Le concept du forum se base directement sur le roman La Guerre des Clans d’Erin Hunter. LGDC Warriors dit « LW » a été fondé en 2007 par Étoile Noire, et il continue aujourd’hui de vivre grâce à ses infatigables membres toujours aussi déjantés ! Incarne un chat sauvage et rejoins l’un des quatre Clans de la forêt de Cerfblanc. Quel que soit ton choix, sois prêt à te battre pour ta tribu, chasse pour elle, rencontre les autres félins et marque de ta patte l’histoire des Clans ! LGDC Warriors est un forum RPG félins qui demande un minimum de 7 lignes par réponse. N’hésite pas à profiter également de la Chatbox et des différentes catégories hors-rp que propose le forum. Rejoins-nous vite, tu ne le regretteras pas !
LGDC Warriors
s'inscrirese connecter

Top Site
Votez toutes les 2 heures !
Nouvel évent sur LW
Suivez le fil d'actualité ICI.

I'm sitting on my throne | feat Sphinx
Admin à l'essai ✿ Chef du Clan de l'Ombre
Admin à l'essai ✿ Chef du Clan de l'OmbreVoir le profil de l'utilisateur
Sam 23 Déc 2017 - 15:19
I'm sitting on my throne+

Gloire s’avançait avec souplesse entre les pins, le nez levé vers les étoiles, à l’affût d’une quelconque fragrance. Ça faisait maintenant bien une heure qu’elle tournait  dans la neige, à la recherche d’une proie, de n’importe quoi qu’elle pourrait ramener au camp. Il fallait croire que les campagnols savaient voler, elle n’avait rien trouvé depuis le début de sa ronde. Elle finit par prendre la route de la Noiserie, avec l’espoir que peut-être là bas, elle arriverait à dénicher ne serait-ce un oisillon.

Lorsqu’elle arriva enfin au bosquet, elle fut frappée par l’aspect vide de l’endroit. D’habitude touffus et majestueux, les noisetiers n’étaient maintenant que de vieilles branches brûlées par le froid. Elle pénétra dans l’endroit, et se mit à longer les troncs, le regard glissant distraitement entre les branches et les étoiles. Elle trouvait toujours cela fascinant combien les nuits d’hiver étaient plus sombres que celles d’été, à croire que l’univers tout entier s’éteignait avec la Terre. Alors qu’elle continuait sa promenade, elle fut soudainement frappé par la présence d’une odeur inconnue, mélange étrange avec la froideur de la neige. Alors qu’elle suivait silencieusement la piste, elle tomba bientôt sur une ligne dans la neige, suivit par un silhouette sombre, dos à elle au milieu du manteau blanc. La lieutenante se tendit automatiquement, peu certaine de l’attitude à prendre. Attaquer ou parlementer ? Finalement, elle décida de rester calme, et se contenta de prendre la parole.

« Puis-je savoir qui vous êtes et pourquoi vous vous trouvez ici ? »

_________________


Étoile Glorieuse



Gloire de l'Ipomée:
 

Passion Erratique:
 

Petite Hellébore:
 
avatar
Date d’inscription : 21/09/2013
Messages : 1329
Puf : Douty
Âge : 17
Multi-comptes : Gloire de l'Ipomée (o) | Passion Erratique (t) | Petite Hellébore (t)
Modérateur ✿ Journaliste CM ✿ Chef du Clan du Vent
Modérateur ✿ Journaliste CM ✿ Chef du Clan du VentVoir le profil de l'utilisateur
Sam 23 Déc 2017 - 17:47
Dance with me, under the Madness
Baron Samedi feat. Gloire de l'Ipomée
P
in géant, roi de l’Ombre, seigneur d’ébène, la pinède était un lieu splendide, chaque arbre lançait une ombre menaçante sur le sol, spectacle oublié en ce monde, la menace. La menace n’était-elle pas, un fondement même de la puissance ? Car, en ce monde, seul les forts osent, quand ils osent mettre dans l’équation de la vie, des innocents, alors, cela signifie qu’ils sont prêts à tout, même à mettre en jeu leur famille. Les forts n’ont pas de famille, seulement des sous-fifres, obéissant quasiment aveuglément à leur ordres. Je n’ai plus de famille, je n’ai pas de sous-fifre. Je suis un fort.

Mais,  ma quête dans la forêt des empereurs des ombres ne fus pas récompensé, je ne trouvai pas ce que je cherchais : un sous-fifre, quelqu’un d’entièrement dévoué à ma cause, un être que je pourrais plonger dans le désespoir, le chaos. Pour enfin, pouvoir faire découvrir la vérité au monde. Pour que plus jamais, mes semblables ne vivent dans leur utopie, le monde est une bataille certaine ou seul les plus puissants survivent. Mais, malheureusement, le système de clan tue à la source la loi du plus fort. Je suis un fort, je mérite de survivent, mais je ne peux tolérer que des déchets essayent de se raccrocher à la vie, en suçant à la moelle la réussite des puissants. J’étais prêt à tout pour vaincre, ce système bancal, pour qu’enfin, arrive le nouvel âge d’or, ou les forts survivent  et les faibles décèdent.

J’arrivai dans un lieu, un bosquet, nombre d’arbre dépouillé de leur feuille, obligé à rester nue, dans le froid hivernal, nue dans la neige. Les arbres étaient puissants, ils survivaient beaucoup plus longtemps qu’un chat, ils étaient là avant nous, ils seront nous bien après. Ils survivaient à chaque hiver, ils devenaient de plus grands, ils ne cessaient de grandir. Les arbres étaient forts, cela ne faisait aucun dout…

« Puis-je savoir qui vous êtes et pourquoi vous vous trouvez ici ? »

Une voix derrière moi ? Assassinant mes douces pensées violentes. Je me retournais, un rictus sauvage à la gueule, les dents sortis, mon œil valide crachant des éclairs de fureur, mon œil invalide palpitait de colère. Je vis alors la personne qui m’avait apostrophé, une petite chatte noire, aux yeux bleus. Cette petite taille, cette démarche, la démarche d’un chef ou d’un lieutenant. J’avais vécu assez longtemps dans les clans pour les reconnaitre, ces personnes qui se pensaient forte. Mais, qui n’étais que des déchets inutiles. J’avais une fille forgé du même bois. Ils me dégouttaient, tous autant qu’ils étaient, ils étaient l’exact opposé de mon idéal. Les pires ordures du système, favorisé.
Mais, une pensée, toute particulière, les autres écoutait ces minables. Cela ne valait-il pas le coup d’essayer de convertir au chaos, ces êtres faibles, pour pouvoir transporter les vrais valeurs de la vie : violence, colère, force, jeunesse. Ainsi, faisant renflouer ma haine, je déglutis difficilement, j’étais bien plus qu’énerver, mais mon idéal primait sur mes sentiments. Je tachais donc de faire disparaitre le masque de mort de je portais, la grimace du démon que j’arborais, le rictus malfaisant que j’adorais. Pour enfin, avoir une allure un peu plus avenante. Puis, sans sourire, je me retournai, puis déclara d’une voix puissante, rauque, mais amical :

« Je suis Bar… Je suis Bar, un chat ayant fait un long voyage, j’aimerais véritablement en savoir plus sur vos coutumes. »

kyro. creation 017 for kam'

_________________
Gros Poutou Baveux
KamiSphinx




Merci Skinou http://r28.imgfast.n
ton cadeau me remplis de joie
avatar
Date d’inscription : 05/02/2016
Messages : 985
Puf : Adrien | Sphinx
Rang EÉF : Apprenti
Âge : 17
Admin à l'essai ✿ Chef du Clan de l'Ombre
Admin à l'essai ✿ Chef du Clan de l'OmbreVoir le profil de l'utilisateur
Sam 23 Déc 2017 - 18:02
I'm sitting on my throne+

Lorsqu’elle vit la bête se retourner, elle sentit automatiquement un violent frisson parcourir son dos. L’animal était déchiré de toute part, le corps troué tant de fois qu’on ne pouvait plus les compter, et le visage balafré, allumé seulement par une orbite, l’autre vide et blanche, sans vie. Le matou la toisa quelques secondes, et dans un brusque changement, se détendit et prit un visage plus calme. Peut-être lui avait-elle seulement fait peur.

«  Je suis Bar… Je suis Bar, un chat ayant fait un long voyage, j’aimerais véritablement en savoir plus sur vos coutumes. »

La sombre dressa les oreilles, surprise. Il s’agissait donc bel et bien d’un solitaire. Un solitaire qui de plus, semblait au courant de l’existence des clans, d’après ses propos. La noir jeta un regard alentours, perturbée. Elle ne savait pas vraiment quoi penser de l’individu qui se tenait devant-elle, et il ne pouvait bien entendu pas rester ici.

« Je suis Gloire de l’Ipomée, la, lieutenante du clan de l’Ombre. Le territoire sur lequel tu te trouves nous appartient. »

Elle balaya le sol de sa queue fine, et finit par se redresser lentement. Elle devait faire partir ce voyageur, mais elle savait que le combat ne serait pas la meilleur issue. Elle était seule, dans le froid de l’hiver, loin du camp, et on ne savait jamais ce qui pourrait arriver. De plus, le vieux chat ne semblait pas particulièrement hostile, plutôt perdu.

« Je vais devoir te demander de partir d’ici, tu ne peux malheureusement pas séjourner là. Mais je peux te proposer de te raccompagner jusqu’à la frontière, et te parler de nos coutumes comme tu l’as demandé ? »

Elle lui offrit un sourire cordial, avant de détailler son corps arraché. Il avait l’allure d’un combattant, ça se voyait dans ses muscles, dans sa silhouette. C’était asses étrange pour un vagabond, mais la noire devina aux nombreuses cicatrices qu’il portait que cette carrure devait venir des nombreux combats qu’il avait mené.

_________________


Étoile Glorieuse



Gloire de l'Ipomée:
 

Passion Erratique:
 

Petite Hellébore:
 
avatar
Date d’inscription : 21/09/2013
Messages : 1329
Puf : Douty
Âge : 17
Multi-comptes : Gloire de l'Ipomée (o) | Passion Erratique (t) | Petite Hellébore (t)
Modérateur ✿ Journaliste CM ✿ Chef du Clan du Vent
Modérateur ✿ Journaliste CM ✿ Chef du Clan du VentVoir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Déc 2017 - 20:33
J’eu une joie malsaine à apercevoir la peur dans les prunelles de la petites chattes, mais, je n’en montrai rien, je savais, que je l’avais un peu intimidé par ma face et ma réaction première, de plus, je devais jouer le rôle que je m’étais imposé, l’idée même de convertir la chatte à ma doctrine m’excitais, mais évidemment, je n’en montrais rien. J’écoutai ses paroles avec attention, mon rôle me l’imposait :

« Je suis Gloire de l’Ipomée, la, lieutenante du clan de l’Ombre. Le territoire sur lequel tu te trouves nous appartient. »

Je savais évidemment que j’étais sur le territoire du clan de l’Ombre, mais le nom de Gloire de l’Ipomée m’était assez obscur. Ainsi, j’acquiesçais, pour lui montrer raison. Je n’avais pas besoin d’imiter la découverte de ses informations, car je n’en savais qu’une partie. J’étais ignare, mais seulement à moitié :

« Je vais devoir te demander de partir d’ici, tu ne peux malheureusement pas séjourner là. Mais je peux te proposer de te raccompagner jusqu’à la frontière, et te parler de nos coutumes comme tu l’as demandé ? »

Ici encore, j’inclinai la tête en signe d’acceptation, joué l’ignorant était assez amusant, maintenant que j’y pensais. Ma colère avait complètement renfloué, l’amusement de la situation prenait le dessus. Je n’avais qu’une envie, convertir la femelle à mes idées. Ainsi, nous nous mîmes en route, puis je pris la parole :

« J’ai rencontré, peu avant mon arrivé ici, dans la lande, un matou qui m’a chassé à grands coup de griffe, mais avec ses paroles et les tiennes. Je crois comprendre que vous cohabité en groupe, et que vous êtes dirigé par un chef secondé de son lieutenant ? »

Je fis une pause dans mes paroles pour laisser à la noiraude, le temps d’assimiler, puis, je repris :

« Vous savez, de là ou je viens, seul les plus fort survivent, les plus faibles ne sont bon qu’à être tué ou servir les forts. Dans votre système, des rebus, des faibles sont privilégié et survivent, tandis que les faibles pompent les forts, n’est-ce pas ce qui arrive ? Et, que se passe-t-il si le chef est plus faible que ces soldats. Comment peuvent-ils accepter d’être dirigé par quelqu’un d’inférieur à eux ? C’est un déshonneur ultime. »

Ces paroles n’était pas un mensonge, j’avais rencontré plus qu’un matou dans la lande, la lande, c’était mon lieu de naissance. De plus, les mensonges ne me gênaient pas, si elle pouvait comprendre mon idéologie et pourquoi ne pas y adhérer ? Si jamais, j’étais assez convaincant, alors ce ne serais que le début du chaos. Alors, les clans tomberaient, je pourrais ainsi voir le chaos, pour l’embrasser tout entier.

_________________
Gros Poutou Baveux
KamiSphinx




Merci Skinou http://r28.imgfast.n
ton cadeau me remplis de joie
avatar
Date d’inscription : 05/02/2016
Messages : 985
Puf : Adrien | Sphinx
Rang EÉF : Apprenti
Âge : 17
Admin à l'essai ✿ Chef du Clan de l'Ombre
Admin à l'essai ✿ Chef du Clan de l'OmbreVoir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Déc 2017 - 20:59
I'm sitting on my throne+

« J’ai rencontré, peu avant mon arrivé ici, dans la lande, un matou qui m’a chassé à grands coup de griffe, mais avec ses paroles et les tiennes. Je crois comprendre que vous cohabité en groupe, et que vous êtes dirigé par un chef secondé de son lieutenant ? »

La guerrière écouta distraitement les paroles du vieux vagabond. Ça ne l’entonnait pas vraiment de savoir qu’un autre clan avait chassé le solitaire si brutalement. On crachait sans cesse sur le clan de l’Ombre et sa soit disant animosité, mais tous étaient du même sang.

« Vous savez, de là ou je viens, seul les plus fort survivent, les plus faibles ne sont bon qu’à être tué ou servir les forts. Dans votre système, des rebus, des faibles sont privilégié et survivent, tandis que les faibles pompent les forts, n’est-ce pas ce qui arrive ? Et, que se passe-t-il si le chef est plus faible que ces soldats. Comment peuvent-ils accepter d’être dirigé par quelqu’un d’inférieur à eux ? C’est un déshonneur ultime. »

La noire tourna un visage surpris vers l’ancien. Elle reconnaissait que la façon de fonctionner des clans était imparfaite, et pouvait paraître absurde à tout individu n’en faisant pas parti, mais les propos du vieux chasseur intrigua la femelle. Comment pouvait-on si simplement blâmer des innocents qui n’avait simplement pas la même ténacité que soit, jusqu’à souhaiter leur mort ? C’était horrible, et contre toutes les règles des clans. Et ça lui rappelait fortement Phoenix. Phoenix et sa rage de pouvoir. Elle ne connaissait pas tellement le fonctionnement de la Horde, mais elle connaissait asses leur chef pour comprendre que leur fonctionnement se rapprochait de l’idée du solitaire. C’était chacun pour sa peau, l’anarchie complète, la guerre et la confrontation sans cesse.

« Nous acceptons tous le sort qui nous est réservé. Les chefs sont chefs non pas par notre volonté, mais par celle des étoiles. Dans les clans, les faibles deviennent forts, et chacun est utile à sa façon. Jamais aucun n’est jugé inférieur, ou inapte à être celui qu’il est. Nous avons nos places et nos destinées, et nous les acceptons. »

Du moins ils essayaient. La lieutenante savait que beaucoup souhaitaient bien plus que ce qu’ils avaient déjà, que bon nombre donneraient tout pour prendre sa place. Après tout, qui avait-il de plus prestigieux que guider un clan, sous la protection de leurs ancêtres, munies de leurs neufs vies symboliques. Pour les chats des clans rien n’égalait ce pouvoir. Mais même si on souhaitait ce poste plus que tout, jamais personne ne se risquerait à s’avancer dans la lumière pour se proclamer digne de ce rang. C’était contre les règles instaurées depuis des générations, et si l’on brisait les règles, on brisait son vœux de guerrier.

« Nous vivons pour une seule chose, nos clans. Nous nous battons pour lui, nous chassons pour lui, et un jour vient, où nous mourrons pour lui. Nos vies sont réglées, tracées par le code du guerrier qui guide nos choix et nos actions. Il nous dit ce qui est bien et ce qui est mal. Il est le fondement même de nos clans. »

Sans lui il n’y aurait pas de lois, pas d’interdits. C’était l’unique et seule chose qui permettait aux chats de maintenir leurs vies vacillantes en équilibre. Le jour où le code disparaîtrait, leurs vies partiraient avec.

« Jamais personne n'a remis le code du guerrier question, pour la simple et bonne raison qu'en faisant cela, ce serait remettre toutes nos existences en question elles aussi. Sans lui, nous ne serions pas ce que nous sommes aujourd'hui. »

_________________


Étoile Glorieuse



Gloire de l'Ipomée:
 

Passion Erratique:
 

Petite Hellébore:
 
avatar
Date d’inscription : 21/09/2013
Messages : 1329
Puf : Douty
Âge : 17
Multi-comptes : Gloire de l'Ipomée (o) | Passion Erratique (t) | Petite Hellébore (t)
Modérateur ✿ Journaliste CM ✿ Chef du Clan du Vent
Modérateur ✿ Journaliste CM ✿ Chef du Clan du VentVoir le profil de l'utilisateur
Jeu 28 Déc 2017 - 15:09
Dance with me, under the Madness
Baron Samedi feat. Gloire de l'Ipomée
L
a petite chatte sembla effrayer par mes paroles. Elle n’avait donc pas la carrure ? J’espérais que si, elle avait dit être la lieutenante d l’Ombre, elle était elle-même une rebus, s‘en rendait elle compte ? Je l’ignorais, la seule chose que je n’ignorais pas, c’est que, la petite avait un potentiel inné énorme. Comme chacun des chats. Seule l’éducation permettait l’éducation des puissants. Si je devais bien une chose à la vieille carne qui m’avait élevé, c’était son éducation violente, cruel mais bonne. Ainsi, une fois la graine du chaos inséminé dans mon esprit, je devins un chat puissant. Sans doute plus puissants que chaque chat des clans. Mais, de devais faire attention, l’orgueil était le début de la fin. Je devais évidemment flatter mon égo, mais aussi le restreindre. Pour continuer d’être gris. Ni blanc, ni noir.

Alors, la noiraude pris la parole :

« Nous acceptons tous le sort qui nous est réservé. Les chefs sont chefs non pas par notre volonté, mais par celle des étoiles. Dans les clans, les faibles deviennent forts, et chacun est utile à sa façon. Jamais aucun n’est jugé inférieur, ou inapte à être celui qu’il est. Nous avons nos places et nos destinées, et nous les acceptons. »


Ce n’était que des foutaises. Le clan des étoiles existait, je le savais, mais le clan des étoiles restreignait les clans, pour que jamais, ceux ne puisse dépasser la connaissance qu’ils ont. Ainsi, le clan des étoiles n’avait pour but de rester supérieur aux chats, qui vivait encore. Mais je n’étais pas dupe, je le savais, et rien que pour cela, j’avais décidé de ne jamais revenir dans les clans, pour que jamais, je me fasse enrôler, pour enfin m’élever et devenir le chat le plus puissant.
La noiraude, quant à elle continuait son discours :

« Nous vivons pour une seule chose, nos clans. Nous nous battons pour lui, nous chassons pour lui, et un jour vient, où nous mourrons pour lui. Nos vies sont réglées, tracées par le code du guerrier qui guide nos choix et nos actions. Il nous dit ce qui est bien et ce qui est mal. Il est le fondement même de nos clans. »

Ah, le code du guerrier, c’était la cause principal de la déchéance des clans, c’était le code du guerrier qui permettait au faibles de survivre. Dès la vieillesse, dès que l’on n’en pouvait pas chasser, alors on devait mourir, il fallait savoir se maintenir en forme, pour que jamais on en soit plus dépendant des autres. Je n’accepterai jamais d’être immobilisé, de devoir compter sur quelqu’un. Ne disais on pas, que l’on n’était jamais mieux servi que par soi-même ?
La chatte elle, continuait de parler :

« Jamais personne n'a remis le code du guerrier question, pour la simple et bonne raison qu'en faisant cela, ce serait remettre toutes nos existences en question elles aussi. Sans lui, nous ne serions pas ce que nous sommes aujourd'hui. »

Elle semblait avoir terminé, j’avais envie de vomir devant tellement d’insouciance, mais je me retins de faire un rictus, avec une face sévère, je lui répondis :

« Il y a méprise dans mes paroles. Mais, aucune personne ne naît faible, on le devient. Ainsi, tout tiens dans l’éducation des petits. Je n’apprécie pas mon père plus que cela, mais pourtant, c’est aujourd’hui grâce à lui, que j’ai survécu, il m’a inculqué la force, la puissance. Il a fait de moi, la force de la nature que je suis maintenant. »

Je fis une petite pause dans ma phrase, puis repris :

« Quand à votre soi-disant code du guerrier, si vous obéissez tous à celui-ci, cela doit faire plusieurs centaine de lune que celui-ci existe ? Ne craignez-vous pas qu’il soit un jour étonnée ? De plus, n’aide-t-il pas les faibles à survivre ? Alors qu’il devrait en condition affronté la nature pour évoluer ? »


Je laissais à la chatte le temps d’assimilé mes réponses, puis reprenant :

« Quand à cette histoire de chef, choisis par les étoiles, qu’est-ce que ? Les étoiles ne parlent pas ? C’est étrange. »

J’avais posé la graine qui me permettrait de décréditer le clan des étoiles. J’avais si hâte.

kyro. creation 017 for kam'


_________________
Gros Poutou Baveux
KamiSphinx




Merci Skinou http://r28.imgfast.n
ton cadeau me remplis de joie
avatar
Date d’inscription : 05/02/2016
Messages : 985
Puf : Adrien | Sphinx
Rang EÉF : Apprenti
Âge : 17
Admin à l'essai ✿ Chef du Clan de l'Ombre
Admin à l'essai ✿ Chef du Clan de l'OmbreVoir le profil de l'utilisateur
Jeu 28 Déc 2017 - 17:42
I'm sitting on my throne+

« Il y a méprise dans mes paroles. Mais, aucune personne ne naît faible, on le devient. Ainsi, tout tiens dans l’éducation des petits. Je n’apprécie pas mon père plus que cela, mais pourtant, c’est aujourd’hui grâce à lui, que j’ai survécu, il m’a inculqué la force, la puissance. Il a fait de moi, la force de la nature que je suis maintenant. »

La femelle fronça les sourcils. Que l’on naisse faible ou qu’on le devienne, tout revenait au même, chacun avait son utilité et de la valeur pour un clan. Les handicapés pouvait toujours se battre, ou bien devenir guérisseur, et les anciens avaient toujours de sages conseils à donner.

« Quand à votre soi-disant code du guerrier, si vous obéissez tous à celui-ci, cela doit faire plusieurs centaine de lune que celui-ci existe ? Ne craignez-vous pas qu’il soit un jour étonnée ? De plus, n’aide-t-il pas les faibles à survivre ? Alors qu’il devrait en condition affronté la nature pour évoluer ? »

La guerrière détourna le regard alors qu’ils continuaient à avancer à travers le paysage nocturne. Elle s’était souvent demandée à quoi ressemblerait leur vie si du jour au lendemain le code du guerrier venait à disparaître. Elle n’aurait plus aucune légitimité à son poste. Ce serait l’anarchie, le chaos le plus total. Il n’y aurait plus de paix, ni même de guerre, parce qu’il n’y aurait tout simplement plus de clans. Tous s’abaisseraient à la vie de vagabond, ou du moins de félins de la Horde, mené par la simple loi du plus fort.

« Quand à cette histoire de chef, choisis par les étoiles, qu’est-ce que ? Les étoiles ne parlent pas ? C’est étrange.»

La noiraude continua à scruter les alentours. Elle avait tellement été absorbé dans sa réflexion qu’elle en avait oublié que le félin à qui elle s’adressait n’était pas des clans.

« Le code a toujours existé, et existera tant que les clans vivront. La fin du code signerait la fin des clans. Sans lui nous serions de simple vagabonds, nous n’aurions pas de lois, pas de limites. Lorsque je parle des étoiles, je parle du clan des Etoiles. Il regroupe nos ancêtres, qui vivent tous en harmonie dans les cieux. Il nous rappelle qu’au final, nous sommes tous égaux, et que nous finissons tous un jour au même endroit, chef, lieutenant, guerrier, reine, peu importe le clan ou le sang. »

Elle regarda à nouveau son interlocuteur qui cheminait toujours d’un bon pas. Elle ne connaissait rien du chat, mais son physique laissait croire à une vie rude. La vie en solitaire devait-être bien compliquée. Ils n’avaient pas leurs clans, leurs croyances pour les aider, seul leurs instincts les aider. Ils agissaient sans limite, ne faisait qu’avec leurs règles. Gloire de l’Ipomée avait déjà rencontré beaucoup de solitaire, et elle était toujours surprise de voir la diversité qui les habitait. Là où les clans se ressemblaient par leurs cultures, les voyageurs eux, apprenaient d’eux même et du monde, et étaient tous plus différents les un que les autres. Ils ne s’attardaient jamais à savoir ce qu’il leur arriverait le lendemain, ils vivaient au jour le jour.

« Le clan des Etoiles nous aide dans nos décisions, et nous averti des dangers. Nous n’avons pas peur de la mort grâce à lui, parce que nous savons que les nôtres nous attendent là haut. »

_________________


Étoile Glorieuse



Gloire de l'Ipomée:
 

Passion Erratique:
 

Petite Hellébore:
 
avatar
Date d’inscription : 21/09/2013
Messages : 1329
Puf : Douty
Âge : 17
Multi-comptes : Gloire de l'Ipomée (o) | Passion Erratique (t) | Petite Hellébore (t)
Modérateur ✿ Journaliste CM ✿ Chef du Clan du Vent
Modérateur ✿ Journaliste CM ✿ Chef du Clan du VentVoir le profil de l'utilisateur
Sam 30 Déc 2017 - 20:20
Dance with me, under the Madness
Baron Samedi feat. Gloire de l'Ipomée
L
a discussion avançait d’un bon train, mais je désespérais un peu de pouvoir, semer la graine du chaos et du mal dans le cœur de la lieutenante de l’Ombre, je continuais d’écouter les salades de la petite chatte, j’étais las de ces paroles, elle continua son discours sur l’utilité de chacune des vie de ces guerriers, que chacun avait son importance, blabla :

« Le code a toujours existé, et existera tant que les clans vivront. La fin du code signerait la fin des clans. Sans lui nous serions de simple vagabonds, nous n’aurions pas de lois, pas de limites. Lorsque je parle des étoiles, je parle du clan des Etoiles. Il regroupe nos ancêtres, qui vivent tous en harmonie dans les cieux. Il nous rappelle qu’au final, nous sommes tous égaux, et que nous finissons tous un jour au même endroit, chef, lieutenant, guerrier, reine, peu importe le clan ou le sang. »

Je comprenais, que dans l’immédiat, je ne pourrais pas faire changer la chatte d’avis. Elle avait été trop conditionnée par sa vie pour changer d’avis, de point de vue maintenant. J’attendais toujours sa réponse à ma question, bien que je chasse déjà de quoi il était question, je voulais pouvoir essayer de l’éloigné de son clan des étoiles. Enfin, ma réponse arriva :

« Le clan des Etoiles nous aide dans nos décisions, et nous avertit des dangers. Nous n’avons pas peur de la mort grâce à lui, parce que nous savons que les nôtres nous attendent là-haut. »

Cette vision enfantine était aussi répugnante que sa vision des choses, l’horreur des clans conditionnait les chats, pour en faire des zombies exécutant les tâches que le clan des étoiles veut les voire faire, n’étaient-ils donc pas que des chats domestiques, emprisonné dans l’étroitesse d’esprits de leur ancêtre qui ne veulent pas se faire dépasser par les vivants, pour enfin rester éternellement supérieur à eux.

Ainsi, pour semer la graine du doute en elle, je déclarai d’une voix débordante de joie :

« Ainsi, vous aussi vous croyez que vos ancêtres ne cesse de nous regarder ? Je pensais être le seul dans ce cas. »

Rien de telle que de lui faire croire que j’étais comme elle, ainsi, je pouvais me rapprocher d’elle :

« Mais, pourtant pour moi, les soldats de jadis sont jaloux de ceux ayant eu la force de survivre. Que même dans la morts, les fort continuent de dominer, car sinon pourquoi faire des efforts pour se démarquer, pour exister en tant qu’être, unique, si, ainsi, tous ces effort devienne futile, alors que, pourtant toute sa vie, on a été mieux que certaine personne. Pour moi, on ne régresse pas dans la mort. L’ordre des choses restes. »

Je ne pouvais pas être plus clair.

kyro. creation 017 for kam'


_________________
Gros Poutou Baveux
KamiSphinx




Merci Skinou http://r28.imgfast.n
ton cadeau me remplis de joie
avatar
Date d’inscription : 05/02/2016
Messages : 985
Puf : Adrien | Sphinx
Rang EÉF : Apprenti
Âge : 17
Contenu sponsorisé
I'm sitting on my throne | feat Sphinx
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Sauter vers: