Le concept du forum se base directement sur le roman La Guerre des Clans d’Erin Hunter. LGDC Warriors dit « LW » a été fondé en 2007 par Étoile Noire, et il continue aujourd’hui de vivre grâce à ses infatigables membres toujours aussi déjantés ! Incarne un chat sauvage et rejoins l’un des quatre Clans de la forêt de Cerfblanc. À la recherche de nouvelles expériences ? Tu peux également intégrer la mystérieuse Horde dont l’ombre menaçante plane sur les Clans insouciants. Quel que soit ton choix, sois prêt à te battre pour ta tribu, chasse pour elle, rencontre les autres félins et marque de ta patte l’histoire des Clans ! LGDC Warriors est un forum RPG félins qui demande un minimum de 7 lignes par réponse. N’hésite pas à profiter également de la Chatbox et des différentes catégories hors-rp que propose le forum. Rejoins-nous vite, tu ne le regretteras pas !
LGDC Warriors
s'inscrirese connecter

Top Site
Votez toutes les 2 heures !
Nouvel évent sur LW
Suivez le fil d'actualité ICI.

the future will be confusing - ft/hoko
Félin Célèbre
Félin CélèbreVoir le profil de l'utilisateur
Sam 28 Juil 2018 - 23:18
Petite Afrique a écrit:
THE FUTURE WILL BE CONFUSING


La jeune se tournait et se retournait dans son nid sans arrêt depuis maintenant plusieurs heures. Le temps lui semblait incroyablement long malgré la peur qui s’agitait au creux de son estomac, s’amusant à le retourner et le compresser comme sa propre proie. Elle avait peur de fermer les yeux, peur de ne pas se réveiller, peur que le noir l’engloutisse aussi, alors au lieu de chercher le sommeil elle comptait les battements de son coeur pour s’assurer que tout allait bien. Ce battement irrégulier si rassurant qu’elle avait connu depuis sa naissance. Si son rythme cardiaque était frère de violence, seulement l’entendre taper avec haine et épuisement contre sa cage d’os la rassurait un peu. Elle était vivante. Tant qu’elle était vivante tout irait bien.

C’était plutôt une optimiste malgré l'évidence de son malheur ; toute aussi douce et calme, une enfant jouant en silence et n’aimant pas s’impliquer dans les affaires des autres. Impliquer les autres dans ses affaires n’était même pas une idée qui l’aurait percutée non plus. Appelez-la prude si vous voulez. Elle était juste sage, un ange plongé dans son imagination la plus excentrique. Elle est de ceux qui vivent leurs rêves devant Père Soleil et qui se contentent de rêver seulement quand le ciel s'éteint. Mais alors où avait disparu sa chère et aimée Petite Europe ? Avait-elle été un autre de ces fichus rêves elle aussi ? Autant Afrique se laisserait marcher sur les pieds, ne souhaitant pas répondre aux provocations, autant si tout était pour les beaux yeux de sa Petite Europe, elle ferait n’importe quoi et abandonnerait même son propre clan. Était-ce donc la raison pour laquelle ses yeux menaçaient de déborder ? Parce que Petite Europe l’avait abandonnée ?

Jeune au coeur fragile, elle se brise aussi facilement qu’un verre en cristal : vous aurez beau dire ce que vous voulez, elle le sait que son âme est malade et si elle devait mourir ce serait sûrement de sa faute, aussi vous comprenez bien qu’elle est également de ceux que l’on se doit de protéger d’eux-même pour les aider à exister. C’est la victime facile par excellence de ses propres idées nauséabondes, ça la secoue et la tient éveillée. Face à face avec les silhouettes de ses propre cauchemars plongées dans le noir, son petit coeur panique lorsqu'il lui semble en voir une bouger et danser alors que ce ne sont que des créations de ses petits yeux fatigués. Tant qu’elle était vivante tout irait bien. C’était ce qu’elle avait l’habitude de se dire auparavant, mais les fleurs d’hier ont fané. Petite Europe n’était plus là. La roue avait enfin tourné, mais ce n’était pas la façon dont Afrique le rêvait.

De lourds sanglots semblaient s'apprêter à lui écraser la gorge sous l’emprise de gros hoquettements. Les larmes allaient-elles finalement se mettre à couler ? Oui, bientôt. Encore un peu de patience suffirait.

Petite Afrique se levait doucement, en prenant soin de ne réveiller personne en chemin et sortait de la tanière en courant, chose qui ne lui était pas arrivée depuis bien longtemps. Courir, oui, c’était ça ce dont elle avait besoin. Courir, loin, au grès du vent, les moustaches embrassant la liberté. Que savait Afrique de la liberté ? Rien. Absolument rien. Elle n’était qu’une sombre idiote avec le coeur qui débordait alors qu’elle ne pouvait même pas s’en servir correctement. Aimer, oui, c’était tout ce qu’elle pouvait faire. Maman était partie, et maintenant Europe aussi. Que lui restait-il sauf son propre reflet dans l’onde d’une épaisse flaque de boue ? Rien. Absolument rien. Elle n’était que quelqu’un comme les autres finalement, Dame Nature souhaitait lui arracher ses larmes de force, et cette fois elle les aurait très probablement.

Son coeur la ramenait à la raison. L’orage colérique rageait dans sa cage comme un torrent se jetant dans la mer noire et profonde de ses sentiments. Elle ne pouvait pas courir. Elle ne pouvait rien faire. Elle ne servira jamais à rien finalement. Pour le clan de l’ombre elle restera l’incapable Afrique, le poids à leur botte, elle resterait aussi inutile qu’un chaton qui ne grandira jamais. Le syndrôme de Peter Pan l’avait épargnée, peut-être qu’il n’aurait pas dû, peut-être que ça l’aurait aidée à passer à autre chose parce qu’elle n’aurait pas été assez mature pour comprendre que malgré les promesses des guerriers et de leurs petits secrets, trois chatons de l’ombre ne reviendraient jamais. Ils sont partis en voyage loin d’ici, comme maman, pas vrai ? Trop loin pour qu’on ne puisse jamais les atteindre. Même en tendant la patte on se retrouverait devant un grand précipice.

Petite Afrique les entendait ces chuchotements, ceux qui soufflaient que Dame Nature s’était trompée de soeur. Elle avait tellement envie de leur crier qu’elle aussi, elle aussi, elle aurait souhaité avoir échangé son sort contre celui de Petite Europe. Elle aurait préféré partir d’abord. C’était elle qui était malade, pourquoi le clan des étoiles préférait-il prendre les meilleurs en premier ? Était-ce amusant de torturer les impuissants ? Oui, évidemment. Petite Afrique se sentait horriblement égoïste.

Elle explosa finalement. Ce n’était qu’une bombe à retardement qui s’était enclenché le jour de sa naissance dans ce monde si grand. Les yeux d’Afrique ne voyaient plus rien. Et ça mouillait ses jolies joues rondes, laissant des vilaines marques de son passage entre ses jolies moustaches. La délicate et aimante Petite Afrique pleurait. C'en était trop pour son velours de coeur. Elle perdit d’un souffle toute l’énergie qui s’infiltrait dans ses petites pattes et bascula sur les côtes. Son coeur battait le sang dans ses oreilles, dans son visage, dans son corps. Elle n'entendait plus rien, que lui, et elle ne sentait plus les épines de pin accrochées à son pelage, ni la terre s'incrustant malicieusement entre chaque interstice de son poil épais, plus rien, que lui. Son champ de vision battait lui aussi, elle voyait les ténèbres se compresser dans le creux de ses paupières. Plus rien. Que lui.

Dévastée par le chagrin, au beau milieu du camp, la jolie Petite Afrique pleurait silencieusement à la perte de son plus bel ange. Et les étoiles souriaient.


avatar
Date d’inscription : 02/11/2015
Messages : 676
Masculin
Puf : Grey - Waltzing Fish - Hermux
Âge : 15
Multi-comptes : Petit Albatros. O. (5). + Petite Afrique. O. (3). - coming soon : Nuage du Djinn (11) + Nuage d'Obsidienne (9) + Véhémence du Samouraï (39) + Earl (17)
Félin Légendaire
Félin LégendaireVoir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Juil 2018 - 15:45
The future will be confusing...
L'oisillon avait voulu quitter son nid, prendre son envol entouré de ses deux frères d'oeufs. Il l'avait regretté. L'amertume et la haine s'étaient mélangées, ça avait créer un sentiment affreux qui avait poussé Petit Albatros a se comporter de manière détestable et malsaine. La chose qu'il n'arrivait pas à comprendre, pourquoi Petit Flamant l'avait suivi aveuglément ? Petite Mouette était retourné au nid, seul, submergé de regrets et de tristesse. Ses yeux n'avaient plus ces étincelles qui jaillissaient tout le temps. Non. Son regard était livide. Dépourvu de joie. Ses pupilles s'étaient teintes de rouges. Pourquoi ? Les pleures. Oui, le prince a pleuré. Il avait perdu ses frères. Il pensait monter au trône seul. Il se sentait égoïste et affreux. Il pensait que tout était de sa faute. Après tout, l'idée venait de lui ! Il s'en voulait tellement. Plus aucune blague, plus aucun rire, plus aucun sourire. Rien. Juste une face vide. Ces deux frères étaient partis. Mais, qui plus est, la personne pour qui il avait le plus d'affection, Petite Europe... Il se disait que tout était de sa faute à lui. A lui et à lui seul. Mais, il ne pleurait pas. Si ses yeux étaient rouges, c'était des larmes de douleur après avoir reçu un violent coup. Mais, il n'avait pas pleuré de la disparition des trois chatons. Et il s'en voulait de ne pas pleurer. Il voulait pleurer. Il n'y arrivait simplement pas. Peut-être parce qu'il n'a pas l'habitude ? Lui même est troublé par ce sentiment de n'être rien, d'être vide... Il ne savait que penser de lui. La seule et unique raison pour laquelle il souriait, c'était ses frères. Et maintenant ? Est-ce-qu'il a une raison ? Non. Alors, doit-il ne plus jamais sourire ? Non plus. Alors, que faire ? Il ne le savait pas. Peut-être allait-il l'apprendre ? Il en doute. Il sait qu'il est idiot et il s'en rend compte encore plus. Petite Mouette n'est plus. Ce n'est plus lui.

Ces pensées gesticulaient dans son esprit comme de vers sur un cadavre lorsqu'un son titilla ses oreilles, des branches et de la paille qui se froissaient. Il ouvrit avec discrétion un oeil. Petite Afrique, la soeur de la disparue, tremblotante, reniflant. Pleurait-elle ? Il n'en savait rien. Allait-il remettre de l'huile sur le feu ? Il n'espérait pas. La petite silhouette se leva avec lenteur, se dirigeant vers la sortie de la pouponnière, la tête basse, les pattes traînantes comme une morte-vivante. Il attendit quelques minutes, hésitant. J'y vais ? Oui... Non... Oui... Non... Oui... Il en devenait fou, jusqu'à hérisser les poils de son échine et même se grogner sur lui même. Soufflant, il finit par se lever tout doucement, redoutant de réveiller les reines et les autres chatons. Il s'étira longuement, très longuement, il avait peur, peur de faire du mal à la pauvre Petite Afrique... Si fragile, si douce... Il ne sait pas comment elle fait pour survivre à tout cela mais une chose est sûr elle survie, malgré la disparition de sa soeur. Et malgré même la disparition de Petit Flamant... Elle l'aimait bien, le jeune. Petite Mouette en était presque jaloux. Il se rappelle de la petite crise de nerf qu'il avait faite pour cette histoire... Il se trouvait idiot. Le gamin finit par sortir, sous le ciel étoilé, il observait la petite au loin, tremblotante, prise de violentes crises de sanglots répétitifs... Son coeur se serra. Il s'en voulait tellement. Il arriva, tout doucement et chuchota pour ne pas lui faire peur :

« Petite Afrique... ? »

Sa voix était méconnaissable. Douce, chaleureuse, pleine de compassion. Il posait sa queue sur son épaule en signe de gentillesse... Il regardait en l'air, comme pour dire qu'il fallait aller de l'avant, et il prit la parole :

« J'aime pas te voir comme ça... »

Il pivote légèrement vers elle et essuie ses larmes du bout de la patte d'une douceur divine.

« Viens par là. »

Il enroula sa queue autour d'elle et plongea sa tête contre sa fourrure. Doucement, il commença à renifler et à trembler à son tour, pleurant silencieusement...
ft. Petite Afrique. ♥
avatar
Date d’inscription : 28/09/2016
Messages : 1204
Féminin
Puf : Soulou ou Hoko. HokoMachins (FramboiseBeurk) Hokorrible (Piccolo) Hokoko ou Hokomoche selon ces humeurs :3 (Griffe d'EpineS) Maître Biscuit (ou Pi Biscuit) pour Fuyu <3 HokoVache (Destiny D:) MachoHoko (Piaf Potter) mais appelez moi esclave, c'est ce que je suis réellement.
Âge : 14
Multi-comptes : Crépuscule (aspirant hordeux) Samaël (Solitaire ancien Hordeux) Songe Idyllique (Ancien Guérisseur Ombre devenu Solitaire) Nuage du Bambou (Tonnerre Apprenti) Petite Mouette (Ombre Chaton) Petit Loup (Ombre Chaton) FUTURS : Havre de Paix, Mer de Nuages
the future will be confusing - ft/hoko
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Sauter vers: