AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Nouvel évent sur LW
Suivez le fil d'actualité ICI.
recensement fermé
Bientôt plus d'informations sur les résultats!

Partagez | 
 

 « Nous ne sommes que témoins de notre apocalypse » || TOUT le clan de l'ombre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
posté par Invité
Mer 18 Mai 2011 - 14:18
    » Tonight's the night -
    And it's going to happen again and again. Has to happen.
    Nice night.


      La tradition, la tradition, encore et toujours …

    La clairière rayonnait. La lune, gibbeuse, luisait dans le ciel, lumière de la nuit, projetant son ombre argentée sur le sol tapissé de feuilles de la clairière. Une ombre blanche ne cessait de tourner en rond dans sa tanière, piégée dans ses idées et ses souvenirs néfastes tel un tigre enfermé fait le tour de la cage dont il est prisonnier. La chatte – car c'en était une – fit un brin de toilette et visa un instant le reflet qu'une flaque d'eau dans un coin de sa caverne lui renvoyait. La beauté éphémère qu'elle avait perdue quelques lunes auparavant étaient belle et bien revenue. Son pelage immaculé ne cessait de rayonner, et ses yeux gris dans lesquels le bleu s'immisçait quelques fois brillaient tels des diamants aux pointes aiguisées. Elle ébouriffa un peu son pelage à grand coups de langues, car elle savait que cela lui conférait une élégance digne des reines les plus nobles. Oui, Étoile Infernale avait recommencé à se trouver belle. Il le fallait bien de toute manière, c'était un outil impératif pour captiver les badauds qui peuplaient les foules. Cette nuit était la bonne. Et ce qu'elle avait vécu, si peu de lunes auparavant, quelqu'un d'autre allait le vivre. Elle avait mit du temps à choisir la personne adéquate pour gouverner à ses côtés. Un instant, elle avait songé à Noirceur Rachitique, cela lui aurait permis de garder un œil sur la femelle que tout effrayait. Puis elle s'était dit qu'il lui faudrait quelqu'un de compétant. Quelqu'un avec qui elle éviterait de parler, mais dont les pensées seraient sages et justes. Lorsqu'elle était rentrée de son voyage à la Pierre de Lune, elle était grimpée sur le promontoire et s'était assise un instant, guettant chaque mouvement de chacun de ses guerriers. L'une d'entre elles semblait toute désignée. La meneuse s'étira longuement et sortit du pas lent qui était le sien jusque sur l'estrade où feu Étoile Libertaire avait l'habitude de faire ses annonces, et ou elle le remplacerait désormais. Dans le silence et la quiétude de la nuit, sa voix douce mais puissante résonna comme le gong de fin des temps.
      « Que tous les chats qui sont en âge de chasser s'approchent du Promontoire pour une assemblée du clan. »

    Sur ces paroles si familières, des ombres, sortant de toutes les tanières, tous les recoins, toutes les parties du camp, sortirent des fourrés et se lancèrent devant le promontoire, souple et rapides, silhouettes anonymes découpées dans la nuit. La chef les regarda tous. Dans cet amalgame de pelages, d'yeux luisants et d'oreilles aux aguets, elle mit un bon moment avant de distinguer celle qui était l'objet de sa présence ici. Lorsqu'elle l'aperçut, elle lui fit un mouvement de tête discret pour qu'elle vienne la rejoindre sur l'immense roche plate qui surplombait le camp. Le temps que cette dernière fende la foule pour venir à ses côtés, elle prononça les paroles, que tant de chats avant elle avaient prononcées, identiques au mot près de génération en génération.
      « Notre clan a subit de lourdes pertes ces derniers temps. Je ne prendrais pas le temps de les évoquer, car cela réouvrirait des blessures dans les esprits de chacun. Néanmoins, il est temps d'aller de l'avant et de se battre pour que notre tribu soit forte, et qu'elle puisse obtenir la suprématie si bien sûr elle le voulait. C'est pour cela qu'il est temps pour nous de nommer un nouveau lieutenant. »

    Elle marqua une pause, reprenant son souffle. Les yeux la regardaient, avides. Tous voulaient savoir la décision que la meneuse au poil immaculé allait prendre quand à quoi gouvernerait à ses côtés. Sa voix claire résonna à nouveau.
      « Je choisis Danse Lunaire, noble sœur de sang d' Étoile Libertaire, qui je suis sûre accomplira son devoir avec noblesse et compétence. Mais ce n'est pas tout. »

    Les cris se bloquèrent dans les roches. Mélow repéra dans la foule sa deuxième « proie » : l'apprentie au pelage noire qui l'avait bien aidée. Elle la convia à monter de la même manière qu'elle l'avait fait quelques instant auparavant pour inciter sa future seconde à monter à ses côtés.
      « Comme dit tout à l'heure, notre clan vit une période rude, et bien que je voue à Plume de Nuit une confiance totale et sincère, une deuxième guérisseuse nous serait d'une grande aide. Or, Nuage de Crépuscule n'est plus l'apprentie hésitante qu'elle était à ses débuts, et elle mérite bien sa nomination de guérisseuse. Désormais, vous devrez l'appeler Crépuscule Céleste. »

    Des effusions de joies vinrent saluer la nomination de la vétérane, et celle de la nouvelle guérisseuse, qui montèrent avec déférence sur la roche. Celles-ci calmèrent les foules et firent un discours, l'une après l'autre, comme il était de mise, que la meneuse écouta d'une oreille distraite. Vraiment, pour la première fois depuis que ses pattes avaient touché le sol, elle admirait quelqu'un. Danse était non seulement d'une beauté qui surpassait largement celle de la meneuse, mais c'était également une femelle compétente et respectée. Lorsque la féline au poil bleuté et sa cadette eurent finit leurs monologues, et que tous les chats présent s'apprêtaient à se disperser, la féline au pelage nacré fit un mouvement de la tête pour les inciter à rester au pied du promontoire. Elle leva les yeux et ceux ci semblèrent lancer des éclairs vers les étoiles, clan auquel elle croyait dorénavant mais qu'elle méprisait plus que tout. Ses pupilles se fixèrent à nouveau dans les yeux de chacun, et elle commença un long mais oh combien sinistre discours.

      « Chers félins, chères félines du clan de l'Ombre. J'ai une bien triste nouvelle à vous annoncer, et ceci s'adresse aux plus pieux d'entre vous. Ce que je vais dire sera long, et c'est assez dur à admettre. Mais cette nuit j'ai fait un rêve. Un cauchemar, plutôt. Le sang coulait sur les arbres de la forêt. Dans le ciel noir ne brillait aucune étoile, et seule la lune me procurait la lumière suffisante pour voir le désastre. Il y avait des corps sur le sol, je ne saurais dire combien. Et certains étaient dépourvus de chairs : il n'en restait que le squelette. Au départ, je ne voulais pas croire qu'il s'agissait là d'un présage du clan des étoiles, mais j'ai bientôt entendu la voix des anciens, grave et sinistre.

      Ils disaient que les actes de Paradis Perdu avaient été odieux. Que les deux meurtres qui avaient été commis cette nuit là méritaient réparation. Ils m' ont dit que la venue à la Pierre de Lune nous était désormais interdite. Ils m'ont dit que notre clan était désormais un clan de paria, et que si nous osions nous présenter à la prochaine assemblée, les conséquences en seraient terribles. Ils m'ont dit qu'ils cesseraient tout contact avec notre clan jusqu'à ce que nous ayons accomplit notre pénitence. Ils m'ont dit que les étoiles ne brilleront plus pour nous désormais, et que tout le clan subissait les retombées d'un acte qu'une parjure avait commis pour son propre dessein.

      Oui, mes enfants, vous ne rêvez pas. La malédiction que chacun des quatre clans redoute depuis la nuit des temps s'est abattu sur notre peuple. Il faut se rendre à l'évidence, nous sommes tous devenus des parias, rejetés de la société pour des crimes injustes et déplorables. Mais n'ayez crainte, chers guerriers. Car si le clan des étoiles nous a abandonnés, bien qu'il ne semble pas y avoir de lumière au bout du tunnel, si nous endossons notre peine avec sagesse et que nous demeurons soudés dans l'adversité, nous parviendrons à nous en sortir. Il faut entraîner nos novices avec ardeur, rapporter le plus de proies possibles, et surtout, respecter le code du Guerrier à la lettre, règlement que nous avons trop souvent bafoué. »


    Les cris de joies qui avaient scandé la gloire de Danse Lunaire et de Nuage de Crépuscule s'étaient éteint au fur et à mesure que le discours d'Étoile Infernale avait progressait, et lorsqu'elle en marqua le point final, il régnait dans la foule réunie un silence morbide. Les yeux étaient écarquillés, et l'odeur de la peur emplissait l'atmosphère. Pourtant, et malheureusement, pour une fois l'étoile qui venait d'être nommée n'avait pas menti. Elle avait bel et bien fait un rêve dans lequel les ancêtres laissaient le clan pour un labs de temps indéfini. Bien sûr, ce n'était pas Paradis Perdu la fautive, mais cela seule elle et Noirceur Rachitique le savaient. Elle songea un instant a la prophétie qu'elle avait entendu cette nuit là.

    « Quand la parjure au masque de reine retournera aux enfers,
    sans qu'une goutte de son sang aie touché la terre,
    viendra l'heure pour le clan isolé de retrouver sa dignité perdue. »

    Elle savait, qu'un jour ou l'autre les guérisseurs l'entendraient aussi. Et ce jour là signifierait la fin de son règne. Mais pour l'instant, le goût délectable du pouvoir caressait son palais. Et cela allait encore durer longtemps …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
posté par Invité
Mer 18 Mai 2011 - 16:36
| Hrm. C'est pas au Clan des Etoiles de nommer une guérisseuse ? Même si ce serait logique par rapport à la suite de son texte, je ne vois pas pourquoi les félins seraient contents et qu'ils ne demandent pas pourquoi elle n'a pas été nommée par les Etoiles. |
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
posté par Invité
Mer 18 Mai 2011 - 19:17
    || Put*in Mia t'aurais pas pu me le dire avant quand on a tout planifié par MSN ? J'ai passé 1 demie heure à faire ce RP ... ||
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
posté par Invité
Jeu 19 Mai 2011 - 16:34

    Nuage du Crépuscule était d'une humeur maussade. Tirée à l'aurore des brumes d'un sommeil réparateur, la mauvaise humeur l'avait gagnée en un instant à peine. Elle savait, de toute manière, ce qui allait se passer : Étoile Infernale allait nommer une lieutenante, patati, patata... qui allait être élu ? Elle s'en contre-fichait. Et de toute manière, elle avait sa petite idée.
    Mais, malgré ses réticences, en bonne apprentie docile qu'elle était, elle s'extirpa de sa Tanière pour s'exposer aux doux rayons du soleil qui pointait sur le camp. En réalité, il n'était pas si tôt...
    Un groupe de félins était déjà massé autour du Promontoire, prêt à boire les paroles de la nouvelle chef - l'ancienne lieutenante, ayant succédé à Étoile Libertaire...
    A la pensée du mâle qui fut autrefois le noble meneur de son Clan, Crépu dut se retenir de laisser échapper quelques larmes. Il était mort, assassiné. C'était une tragique perte, causée par, selon les dires de Mélow, Paradis Perdu. Mais pour l'instant, tout le monde ignorait que la vraie coupable, c'était elle. Étoile Infernale. Qui, d'ailleurs, n'avait reçu ni ses neuf vies ni son nom de chef. Mais ça, elle seule le savait...

    « Notre clan a subi de lourdes pertes ces derniers temps. Je ne prendrais pas le temps de les évoquer, car cela réouvrirait des blessures dans les esprits de chacun. Néanmoins, il est temps d'aller de l'avant et de se battre pour que notre tribu soit forte, et qu'elle puisse obtenir la suprématie si bien sûr elle le voulait. C'est pour cela qu'il est temps pour nous de nommer un nouveau lieutenant. »

    Olé ! Ça commençait bien. Tout ce qu'il y avait de plus banal, en réalité. Un beau discours, agrémenté de quelques notes tragiques ; routine, routine... Crèp attendait la suite avec une impatiente non feinte, se tortillant, lançant des regards par-ci par-là, désireuse de savoir si elle avait, oui ou non, eu la bonne intuition en ce qui concernait la lieutenante que choisirait Mélow.


    « Je choisis Danse Lunaire, noble sœur de sang d' Étoile Libertaire, qui je suis sûre accomplira son devoir avec noblesse et compétence. Mais ce n'est pas tout. »

    Le sourire de l'apprentie-guérisseuse passa presque inaperçu ; néanmoins, il était bien présent, sur ses minces lèvres. Danse Lunaire. C'était exactement ce qu'elle avait prévu... avait-elle un don de voyance ? Cela ne tenait pas debout, mais après tout, pourquoi ne pas y croire ?
    Soudain, le "Mais ce n'est pas tout" d'Étoile Infernale résonna en écho dans sa tête. Elle pensait que ça allait être vite fait : on annonce les dernières nouvelles, on choisit le lieutenant, et basta. Mais apparemment, Mélow n'en avait pas fini. Et encore des discours interminables et dépourvus de sens ! Franchement, à quoi bon ?
    Juste au moment où la jeune noiraude allait retourner piquer un somme dans son antre, la meneuse posa sur elle un regard qui semblait signifier "Viens ici". Intriguée, la jeunette s'avança de quelques pas.

    « Comme dit tout à l'heure, notre clan vit une période rude, et bien que je voue à Plume de Nuit une confiance totale et sincère, une deuxième guérisseuse nous serait d'une grande aide. Or, Nuage de Crépuscule n'est plus l'apprentie hésitante qu'elle était à ses débuts, et elle mérite bien sa nomination de guérisseuse. Désormais, vous devrez l'appeler Crépuscule Céleste. »

    La joie et l'étonnement vinrent s'emparer de la chatte au pelage noir. Elle, guérisseuse ? Elle s'attendait à tout sauf à ça. Rêvait-elle ? L'époque où elle avait commencé son apprentissage ne lui semblait pas si éloignée... pourtant, elle dut se rendre à l'évidence ; ça faisait tout de même quelques lunes qu'elle étudiait aux côtés de Plume de Nuit. Elle savait les noms et les caractéristiques de chaque plante, et avait soigné nombre de maladies...
    Aussitôt, la morosité qui la tenaillait depuis que le jour s'était levé se dissipa, laissant place à une fierté et une joie sans pareille. Nuage du Crépuscule... non, Crépuscule Céleste ! Crépuscule Céleste, donc, était si joyeuse et euphorique qu'elle ne prêta qu'une oreille distraite au discours de la nouvelle lieutenante, cherchant ce qu'elle pourrait bien dire, elle, concernant sa nomination. Elle aussi devrait faire un beau discours !
    Lorsque Mélow lui fit signe, elle sauta gracieusement sur le Promontoire, ses muscles souples saillants sous son pelage d'ébène. Timide, elle baissa sa petite tête, fixant ses pattes ; puis elle se dit qu'après tout, c'était son heure de gloire. Alors, elle releva fièrement la tête, observa tous les chats présents et prononça son discours d'une voix forte et claire :

    - J'ai commencé ma vie en tant que solitaire. Abandonnée par ma mère, j'ai vécu chez les Bipèdes pendant une lune et demie ; mais tel n'était pas mon destin. Bientôt, je quittai les humains pour vivre dans la forêt. Je me fis une amie solitaire, et nous vécûmes de nombreuses lunes heureuses. Mais le Clan des Étoiles avait choisi une autre destinée pour moi. C'est ainsi que je fus guidée vers vous. Et aujourd'hui, je ne regrette pas d'avoir quitté la vie de solitaire...

    Elle marqua une pause pour reprendre son souffle, puis continua :
    - J'aimerais remercier de tout cœur Plume de Nuit, mon mentor, sans lequel je n'en serai pas là aujourd'hui. Merci aussi à Étoile Libertaire, notre défunt meneur, qui m'a accueillie dans son Clan. Et merci à toi, Étoile Infernale, oui, merci de la joie que tu me procures en me baptisant aujourd'hui guérisseuse... je saurai être à la hauteur.

    Après quoi, elle sauta de la roche, tandis qu'autour d'elle fusaient des cris de joie. Partout, on scandait son nouveau nom ainsi que celui de Danse Lunaire ; tout n'était qu'euphorie et joie de vivre. La petite troupe féline s'apprêtait à se disperser, gonflée de joie, lorsque la meneuse, d'un geste de la tête, les incita à rester. Elle avait un air morose, sombre. Aussitôt, Crépu s'inquiéta ; que se passait-il ?


    « Chers félins, chères félines du clan de l'Ombre. J'ai une bien triste nouvelle à vous annoncer, et ceci s'adresse aux plus pieux d'entre vous. Ce que je vais dire sera long, et c'est assez dur à admettre. Mais cette nuit j'ai fait un rêve. Un cauchemar, plutôt. Le sang coulait sur les arbres de la forêt. Dans le ciel noir ne brillait aucune étoile, et seule la lune me procurait la lumière suffisante pour voir le désastre. Il y avait des corps sur le sol, je ne saurais dire combien. Et certains étaient dépourvus de chairs : il n'en restait que le squelette. Au départ, je ne voulais pas croire qu'il s'agissait là d'un présage du clan des étoiles, mais j'ai bientôt entendu la voix des anciens, grave et sinistre.

    Ils disaient que les actes de Paradis Perdu avaient été odieux. Que les deux meurtres qui avaient été commis cette nuit là méritaient réparation. Ils m' ont dit que la venue à la Pierre de Lune nous était désormais interdite. Ils m'ont dit que notre clan était désormais un clan de paria, et que si nous osions nous présenter à la prochaine assemblée, les conséquences en seraient terribles. Ils m'ont dit qu'ils cesseraient tout contact avec notre clan jusqu'à ce que nous ayons accomplit notre pénitence. Ils m'ont dit que les étoiles ne brilleront plus pour nous désormais, et que tout le clan subissait les retombées d'un acte qu'une parjure avait commis pour son propre dessein.

    Oui, mes enfants, vous ne rêvez pas. La malédiction que chacun des quatre clans redoute depuis la nuit des temps s'est abattu sur notre peuple. Il faut se rendre à l'évidence, nous sommes tous devenus des parias, rejetés de la société pour des crimes injustes et déplorables. Mais n'ayez crainte, chers guerriers. Car si le clan des étoiles nous a abandonnés, bien qu'il ne semble pas y avoir de lumière au bout du tunnel, si nous endossons notre peine avec sagesse et que nous demeurons soudés dans l'adversité, nous parviendrons à nous en sortir. Il faut entraîner nos novices avec ardeur, rapporter le plus de proies possibles, et surtout, respecter le code du Guerrier à la lettre, règlement que nous avons trop souvent bafoué. »

    La joie qui avait suivi la nomination de Danse Lunaire et le baptême de Crépuscule Céleste avait fondu comme neige au soleil suite à ce funeste discours. Qu'allait-il leur arriver ? Quel sombre avenir attendait leur Clan ? Sans le Clan des Étoiles, ils périraient tous les uns après les autres !
    Toute envie de dormir avait déserté la nouvelle guérisseuse ; désormais, elle ne voulait plus qu'une chose : aller à la Pierre de Lune. Parler avec les ancêtres. Être rassurée... et pour cela, elle ne pourrait attendre le rendez-vous de la demi-lune. Ce serait trop long !
    Elle quitta l'assemblée de félins encore stupéfaits d'un pas rapide, se dirigeant vers sa Tanière histoire de se préparer à un long voyage jusqu'à la Pierre de Lune.






| Uh, court & nul TwT |
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
posté par Invité
Jeu 19 Mai 2011 - 18:21
|Je n'étais pas réellement au courant non plus, je pensais qu'à la base tu voulais emmener Crep à la Pierre de Lune |
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
posté par Invité
Jeu 19 Mai 2011 - 18:45
    ||Erf .... ô_o bon bah on a qu'a dire que les chats ont pas fait attention & ont comprit qu'après ... ou alors je modifie mon Rp mais je vois pas comment :S ||
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
posté par Invité
Sam 21 Mai 2011 - 6:57
{ idem }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Félin Légendaire
Félin Légendaire
Date d’inscription : 02/10/2010
Messages : 2625
Féminin
Puf : Wave.
Rang EÉF : Vétéran
Âge : 23
posté par Élégance du Rat
Mar 24 Mai 2011 - 2:27
Voir le profil de l'utilisateur
    | Bon, je sais que je suis énervante avec Danse et sa foutue Lune. X__x Désolée des fautes, pas eut le temps de me relire avec détails. |


» And then the story can progress.



    - Elle est jolie, n’est-ce pas ?

    Passionnée, l’apprentie fixait cette sphère à la lueur blanche phosphorescente qui progressait sa montée vers un ciel parsemé de milliers d’étoiles aussi magnifiques les unes aux autres. Les yeux de la jeune chatte ne cessaient de se promener d’une étincelle à l’autre en les admirant de tout son regard. Elle se demanda si ces petites compagnes de la lune pouvaient réellement être des défunts combattants de la forêt qui avaient consacré leur vie au respect du Code du Guerrier. Sa réflexion profonde lui fit oublier l’existence du jumeau qui l’avait accompagné dans cette nuit noire aux allures d’un rêve comme elle en faisait à chaque fois. Un frôlement d’épaule de son frangin lui attira l’attention alors qu’elle plongea ses prunelles grises-bleues dans les pupilles plus sombres de son frère. Ce dernier lui sourit amicalement et il lui adressa la parole de sa voix presque totalement grave.

    - Dis-moi… quelle est la lune… à tes yeux ?

    La novice ravala sa salive tout en baissant son regard de celui du jeune mâle. Il croyait à présent qu’elle avait une certaine relation avec la lune, du moins, il s’en doutait. Que devait-elle lui répondre? Elle n’en avait jamais parlé à son père, jadis, et elle n’aimerait pas que le jeune chasseur en apprenne quelque chose puis commence à douter d’elle et de sa personnalité. Elle répondit à l’interrogation de la manière la plus évidente qui soit selon elle, tout en laissant paraître bien des indices à contrecœur.

    - La lune est pour moi aussi existentielle que pourrait l’être les défunts qui vivent dans ce ciel. C’est un astre que j’admire par sa splendeur et son règne en tant que mère biologique de toutes ces étincelles qui font vivre la nuit.

    Trouvant cela curieux, l’apprenti au pelage bleuté y réfléchit tout en fixant une étoile qui attira son attention à la gauche de la reine nocturne. Un agréable pressentiment lui parcouru l’esprit alors qu’il continua la discussion.

    - Tu vois cette étoile, là-bas? Je suis convaincu que c’est papa.

    La jeune femelle balaya le corps céleste en question de ses yeux, et sans savoir pourquoi, ressentit que son jumeau avait raison.

    - Quand il sera temps pour nous de le rejoindre, je souhaite qu’on soit à ses cotés, ensemble, avec la lune, marmonna t-elle.

    Tel un rejeton quémandant sa maternel, Nuage Lunaire ne cessa de parler de cet astre pendant presque toute la nuit. Elle se disait qu’elle et Nuage Asthénique mourraient ensemble tels de grands guerriers qui rejoindraient le Clan des Étoiles comme de nobles combattants, accueillis par l’ensemble du ciel.

    - - -


    Dormir. Simple mot qui renfermait un monde vaste dans lequel elle s’extirpa en entendant des mots familiers prononcés par une voix féminine. Elle avait encore rêvé d’un souvenir … Cela signifiait-il quelque chose en particulier? Danse revoyait chaque parcelle de la première année de sa vie à travers son sommeil depuis plusieurs jours. Son esprit se sentait presque revivre son enfance entière, comme si elle recommençait sa formation de novice. Elle se souvenait de ce souvenir en question. Cette nuit magique où elle avait réellement parlé avec la seule personne de sa famille dont elle fut réellement proche. Son cœur semblait se déchiré en deux à chaque fois qu’elle pensait à lui. Pourquoi mourir si jeune, alors qu’il était un meneur fort et redoutable? Ce que elle, elle ne pourrait jamais être… Il avait été un grand vétéran, un vrai chef pour tous ceux qui avaient de la difficulté à s’orienter. Sa sagesse et son charisme de la manière dont il entreprenait le Clan, personne ne pourrait jamais l’égaler. Pas même elle. Pas même Étoile Infernale. Les larmes auraient pu longées ses joues, mais elle les retenait de toute sa force d’esprit. Pleurer ne servait à rien. Pleurer ne servait qu’à resté figé dans un passé douloureux et répétitif. Il fallait bien que le scénario progresse jour après jour. L’histoire ne pouvait seulement pas s’arrêter. Inévitablement, elle faisait un pas devant l’autre à chaque minute de cette vie pourtant difficile. Si son âme restait bien figée à travers la dernière lune, elle devait désormais faire face au présent. Une brise virevoltante entra dans la tanière tout en soufflant de sa froideur sur le visage de la guerrière grise-bleue. Les mots prononcés quelques secondes plus tôt par la nouvelle dirigeante de la tribu annonçaient qu’une assemblée allait avoir lieu dans la Grande Place. La chasseresse, lassante, se leva tant bien que mal puis sortit du gîte, suivie par les autres combattants.

    Des effluves soyeuses emplissaient l’endroit. Était-ce elle ou elle semblait percevoir l’odeur d’Étoile Libertaire? Elle se ravisa, il était partit depuis presqu’un quart de lune. Il ne fallait plus y penser, c’était fini. La fille de l’astre regarda le ciel noir d’encre. Cette étendue faisait bien nostalgique par son manque d’étoiles. Elle trembla nerveusement en se disant que son frère n’était peut-être pas là, à les observer. Elle avait une mauvaise impression, mais la laissa s’engouffrer dans le fond de sa tête. Au moins, la sphère nocturne à la faible luminosité ne manquait pas à l’appel. Elle était bel et bien là, dominant le néant de toute sa splendeur mystérieuse.


    *Ce soir sera un pas de plus vers ta destinée.*

    Elle hoqueta. Ces mots résonnèrent d’une voix chaleureuse et maternelle dans sa pensée. Ses yeux cratériformes fixèrent l’astre. C’était elle qui avait parlé, elle en était sûre… Après tant de lunes, lui aurait-elle enfin adressé la parole à nouveau? Son cœur en trépigna d’un bonheur quasiment artificiel alors qu’elle s’assit sur la terre rocheuse non-loin du promontoire. Malgré, que voulaient dire ces termes..? Quelque chose allait-il changer pour elle en cette heure de minuit? Danse y réfléchit tout en fixant sa supérieure aux yeux océaniques. Celle-ci la regarda à son tour et lui fit un bref mouvement de temps qui semblait lui dire de la rejoindre sur le rocher. Hésitante et confuse, la guerrière s’avança jusqu’au pied d’estrade d’une marche hésitante, puis l’escalada pour se placer ensuite aux cotés de la chatte. Elle put voir tout le Clan en entier. Elle avait oublié à quel point la vue pouvait être haute à partir de ce point de vision. Que pouvait bien lui vouloir la meneuse? Elle s’assit tout en écoutant celle-ci parler.

    - Notre Clan a subit de lourdes pertes ces derniers temps. Je ne prendrais pas le temps de les évoquer, car cela réouvrirait des blessures dans les esprits de chacun. Néanmoins, il est temps d'aller de l'avant et de se battre pour que notre tribu soit forte, et qu'elle puisse obtenir la suprématie si bien sûr elle le voulait. C'est pour cela qu'il est temps pour nous de nommer un nouveau lieutenant.

    La dirigeante de la tribu laissa son discours en suspension, reprenant ainsi son souffle. Danse ne savait quoi penser, elle voulait juste savoir la suite.

    - Je choisis Danse Lunaire, noble sœur de sang d' Étoile Libertaire, qui je suis sûre accomplira son devoir avec noblesse et compétence. Mais ce n'est pas tout.

    Elle s’étouffa intérieurement. Avait-elle halluciné ces mots? Elle, lieutenante? Impossible. Elle n’était pas à la hauteur! Et jamais, jamais elle ne pourrait devenir aussi noble que l’était son frère. La vétérane voulait s’arracher la tête telle elle ne pouvait le croire, ou plutôt l’accepter. Certes, c’était un honneur, et elle savait plus que tout au monde que d’autres félins aurait pu mériter davantage ce statut qu’elle, mais seulement, est-ce qu’elle était un être fait pour un tel poste? Baissant sa tête, la nouvelle seconde du Clan ignora à moitié les mots qui suivirent, et ne put seulement cerner que Nuage du Crépuscule était nommée comme guérisseuse officielle. Elle remarqua que l’ancienne apprentie en question les avait rejointes sur le rocher. La foule du publique les acclamèrent en feulant leurs noms d’un bout à l’autre de la Grande Place. Comme à son habitude, un lieutenant devait faire un discours. Anxieuse, elle chercha ses mots, et récita quelque chose de plus ou moins long.

    - Étoile Libertaire … était un grand meneur. Il avait toujours été un véritable grand frère pour moi… et j’espère pouvoir l’honorer aujourd’hui en me dévouant à notre Clan. Bien que je ne m’attendais pas à une telle nomination, j’aimerais néanmoins tous vous remerciez, elle se tourna vers la récente meneuse, merci également à toi, Étoile Infernale. Je promets d’asservir mes tâches désormais avec intérêt et honneur.

    Se calmant, elle écouta ensuite les paroles bien plus prometteuses de Crépuscule Céleste tout en la félicitant d’un mouvement de queue. Était-ce donc fini? Tout cela avait semblé duré bien rapidement. Toutefois, la chef blanche comme du givre posa ses prunelles sur le ciel vierge tout en les redirigeant ensuite vers l’assemblée qui l’écoutait. Elle ensuivit avec des mots qui s’annonçaient bien sérieux.

    - Chers félins, chères félines du clan de l'Ombre. J'ai une bien triste nouvelle à vous annoncer, et ceci s'adresse aux plus pieux d'entre vous. Ce que je vais dire sera long, et c'est assez dur à admettre. Mais cette nuit j'ai fait un rêve. Un cauchemar, plutôt. Le sang coulait sur les arbres de la forêt. Dans le ciel noir ne brillait aucune étoile, et seule la lune me procurait la lumière suffisante pour voir le désastre. Il y avait des corps sur le sol, je ne saurais dire combien. Et certains étaient dépourvus de chairs : il n'en restait que le squelette. Au départ, je ne voulais pas croire qu'il s'agissait là d'un présage du Clan des Étoiles, mais j'ai bientôt entendu la voix des anciens, grave et sinistre.

    Ils disaient que les actes de Paradis Perdu avaient été odieux. Que les deux meurtres qui avaient été commis cette nuit là méritaient réparation. Ils m'ont dit que la venue à la Pierre de Lune nous était désormais interdite. Ils m'ont dit que notre Clan était désormais un Clan de paria, et que si nous osions nous présenter à la prochaine assemblée, les conséquences en seraient terribles. Ils m'ont dit qu'ils cesseraient tout contact avec notre clan jusqu'à ce que nous ayons accomplit notre pénitence. Ils m'ont dit que les étoiles ne brilleront plus pour nous désormais, et que tout le clan subissait les retombées d'un acte qu'une parjure avait commis pour son propre dessein.

    Oui, mes enfants, vous ne rêvez pas. La malédiction que chacun des quatre clans redoute depuis la nuit des temps s'est abattue sur notre peuple. Il faut se rendre à l'évidence, nous sommes tous devenus des parias, rejetés de la société pour des crimes injustes et déplorables. Mais n'ayez crainte, chers guerriers. Car si le clan des étoiles nous a abandonnés, bien qu'il ne semble pas y avoir de lumière au bout du tunnel, si nous endossons notre peine avec sagesse et que nous demeurons soudés dans l'adversité, nous parviendrons à nous en sortir. Il faut entraîner nos novices avec ardeur, rapporter le plus de proies possibles, et surtout, respecter le Code du Guerrier à la lettre, règlement que nous avons trop souvent bafoué.


    Un silence macabre, épouvantable, envahit entièrement tous les félins du plus ancien combattant au plus aveugle des nouveau-nés. Le pelage de la féline s’hérissa intensément. Qu’allait-il advenir d’eux..? La chasseresse fixa la lune d’un regard suppliant tout en cherchant une réponse. Elle pensa à son frère… qui n’apparaîtrait pas dans le ciel lors des prochaines nuits… Elle savait que l’absence de ces flocons scintillants annonçait un mauvais présage. Elle savait aussi que sa mère allait à nouveau récupérer le silence pour de nombreuses lunes.

    Que puisse l’histoire progresser et ainsi les sauver.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
posté par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
« Nous ne sommes que témoins de notre apocalypse » || TOUT le clan de l'ombre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Nous ne sommes que témoins de notre apocalypse » || TOUT le clan de l'ombre.
» Nous ne sommes qu'un [LIBRE]
» Nous ne sommes pas des amies. Nous sommes des étrangers avec des souvenirs.
» Nous ne sommes pas là pour vous faire du mal - Feat Laurelin
» C'est ce que nous sommes, peu importe si nous sommes allés trop loin, peu importe si tout va bien, peu importe si rien ne va. |Hossy's caracters.|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans :: Archives :: Les chroniques :: L’univers RPG :: Recueil des RP-
Sauter vers: