Le concept du forum se base directement sur le roman La Guerre des Clans d’Erin Hunter. LGDC Warriors dit « LW » a été fondé en 2007 par Étoile Noire, et il continue aujourd’hui de vivre grâce à ses infatigables membres toujours aussi déjantés ! Incarne un chat sauvage et rejoins l’un des quatre Clans de la forêt de Cerfblanc. À la recherche de nouvelles expériences ? Tu peux également intégrer la mystérieuse Horde dont l’ombre menaçante plane sur les Clans insouciants. Quel que soit ton choix, sois prêt à te battre pour ta tribu, chasse pour elle, rencontre les autres félins et marque de ta patte l’histoire des Clans ! LGDC Warriors est un forum RPG félins qui demande un minimum de 7 lignes par réponse. N’hésite pas à profiter également de la Chatbox et des différentes catégories hors-rp que propose le forum. Rejoins-nous vite, tu ne le regretteras pas !
LGDC Warriors
s'inscrirese connecter

Top Site
Votez toutes les 2 heures !
Nouvel évent sur LW
Suivez le fil d'actualité ICI.

Promenons nous dans les bois ~ Ft. Night and Grey
Félin Légendaire
Félin LégendaireVoir le profil de l'utilisateur
Dim 21 Jan 2018 - 0:46
Alors que les oiseaux cessent leurs chants, que les guerriers rentrent de patrouille ou que d'autres s'en vont, que la brise et la brume se lèvent, que le beau soleil laisse place à une dure nuit argentée et que le ciel azur se teinte d'une couleur sombre, trois silhouettes aux couleurs semblables se fondent dans le paysage et s'évadent aux alentours de la sortie de leur camp. Ils forment une petite ronde, ils sont cachés par une branche d'arbre et par la couleur immaculé de la neige qui se fond dans leurs pelages respectifs. Légèrement éclairés par les rayons lunaires, ils chuchotent avec discrétion, silencieux, calmes. Ils sont comme le chant d'un hiboux, on l'entend mais on ne fait pas attention à lui. L'un des jeunes, celui de droite, semble mener la petite troupe, ses yeux brillent dans le noir, ces mêmes pupilles fixent tour à tour ses deux camarades. Bien qu'il tente de le dissimuler, un grand sourire s'étire sur son visage laissant apparaître deux petites canines. Ce petit chaton excité n'est autre que Petite Mouette et évidement les deux qui l'accompagne ne peuvent être que Petit Albatros et Petit Flamant, ses chers frères de sang. Ensemble, il est sûr qu'ils vont encore faire des catastrophes.

Et, en effet, Petite Mouette et ses deux frangins on eu des petites idées, ils on quatre lunes bientôt cinq, alors il fallait avoir des bases sur à quoi peuvent ressembler les terres de leur Clan natal. Oui, les trois chatons n'avaient jamais fuit le camp, ils n'en voyaient pas l'intérêt. Mais maintenant, ils comprennent. Petite Mouette a donc donné l'idée, Petit Flamant a fait un plan et Petit Albatros a perfectionné ce plan pour le rendre parfait. Ils sont fins prêts. Cachés derrières une petite bute de neige, ils se croisent du regard, chacun un sourire au visage plus ou moins grand. Petite Mouette part le premier, il fallait d'abord éloigner les gardes, simple mais efficace Mou' a contourné les gardes pour passer derrière le tas de gibier, il a lancé de la neige, a creusé, puis a fait tombé des proies. S'en fut assez pour attirer l'attention des gardes, le bicolore gratta un arbre, le signe qu'il devait faire pour que ses frères partent en premiers et fassent le reste du plan. Petite Mouette s'éloigne alors, slaloment entre les arbres il atteint alors l'unique sortie du camp en vitesse et sort dehors. Normalement, ses frères doivent être à douze pas d'ici, puis quatre à droite.

Effectuant les étapes, il rejoignit ses frères et leur indiqua que tout s'était passé correctement. Ensemble, ils marchent quelques instants en silence, s'habituant avec l'environnement et les odeurs ainsi que la nuit. Une brise légère parcourt l'échine du jeune prince et il commence alors à parler à haute voix, étant assez loin du camp pour que personne ne puisse les entendre :

« Alors, on commence par quoi ? On a jusqu'à quelques heures avant le levé du soleil, c'est largement assez pour tout faire ! Aller, Petit Flamant tu choisis en premier ! »

Laissant son frère décider, il attend patiemment et s'assis en enroulant sa queue autours de ses petites pattes. Il est si heureux et si excité à l'idée de s'aventurer dehors !
avatar
Date d’inscription : 28/09/2016
Messages : 1204
Féminin
Puf : Soulou ou Hoko. HokoMachins (FramboiseBeurk) Hokorrible (Piccolo) Hokoko ou Hokomoche selon ces humeurs :3 (Griffe d'EpineS) Maître Biscuit (ou Pi Biscuit) pour Fuyu <3 HokoVache (Destiny D:) MachoHoko (Piaf Potter) mais appelez moi esclave, c'est ce que je suis réellement.
Âge : 14
Multi-comptes : Crépuscule (aspirant hordeux) Samaël (Solitaire ancien Hordeux) Songe Idyllique (Ancien Guérisseur Ombre devenu Solitaire) Nuage du Bambou (Tonnerre Apprenti) Petite Mouette (Ombre Chaton) Petit Loup (Ombre Chaton) FUTURS : Havre de Paix, Mer de Nuages
Félin Célèbre
Félin CélèbreVoir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Juil 2018 - 18:05
PENDANT QUE LE LOUP N'Y EST PAS


La nuit chutait sur l’horizon à toute allure. Elle était déjà ancrée dans la conscience échauffée du roi depuis pourtant bien longtemps. Il avait toujours attendu ce moment depuis le jour de sa douce naissance, celui où il pourrait enfin créer un précipice entre lui et tous ces sombres crétins. Ils ne comprenaient pas, non, ils ne comprenaient pas. Ils étaient bien trop bête pour ça. Au début, A lba se disait qu’ils faisaient exprès, que derrière leurs regards horrifiés face à ces paroles vicieuses, ils feignaient l'ignorance.

Mouette était comme eux. Et Flamant aussi. Une bande d'ignorants, assez bêtes pour pardonner et se soucier des insultes de ce monde comme Petite Afrique. Elle n'avait rien à faire vivante, et comme pour souligner les propos du petit monstre, son propre corps semblait vouloir la tuer. Il était resté bien assez longtemps à ses côtés pour la voir essayer de vomir son coeur à chaque fois qu'elle faisait un pas. Pourquoi ne se laissait-elle pas crever et luttait-elle autant ? Aussi tenace qu'une puce, une erreur de ce monde qui ne voulait pas le laisser derrière elle. Elle lui donnait envie de gerber ses tripes de par son immondice. Elle feignait l'ignorance encore mieux que les autres et c'était lui qu'on accusait, cette sorcière avait même réussi à capturer l'attention de ses deux frères, mais elle n'aurait jamais les yeux du roi Albatros.

Il fallait agir vite avant que maman ne se rende compte que son nid habituellement étroit était fin vide, et pour ça, Petit Flamant, Mouette et lui avaient un plan. Pour d’abord quitter le camp, Petite Mouette servirait d'appât : le roi Albatros en avait décidé ainsi, parce que le temps que l’ignorant les rejoignent, il avait deux mots à échanger avec son petit frère.
Quand le premier leur signifia qu’ils pouvaient passer d’un geste de tête, Petit Albatros se mis à trottiner au ras du sol pour ne pas attirer l’attention des gardes et se dirigea discrètement vers le point de rendez-vous. Au fond il savait qu’il ne devrait pas, et qu’ils auraient mieux fait de le semer ici, ne l’attendant pas et partant droit devant, mais ils étaient bien trop près du camp et ils risqueraient de se faire entendre si cet idiot de Petite Mouette se mettait à les appeler. Et si Flamant se décidait à ne pas coopérer et insister pour attendre Mouette un peu trop fort, ses plans seraient fichus. Juste encore un peu plus loin. L’infernal petit prince aurait sa leçon.

Il arrêta soudainement Petit Flamant dans sa course, à quelques pas du point de rendez-vous et se mit à murmurer tout en le fixant droit dans les yeux d’un air plus que déterminé et qui en ferait chavirer plus d’un du mauvais côté. “Fla, il faut abandonner Mouette, il est bien trop bête pour comprendre l’importance de la situation et il pourrait nous faire attraper parce qu’il joue sans arrêt avec le feu. T’as bien vu son attitude de petit chef, tu sais bien qu’il ne sera qu’un imposant poids mort durant le voyage. Il faut s’en débarrasser vite à tous prix. Tu vois bien la façon dont il essaye de monter Petite Europe et Petite Afrique contre nous”. Un craquement de brindille se faisait entendre dans le lointain, puis le froissement d’épines de pins indiquant que des pattes légères foulaient le sol à proximité. Cet idiot faisait plus de bruit qu’un fichu lapin en fuite. Il devait probablement s’être forgé un grand sourire inutilement excité. Il ne serait pas de ce voyage, il le fallait.

Albatros réprimait quelques jurons infernaux de frustration qui brûlaient sa langue de vipère. “Motus et gueule cousue, mais réfléchis-y” le jeune lançait sans se retourner tout en marchant vers le point de rendez-vous des trois. Tout son être lui criait de partir seul et de ne jamais faire demi-tour, mais il avait encore besoin de Petit Flamant, faire tout tout seul ne serait qu’ennuyeux et puis ce n’était pas comme s’il avait vraiment quelque chose à reprocher à ce frère là.

Mouette les atteignit enfin après quelques longues secondes d’attente, et ils se mirent tous trois à marcher jusqu’à leur prochaine étape : loin du camp. Un léger sourire satisfait s’étirait lentement sur les babines de Petit Albatros, songeant aux moyens qu’il pourrait utiliser pour semer Mouette. Heureusement que cet idiot ne se doutait de rien et prenait plaisir à marcher devant, comme un petit souverain menant ses sujets à ce qu’il pense être son règne absolu. Puis l’idiot s’arrête et se retourne vers ses frères avec un sourire encore plus grand encore et se met à parler.
“Alors, on commence par quoi ? On a jusqu'à quelques heures avant le lever du soleil, c'est largement assez pour tout faire ! Aller, Petit Flamant tu choisis en premier !”

Sa façon de s’asseoir et de ronronner inconsciemment commençait déjà à irriter l’intolérant Alba. Ce dernier jeta un coup d’oeil à son frère qui devait sûrement s’apprêter à répondre, mais il prit la parole en premier. “On a pas le temps de discuter, il faut y aller, il ne nous attendra pas toute la nuit”. Le solitaire leur donnerait enfin ce qui leur permettrait de devenir les héritiers souverains de la forêt, enfin c'était ce qu'il avait promis. Sur ce, aveuglé de par sa soif de pouvoir, il se leva, le regard prêt à embraser la forêt et se remit en route le premier vers les marécages, percutant l’épaule de Mouette en passant. Le mâle songeait déjà comment il allait jeter son frère la tête la première dans l’eau croupie pleine de bestioles qui bourdonnaient et de grenouilles s’il osait les suivre. Son sourire se fit encore plus grand et encore plus malsain qu’à son habitude. Cette fois c’était la bonne et le monde allait lui dire merci. Il comptait sur Flamant pour l’aider et il utiliserait le nom de Petite Afrique s’il le fallait, l’imposant monstre était prêt à tout pour arriver à ses fins plus obsédantes que jamais, mais ça il était le seul à le savoir pour l’instant.

L’odeur insupportable qui s’émanait du sol les aiderait à camoufler la rage du roi Albatros qui s’apprêtait à commettre un autre de ses plus beaux crimes. Le grand mâle se délectait déjà du sombre visage de son frère gisant dans l’eau puante. Sa langue se mit à pendre sur le côté de sa gueule pendant qu’il trottinait vers sa propre gloire infernale.


avatar
Date d’inscription : 02/11/2015
Messages : 676
Masculin
Puf : Grey - Waltzing Fish - Hermux
Âge : 15
Multi-comptes : Petit Albatros. O. (5). + Petite Afrique. O. (3). - coming soon : Nuage du Djinn (11) + Nuage d'Obsidienne (9) + Véhémence du Samouraï (39) + Earl (17)
Promenons nous dans les bois ~ Ft. Night and Grey
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Sauter vers: