Le concept du forum se base directement sur le roman La Guerre des Clans d’Erin Hunter. LGDC Warriors dit « LW » a été fondé en 2007 par Étoile Noire, et il continue aujourd’hui de vivre grâce à ses infatigables membres toujours aussi déjantés ! Incarne un chat sauvage et rejoins l’un des quatre Clans de la forêt de Cerfblanc. À la recherche de nouvelles expériences ? Tu peux également intégrer la mystérieuse Horde dont l’ombre menaçante plane sur les Clans insouciants. Quel que soit ton choix, sois prêt à te battre pour ta tribu, chasse pour elle, rencontre les autres félins et marque de ta patte l’histoire des Clans ! LGDC Warriors est un forum RPG félins qui demande un minimum de 7 lignes par réponse. N’hésite pas à profiter également de la Chatbox et des différentes catégories hors-rp que propose le forum. Rejoins-nous vite, tu ne le regretteras pas !
LGDC Warriors
s'inscrirese connecter

Top Site
Votez toutes les 2 heures !
Nouvel évent sur LW
Suivez le fil d'actualité ICI.

Une nouvelle histoire, pour une nouvelle vie. -By Nut-
Invité
Invité
Mer 18 Aoû 2010 - 20:51
CHARACTER
Nom & surnom : Coeur de la Nuit & Mélodie.

Âge : 18 lunes sanglantes...

Sexe : Femelle.

Clan & Rang : Vent & Guerrière.

Origines : Inconnues. Sauvages sans doute...

PSYCHOLOGIC

Description Psychologique : ( minimum 3 lignes )
Une chatte qu'on ne pourrait décrire précisément... Énigmatique, mystérieuse, ténébreuse... Elle est complétement imprévisible, on sait jamais ce qu'elle a vraiment derrière la tête... Par exemple, un jour elle sera douce, joyeuse, gaie, et compréhensive, le lendemain elle sera d'humeur maussade, en colère, impatiente, piquée à vif... Mais toujours, dans ce regard, une pointe de mystère. Ce n'est pas une lâche, loin de là. Elle accepte la réalité, et les choses en face. Fugueuse, quelque fois, elle recherche la paix dans le monde nocturne... Lorsque l'envie le lui dit. C'est une séductrice, faites attention à ne pas l'approcher de trop près quand vous la voyez... Gardez vos distances, mais pas trop, elle aura vite fait de s'en rendre compte. Elle utilise son charme à ses avantages, en réalité, elle recherche simplement de la compagnie... C'est une manipulatrice ! Faire tourner des têtes pour que les gains lui reviennent, ça aussi, elle n''hésitera pas ! Une chatte difficile à approcher facilement, il faudra s'armer de patience... Attendez le bon moment pour la convaincre facilement. Cependant, comme nous l'avons dit, c'est une femelle imprévisible... Alors, que lui arrivera t-il quand elle saura la vérité ? C'est à vous de le découvrir.

Défauts : ( minimum 5 ) Orgueilleuse, prétentieuse. Fugueuse, froide, distante. Manipulatrice de talent. Séductrice hors pair, elle semblerait être née pour ça. Parfois sanguinaire, quand l'envie et le besoin sont pressants... Réservée. N'accorde sa confiance qu'une seule fois. Par dessus-tout : Imprévisible.

Qualités : ( minimum 5 ) Douce, compréhensive. Loyale et fidèle, elle ne trahit jamais. C'est une vaillante, elle est courageuse, même si parfois, elle lâche... Quand elle le veut, elle est aimable. Très grande protectrice. Détient beaucoup d'importance pour son entourage et ses proches.

STORY

Histoire : ( minimum 6 lignes )
Wind.

C'était un matin frais d'automne. Quelques feuilles virevoltaient, ça et là. Dans la clairière, deux chattes marchaient, insouciantes. Les oiseaux gazouillaient. Aujourd'hui, le soleil ne se montrait pas. Des nuages le masquait. L'air plutôt froid les faisait frissonner. C'étaient des jeunettes. Sourdes aux dangers de la Vie, sauf la cadette, qui avait eu un peu d'expérience là-dessus. De jolies minettes, dirait-on. L'une était ornée d'une robe écaille de tortue, l'autre, une robe argentée, tigrée. Gris clair, en temps normal, mais là c'était différent. Le quelque peu de lumière éblouissait son pelage. La cadette, se nommait Cendre de Minuit -l'écaille de tortue-, la benjamine -l'argentée- Coeur de la Nuit. On les avait baptisé ainsi. Leurs parents ? Disparus. Ils n'avaient laissé aucune trace, et pas le moindre signe de vie. On ne savait pas leurs sorts, leurs destins, leurs fins. C'était peut-être mieux ainsi...

-C'est encore loin ?
La petite voix de la benjamine tira de sa rêverie la cadette.

-Non, on y est presque.
Coeur de la Nuit, était, comme nous l'avons dit, jeune. A cet âge là, on ne comprend pas toujours... Elle était impatiente de trouver sa nouvelle maison. Elle contenu sa joie, et se concentra de marcher correctement. Ce n'était pas facile de voyager toute la journée sans s'arrêter ou presque !... Au bout d'un certains temps, on savait même plus où on mettait les pattes, tiens !...

-C'est ici ? s'impatientait Melodie.
-Oui.
La réponse de la grande, apaisa la petite. Sa maison !... Sa maison, enfin ! Dans un bond de joie, Coeur de la Nuit, sauta, tête la première dans une botte de foin, qui se trouvait à quelques pas seulement. Cendre de Minuit ne bougea pas, elle s'assit au sol, la queue enroulée. Cendre de Minuit connaissait cette grange -car c'était une belle grange où vivaient quelques mulots et souris- elle y avait passé une partie de son enfance. C'était là qu'elle était née. Non, l'image de ses parents ne lui revenait toujours pas, mais l'image de cette grande, chaleureuse, oui, ça elle s'en souvenait. Après le départ de ses parents, les deux soeurs avaient quitté la grange, pour trouver de quoi se nourrir ailleurs. Elles avaient appris à chasser par elles-même, elles se débrouillaient plutôt bien. Cendre de Minuit soupira. Si seulement Coeur de la Nuit savait la vérité... Mais comme le lui expliqué ?...

Coeur de la Nuit sautillait dans une botte de foin quand elle vit que sa soeur ne bougeait pas. Elle lui lança :

-Tu viens ?
La chatte écaille de tortue, retrouvant sa bonne humeur, lança :

-J'arrive !
Et toute deux firent une partie de "cache-cache dans le foin". Rires, sourires et cris s'en suivirent. La peine avait laissé place à la joie.

Snow.

L'hiver tant redouté, arriva. On y pouvait y échapper... Ces griffes de glaces, lacérait la terre, son souffle glacial balayait les plaines, ses yeux bleus observaient la terre et les quelques êtres vivant qui y vivaient... Tous se battait pour survivre : leur vie était prises en compte. Question de survie, les deux soeurs étaient restées dans la grange, le seul endroit qui conservait un peu de sa chaleur rassurante... Cendre de Minuit était pelotonnée en boule, dans un coin, non loin d'une botte de foin épaisse. Sa soeur dormait sous son ventre, pour se tenir au chaud. La neige les engloutissait toutes entières. Le matin venue, il fallait se dégourdir les pattes ankylosées par le froid et s'ébrouer violemment pour se débarrasser de la neige collante, qui enlevait, petit à petit toute source de chaleur. Si l'humain gèle, il cesse de vivre. La mort l'attendra au seuil de la porte.
Doucement, Coeur de la Nuit releva la tête, les yeux mi-clos. Elle jeta un coup d'œil à sa soeur. Elle dormait toujours. Ses flancs se soulevaient au rythme régulier de sa respiration lente. Coeur de la Nuit décida de se lever et de ne pas attendre sa soeur. Elle s'ébroua violemment et le tas de neige qui s'était accumulé sur son dos retomba en arrière, sur sa soeur. On ne voyait plus qu'une oreille qui dépassait.

-Oups...
Lentement, une tête émergea de la neige. Cendre de Minuit cligna des yeux avant de secouer la tête histoire de se débarrasser du monticule de neige qui s'était accumulé sur son crane. Elle lança :

-Tu pourrais pas faire attention !
-Désolée, j'ai pas fais exprès... s'empressa de dire Mélodie.
-Je sais bien que t'as pas fais exprès. ronronna la chatte écaille de tortue. Mais j'ai encore envie de dormir.
-Je peux partir chasser, alors ?
-Oui, mais ne traîne pas trop dehors, il fait encore froid...
-Je reviendrai vite, promis !
Sur ce, la petite quitta la grange et disparut dans le brouillard et le froid matinal. La cadette regarda la fine silhouette de sa soeur disparaître dans un buisson de bruyère, recouvert de neige fine. Minuit soupira, et se rendormit de nouveau.


I try... But then, I cry.

Coeur de la Nuit avait attrapé une proie ! Une grosse proie ! C'était un perdrix, bien dodu. Rien de mieux pour se remonter le moral...

"Quel festin !" se dit la chatte cendrée.
Très fière et joyeuse, elle trottina jusqu'à la grange où sa soeur l'attendait... Ses petits pas faisaient un crissement sur la neige tendre, et ses pattes s'enfonçaient facilement. Mais Mélodie ne lâchait pas sa précieuse proie.

"L'hiver, c'est pas si dur que ça." songea, insouciante, la petite.
A son âge on ne peut pas savoir... Trop vif, trop naïf, on ne connaît pas encore les dangers. La vie nous apparaît alors sous forme de jeu. Chaque jeu à des avantages et des inconvénients. Mais on a pas encore conscience de notre entourage, tout nous devient déformé, soit bon, soit mauvais, en restant dans le vague. Tel un brouillard qui nous enveloppe faisant oublié tout expérience humaine nous laissant dans le vide total, nos yeux ne voyant rien, le brouillard rendant la vision floue et quasi nulle...
Son haleine faisait une buée juste devant son museau fin. Ses yeux brillaient dans la pénombre. Hésitante, elle appela :

-Minuit ?

-ainsi était son surnom-
Aucune réponse. Elle fit une nouvelle tentative. Toujours rien... Inquiète, elle s'approcha de plus près. La grange était dans lé pénombre... Etrangement, elle semblait moins chaleureuse qu'avant...

-Soeurette ?

Sa voix résonna tel un écho sinistre. Dans la pénombre elle distingua un corps... Un corps qui gisait au sol, immobile, pelotonné. Un corps... Un corps familier....

-Cendre de Minuit !
La benjamine lâcha sa proie, et courut vers sa soeur. Elle pressa sa truffe contre celle de la cadette. Coeur de la Nuit pleurait déjà.

-Non...
-Eh...

Une voix lui répondit. Une voix faible, très faible, mais douce, familière, lui rappelant tant de bons souvenirs.

-Soeurette ? sanglota Mélodie.

La femelle écaille de tortue ouvrit doucement ses yeux ambrés, et releva légèrement et très lentement sa tête, comme si ses mouvements l'épuisait. La chatte cendrée compris que sa soeur était devenue faible, qu'il fallait la protégé à tout prix, si elle ne voulait pas la perdre... à jamais.


-Mais oui, je suis là Mélodie. lui rassura Minuit, comme si elle lisait dans ses pensées. Simplement je suis... fatiguée.
-J'ai eu si peur... hoqueta cette dernière. Quand je t'ai vu j'ai crut que tu était morte.
Au mot "morte" la cadette tressaillit. Ce mot... Elle ne voulait plus l'entendre. Mais le destin l'avait créé...

"Je dois l'accepter." se convaincu Minuit, à contre coeur.
Mélodie crut qu'elle avait froissé sa soeur, mais cette-dernière lui donna un coup de patte affectif au museau.

-Idiote !
Ensemble elle dégustèrent le bon repas qu'avait ramené Nuit. C'était un véritable festin ! Un régal qu'elles profitaient bien... Mais pendant le repas, et la dégustation du perdrix, la chatte cendrée remarqua qu'au coin de l'oeil de sa soeur, coulait une larme. Une toute petite larme. Une larme qui apparemment lui avait coupé l'appétit, car elle s'arrêta de manger. Elle secoua la tête, comme pour se convaincre de quelque chose. Coeur de la Nuit finit son repas en silence, se coucha, souhaita une bonne nuit à sa soeur, et s'endormit aussitôt.


Spring.

L'hiver était passé. Enfin !... Les oiseaux s'étaient remis à chanter, les animaux à reprendre leur activité, les arbres reprenaient petit à petit leurs couleurs et leurs feuilles, au fur et à mesure que l'hiver s'estompaient et que les journées se rallongeaient.Les proies étaient plus abondantes, plus appétissantes et plus dodues. Coeur de la Nuit mangeait à sa faim, et à sa guise ! L'après-midi, elle somnolait, la nuit, elle chassait. Elle était animée d'un dynamisme hors du commun, et c'était rare. Elle supportait très bien l'hiver, aussi. Le froid ne lui faisait pas peur, la chaleur de son corps battaient vaillamment et continuait de se battre. Sa soeur... Elle préférait ne pas y penser. Ceci dit, elle ne put s'empêcher de soupirer. Elle releva la tête et vit un papillon posé sur une fleur, non loin de là. Il battit faiblement de ses ailes colorées un instant, puis s'envola en virevoltant avant de se poser sur une tulipe.

Dream.

-Non !
Hors d'haleine, ses paupières se soulevèrent, et la tirèrent enfin de son sommeil. Encore ce même cauchemar qu'elle faisait sans cesse... Trop de fois. Elle n'en pouvait plus de cette même scène... Ses yeux en étaient gravés, son esprit y était imprégnés, ses pensées ne faisait que tourné autour de ça. Elle passait ses journées dans la grange, sa petite soeur, son "petit papillon" comme elle l'appelait, profitait de la vie du plein air. Cette-dernière dormait à ses côtés. Minuit poussa un soupir de soulagement. Si sa soeur était là... Elle posa doucement la tête sur les flancs de la petite. "Le petit papillon" dormait profondément, mais il frissonna légèrement et se secoua un peu en sentant un poids sur ses côtes. Minuit murmura, dans un souffle tendre :

-Je t'aime.
La cadette ne tarda pas à fermer les yeux et à trouver, enfin, son repos mérité.

I can't...
Cendre de Minuit était vraiment mal en point. Elle ne mangeait plus, ne dormait plus, et buvait à peine. Elle était devenue squelettique. Ses côtes saillaient sous son pelage fin. Ses yeux étaient creux, bouffis par le sommeil. Elle avait grand mal à respirer, le moindre mouvement demandait une réelle volonté... Son coeur ne battait pas normalement, Mélodie le savait, elle voyait les flancs de Minuit se soulevés anormalement, dans un rythme irrégulier. Son état devenait alarmant. Le soir, Mélodie ne touchait pas à sa part, elle la donnait toujours à sa soeur. Doucement elle lui tendait avec sa patte. Mais sa soeur ne réagissait plus...

-Mange. lui ordonnait Coeur de la Nuit.
Souvent, la chatte écaille de tortue ne lui disait rien, elle se contentait de regarder longuement sa soeur, comme à regret. Parfois, lorsqu'elle avait un peu de force et qu'elle se sentait mieux, retrouvant son caractère qui s'était tapis, dans sa faiblesse, loin de son esprit, elle lançait, dans un murmure presque inaudible :

-Je n'ai pas faim...
-Mais il faut que tu manges, bon sang ! insistait la benjamine, têtue. Tu vas pas te laisser crever de faim, comme ça !
La cadette, reconnaissant les réponses crachées de sa soeur, ne pouvait s'empêcher de sourire.

-T'es lâche. rajoutait Mélodie. T'es qu'une lâche rien d'autre. A ta place, je me battrait, je mangerait au moins cet écureuil... -elle désigna du bout de sa queue le petit rongeur, mort, gisant au sol- T'es vraiment bête de faire ça. Comme on l'aurait dit : L'erreur est humaine , à ta place j'y penserais à deux fois.
Sur ce, elle tournait les talons, et préparait son "lit de mousse" de l'autre côté de la grange, exaspérée, ne supportant pas l'attitude agaçante de sa soeur, qu'elle l'aimait pourtant...

"Si seulement elle était plus énergique..." soupira Nuit, en fermant ses yeux..

I will
Cette nuit là aussi elle ne dormit pas. Le sommeil l'avait abandonnée depuis bien longtemps. Minuit gisait au sol. Avec nostalgie, une tristesse, un désespoir peu commun, elle se repassait les séquences de son enfance... Elle voyait son passé sous forme de film. Un film plutôt heureux, même si la fin l'était moins. Condamnée... Rien d'autre. Son air renfrogné en disait long... Elle revoyait les bons et les mauvais moments. Toutes les fois où elles étaient parties chasser, ensembles. Toutes les fois où elle avaient vu un oiseau gazouiller devant leur yeux, chanter ses douces chansons, ensemble. Les fois aussi, où Nuit faisait des bêtises, les soeurs les réparaient, ensembles. La fois ou Mélodie n'arrivait pas à s'en dormir, hantée par un cauchemar, elles avaient résolu son problème et mis fin à ses craintes... ensembles. Tout leurs soucis, leurs problèmes, leurs envies, leurs joies, leur peines, leurs disputes, aussi, suivies de réconciliations immédiates, toutes leurs chamailleries, leurs rires, leurs soucis du quotidien, leurs blagues, leur taquineries... tout, elles avaient tout fait ensemble. Chaque séquence de sa vie apparaissait aux côtés de sa soeur. Une vie sans Nuit ? Impossible de ce l'imaginer... Elles étaient inséparables, tel les deux doigts de la main.

-Les deux doits de la main... soupira Minuit.

Once I did, Once I died.
Les jours passèrent. Minuit n'allait pas mieux. Son état s'empirait, et s'aggravait. Elle n'avait plus la force de parler, son regard s'éteignait, son sourire disparaissait, son pelage était devenu terne, son air abattu. Mélodie forçait toujours la chatte, dont le pelage était autrefois écaille de tortue -il était devenu sombre, noirci par le temps et le manque d'entretien- à manger, mais ses tentatives furent veines... Elle échouait, et finissait par abandonnée, lassée. Ce jour arriva. Le jour qu'elle redoutait tant... Le jour que vous redoutiez tant. On y passera tous, la vie est ainsi faite. On ne nous laisse pas le choix, nous félins, vous humains, nous sommes, dans le fond pareil. Deux choses resteront les mêmes : Naître et Mourir. La première nous donne espoir, la deuxième nous fait peur... Mais Mourir fait parti de la vie. Nous en souffriront, mais nous devrons l'accepter.

Mélodie revint dans la grange, un campagnol dans la gueule. Sa soeur était étendue là, inerte. Comme à son habitude, Coeur de la Nuit s'approcha... Lorsqu'elle fut à quelques centimètres, elle se coucha par terre, aux côtés de Minuit, effleurant son pelage qui était resté doux, et déposa délicatement le petit corps frêle du rongeurs. Cendre de Minuit avait les yeux fermés, les flancs qui se soulevaient rapidement. Elle respirait anormalement.

-Soeurette... murmura Nuit.
Cette-dernière eu tout juste la force de relever la tête. Avant de la laisser retomber au sol, à bout de force. La femelle cendrée regardait cette scène avec pitié. Sa soeur avait tant souffert... Mais de quoi, en fait ? Pourquoi était-elle comme ça, pourquoi ?
Les yeux larmoyants, elle avait du mal à laisser son regard vagabonder sur la cadette. Ses yeux devinrent facilement larmoyants, les larmes ne tarderaient pas à couler...
Cendre de Minuit était secouée de spasmes violents, qui la faisait frissoner
Il est étrange, que, lorsque vos dernières minutes arrivent à grand pas, vous trouvez une force invisible qui vous permet de parler, d'exprimer votre dernière volonté vos envies et... votre amour. Un amour, que vous regrettez de ne pas avoir plus usé, plus tôt, au lieu de le faire quand il est déjà trop tard... Mais on vous donne souvent votre dernière chance. Ansi, cette force, invisible, permit à Minuit, de prononcer ses longues paroles, dans un souffle :

-Mon pauvre petit papillon... J'étais condamnée depuis le début. Depuis le début je souffrais en silence... Je ne voulais pas t'inquiéter : je n'ai rien dit. Mais viendra le jour où tu devras découvrir la sombre vérité... Chut chut ! Ne pleures pas !... -murmura t-elle voyant que sa soeur prenait un air effaré- vient te blottir près de mon coeur malade... Voilà comme ça.
Les deux soeurs sanglotèrent. L'une mourante, l'autre vivante. La vivante plaidant pour la mort de l'innocente. La souffrance, reprit :

-La vérité, ma chérie, est triste : je suis condamnée. Condamnée à mourir... Lâchement. -un sourire illumina Mélodie- Oui, parce que je suis une lâche. -Minuit sourit à son tour- Une lâche qui t'aime trop fort Nuit... A vrai dire, je suis malade. Malade de coeur. Tel était mon destin : cette maladie intraitable me détruirait peu à peu... C'est triste, j'aurai tant voulu passer ma vie avec toi. Mais je meurs heureuse. A tes côtés soeurette... Je ne serai plus là, mais je serai toujours dans ton coeur, mon petit papillon...
Les forces l'abandonnaient, ses yeux devenaient vitreux. Le clan des étoiles prenaient possession de son corps, délaissé. Mélodie posa une patte sur le poitrine de sa soeur.

-Je ne veux pas que tu partes...
-Mais il le faut, ma petite.
Un spasme, allait la terrasser, elle le sentait... Il s'approchait de son coeur... Elle plissa des yeux, craignant la douleur. Elle se cabra. Rassemblant ses dernières forces, ses paroles, -ses dernières- lui vinrent :

-A jamais, mon petit papillon, ne rumine pas sur ton passé, vis ta vie, c'est ma volonté. Et si jamais tu es malheureuse, pense à ce que t'as dis ta soeur, qui t'aimait. Mon petit papillon, je t'aime.

Le dernier soupir.
Ses paroles se terminèrent sur un soupir, long et profond, tel une plainte lugubre et joyeuse à la fois. Mélodie voulait rendre ses paroles tellements belles et si bien dites, elle s'apprêta à parler et commença sa phrase :

-Je...
Mais les flancs de Cendre de Minuit, cessèrent de se soulever. Lentement, un sourire se dessina sur son tendre visage. Coeur de la Nuit, aurait put crier, comme bien d'autre l'aurait fait, mais elle savait que cela ne servirait à rien, et son cris ne ramènerait pas sa soeur à la vie... Elle avait rendu son dernier soupir au Clan des Etoiles, elle ne vivrait plus. Jamais son regard, autre fois plein de vie, ne s'illumineraient. Jamais son pelage doux et soyeux ne brillerait. Jamais elle ne verrait, la fine silhouette dévalé les vallées enneigées... Tout ses bons souvenirs restaient dans sa mémoire, désormais. Elle ne dit rien. Elle se coucha tout près de sa soeur, et se pelotonna tout près de son coeur, qui battait, jadis. Elle lui lécha le poitrail, et les oreilles. Elle regrettait de ne pas avoir eu le temps de lui parler avant qu'elle ne meurt, mais dans le fond, sa soeur le savait... Elle sentit ses yeux se fermer...
Au loin, dans le ciel, dans un monde où il n'y avait ni souffrance, ni maladie, un monde, où, plus jamais personne ne tombait malade, une chatte, une féline, à la robe écaille de tortue, semblait murmurer ses mots :

-Mon petit papillon...
Qui furent entraînés par une brise de vent, légère.


Le début de la fin.
Mélodie veilla Cendre de Minuit la nuit durant. Au petit matin, Coeur de la Nuit prépara son départ.Pendant la nuit, elle avait décidé de partir. De quitter la demeure de son enfance... A l'aube, elle enterra, à l'extérieur, le corps défunt de sa soeur, et, par la suite, de le recouvrir d'un petit bouquet de tulipes, cueillit par ses soins. Le petit monticule de terre était si bien orné, qu'un papillon, justement, se posa sur les fleurs, dépliants ses larges ailes multicolores.
D'une voix douce, Mélodie chuchota :

-Un jour, le papillon s'envole.
Elle regarda un long moment le tombeau de sa soeur, défunte, puis repris une nouvelle route, qui la conduirait vers une nouvelle vie...
La suite, vous la connaissez tous. Elle tomba sur ce clan, ce clan du vent qui devint son clan adoptif. Elle y passa le reste de sa vie.


Ses quelques lignes d'histoire, sont la destiné de Coeur de la Nuit. Ces lignes d'histoire, ne sont autre que les lignes, d'un être humain, parmi des millions d'autres. Une histoire... qui se continuera. Le reste ? A vous de juger, à vous de l'inventer.
Ce n'est qu'une histoire, parmi tant d'autre...
Ce n'est qu'une vie, parmi les autres.



PHYSIC

Description Physique : ( minimum 3 lignes ) Coeur de la Nuit est une chatte fine, au pelage tigré. Plutôt belle et robuste. Une jolie silhouette. Des yeux vert-bleu, varient en fonction de la luminosité. Une queue assez longue, plutôt de grande taille, un cou fin, des oreilles plutôt grandes, toujours dressées, qui lui donnent un air à l'affût. Des yeux au regard et aux sentiments différents... Des pattes douces, qui effleurent le sol. Un pelage gris plutôt clair, et tigré... Une jolie minette.

YOU

Votre PUF : ( pseudo ) Lady or Nut.

Votre Âge : 13.

Comment avez-vous connu ce forum ? : By Google.

Kit utilisé ( si vous n'en n'avez pas, demandez en un dans un atelier ) : Mici Dark'.

C'est un second/triple compte ? ( 250 messages requis pour un second compte, 500 pour un 3e) : C'est mon premier compte crée, j'en ai un deuxième.

Autre Chose : ( Facultatif ) Je voulais juste changer le caractère et l'histoire de Nut' vous n'êtes pas obligé de tout lire -c'est vraiment un roman très long et ennuyeux x)- simplement, lisez quelques lignes de la fin pour comprendre, et si vous avez le temps -et l'envie- vous pouvez tout lire, si ça vous intéresse. Wink J'attends qu'un collègue valide la prez. ^^'

Codes : (Ils sont deux dans le règlement) V'lid by Liny
avatar
Invité
Invité
Jeu 19 Aoû 2010 - 17:43
Dois-je dire bienvenue ? xD Bref jolie histoire ;3
avatar
Invité
Invité
Jeu 19 Aoû 2010 - 18:02
Ouai !! Belle histoire !!
avatar
Invité
Invité
Jeu 19 Aoû 2010 - 19:05
Une jolie présentation ( sauf que certains titre sont à gauche alors que les autres sont centré )=P
J'aime bien ta description psychologique =)
avatar
Invité
Invité
Sam 21 Aoû 2010 - 16:07
V'lid m'dame, =)
avatar
Contenu sponsorisé
Une nouvelle histoire, pour une nouvelle vie. -By Nut-
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Sauter vers: