Le concept du forum se base directement sur le roman La Guerre des Clans d’Erin Hunter. LGDC Warriors dit « LW » a été fondé en 2007 par Étoile Noire, et il continue aujourd’hui de vivre grâce à ses infatigables membres toujours aussi déjantés ! Incarne un chat sauvage et rejoins l’un des quatre Clans de la forêt de Cerfblanc. À la recherche de nouvelles expériences ? Tu peux également intégrer la mystérieuse Horde dont l’ombre menaçante plane sur les Clans insouciants. Quel que soit ton choix, sois prêt à te battre pour ta tribu, chasse pour elle, rencontre les autres félins et marque de ta patte l’histoire des Clans ! LGDC Warriors est un forum RPG félins qui demande un minimum de 7 lignes par réponse. N’hésite pas à profiter également de la Chatbox et des différentes catégories hors-rp que propose le forum. Rejoins-nous vite, tu ne le regretteras pas !
LGDC Warriors
s'inscrirese connecter

Top Site
Votez toutes les 2 heures !
Nouvel évent sur LW
Suivez le fil d'actualité ICI.

Umbrella (entraînement #1) ft.Orphée
Administrateur à l'essai
Administrateur à l'essaiVoir le profil de l'utilisateur
Jeu 19 Oct 2017 - 17:22
all you need is an umbrella
FIGHT AGAINST THE WINTER
first training
La chance avait joué avec son futur, et finalement, il avait gagné et perdu en même temps. On lui avait donné un mentor qui, avait préféré jurer allégeance à la guerre et à son clan plutôt qu'à l'enseignement. Cela n'avait bien évidemment, pas du tout perturbé le jeune albinos, qui n'avait fait qu'accepter en silence un destin qu'on lui prés-mâchait. Et il n'allait pas se plaindre. Le nouveau mâle qui avait posé un regard de professeur sur lui était ... non. Il avait quelque chose de fascinant, mais dire que lui, en temps qu'être humain l'était, il n'en était pas encore sûr. Chants d'Orphée. Il aimait ses pensées et son fonctionnement, ainsi que sa douceur et sa nature réfléchit pour les choses. Cela changeait. En bien. Et il ne fallait pas se mentir, Limbes voulait se délivrer de cette attente collante.

L'automne et le froid venaient de poser leur robes froides sur les terres du clan de l'ombre, et l'apprenti se baladait sans crainte dans ce paysage qui petit à petit, commençait à prendre ses teintes. Son premier entraînement allait se dérouler aujourd'hui, et le guerrier lui avait donné rendez-vous à l'Arbre Mort. Silencieux et concentré, calme, toujours, il ne faisait pas un bruit. Son coeur battait lentement dans sa poitrine, laissant son sang circuler dans un rythme paisible. Nuage des Limbes n'est pas le genre de novice qui bondit partout, désordonné et criard. Lui, il est dans la contemplation même des choses, des âmes et du temps. Il apprécie discuter plutôt que de courir, et choisira toujours la sérénité aux tortures éphémères bien trop stupides à son goût.

Enfin, l'albinos arriva plutôt rapidement jusqu'au lieu désiré. D'un étirement matinal, il alla ensuite se poser tout près de l'arbre mort. Un rapide coup de langue sur son poitrail, il attendait. Son regard glissait tout autour de lui. Le jeune félin se demandait par quoi ils allaient commencer, n'ayant rien débuté avec son ancien mentor, c'était tout neuf pour lui. Neuf et captivant. Enfin, il pourrait faire quelque chose de ses journées plutôt que de méditer dans un coin aux grands sens de la vie.
Non pas que cela le dérange, mais à force .. cela en devient lassant. De plus, le philosophe ne peut pas philosopher s'il reste dans un même espace et n'apprend plus rien. Il faut de la matière pour suivre les pas de Descartes.

Il en devenait presque impatient. Un vent frais vint s'immiscer dans son pelage immaculé et il frémit. Cette météo réchauffait étrangement son coeur. Il préférait cela à une chaleur écrasante et un soleil bien trop puissant. L'approche de l'hiver est toujours magnifique. Plongé entre l'angoisse et l'admiration, les félins tentaient toujours d'annoncer la chose comme temps fatals et symboles de pénurie. Lui, trouvait cela charmant. Ah. Ses idées s'égarent encore une fois.
Restons concentrés.  
avatar
Date d’inscription : 05/08/2017
Messages : 333
Masculin
Puf : Vano
Âge : 18
Multi-comptes : Voyageur des Limbes (o) • Mausolée Crépusculaire (t)
Félin Célèbre
Félin CélèbreVoir le profil de l'utilisateur
Jeu 19 Oct 2017 - 18:21
> CHANTS D’ORPHÉE.
•• the quiet and the wise / pv untel.


C’est dans une fraîcheur matinale que Chants d’Orphée demeure là, dans ces buissons, près de l’Arbre Mort, territoire ombreux. Tapi dans la rare végétation, sans un bruit - comme à son habitude, si on y réfléchit -, le mâle se contente de respirer calmement. Mais qu’est-ce qui l’a mené ici, à se cacher d’un élément dont lui seul connaît pour l’instant l’existence ? Il faut remonter à la veille pour le savoir, et c’est ce que nous allons faire.

Orphée est nommé mentor d’un jeune chat blanc, quelques jours plus tôt. Il ne le connaît pas, mais l’a à vrai dire souvent observé au creux de la pouponnière dans laquelle il reposait jusque là. Il lui a semblé... différent, et ce au bon sens du terme. Le rituel se passe bien, le géant touche le museau de la petite créature avec calme, en paix - la fierté ne fait pas partie de son panel de ressentiments par défaut. Le lendemain - et la veille d’aujourd’hui dont je vous ai parlé précédemment -, Orphée convoque son apprenti aux premières lueurs du jour suivant. L’Arbre Mort, c’est là que tout commencera. Et c’est ici que nous retrouvons notre grand philosophe.

Il sent le petit animal arriver. Quelques secondes plus tard, sa silhouette se dessine au loin, épousant parfaitement les teintes alentours : ce blanc est si beau sur ces nuances brunes... Reconcentrons-nous. Le petit s’avance lentement, calmement, sans l’ombre d’une suspicion. Il s’assoit devant l’arbre et patiente, paisiblement. C’est là que Chants d’Orphée décide de sortir de sa cachette - non pas pour soigner son entrée en scène, mais bel et bien pour enseigner sa toute première leçon à son élève.

« Tu aurais dû observer les lieux dès ton arrivée. Je m’étais placé dos au vent dans cet optique, tu m’aurais facilement flairé. »

Dans sa voix, aucune colère : une simple et immense paix. Elle semble sans limite. Comme un ruisseau dont on n’entendrait que les paisibles gouttes, quelques fois par minutes.

« Bonjour, Nuage des Limbes. » dit-il simplement.
avatar
Date d’inscription : 20/03/2016
Messages : 773
Féminin
Puf : Kenya.
Rang EÉF : Guerrier
Âge : 17
Multi-comptes : phoenix (h) •• nuage de la panthère (r) •• chants d’orphée (o)
Administrateur à l'essai
Administrateur à l'essaiVoir le profil de l'utilisateur
Jeu 19 Oct 2017 - 18:35
nuage des limbes
FIGHT AGAINST THE WINTER
first training
Un sursaut. Il ne l'avais pas sentit, ni entendant, comme un murmure il s'était posé devant lui. Le jeune félin riva ses orbes laiteuses sur son mentor, et un frisson parcouru son pelage. Bien. Ce n'était pas le genre de félin qui crachait sur la moindre petite erreur, car bon sang, ce que c'était irritant ce genre de comportement, où était la galanterie ? Ah, il s'égare.
Nuage des Limbes hocha lentement la tête, signe de salutation teintée de respect, puis redressa la gueule pour observer son supérieur.

« Je suis navré, en effet j'aurait dû inspecter les lieux, la tranquillité et la protection qu'offre nos propres terres m'ont joués des tours. » Le novice agita ses moustaches, puis fit un pas vers son mentor, se redressant sur ses quatre pattes « Bonjour Chants d'Orphée. » Il osa esquisser un faible sourire fugace qui disparu bien rapidement. Il n'était pas fort à l'aise avec toutes les conventions sociales qui poussent à sourire et à être resplendissant, lui était terne et discret.

Après une courte pause, le temps de s'habituer mutuellement l'un de l'autre, le jeune félin pencha un peu la tête de côté et osa prendre de nouveau la parole.
« Puis-je vous demander par quoi nous commencerons ? » Il n'y avait pas d'impatience farouche dans sa voix, un simple timbre léger et doux comme du velour, cependant son coeur battait un peu plus vite que d'habitude.


avatar
Date d’inscription : 05/08/2017
Messages : 333
Masculin
Puf : Vano
Âge : 18
Multi-comptes : Voyageur des Limbes (o) • Mausolée Crépusculaire (t)
Félin Célèbre
Félin CélèbreVoir le profil de l'utilisateur
Jeu 19 Oct 2017 - 18:54
> CHANTS D’ORPHÉE.
•• the quiet and the wise / pv nuage des limbes.


Le petit mâle esquisse un sursaut. Chants d’Orphée sourit à cette réaction, pas le moins du monde cassant. Comment en vouloir à un chaton qui n’a même pas débuté son entraînement ? Chaton qui semble pourtant très prometteur ; le poète ne devrait pas trop s’avancer sur cette appellation parfois péjorative.

« Je suis navré, en effet j'aurait dû inspecter les lieux, la tranquillité et la protection qu'offrent nos propres terres m'ont joué des tours. L’apprenti se redresse sur ces quelques paroles et esquisse un sourire maladroit avant de l’effacer furtivement de son visage poupin. Bonjour Chants d'Orphée. »

L’instituteur jauge son élève. Il s’exprime agréablement, et sa voix émet une sorte de symphonie harmonieuse avec ce qu’il raconte. Son ton est posé, et ses mots ne sont pas proliférés à tort et à travers. Mais au contraire d’Orphée, le petit Limbes s’étend parfois dans de grandes explications, mots quelquefois supplémentaires mais pas forcément inutiles. C’est un bon avenir que le grand chat voit en cet enfant.

« Puis-je vous demander par quoi nous commencerons ? » se risque t-il sur son ton calme qui semble habituel sur le personnage.

Un détail saute aux oreilles du matou cendré : ce vouvoiement. Il n’est pas nécessaire, mais ce qu’Orphée déteste, ce sont les chats qui, pensant être polis, obligent les autres à les tutoyer, histoire d’être « à l’aise ». S’il n’est pas confortable avec ça, alors le petit pourra continuer à l’appeler comme il le souhaite.

« Tout d’abord, sache que tu peux me tutoyer ; nous serons très proches durant de nombreuses lunes et peut-être au delà, ce n’est pas interdit. Mais si tu préfères la façon dont tu m’appelles, ne te force pas plus. »

Il lui adresse un regard entendu, plein de bon sens. Avec ce chaton, il pourra entretenir de grandes discussions, il en est certain désormais. Ses moustaches frétillent mais son dos reste des plus droits. Sa posture, des plus magistrales.

« Quant à ta question, elle vient dans la suite logique d’une seule réponse pour ma part. C’est bien simple : par quoi penses-tu qu’un chaton inexpérimenté devrait commencer ? »

Toujours faire dans l’intellectuel : c’est ainsi qu’est la méthode de travail d’Orphée. Par inexpérimenté, il ne signifie pas incapable ; il précise simplement un fait réel et naturel. Un chaton ne connaît jamais rien au tout début, rien de plus logique. Et la logique, c’est ce de quoi ce chat a fait sa quête.
avatar
Date d’inscription : 20/03/2016
Messages : 773
Féminin
Puf : Kenya.
Rang EÉF : Guerrier
Âge : 17
Multi-comptes : phoenix (h) •• nuage de la panthère (r) •• chants d’orphée (o)
Administrateur à l'essai
Administrateur à l'essaiVoir le profil de l'utilisateur
Jeu 19 Oct 2017 - 20:37
nuage des limbes
FIGHT AGAINST THE WINTER
first training
Il répondait à sa question par une autre, ce qui fit frémir le jeune félin. Différent. Il l'était complètement, il pensait comme lui et son esprit se mit à surchauffer. Jamais il n'avait croisé un félin comme cela, et ça réchauffa son cœur. Limbes ferma les yeux et se mit à réfléchir à la question. Elle n'en avait pas l'air, mais c'était compliquée.
Il fallait étudier la solution sous plusieurs angles, plusieurs contextes, plusieurs réactions. Et en soit, la réponse lui semblait bien loin de ses capacités métaphysique, mais il fini par ouvrir les yeux.

« La chasse. Pour survivre, il lui faut chasser, se nourrir. Ceci dit, la défense est primordiale. Mais la défense et l'attaque ne vient en jeu que s'il choisit de faire face, au quel cas il peut simplement prendre la fuite et prier pour que son adversaire soit moins rapide que lui. Mais les taux de chances sont bien plus élevés que s'il décide d'aller au corp à corp. » Il fit une pause, reprit son souffle, et braqua son regard dans celui de son mentor; « Après, il faut aussi étudier le cas de figure suivant: s'il fait parti d'un clan et que celui-ci est attaqué, il ne sera que proie de l'ennemie, et s'il fuit, il sera proie de ses alliés. Il pourrait cependant être qu'un mur; personne ne sait qu'il n'a aucune connaissance, et en dernière ligne, il peut être vu comme un véritable adversaire. »

Nuage des Limbes laissa son regard dériver un instant, puis le redirigea vers le matou au pelage gris pur
« Donc pour moi, le rudiment le plus important est la chasse. » ses moustaches s'agitèrent un instant, et l'albinos s'assit. « J'espère ne pas m'être trompé. »

Le novice inclina la tête de côté. Quand à la question du tutoiement, pour l'instant, il préférait la distance de la politesse et du respect professeur élève. Il avisera plus tard, en fonction de l'évolution de leur relation.
lemming--
avatar
Date d’inscription : 05/08/2017
Messages : 333
Masculin
Puf : Vano
Âge : 18
Multi-comptes : Voyageur des Limbes (o) • Mausolée Crépusculaire (t)
Félin Célèbre
Félin CélèbreVoir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Oct 2017 - 21:38
> CHANTS D’ORPHÉE.
•• the quiet and the wise / pv nuage des limbes.


La question est compliquée, c’est vrai. Un chaton n’est pas censé savoir ce qui est le meilleur pour son tout premier entraînement, et aurait tendance à paniquer face à une telle demande. Mais au fond, Chants d’Orphée sait que son apprenti - qu’il ne connaît pourtant que très peu - est largement capable de faire face à cette question, et d’y répondre avec toute la sagesse dont il sait faire preuve, élément assez exceptionnel pour un félin si jeune. Et qualité grandement respectée par notre bon poète.

« La chasse. Pour survivre, il lui faut chasser, se nourrir. Ceci dit, la défense est primordiale. Mais la défense et l'attaque ne vient en jeu que s'il choisit de faire face, au quel cas il peut simplement prendre la fuite et prier pour que son adversaire soit moins rapide que lui. Mais les taux de chances sont bien plus élevés que s'il décide d'aller au corps à corps. Ses yeux, qu’il a fermé quelques secondes plus tôt sous l’effet d’une réflexion profonde, sont désormais certains et braqués dans le regard bleu du matou perle. Le petit continue, sans aucune marque de stress quelconque. Après, il faut aussi étudier le cas de figure suivant : s'il fait parti d'un clan et que celui-ci est attaqué, il ne sera que proie de l'ennemie, et s'il fuit, il sera proie de ses alliés. Il pourrait cependant être qu'un mur; personne ne sait qu'il n'a aucune connaissance, et en dernière ligne, il peut être vu comme un véritable adversaire. »

Cette dense réflexion fait de Chants d’Orphée un chat conquis : le voilà avec à sa charge un enfant intelligent, avec une soif d’apprendre plus qu’importante. Il l’a regardé, Orphée, avant de se le voir confier. Le petit parlait aux anciens pour s’enticher de leurs connaissances, pour connaître les vastes aventures d’une âme vieillie par les exploits. Pourtant, sur le visage du guerrier cendré, aucune surprise, aucune fierté prétentieuse : un simple hochement de tête qui, il le sait, sera interprété comme un compliment appréciable par Nuage des Limbes. Il le laisse donc finir son raisonnement, auquel le petit n’a toujours pas mis un terme.

« Donc pour moi, le rudiment le plus important est la chasse. J'espère ne pas m'être trompé. » conclut-il, sans sourciller.

Chants d’Orphée laisse ses oreilles frétiller lentement. Il bat l’air de sa queue touffue, mais pas de façon nerveuse, dans un calme immense. Il pose sur son apprenti un regard qui l’enveloppe tout du long, et s'exprime ensuite.

« Ne considère pas l’erreur comme une mauvaise chose. N’espère pas ne pas t'être trompé, au contraire ; imagine-toi faire une erreur. Si ta réflexion est mauvaise, on pourra toujours te le faire remarquer, d’une façon ou d’une autre. Si tu as eu juste, tu seras fier, mais tu n’apprendras pas d’une erreur : apprentissage toujours plus ample, plus profond. »

Les leçons que le matou enseigne sont toujours là pour une bonne raison. Il veut que son apprenti prenne confiance en lui tout en restant humble, en apprenant à embrasser l’erreur qui est inévitable dans une vie, surtout une vie de chat. Il y sera bien vite confronté.

« Ta réponse fait partie de nombreuses autres : elle est juste, mais ce n’était pas la seule. Ainsi en sera t-il alors : nous commencerons par apprendre à chasser. »

Chants d’Orphée se lève, se déplace lentement et se rapproche d’un arbre, contre lequel il s’appuie. Il invite son élève à le suivre poliment.

« Tout d’abord, apprends à observer tes alentours : c’est la base d’une chasse correcte. Dis-moi ce que tu remarques. N’importe quoi : tous les détails sont utiles au début. »
avatar
Date d’inscription : 20/03/2016
Messages : 773
Féminin
Puf : Kenya.
Rang EÉF : Guerrier
Âge : 17
Multi-comptes : phoenix (h) •• nuage de la panthère (r) •• chants d’orphée (o)
Administrateur à l'essai
Administrateur à l'essaiVoir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Oct 2017 - 11:49
nuage des limbes
FIGHT AGAINST THE WINTER
first training
Les mots du guerrier furent justes, et il les écouta attentivement, comme un délicieux et rare met, il en savourait chaque parcelles. Puis une fois qu'il eut terminé, Nuage des Limbes hocha lentement la tête, signe bien distinct qu'il avait comprit. Et la solution fut la première; la chasse sera sa première maîtrise.
Le jeune félin se leva à son tour, et docile, vint se poster aux côtés de son mentor. Il planta ensuite son regard absent dans le paysage environnant, et leva légèrement la gueule, pour que les odeurs et parfums viennent embaumer ses esprits.

Observer. Il était incroyablement doué pour ça. Silencieux comme jamais, il resta de longues minutes immobile, comme s'il ne faisait plus qu'un avec les environs, comme s'il venait de s'incruster dans chaque petits coins de la forêt. L'albinos ne faisait que respirer, doucement, comme un murmure, on pourrait croire qu'il avait arrêté de vivre. Mais non.
Et il termina. Son tour d'observation, sa danse avec les esprits.

« L'odeur est palpable, le clan de l'ombre vient souvent par ici, en particulier les guerriers. Leurs odeurs est bien différentes des plus jeunes, elle est plus vives, il y laisse leurs sentiments et leur passés. Et dernièrement, une patrouille de chasse y est passé, mais ne c'est pas attardé, aucuns coups de griffes sur les troncs, aucunes odeurs de marquages, aucunes lutes, il n'y a rien ,qu'un chemin. Le calme apaise les terres, les proies doivent être nombreuses, je peux même les entendre d'ici, grouiller. »

Le félin ferma les yeux, baissant légèrement la tête. Ses sens furent troubler un instant, mais il se reprit rapidement, battant l'air de sa queue, légèrement irrité par ce contre-temps.

« Excusez moi, votre parfum me trouble légèrement vous.. » Sentez comme elle. Il se retint cependant de le dire, ravalant ses propos. Mais c'était très frustrant. De la douceur, de la chaleur, du coton et du miel, avec un peu d'aromate. Une odeur attrayante, il avait envie de s'y blottir. Il divague. « Peu importe. »

Limbes fit un pas en arrière et lança un regard à son mentor, pour lui montrer qu'il venait de terminer son inspection personnelle sûrement encore trop brouillonne.


avatar
Date d’inscription : 05/08/2017
Messages : 333
Masculin
Puf : Vano
Âge : 18
Multi-comptes : Voyageur des Limbes (o) • Mausolée Crépusculaire (t)
Félin Célèbre
Félin CélèbreVoir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Oct 2017 - 15:26
> CHANTS D’ORPHÉE.
•• the quiet and the wise / pv nuage des limbes.


Le petit hoche lentement la tête avant de se lancer dans une observation profonde. Pendant de longues minutes il reste là, immobile, le regard vide ou les yeux fermés, le museau levé au ciel. C’est là une grande qualité d’observation que Chants d’Orphée remarque.

« L'odeur est palpable, le Clan de l’Ombre vient souvent par ici, en particulier les guerriers. Leur odeur est bien différente des plus jeunes, elle est plus vive, ils y laissent leurs sentiments et leur passé. Et dernièrement, une patrouille de chasse y est passé, mais ne c'est pas attardé, aucun coup de griffes sur les troncs, aucune odeur de marquages, aucune lutte, il n'y a rien, qu'un chemin. Le calme apaise les terres, les proies doivent être nombreuses, je peux même les entendre d'ici, grouiller. »

Chants d’Orphée est impressionné, mais comme d’habitude son visage reste de marbre, impossible à déchiffrer. Comment ce petit si jeune, si inexpérimenté peut-il sentir tout ça après quelques minutes ? Loin de lui le sentiment d'être désagréable, seulement cela lui paraît fort rare. Il ne peut du moins pas s'empêcher de ressentir une certaine fierté - sentiment peu commun chez le poète - pour cet apprenti qui est sien et qu’on lui a confié.

« Excusez moi, votre parfum me trouble légèrement vous... commence le petit chat, soudain divaguant. Orphée lève une oreille, pris au dépourvu. Il pose ses pupilles céruléennes sur le ciel gris de celles de son élève et le laisse finir. Peu importe. » finit-il par dire, vague.

Cela déstabilise un peu Orphée, il faut le reconnaître ; il quoi ? En soit, l’affirmation n’est pas alarmante, c’est plutôt la façon dont Nuage des Limbes l’a portée dans la conversation, comme s’il venait de s’être rendu compte de quelque chose qui lui semble inévitable. Que vient-il de lui arriver ?

« C’est bien pour tes déductions, commence l’instituteur sans plus relever le sujet tabou ; il n'apprécie pas de pousser quelqu’un à parler. Maintenant que tu sais tout ça, essaie de trouver seul ta toute première proie. »

Il ne doute pas, le matou cendré. Il a confiance en les capacités de son apprenti, qui pourtant lui était inconnu trois jours plus tôt.
avatar
Date d’inscription : 20/03/2016
Messages : 773
Féminin
Puf : Kenya.
Rang EÉF : Guerrier
Âge : 17
Multi-comptes : phoenix (h) •• nuage de la panthère (r) •• chants d’orphée (o)
Administrateur à l'essai
Administrateur à l'essaiVoir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Oct 2017 - 14:08
nuage des limbes
FIGHT AGAINST THE WINTER
first training
Le jeune félin lança alors un regard à son mentor, puis hocha la tête. C'était donc à son tour. L'albinos riva ses iris brumeuses sur le paysage, dans un frisson. Son cœur se mit comme en pause, laissant uniquement ses sens le guider.
Un bruit. Deux. Des pattes, glissants sur le sol. Une aile, s'envolant. Une respiration. Une odeur. Limbes ne devenait que suspicions, analyses et représailles. Il était maintenant un danger, pour un être dans cet forêt, il devenait prédateur.


Un animal. Il n'était plus être vivant, mais récompense. Offrande et fin met, Nuage des Limbes entre ouvrit la gueule. Un rat. Enorme qui plus est, qui sans se soucier de sa mort prochaine, cherchait lui aussi de quoi se nourrir. L'animal au pelage immaculé attendait le bon moment. Le rongeur se pencha, son attention était ailleurs.
Maintenant. Eclair blanc, soupire dans le paysage, simple hallucination, il bondit de tout son long. Ses griffes se plantèrent sur le sol pour que sa chute ne soit pas trop brouillonne et rapide, vif, ses crocs se plantèrent dans la nuque de l'animal. Ferme. Sans un regard.
Silencieux, les yeux clos, il adressa une prière pour le Clan des Etoiles, et se redressa, tenant la proie entre ses mâchoires. Le philosophe se tourna alors vers Orphée, et s'approcha, posant le rat devant ses pattes.

« Hm... » Il agita ses oreilles, et adressa un bref sourire à son mentor. Il était satisfait. Pas fier, ni heureux, mais satisfait. Il ne voyait pas ça comme un trophée, mais comme une réussite, douce différence entre deux états métaphysique.
avatar
Date d’inscription : 05/08/2017
Messages : 333
Masculin
Puf : Vano
Âge : 18
Multi-comptes : Voyageur des Limbes (o) • Mausolée Crépusculaire (t)
Félin Célèbre
Félin CélèbreVoir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Oct 2017 - 14:08
Le membre 'Avarice' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Chasse - T. OMBRE' :


--------------------------------

#2 'Chasse ' :

_________________
Compte commun du staff.
avatar
Date d’inscription : 14/12/2014
Messages : 741
Félin Célèbre
Félin CélèbreVoir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Oct 2017 - 14:30
> CHANTS D’ORPHÉE.
•• the quiet and the wise / pv nuage des limbes.


Le petit chat hoche la tête, en guise de compréhension. L’écoute est une des premières qualités à acquérir dans un apprentissage, avant la patience. Nuage des Limbes semble en être simplement doté, naturellement. C’est une bonne chose. L’animal part alors en chasse.

Chants d’Orphée l’observe en silence. Il ne le suit pas, ne lui parle pas, il sait que ça peut être agaçant et stressant pour un élève. Il n’en a jamais eu auparavant, ça parait simplement logique. De loin, il le voit tourner un instant avant de repérer une proie que le chat lui-même n’a pas senti en avance. Il esquisse un sourire satisfait. C’est un énorme rat, bien gras pour cette période de fin estivale.

Le petit patiente, attend que le rat se détourne. Lorsque son attention n’est plus dans la direction du prédateur, ce dernier saute vivement et, bien qu’avec un atterrissage quelque peu lourd et bourru, attrape sa proie et l’achève si rapidement qu’il serait exceptionnel que le rongeur ait eu le temps de souffrir. L'élève revient calmement, un petit sourire lui dessinant une fossette au dessus des moustaches.

« C’est bien, Nuage des Limbes. Tu as de bonnes bases. »

Il indique un trou qu’il vient de creuser à son élève d’un signe de tête. C’est là qu’il faut dissimuler les proies qu’on a attrapé si on ne veut pas qu’on nous les dérobe avant la fin de la chasse. Après que son apprenti se soit occupé de sa proie, il lui demande de revenir vers lui avant de lui donner la consigne suivante.

« Maintenant, tente de trouver et de chasser une proie... les yeux fermés. Ne te sers que de ton odorat. Dès que tu penses l’avoir trouvée, élance-toi et n'ouvre les yeux qu’à ce moment-là, pour te repérer devant ta proie. »
avatar
Date d’inscription : 20/03/2016
Messages : 773
Féminin
Puf : Kenya.
Rang EÉF : Guerrier
Âge : 17
Multi-comptes : phoenix (h) •• nuage de la panthère (r) •• chants d’orphée (o)
Administrateur à l'essai
Administrateur à l'essaiVoir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Oct 2017 - 1:17
nuage des limbes
FIGHT AGAINST THE WINTER
first training
Le philosophe pessimiste observa son mentor un instant, puis hocha lentement la tête. Il n'avait pas besoin de mots pour exprimer son accord, et surtout sa compréhension. Chants d'Orphée semblait de toute façon comprendre parfaitement les messages silencieux de Limbes, alors pourquoi s'embêtait avec cela. Le blanc s'en satisfaisait d'ailleurs grandement, n'étant pas un fin parleur, tout du moins il avait bien du mal à provoquer un sourire ou un réchauffement de cœur quand il s'adressait à qui que ce soit. Les coutumes voulaient qu'il soit considéré comme le félin étrange, soit.

Mais peu importe, l'heure n'était pas aux complaintes. Le pâle se tourna lentement, et comme demandé, il ferma ses iris brumeux. Encore une fois, une chose le frappa de plein fouet. L'odeur de son mentor. Décidément. L'albinos secoua légèrement la gueule, comme pour chasser ses souvenirs irritants, et fit alors quelques pas plus loin pour ne pas se faire distraire par cet arum sucré. Le calme apaisa ses songes, et il réussit à se concentrer parfaitement. Nuage des Limbes resta alors là de longues minutes, à simplement sentir, humer, réfléchir. Il suivait chaque traces, évaluait comme une dislocation parcimonieuse le vent. Etudiant toutes les odeurs qu'il lui portait.

Le poète trouva bien vite la source de ses plaisirs. Un animal. Encore. Une proie. Le novice sentit alors son corps se crisper légèrement, comme si tout son corps entier désirait ne faire qu'un avec cette envie folle de s'élancer à la recherche de plus. Cela devait être un campagnol, sans aucuns doutes. Le blanc inclina alors la tête en avant, la gueule entre ouverte, et se mit à respirer plus doucement. Sa queue battait lentement, rythme parfait des battements de son cœur : calme.

Puis il s'élança. Les yeux toujours clos, comme uniquement guidés par ses moustaches et son odorat, il parvenait à voir parfaitement sans obtenir la vue. Sa course était silencieuse, nuage de poussière au dessus du sol, il se baissa pour éviter une branche, bondit par dessus un rocher qui sortait de la terre, et … ouvrit les yeux. Trop tôt. Bien trop tôt. Car maintenant qu'il voyait, il lui semblait n'être qu'amas d'erreur personnel, comme l'inclination de son corps, la vitesse de ses pattes, ces détails auxquels il ne faisait pas attention aveugle, là, tout lui vint trop rapidement à la tête.
Il paniqua un instant, et l'animal qui était bien trop proche se rendit compte de sa présence. Rapide petite créature omnivore, elle se mit alors en course elle aussi, et commença à fuir le novice albinos qui avait dérapé sur le sol.
Non. Il ne pouvait pas laisser ça lui échapper ainsi. Nuage des Limbes se mit alors à courir dans une course effrénée, et rapidement, il fit un bond vertigineux en avant, griffes sorties. Comme une cage d'os, il piégea le petit animal, et vint l'achever d'un violent coup de crocs. Après une seconde de répit, pour reprendre son souffle, il souleva le corps chaud et encore battant du campagnol, et se redirigea vers son supérieur.

L'albinos vint alors enterrer la proie avec le rat, et leva la gueule vers Chants d'Orphée. Il n'avait pas réussit l'exercice.

« J'ai échoué. Je n'aurai pas dû me précipiter ainsi. » Le blanc agita un instant ses oreilles « Je ferai mieux la prochaine fois, je vous l'assure. Avez vous, cependant, des conseils à me donner ? »
avatar
Date d’inscription : 05/08/2017
Messages : 333
Masculin
Puf : Vano
Âge : 18
Multi-comptes : Voyageur des Limbes (o) • Mausolée Crépusculaire (t)
Administrateur à l'essai
Administrateur à l'essaiVoir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Mar 2018 - 21:05
umbrella - dernier post

« J'ai échoué. Je n'aurai pas dû me précipiter ainsi. » Le blanc agita un instant ses oreilles « Je ferai mieux la prochaine fois, je vous l'assure. Avez vous, cependant, des conseils à me donner ? »

Voix qui résonne encore alors que le mentor s'était penché sur son pupille pour scruter le fond de son âme, le reflet de ses inquiétudes. Ses oreilles frémirent, et un sourire d'une neutralité effarante vint orner son visage. « Nuage des Limbes, ne sois pas si dur avec toi même. » L'albinos s'était assit et planta son regard brumeux dans celui de Chants d'Orphée. Son admiration pour ce mâle ne cessait de grandir jour après jour, et il était bien loin de se douter qu'un éloignement douloureux allait creuser une crevasse béante dans son cœur.

« Il n'est pas aisé d'y parvenir du premier jour, et tu vas tout de même nourrir le clan ce soir. En parlant de ça, la nuit ne va pas tarder, nous devrions rentrer. »

Cette tirade fit légèrement grimacer son apprenti qui fit un léger non de la tête «  Chants d'Orphée, laissez moi m'entraîner d'avantage … je vous en prie. » Et c'est ainsi que son corps alla se mouver et se courber sous le rythme de l'effort. Encore et encore le poète sortit les griffes, parfois ratant, parfois réussissant dans des élans virtuoses. Et plus le temps passait plus la fatigue se faisait sentir, et avec elle quelques idées saugrenues. Le parfum de tout à l'heure qui l'avait tant troublé revenait en force, le vent avait changé d'axe et le fumet de son mentor lui revenait en pleine gueule. C'était si frustrant d'ignorer pourquoi cela lui remémorait tant de souvenirs flous et vagues …
Limbes opta pour l'ignorance et préféra ne pas trop s'y attarder. Car cela le déconcentrait et qu'en cette journée il voulait dépasser le maître.

Après plusieurs longues minutes, voir heures à s'entraîner sans relâche, sous le regard bien veillant d'Orphée et de ses conseils, l'albinos revint enfin sur ses pas, tenant ses proies dans sa gueule, il n'avait désormais plus qu'une envie, rentrer au camp et s'endormir pour de bon, reposant ses muscles douloureux.

Le guerrier n'eut pas besoin de le dire, ses prunelles parlaient pour lui ; il était fier. Fier de ce qu'il était, et fier de ce qu'il allait devenir. Tout deux rentrèrent, le jeune apprenti déposa une proie devant les pattes de son mentor, et tout deux partagèrent l'animal dans un grand appétit commun. Une fois le tout terminé, ils discutèrent doucement, à vois basse, comme si les étoiles pouvaient les entendre, sur des récits et des techniques guerrières prestigieuses, puis le cœur léger, Nuage des Limbes sur une dernière phrase, alla se lover près de ses comparses dans la tanière des novices.  


hrpg:
 

_________________

avatar
Date d’inscription : 05/08/2017
Messages : 333
Masculin
Puf : Vano
Âge : 18
Multi-comptes : Voyageur des Limbes (o) • Mausolée Crépusculaire (t)
Contenu sponsorisé
Umbrella (entraînement #1) ft.Orphée
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Sauter vers: