Le concept du forum se base directement sur le roman La Guerre des Clans d’Erin Hunter. LGDC Warriors dit « LW » a été fondé en 2007 par Étoile Noire, et il continue aujourd’hui de vivre grâce à ses infatigables membres toujours aussi déjantés ! Incarne un chat sauvage et rejoins l’un des quatre Clans de la forêt de Cerfblanc. Quel que soit ton choix, sois prêt à te battre pour ta tribu, chasse pour elle, rencontre les autres félins et marque de ta patte l’histoire des Clans ! LGDC Warriors est un forum RPG félins qui demande un minimum de 7 lignes par réponse. N’hésite pas à profiter également de la Chatbox et des différentes catégories hors-rp que propose le forum. Rejoins-nous vite, tu ne le regretteras pas !
LGDC Warriors
s'inscrirese connecter

Top Site
Votez toutes les 2 heures !
Nouvel évent sur LW
Suivez le fil d'actualité ICI.

catching up - ft. vallée du mirage et héron cendré
Invité
Invité
Mer 24 Jan 2018 - 3:29
Catching up
Le camp était pratiquement vide ; les apprentis et les mentors s'entrainaient, la majorité des guerriers étaient en patrouille frontalière et les reines protégeaient leurs petits du froid dans la pouponnière. Une fine neige tombait en suivant les courbes des brises, mouillant progressivement ma fourrure. Je me sentais vraiment inutile et me dis qu'une petite partie de chasse me ferais le plus grand bien. Une épaisse toile de nuages blancs recouvrait le ciel, mais je déduisis que le soleil eut dépasser son zénith depuis peu lorsque j'aperçu Héron Cendré. Que faisait-il ? Je n'en avais aucune idée.

Nous n'avions pas discuter depuis quelques temps. Le froid entre nous m'était plus fatal que la température. Tentant de ravaler mon orgueil démesuré, je m'approchai de lui d'une démarche qui, intentionnellement, ne trahissait mon anxiété. J'étais encore loin de lui, incapable de déterminer s'il m'eut remarquer, lorsqu'un autre guerrier m'interpella.

- Alsie, rejoindrais-tu la patrouille de chasse ? , me miaula-t-il.

 Je pivotai vers le guerrier et accepta sa proposition ; techniquement, je n'avais aucune raison de la refuser. Un sentiment mêlant le soulagement à la frustration m'envahit, mais je suivis la patrouille en feignant l'indifférence.

Nous nous rendîmes à la lande, où nous espérions traquer quelques léporidés. Ceux-ci étaient spécialement difficiles à attraper lors de la saison froide, car leurs fourrures pâlissaient jusqu'à ce qu'ils deviennent presque introuvables dans la neige.

Les autres guerriers de la patrouille s'était trouver de petits rongeurs et se contentèrent de ça. Ils décidèrent de revenir au camp plus tôt, prétextant qu'avec cette neige, aucune autre proie ne s'aventurerait dans la lande. Obstinée, je décidai de rester et le dirigeant de la patrouille n'y vit pas d'inconvénients. Après avoir chercher une piste plus longtemps qu'il ne l'aurait fallut, j'en trouvai enfin une qui me convenait, une que je considérais digne de moi. L'élu était un gros lapin à la fourrure immaculée qui avait eut le malheur d'avoir trouver refuge près de mon secteur. Je le suivis quelque temps, décidant de le prendre en embuscade près des gorges et attendit le parfait moment pour bondir. Lorsque ce moment fût venu j'attaquai ma proie dans un élan de rapidité qui me surprit moi-même. Je lui cassai le cou d'un violent coup de crocs dans la nuque.

Mes yeux pétillaient de fierté et un fin sourire vint tinter mon visage de bonheur. Je relevai ma tête et, à mon grand désarroi, croisai le regard frustré d'Héron Cendré. Mon sourire s'effaça de suite et je dévisageai le guerrier.

- T'apprêtais-tu à voler ma proie ?

Ce fût la seule chose que je pensai à dire. Idiot et inutile, mais s'est sortit tout seul. Je connaissais sa réponse et n'y prêta même pas attention.

- Peu importe, c'est moi qui l'a tué en premier, répondis-je d'un ton faussement désintéressé avant de me mettre en route vers le camp.


avatar
Félin Mythique
Félin MythiqueVoir le profil de l'utilisateur
Mer 24 Jan 2018 - 15:01

catching up
elle avait essayé de s’approcher, la demoiselle. elle avait tenté, ouais. mais le destin, lui, il lui avait dit non. un non accompagné d’une claque alors qu’elle avait fait l’effort de mettre de côté tout ce qui les avait séparé. son orgueil, cette maudite chose qui faisait penser qu’on était au dessus des autres. elle s’était abaissée à son niveau, à celui-ci du gamin perdu, du gamin qui a tout fait volé, tout fracassé quand il a comprit qu’il était incapable de protéger quelqu’un d’un vulgaire canidé pas plus gros que lui-même.
y’avait donc un chat qui l’avait séparé de lui. et elle avait disparu avec un petit groupe pour nourrir les siens. elle était partit comme ça, feignant l’indifférence, comme si la demande du chasseur ne lui était allée droit au coeur, comme si ses sentiments n’avaient pas été touchés, que son petit coeur n’avait pas prit un petit coup. c’est qu’il allait en prendre, des coups et pas que, si elle osait s’immiscer progressivement dans la vie du héron solitaire. un chat qui respirait la joie autrefois et maintenant qui n’expire que haine et soif de vengeance contre une entité inconnue. quelle est belle sa petite gué-guerre mièvre et niaise.

y avait là, devant lui, un petit léporide d’un blanc immaculé qui traînait - malheureusement pour lui - près des gorges. au moment où le fils de l’air, près à attaquer, à fondre sur sa proie, ses membres furent immobilisés. le visage de sa soeur lui était revenue en mémoire, la tête de ce sot rouquin au museau plat avec cet air rusé jusqu’au bout des pattes, cet air plus que vicieux, s’attaquant à moins fort que lui. une vision qui le fit vriller, tomber au sol, comme affaibli après un coup au combat, un bon coup de patte qui étourdit. il tombait, il tenait plus sur ses pattes ; mais il tentait vainement de le faire sortir de sa tête. puis l’instant d’après, ce fut fini ; et devant lui, y’avais la ravissante demoiselle, sa proie entre les crocs. ni une ni deux, il avait quitté sa cachette, une expression courroucée sur son visage gris. t’apprêtais-tu à me voler ma proie ? la fierté qui pétillait dans ses yeux, il avait bien envie de lui faire ravaler avec son arrogance en prime. sotte comme elle était, elle ajouta sans réfléchir quelques mois sans importance qu’elle aurait mieux fait de garder pour elle. peu importe, c’est moi qui l’a tué en premier.

la haine de son coeur allait se déverser sur la mauvaise personne. furibond, il se mit en travers du chemin de la demoiselle. sans crier gare, il la plaqua au sol, le regard noir lançant des éclairs se fixant dans le sien. j’en ai rien à foutre que tu l’ais tuée en premier. cette proie, c’était la mienne et je t’interdis de me reprendre l’une de mes proies sous prétexte que j’ai lâché prise un instant ! il se rendit compte trop tard de ce qu’il venait de dire, révélant une part de lui, un état affaibli alors qu’il paraissait toujours si fort. pourtant, il fit comme elle, son expression n’avait pas changé, la colère se lisait toujours et la surprise n’avait même pas effleuré sa nuque.
••• laissez prendre place le fils de l'air
• ft. alsie & mimi
lightning power 018
avatar
Date d’inscription : 20/03/2015
Messages : 6142
Puf : power (lightning power).
Rang EÉF : Guerrier
Âge : 17
Multi-comptes : esprit du lion (t) + nuage du panda-roux (t) + cœur de louve (o)
Félin Célèbre
Félin CélèbreVoir le profil de l'utilisateur En ligne
Dim 28 Jan 2018 - 16:21

Mimi. ft Alsie & Hery

Vallée du Mirage c'était levé trop tard, il voulait participer à l'une des patrouilles du matin. Celle de chasse était celle qu'il convoitait, chasser le lapin il adorait ça même si depuis quelques temps c'était plus difficile, pas à cause de leur hibernation non ça c'est rien hehe lui son soucis c'est que l'une de ses oreilles est devenu sourde créant chez lui de nombreux déséquilibres. Au début il pouvait même plus marcher, et à peine tenir debout. Tu le savais pas hein mais tu tiens debout grâce à ton équilibre et l'équilibre il dépend non seulement de ta vue mais encore plus de tes oreilles, donc mimi il a galéré, c'est pas encore ça mais il s'en sort plutôt bien. Il a réussi à passer guerrier même si chaque jour est un nouveau défi, que chaque jour il tombe, mais il se relève et réessaye la ou il a échoué. Parfois il a voulu abandonner mais il lui restait toujours Hery et Lili, ils l'ont aidé à se relever quand il ne le voulait plus. D'ailleurs Hery avait pu aller à cette fameuse patrouille. C'est la patrouille du soir de la veille qu'il avait dans les pattes qui a exigé tant de repos au petit brun.

Il attendait son frère dans un coin de la grande place d'où il avait une vue directe sur l'entrée du camp en grignotant un morceaux. Le temps passait midi allait bientôt pointer le bout de son museau. Le fils de la terre leva la tête quand des fougères s'agittèrent en face, les oreilles dressées bien hautes, l'une formant un beau triangle et l'autre déchirée, souvenir d'une guerre perdue face au Maître des ruses.

© Silver River 017


avatar
Date d’inscription : 13/02/2015
Messages : 748
Puf : River
Rang EÉF : Guerrier
Âge : 18
Multi-comptes : Vallée du Mirage
Invité
Invité
Sam 3 Fév 2018 - 0:15
Catching up
La proie en gueule, je tournai le dos au guerrier et décidai d'aller porter la proie directement au camp. Je n'eus le temps de faire plus de trois pas avant d'être violemment renversée par Héron Cendré.

Au moment de l'impact, j'eus le souffle couper et fût obligée de lâcher ma proie. Le petit corps blanc plana une demi-seconde avant d'aller rouler dans la neige à notre droite. Je tentai de reprendre ma respiration, immobilisée par le guerrier imposant.

- J’en ai rien à foutre que tu l’ais tuée en premier, me cracha-t-il au visage. Cette proie, c’était la mienne et je t’interdis de me reprendre l’une de mes proies sous prétexte que j’ai lâché prise un instant !

L'effet de surprise s'était dissipé, je regardais droit dans ses yeux. Il était en colère, furieux même. Je quittai son regard l'instant de jeter un oeil sur le lapin. Ma fourrure me protégeait de moins en moins du froid de la neige, elle en devenait brûlante.

Réfléchissant vite, je lui donnai un coup de pattes-arrières puissant au bas ventre afin de le faire valser. Je bondis sur mes pattes et, en profitant de son moment de confusion, fonçai tout droit sur le léporidé. Juste avant de la prendre entre mes crocs, je le regardai malicieusement.

- Rattrape-la, si tu la veux tant que ça.

Aussitôt que je prononçai ces mots, je sprintai vers le camps comme rarement j'eus couru dans ma vie. Mes sauts étaient hauts, précis, rapides. J'évitais les buissons, les rochers ainsi que tout obstacle sur mon chemin. Je ne laissais pas ma proie me ralentir.

Mes muscles commençaient à bruler, mon souffle à se perdre. J'osai lancer un coup d'oeil à mon adversaire. Je redoublai d'ardeur et enfin j'aperçu la palissade de fougère entourant le camp. Préférant concentrer toute mon énergie à ma vélocité, je pénétrai les fougères à l'aveugle. Seulement, je n'eus pas remarquer l'individu se trouvant de l'autre côté à temps et le heurtai de pleins fouet.

Le coup fut étourdissant, nous fîmes des tonneaux au sol. J'étais crispée, à bout de souffle. Que venait-il de se passer ? J'ouvris les yeux, confuse de cet impact violent. Avec quoi étais-je entrée en collision ? Lorsque je compris que ce que j'avais frappé n'était pas un quoi, mais un qui et que ce qui était Vallée du Mirage, je figeai. Je n'eus à peine le temps de lui faire mes excuses avant que les fougères se mettent à frémir de nouveau. À cet instant précis, je maudis cette barrière de fougère m'ayant fait manquer l'obstacle final.


avatar
Contenu sponsorisé
catching up - ft. vallée du mirage et héron cendré
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Sauter vers: