AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Nouvel évent sur LW
Suivez le fil d'actualité ICI.
recensement fermé
Bientôt plus d'informations sur les résultats!

Partagez | 
 

 A father is not the one who gives life but the one who gives love / feat Lubie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Animatrice
Animatrice
Date d’inscription : 07/04/2014
Messages : 760
Féminin
Puf : Aranwë
Âge : 18
Multi-comptes : Arcas, Miracle des Ombres
posté par Nuage Sibyllin
Dim 26 Nov 2017 - 16:06
Voir le profil de l'utilisateur
A father is not the one who gives life but the one who gives love
L'astre nocturne cédait sa place au soleil pâle et froid en ces temps automnales. C'était une saison emprunte de mélancolie, le moment où les arbres perdraient leurs feuilles en une chute sempiternelle. Le temps est assassin et prend tout sur son passage encore et encore ... Heureusement il restait encore de l'espoir parmi les méandres de désespoir. La lumière filtrait à travers la faible épaisseur des feuilles tournoyantes et rougissantes. Cette clairière était un endroit parfait pour reprendre espoir.

Et c'est cela, que le vieux vétéran était venu ici. Il était celui qui ne sait pas au lieu d'être celui qui sait. Il était comme étranger à cette vie et il avait l'étrange sensation que tout ce qu'il faisait en ce bas monde n'avait pas la moindre importance. Il était plus seul qu'auparavant au fur et à mesure que le temps avançait. Sans identité et sans famille, son existence risquait fortement de se terminer dans l’obscurité. Certes, il avait noué des liens mais qu’est-ce que des liens, fruits de rencontre, face à une existence commune ?

Heureusement pour le borgne, il existait une âme qui comptait énormément pour lui. Sa chère Lubie, enfant délicate et surprenante qu’il avait pris sous son aile duveteuse. Lorsqu’il l’avait croisé pour la première fois, seul et extrêmement jeune, elle l’avait touchée au plus profond de son âme. Son poil tricolore lui rappelait on ne sait quelle présence issue de son passé trouble. Elle était épuisée et chétive, alors il l’avait immédiatement pris en charge. Leur entente fut immédiate, comme si un fil invisible reliait leurs deux âmes perdues. Orpheline, il lui avait procuré un amour presque paternel, lui enseignant de nombreuses choses. Seul, elle lui avait procuré un but dans sa vie. Mais il arrive un jour, où l’oisillon s’envole de son nid pour parcourir le vaste monde.

Perdu dans ses souvenirs avec sa fille presque adoptive, il ferma les yeux un instant, comme pour refouler ses émotions. Ils s’étaient promis de se revoir, alors pourquoi était-il aussi nostalgique ? Il soupira, toujours le regard perdu dans le soleil levant. Alors qu’il songeait à se mettre en mouvement pour se mettre quelque chose sous la dent, une odeur familière parvient jusqu’à ses narines. Et il n’eut qu’à regarder dans la direction que lui indiquait son odorat fin pour distinguer la silhouette dorée de sa petite féline préférée qui avait l’air d’avoir encore grandi. Il s’empressa de se lever et sauta du rocher sur lequel il se tenait, avant d'avance vers elle.

« Lubie ! Tu es là ! »


Un grand sourire éclata sur ses lèvres, tirant les muscles près son horrible cicatrice. Mais tout cela ne lui importait guère. En vérité, ce n’était pas les couleurs chatoyantes qui lui apportaient de l’espoir mais bien elle. Elle était son rayon de soleil.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice
Administratrice
Date d’inscription : 24/10/2014
Messages : 1486
Féminin
Puf : Apana
Âge : 18
Multi-comptes : Nuage de la Lubie (o) ; (soon) Litanie Fauve (v) ; Lilyth (s)
posté par Nuage de la Lubie
Dim 26 Nov 2017 - 18:58
Voir le profil de l'utilisateur


.: FATHER :.

Nitescence Reptilienne avait éduqué sa fille de façon à ce que son esprit s'ouvre sur l'immensité du monde et les infinis possibilités qu'il offre afin qu'elle puisse appréhender la complexité de ce monde le plus justement possible. Depuis la nuit des temps, le poète dont nous étions tous doté à la naissance est voué à disparaître en grandissant pour laisser place à notre savant. C'est entré dans l'ordre des choses : ce qui distingue l'enfant de l'adulte, c'est la disparition du poète qui donne naissance au savant. On n'a cesse de répéter aux chatons de garder la tête sur les épaules et les pieds sur Terre. Les rêveurs sont souvent considérés, à tort, comme des êtres simples d'esprit, et pourtant, ils possèdent une richesse précieuse que ceux qui refoulent leur poète ne peuvent pas même seulement concevoir. Et les plus simples d'esprit sont bien ceux qui, aussi triste soit-il, ne permettent pas à leur esprit de s'agrandir de façon exponentielle en laissant leur poète et leur savant s'exprimer avec la même force. Mais personne ne peut leur en vouloir, après tout, qui accepterait qu'on lui affirme avec certitude que la couleur des arbres est bleue ? Personne.

Enfin, tout ça pour vous dire que l'esprit de Nuage de la Lubie était si ouvert aux infinités des possibilités, qu'elle avait décidé en ce beau matin de saison des feuilles tombantes, que les arbres seraient bleus, et les nuages un troupeau de moutons guidé par le soleil en tant que berger. Et la force de son esprit lui avait permis de voir le monde comme personne d'autre ne pouvait le voir : tel qu'elle l'imaginait. Il lui arrivait régulièrement de remodeler le monde à sa façon, modifier les formes, les perspectives, les perceptions. Elle avait arrêté d'expliquer aux gens que le réel ne résidait pas dans ce que nous croyons savoir du monde, mais bien que nous pouvons dessiner la réalité à notre image, qu'il suffit d'y croire assez intensément pour rendre l'impossible possible.
Après la mort de sa bien aimée mère, elle avait quelque peu délaissée son poète en pensant que son savant était indispensable pour lui permettre de garder la tête froide. Mais elle s'était trompée, et lorsqu'elle avait rouvert les portes de son esprit à son poète, elle avait enfin compris ce qui lui semblait désormais essentiel pour avancer dans sa vie : l'imagination du Poète ouvrait le champ des possibles au Savant. Et si le savant apportait un éclairage précis et calculé, le poète peignait les couleurs de la réponse. L'un ne pouvait réellement exister sans l'autre, ils étaient la clef pour accéder à la sérénité et au bonheur, Bie en était désormais certaine. Et elle s'attristait de voir de si pauvres et bancals esprits errer autour d'elle depuis qu'elle avait rejoint le Clan de l'Ombre, si bien qu'elle s'appliquait à réveiller les poètes endormies de tous les êtres qu'elle croisait, et s'entêtait.

S'adapter à la vie en communauté, et se désigner émissaire du Monde afin d'éclairer les âmes en peine, lui avait drainé énormément d'énergie. Et elle était contente d'avoir enfin pu s'éclipser du camp en échappant à la surveillance de ses aînés. Aujourd'hui, elle était rayonnante, et pour cause : elle allait revoir celui qu'elle considérait comme un père. Elle carburait à l'amour, et elle savait qu'aller à la rencontre d'Arcas lui ferait le plus grand bien. Elle avait pris soin de chasser un étourneau ce matin, alors que le soleil se dessinait à peine à l'horizon. Elle voulait partager son repas avec son plus grand confident. Se laissant guider par son cœur, et écoutant les chants des arbres, elle ne tarda pas à apercevoir la silhouette de l'être qu'elle cherchait. Ses yeux pétillants se plissèrent en harmonie avec le sourire qui étirait ses babines malgré la proie qu'elle tenait entre ses crocs.

« Mon oncle ! J'ai apporté le repas. Je suis si contente de vous revoir, vous m'avez tellement manqué ! Comment-allez vous depuis mon départ ? »

Elle venait de déposer sa proie au sol pour plonger son museau dans le pelage dense de son oncle, qu'elle avait pris l'habitude de surnommer ainsi et de vouvoyer, en témoignage de l'immense respect qu'elle lui portait. Il avait eu beau lui dire qu'elle pouvait le tutoyer, elle ne s'y était jamais résolue et se l'interdisait catégoriquement. Ce n'était surement pas en grandissant qu'elle perdrait cette habitude.
Elle respira pendant un temps le parfum si familier du grand gris avant de s'écarter de lui pour plonger son regard si vivant et expressif dans son unique prunelle à la couleur aussi abrasive que ses propres pupilles.

« Je vous trouve moins grand que la dernière fois, cela fait-il si longtemps ? » Précisément une lune et demi. En plein croissance, Lubie grandissait chaque jour, elle n'était pas la plus grande des apprenties, mais certainement pas la plus petite non plus. Et pour son âge, elle avait déjà un beau gabarit, elle ferait sans nulle doute une Guerrière magnifique, probablement encore plus que sa feue mère. « Oh, je ne vous ai pas dit... ! On m'appelle désormais Nuage de la Lubie. » Elle offrit son sourire le plus éclatant à son oncle, et même les étoiles auraient paru bien pâles à ses côtés. Elle était réellement heureuse de revoir Arcas, et si pressée de lui confier ses impressions et ses ressentis. Elle s'assit calmement en face de son oncle, son confident, mais aussi son mentor, père et ami, et prit à son tour une bouchée de leur repas après avoir laissé son aîné entamer.



_________________



Spoiler:
 


Dernière édition par Nuage de la Lubie le Mar 28 Nov 2017 - 4:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Félin Célèbre
Félin Célèbre
Date d’inscription : 14/12/2014
Messages : 651
posté par Le Messager
Dim 26 Nov 2017 - 18:58
Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Nuage de la Lubie' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Chasse - T. LIBRES' :


--------------------------------

#2 'Chasse ' :

_________________
Compte commun du staff.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Animatrice
Animatrice
Date d’inscription : 07/04/2014
Messages : 760
Féminin
Puf : Aranwë
Âge : 18
Multi-comptes : Arcas, Miracle des Ombres
posté par Nuage Sibyllin
Ven 1 Déc 2017 - 7:45
Voir le profil de l'utilisateur

A father is not the one who gives live but the one who gives loves

ft. Nuage de la Lubie



Les feuilles rougeoyantes tombaient avec lenteur autour d’eux tels des braises. Un léger brouillard était encore présent dans la fraîcheur de cette belle matinée. La jeune féline avançait nimbé par l’éclat du soleil. Elle tenait un étourneau entre ses crocs. Aussitôt un sentiment de fierté fit son chemin dans le cœur du vieil animal. Il savait déjà que la jeune féline était douée pour la chasse alors même qu’elle n’avait pas encore l’âge d’être une apprentie. Pourtant il ne pouvait s’empêcher d’être fier même si elle n’était pas véritablement sa fille. Elle souriait largement derrière sa proie et réussit même à prononcer quelques mots :

« Mon oncle ! J'ai apporté le repas. Je suis si contente de vous revoir, vous m'avez tellement manqué ! Comment-allez-vous depuis mon départ ? »

Aussitôt ces paroles prononcées, elle fit tomber sa proie au sol et plongea son petit museau dans la fourrure du grand chat anthracite qui lui rendit son étreinte. Le mâle soupira un instant. Combien de fois lui avait-il dit qu’elle n’avait pas besoin d’être aussi cérémonieuse dans ses paroles avec un solitaire qui n’avait rien fait de sa vie telle que lui ? Il était amnésique alors tout ce qu’il avait fait dans sa vie passée ne comptait plus en ces instants. Le temps qu’on lui avait donné était bien trop court pour retrouver sa vie d’antan si seulement il le souhaitait. Aujourd’hui il était juste curieux en vérité, et n’était pas vraiment sûre que retrouver ce qu’il était auparavant était une bonne idée. Ces temps-ci, il faisait de nombreux cauchemars impliquant pouvoir et sang, toujours flou mais lui laissant une sensation de mal-être grandissante. Il avait peur de ce qu’il pouvait découvrir et peut-être qu’un éclair sombre passa dans ses yeux l’espace d’un instant. Voilà comment il se sentait en ce moment.
Lubie s’éloigna du mal pour reprendre la parole ne lui laissant même le temps de lui répondre. Un sourire regagna bien vite le visage abîmé du matou. Elle était un vrai moulin à parole et cela l’amusait beaucoup. Tout le contraire de lui.

« Je vous trouve moins grand que la dernière fois, cela fait-il si longtemps ?  Oh, je ne vous ai pas dit... ! On m'appelle désormais Nuage de la Lubie. »

Effectivement la jeune féline avait bien grandi et était désormais une véritable jeune fille. Cependant il lui restait une grande marge avant d’atteindre la taille exceptionnelle d’Arcas. Il n’avait pas encore croisé de chat aussi grand que lui. Auparavant des muscles denses dansaient sous sa fourrure mais c’était de moins en moins le cas aujourd’hui avec l’âge. Ses réflexes étaient moins performants. Il regarda l’étourneau au sol. Les étourneaux étaient des oiseaux bien petits, suffisant pour un seul chat adulte de taille normale. Donc clairement pas pour lui. Il lui sourit avant de répondre :

« Tu m’as aussi manqué Lubie, le temps passe plus lentement sans toi sûrement lorsqu’on est vieux comme moi ! »
Il exagérait peut-être sur son âge, il n’était pas au point d’être un ancien. Mais les épreuves et les nombreuses cicatrices faisaient peser sur lui bien plus d’années qu’il n’en avait véritablement surtout qu'il ne savait pas quel âge il avait. « Et je n’ai pas rétréci tout au contraire, je reste grand, c’est toi qui commence à me rattraper » dit-il en lui jetant un regard faussement horrifié de haut en bas. « Tu as un bien jolie nom maintenant ! Moi aussi j’aurais bien aimé avoir un clan. Je suis certain que j’aurais eu fière allure ! » Il sourit avant de parler du fameux oiseau. « Par contre, tu connais mon appétit féroce, j’aurais pu avaler un chaton tout entier alors un étourneau ça ne me suffit pas, mange-le tu en as besoin pour grandir et devenir la meilleure des guerrières ! Je vais voir si je ne trouve pas quelque chose aux alentours, si je ne suis pas trop rouillé ». En vérité il chassait presque tous les jours et c’était normal lorsqu’on est un solitaire donc il n’était pas trop mauvais.

Il s’éloigna d’elle après qu’elle lui ait répondu, presque à regret et repéra vraiment pas très loin l’odeur d’un rat. Ils les détestaient, ils étaient dangereux même pour un chat adulte car chaque blessure qu’ils infligeaient pouvait s’infecter et être fatale aussi petite soit-elle. Avait-il suivi Lubie jusqu’ici ? Le grand gris se tendit, visiblement nerveux. Il devait absolument l’éloigner ou le tuer. Il espérait que Lubie ne remarque rien, il ne voulait pas qu’elle se mette en danger. Mais avant qu’il puisse faire quoi que ce soit le rat le repéra. Les deux adversaires se jaugèrent et le rat préféra s’enfuir. Mais c’était hors de question ! Le chat se mit à  poursuivre le gros rat, courant aussi vite que sa patte folle le lui permettait. Il devait l’acculer !

Lorsque enfin il réussit à le piéger contre le tronc d'un arbre épais et qu'il bondit vers lui pour le saisir entre ses griffes acérés, le rongeur esquiva au dernier moment et partit se cacher plus loin dans un trou de rongeur. Le vétéran grogna en voyant son repas lui passer sous les dents. Il était aussi déçu de lui-même. Il retourna vers Lubie et haussa les épaules de dépit. Il préféra ne rien dire du tout.




_________________


Dernière édition par Arcas le Dim 3 Déc 2017 - 18:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Félin Célèbre
Félin Célèbre
Date d’inscription : 14/12/2014
Messages : 651
posté par Le Messager
Ven 1 Déc 2017 - 7:46
Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Arcas' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Chasse - T. LIBRES' :


--------------------------------

#2 'Chasse ' :

_________________
Compte commun du staff.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Félin Célèbre
Félin Célèbre
Date d’inscription : 14/12/2014
Messages : 651
posté par Le Messager
Sam 2 Déc 2017 - 16:36
Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Arcas' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Chasse ' :

_________________
Compte commun du staff.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Félin Célèbre
Félin Célèbre
Date d’inscription : 14/12/2014
Messages : 651
posté par Le Messager
Sam 2 Déc 2017 - 16:37
Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Arcas' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Chasse ' :

_________________
Compte commun du staff.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Administratrice
Administratrice
Date d’inscription : 24/10/2014
Messages : 1486
Féminin
Puf : Apana
Âge : 18
Multi-comptes : Nuage de la Lubie (o) ; (soon) Litanie Fauve (v) ; Lilyth (s)
posté par Nuage de la Lubie
Mer 10 Jan 2018 - 22:19
Voir le profil de l'utilisateur


.: FATHER :.

u.c

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Félin Célèbre
Félin Célèbre
Date d’inscription : 14/12/2014
Messages : 651
posté par Le Messager
Mer 10 Jan 2018 - 22:19
Voir le profil de l'utilisateur
Le membre 'Nuage de la Lubie' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Chasse - T. LIBRES' :


--------------------------------

#2 'Chasse ' :

_________________
Compte commun du staff.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
posté par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
A father is not the one who gives life but the one who gives love / feat Lubie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mom Daughter and Father ... X-Plosion [PV Gus & Nina]
» A Tyrant as my Father was | PV SHARKAN
» The Real Michel Martelly
» Men sa nou bezwen konnen pou nou ka konprann e rezoud pwoblem nou
» POURQUI ET POURQUOI DES DRAGES AUX COCHONS???HAPPY FATHER S DAY !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans :: Territoires libres :: Terres Libres :: Clairière-
Sauter vers: