrai mais si la vie me laisse le choix, l'incertitude rongera mon être.


***** Éloge du mal *****



« O n a toujours été sourd à mes appels au secours. Toujours lorsque j'envoie un message d'aide, il me revient à la figure. Personne n'a jamais compris la détresse dans laquelle je suis. Je suis enfermé dans ma bulle, pourtant une simple vitre de verre me sépare du monde paradoxal dans lequel vous vivez. Sauriez-vous me secourir, vous guerriers de l'ombre ? »

Lumière du Crépuscule observait la direction pointant vers le Clan de l'Ombre. Oui, il se demandait pourquoi il n'avait aucun amis, pourquoi personne n'était là pour lui. Quelle malheur, lui qui devait normalement être un félin célèbre car il était le fils d' Étoile Filante. Mais personne, jamais personne n'avait été là pour lui ne serai-ce pour l'aimer.

Les quatre chênes se dressait tout autour de lui comme un rempart à l'influence sur son esprit. Leurs feuillages étaient si apaisant. Il se sentait si bien avec eux. Comme si il était dans leurs entrailles. Ces arbres sonnaient comme des confidents pour lui.

Seulement, il était loyal au clan de son père, il avait juré fidélité aux siens devant le Clan des Étoiles, autrement dit, devant son paternel lui même. Que deviendrait-il s'il trahissait ses origines ? Valait mieux même pas y penser.

Qu'adviendrait-il de lui à présent ? Son introspection durerait-elle assez pour avoir toutes ses réponses ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Obsession Maléfique (feat. Iris)   Jeu 23 Juin - 14:45

Nous sommes tous égaux face aux sentiments
Même si on ne le montre pas tout le temps.

*
* *

~Par un temps morose, quand le brouillard se dépose lentement sur la terre, et que la rosée s'installe délicatement sur les feuilles et les brins d'herbes humides. C'est à cet instant que la guerrière sors, quand personne n'est là pour lui demander un service, quand il n'y a personne à aider, personne à écouter. Quand sa journée est aussi morose que le temps, aussi tranquille que les chats qui s'endorment. Mais qui se souci vraiment d'elle ? Elle est là quand ça ne va pas, quand il y a un problème à régler. Pourtant qui est là pour l'écouter ? Il n'y a plus personne pour épancher son chagrin. Non il n'y a jamais eut personne. Depuis qu'elle est née, depuis qu'elle a grandit, depuis qu'elle est là ou ici. Pourquoi faire tout cela quand personne ne vous retourne la pareille ? Elle qu'on pense si sage, si résolu et insouciante. Elle aussi souffre mais en silence, car nous sommes tous égaux face à nos sentiments, mais elle, elle ne le montre pas tout le temps. Jamais. Seule. Trop seule. Éperdue de douleur, Perdue dans une enfance de liberté, enchaînée par son passé. Trop loin de toi, trop près peut être. Eux qui l'ont sauvé contre son gré, elle qui aurait préféré mourir. Elle qui ne connaissait rien à la vie, elle qui ne connaissait rien à la mort, elle qui ne se connaissait pas, elle qui ne te connaissait pas. Rien sans souci sans problème, aucune controverse dans son esprit simple d'enfant, un esprit qui a pourtant grandi, trop grandi sûrement.

~Et dans cette matinée elle se promène, ombre parmi les ombre, douleur au milieu de la nature. Sous les chêne, sous les sapins, sous le soleil, la dureté de la vie est partout la même. Libre, un mot si doux et si tranchant aux oreilles de Libertine, elle qui était, elle qui voudrait, elle qui ne peux pas. Peut pas être Libre. Mais ses chaînes invisibles, reliées à son cœur, embrumée de malheur, si seulement elle était parti, si seulement elle n'existait pas. Pelage blanc au milieu de la brume, Yeux dorés au milieux du paysage incolore, une existence en noir et blanc que personne ne vient troubler. Être entouré de tant de personne et pourtant être seule, inconnu, la tête basse, la queue traînante. Une routine qu'elle connaît si bien, un camp qui ne la connaît pas ou peut être trop, des chats qui viennent la voir quand ils ont besoins d'elle, des félins qui ne se soucient que d'eux même.

~Dans cette nature soumise elle aussi, autant résignée qu'Esprit d'Enfant, la féline est toujours là, pleurant dans les bois, sans voir où elle va, sans regarder nul part. Juste cherchant un échappatoire. Qui n'existe pas. Pas pour elle en tout cas. Et les larmes qui coulent, son cœur insensible et pourtant si vulnérable, un cœur enfermé, pris au piège. Une nouvelle identité, un nouveau tour de manège. Qui a duré longtemps. Trop longtemps. Qui dur toujours. Encore. Un jour. Dès Lors. Elle t'aime. Te hais. Ne sait plus trop tout de même. Car tu l'as laissée. Car est ce le sort qui s'acharne ? Son destin est si complexe ? Son cœur qui s'est armé, protégé, moulé dans la glace. Une glace impénétrable,mais un jour peut être fondra t-elle. Telle est sa vie, sa vie en tout cas, faite de questions sans réponse, Esprit d'Enfant, elle qui n'a rien connu, et qui maintenant en connaît trop. Elle te désire, Elle te désire. Te voir Morte. Mourir. Trop tard. Car un soir cela s'est passé. Trop tard pour te le dire. Te dire qu'elle t'aime, qu'elle ne regrette pas. Juste une chose. Ne pas être morte.

~Quand elle arrive enfin à l'orée des quatre chênes, ce lieu où se dressent les nobles arbres, un lieu calme. Son cœur palpite. Elle ne l'avait même pas remarqué, mais elle venait de courir. Du camp jusqu'ici. Enfermée dans ses pensées, presque léthargique. Enfin elle se calme, repart plus lentement. Et au loin elle aperçoit un chat au pelage blanc, semblant triste, comme une âme égarée qui se cherche. S'approchant alors, sans que l'inconnu la remarque, elle se faufile derrière lui et sens son odeur provenant du clan du vent. Enfin elle s'arrête, et le fixant, elle le contourne. S'assoit à quelque mètres de lui. Sa musculature imposante se dresse au milieu de l'herbe, cachant de sa faible ombre, La guerrière du clan de l'ombre. Sans laisser au matou le temps de s’étonner, elle dit d'une voix clair, limpide, et douce, un sourire collé au lèvre. Habituel.

    << Bonjour, je ne veux point t’offenser de ma présence, mais je crois savoir que tu as besoin d'aide, si tu veux je suis là, mais si je te gêne, ce que je ne veux point, je me retire. >>

~Sereine. Calme. Tout le contraire de la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Obsession Maléfique (feat. Iris)   Ven 24 Juin - 14:47

<< Bonjour, je ne veux point t’offenser de ma présence, mais je crois savoir que tu as besoin d'aide, si tu veux je suis là, mais si je te gêne, ce que je ne veux point, je me retire. >>


D ans un silence presque dérangeant, elle avait fait son apparition. D'un regard pur, sans une ombre néfaste, elle le guettait, sereine, sans une seule trace d'inimitié. Il lui semblait pourtant desceller un certain poids pesant sur son âme. Mais, il la connaissait à peine, c'était la première fois qu'il voyait ce félin dans les parages. Un pelage blanc, comme le sien, aveuglant littéralement Lumière du Crépuscule, avait élu domicile sur la peau de la chatte. Elle était l'un de ces chats recelant la blancheur éternel de la neige en eux. Il flaira instinctivement l'air. Aucun doute, elle était l'une des leurs, un guerrier de l'Ombre. Pourtant, il ne l'a voyait pas du tout avec ce Clan si cruel, au contraire, elle était trop douce et tranquille. Elle ne possédait en aucun cas la folie meurtrière des guerriers de la pénombre. Sa tranquillité le rassurant, il se décida enfin à parler.

« En aucun cas tu m'as offensé de ta présence, je suis Lumière du Crépuscule, un guerrier du Clan du Vent, j'ai cru comprendre que tu étais du Clan de l'Ombre... »


E lle répondit d'un simple hochement de tête. Mais une question résonnait en lui; comment avait-elle su pour son désagrément morale ? Le laissait-il autant transparaitre ? Certes, tout au fond de lui, la solitude avait rongé sa joie et sa gentillesse, même si l'apparence qu'il donnait aux autres ne correspondait pas réellement à son état d'esprit.

« Oui, jeune guerrière, tu as vu ce que d'autres n'ont jamais vu jusqu'à présent. Tout les jours je porte un masque cachant la vérité. Les abimes ténébreuses détruisent la moindre parcelle de lumière en moi... Je ne sais plus qui je suis, je ne sais pas ce que je serai. »

L es quatre chênes cloisonnant les deux félins semblaient masqué le soleil... L'air devint lourd, aussi lourd que la peine qui s'était agrippé au cœur de Lumière du Crépuscule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Obsession Maléfique (feat. Iris)   Ven 24 Juin - 15:43

Suis je quelqu'un finalement ?
Ma place n'est -elle pas aux firmaments ?


*
* *

~Le silence se fit lourd, impénétrable, comme si le monde en cet instant s'était arrêter de tourner. Le matou, seul dans sa détresse, observait Libertine. Comme si devant lui se trouvait la clé d'un mystère. Non résolu. Mais déjà perdue dans ses pensées, Esprit d'Enfant se demandait ce que l'inconnu avait pu vivre durant sa vie pour être aussi triste aujourd'hui. En cette matinée bien fraîche, où les deux félins se rencontraient pour la première fois, tous les malheurs du monde semblaient d'être rassemblés aux quatre chênes. Mais n'était elle pas bien seule dans sa vie ? Mais pourquoi s’apitoyer sur son sort quand tant de chat vivaient eux aussi dans la miséricorde ou le deuil ? Pourquoi te porter autant d'attention, à toi qui n'es plus là au lieu de profiter de ceux qui reste, vivants, ou bien triste. Ceux qui reste sont toujours les plus souffrant, que ce soit dans la vie ou dans la mort. Elle ne savait rien de toi, et pourtant elle t'aimait dès le premier instant ou elle croisa ton regard. Amour maternel me diriez vous. Mais comment aimé quelqu'un qui était plus une statue qu'un personne vivant ? Quelqu'un qui vous a fait tant de mal ? Mais bon en même temps quand on ne connaît rien de la notion du mal... Mais qui en a vraiment conscience, hin ? Personne. Ceux qui se disent bons alors que ce ne sont que des opportunistes, ceux qui se disent aider alors qu'ils se moquent, ceux qui te font du mal et pourtant tiennent à toi... Si triste, si complexe. Nous avons complètement oublié toutes nos valeurs. Mais ce ne sont guère ces pensées qui agitaient la guerrière au beau pelage blanc, car oui hin on l'avait sans doute remarqué, mais je m'égare. Elle, elle ne pensait plus qu'à la mort, elle qui était là et qui prodiguait ses conseils, elle qui était sis sage. Elle qui faisait tout le contraire de ce qu'elle disait. En définitive quel sage mensonge ! Mais sa vie n'est elle pas un mensonge en lui même... ?

~Bref tout cela ne nous avance pas beaucoup. Donc je disais. Le guerrier inconnu observait fébrilement la belle guerrière, observant son air serein, et sage, sa tranquillité permanenta. Même si au fond elle bouillonnait de haine et de rage, portant sur ses épaules le triste fardeau de tout ses camarades, comme si cela pouvait lui faire oublier pour un temps qu'elle non plus elle n'allait pas bien. Sûrement surpris de l'intrusion de Libertine, et de son odeur, le chat devait se sentir rassurée de la sagesse qui émanait de son interlocutrice. Alors il dit, se décidant enfin à parler :

    « En aucun cas tu m'as offensé de ta présence, je suis Lumière du Crépuscule, un guerrier du Clan du Vent, j'ai cru comprendre que tu étais du Clan de l'Ombre... »


~Bizarre... Lumière du Crépuscule, un nom qu'elle reconnaissait vaguement, mais ou l'avait elle entendu ? La fin de sa phrase était teintée d’étonnement, comme si le jour de sa conception on s'était trompée, et on ne sait par q uel hasard la petite s'était retrouvée dans le clan de l'ombre ! Malheureusement la vérité était bien autre. Même si, effectivement, la chatte n'avait rien à faire dans un clan. Elle même le savait. Alors perdue dans une réponse passée au crible, et qui éclipserait les autres interrogation du matou, elle hocha la tête d'un r distrait, l'esprit dans les nuages. Lumière du Crépuscule donc, devait trouvé bien étrange ce qu'avait dit la guerrière à son sujet. Mais ce que le guerrier du vent ne pouvait savoir, c'est que la féline arrivait à ressentir cela chez les gens, leur désespoir, leur tristesse et la douleur qui les hantaient. C'était comme ça. Éclipsant la question qui lui tournait dans l'esprit, le félin rajouta, d'un air plus sombre :

    « Oui, jeune guerrière, tu as vu ce que d'autres n'ont jamais vu jusqu'à présent. Tout les jours je porte un masque cachant la vérité. Les abîmes ténébreuses détruisent la moindre parcelle de lumière en moi... Je ne sais plus qui je suis, je ne sais pas ce que je serai.>>


~Sa réponse ne surprit aucunement Esprit d'Enfant. Qui au plus profond d'elle même avait déjà compris ce qui n'allait pas chez cet être. Alors l'air devint lourd entre les deux chats, comme si toute la peine du monde s'agrippait au cœur de Lumière du Crépuscule. Que de malheur, que de souffrance ! Plongé dans l’errance. Mais nos âmes ? Ou sont donc passées vos années de bonheur, et d'insouciance ! De silences langoureux, de plaisir simples! Mais la vie, la vraie, est trop loin de nous à présent... Alors comme si elle accomplissait son devoir, car elle était certaine que son destin se trouvait là, ici, à cet instant, précis, elle dit d'un ton doux, qui pourtant au fond, était grave :

    << Eh bien moi aussi je vais me présenter. Tout d'abord si tu trouves incongrue que je sois dans la clan de l'ombre c'est à cause d'un drame familial produit il y a longtemps, je leur doit la vie, même s'il ne l'ont pas laissé mourir. Bref, je me nomme donc Esprit d'Enfant, ou Libertine, du clan de l'ombre. Mais dans mon cœur, libre et solitaire. Si tu veux tout savoir je suis là pour écouter les chats, épancher leur chagrin. Je suis toujours là. Voilà sans doute pourquoi j'ai ressentit ton égarement, et que toi, tu ais capté la lourdeur de ma tâche peser sur mes épaules. >>

~En racontant tout cela, la guerrière avait mis en confiance son interlocuteur. Ce qu'elle avait toujours su faire a merveille. Mais en aucun cas croire que c'était une manipulatrice. Car pour elle, son rôle était d'aider, atténuer les souffrances. Jusqu'à tuer. Ce qu'elle aurait tant aimé qu'on lui fasse quand elle était plus jeune. Mais rien n'est perdu. Il vaut mieux tard que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Obsession Maléfique (feat. Iris)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Obsession Maléfique (feat. Iris)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obsession Maléfique (feat. Iris)
» L'orbe maléfique
» aura maléfique , combat ? ... ( libre )
» Un forum maléfique, oui... mais lequel?
» [Disney] Maléfique (2014)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans :: Archives :: Les chroniques :: L’univers RPG :: Recueil des RP-