Le concept du forum se base directement sur le roman La Guerre des Clans d’Erin Hunter. LGDC Warriors dit « LW » a été fondé en 2007 par Étoile Noire, et il continue aujourd’hui de vivre grâce à ses infatigables membres toujours aussi déjantés ! Incarne un chat sauvage et rejoins l’un des quatre Clans de la forêt de Cerfblanc. À la recherche de nouvelles expériences ? Tu peux également intégrer la mystérieuse Horde dont l’ombre menaçante plane sur les Clans insouciants. Quel que soit ton choix, sois prêt à te battre pour ta tribu, chasse pour elle, rencontre les autres félins et marque de ta patte l’histoire des Clans ! LGDC Warriors est un forum RPG félins qui demande un minimum de 7 lignes par réponse. N’hésite pas à profiter également de la Chatbox et des différentes catégories hors-rp que propose le forum. Rejoins-nous vite, tu ne le regretteras pas !
LGDC Warriors
s'inscrirese connecter

Top Site
Votez toutes les 2 heures !
Nouvel évent sur LW
Suivez le fil d'actualité ICI.

Acouchement feat: Phoenix/ Atlas/ Atari
Chef du Clan du Vent
Chef du Clan du VentVoir le profil de l'utilisateur
Ven 1 Sep 2017 - 19:37
Naissance
Valkyries feat. Phoenix/ Atari/ Atlas
L

es contractions de mon ventre survinrent au cœur de la nuit, sentant, la pression des pattes de mes petits, encore cloitré dans mon ventre voulait sortir. J’étais alors endormi, lorsque mes pattes replié sous moi, furent trempé par le liquide qui précédait l’accouchement. La puissance de l’impact de mon ventre me fit lâcher un gémissement de douleur, s’était ma première portée, et je craignais de la perdre, perdre le fruit de mon sang, le fruit de ma relation avec Phoenix.

A côté de moi, une femelle se leva et me demanda d’une voix criarde :

« Ah, mais qu’est-ce qu’il se passe ? »

Je lâchais un énorme grognement de douleur, avant de lui hurler dessus :

« Pauvre tâche, je suis en train de mettre bas, va chercher Phoe. »

La chatte ne réagissant pas, je repris la parole avant de reprendre :

« Dépêche-toi ! Sinon aide-moi ! »

La chatte repartis au quart de tour, tandis que soufflais bruyamment, laissant échapper un râle de douleur. Plusieurs cris de colère vinrent, mais stoppèrent immédiatement, lorsque une voix perça la nuit.

Je me repliais, laissant ma douleur sortir par ma gueule.


kyro. creation 017 for kam'

_________________
Gros Poutou Baveux
KamiSphinx




Merci Skinou http://r28.imgfast.n
ton cadeau me remplis de joie
avatar
Date d’inscription : 05/02/2016
Messages : 952
Masculin
Puf : To Yen\ Sphinx( avec tout Raigo, Kaze Kami), Colère( pour les vieux et les membres du staffs), Vavalache( Skinou, tu m'emplie d'amour)
Rang EÉF : Apprenti
Âge : 17
Multi-comptes : aucun
Félin Célèbre
Félin CélèbreVoir le profil de l'utilisateur
Sam 2 Sep 2017 - 9:20
> PHOENIX.
•• the asshole but not that much / pv valkyries, atlas & atari.



Le soir s'était montré chaud et long, et enfin venait la nuit. Phoenix, bien que tyran assoiffé de pouvoir, veillait à ce que sa tribu soit en bon état chaque fois qu'il s'apprêtait à se coucher. Les chats mangeaient, discutaient ou s'engueulaient, même si tard dans la soirée. Alors qu'il rejoignait sa tanière, s'installant sur son tas de mousse humide et confortable, une Oméga fit irruption dans le domaine du roi, les yeux brillants, l'expression affolée. Comment avait-elle osé pénétrer ici sans demander la permission, avec tant de maladresse en plus de cela ? Phoenix n'eut pas le temps d'en placer une puisque l'intruse s'exclama, la voix tremblante :

« Phoenix, je... Valkyries est sur le point de mettre bas. Elle m'a sermonné de venir te chercher au plus vite. Excuse mon entrée ! »

Sa peur était des plus visibles. L'Alpha roula des yeux, alerte. Alors comme ça, la gestante arrivait à la fin de sa grossesse. Phoenix allait enfin pouvoir voir sa descendance, celle qu'il s'était obligé à avoir avec la dure femelle. Les deux ne s'appréciaient pas vraiment, et généralement ils cherchaient à se planter des couteaux dans le dos à chaque fois qu'ils se retournaient. Mais le grand brun savait qu'une portée venant de lui était indispensable à sa tribu, qu'elle lui permettrait de devenir plus forte. De plus, les enfants seraient traités comme des rois ! Les chats auraient bien trop peur des représailles de leur chef. Il congédia l'intruse sans faire plus de manières, la laissant repartir entière, avant de sortir de sa tanière à sa suite. Les cris lui parvenaient d'ici : Valkyries souffrait. Il s'approcha de la femelle et la salua d'un signe de tête, la mine grave. Il était important qu'elle et les petits soient en bonne santé : si elle mourrait, il serait dur de leur trouver une nourrice. Quant aux chatons, Phoenix ne s'était pas accouplé avec son ennemie pour rien...

« Allez Valkyries, je suis là maintenant. Et fais de ton mieux. »

La chatte grogna mais n'en dit pas plus. Le ton qu'avait employé le mâle s'était voulu froid et calme, mais il fut surpris par le stress naissant qui s'emparait de lui. Valkyries restait une femelle de sa tribu, qui même malgré ses ardeurs envers son Alpha, serait prête à mourir pour lui au combat, pour la fierté de la Horde. Un râle mit fin aux pensées du grand chat : la bicolore poussait, se pliant en deux sous l'effet des crampes. Elle reprit trois fois son souffle et poussa de nouveau avant qu'une première tête fasse son apparition, très vite suivie d'un petit corps qui glissa assez facilement. Celui-ci était exactement comme son père, brun strié de couleurs plus foncées, musculeux, absolument pas frêle : un fier petit mâle. En voyant son portrait sur un chaton, Phoenix se sentit tout chose. Lui qui pensait qu'il allait passer outre, féliciter brièvement la femelle et repartir se coucher, il ne se reconnaissait pas !

Par réflexe, Valkyries rongea le cordon avant d'attraper son petit par le cou et de le ramener vers l'Alpha, qui savait instinctivement ce qu'il avait à faire. Léchant fébrilement le petit chat pour le garder au chaud, il lança un bref regard à la reine en signe d'encouragement. Il voyait qu'elle avait encore mal, que ce petit n'était pas le seul. Sans plus attendre, la bicolore se remit à pousser, gémissant plus fort cette fois-ci. Le second semblait plus douloureux, il devait être plus gros que son frère encore ! Phoenix fut surpris par le petit corps qui glissa ensuite. Portrait craché de sa mère, il était plus mince, plus frêle, et se recroquevillait sur lui-même. J'espère qu'il ne finira pas comme Oméga, se contenta de penser Phoenix. La chatte s'occupa du second, et tous les deux possédaient un petit mâle qui leur ressemblait entre leurs pattes, les léchant fébrilement. Le matou brun se surpris à éprouver un sentiment qu'il n'avait que très peu connu : de l'attendrissement.

« Bienvenue, mes fils. » annonça t-il fièrement, regardant la perle de son sang, ceux qui plus tard deviendraient de valeureux guerriers. Si seulement il savait que celui qu'il tenait dans ses pattes serait le plus tenace à dresser pour aimer son père...

« Tu t'es bien débrouillée, Valkyries. » Il lui fallait le dire également. Un encouragement venant du père et de son Alpha ferait sûrement très plaisir à la femelle à qui les hormones faisaient décupler les sentiments.

avatar
Date d’inscription : 20/03/2016
Messages : 773
Féminin
Puf : Kenya.
Rang EÉF : Guerrier
Âge : 16
Multi-comptes : phoenix (h) •• nuage de la panthère (r) •• chants d’orphée (o)
Félin Célèbre
Félin CélèbreVoir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Oct 2017 - 12:43
naissance
bordel, que c'est douloureux

Il n’y avait que la douce chaleur du ventre de ta mère que garantissant la paroi chaude et rassurante contre laquelle tu te pressait. Il n’y avait que le battement de son coeur qui brisait un silence apaisant, et ce battement qui te berçait habituellement s’accélérait progressivement, faisant l’effet d’un compte à rebours. Qu’annonçait ce compte à rebours ? Tu ne le savais pas, tu ne t’en souciais guère, pas plus que tu ne te souciais de l’être à la douce fourrure qui se pressait contre toi depuis maintenant plusieurs mois. Mais tu n’avais pas la notion du temps non plus, parce que le ventre de maman était bien trop agréable et réconfortant pour te soucier de quoique ce soit.

En effet, à ce moment là, tout allait bien.

Jusqu’à ce que quelque chose se mette à te pousser, jusqu’à ce que cette poche si rassurante se mette à te rejeter, jusqu’à ce que la vie t’aspire et t’entraîne hors de ce trou chaud que tu aimais tant.
Et la vie, c’était douloureux.
Tu en avais fait l’expérience lorsque que l’air avait rempli tes poumons. Et lorsque papa t’avait arraché à la douceur de maman pour la laisser accoucher de ce deuxième être qui s’avérait être ton frère, et dont maintenant, tu aurais l’obligation de te soucier.
Et les coups de langue chauds que papa s’efforçait de te donner, ils n’avaient pas réussi à réchauffer ton petit coeur, déjà bien froid à cette époque là. Peut-être était-il trop tard, peut-être avait-il toujours été trop tard, mais je crois que, après quelques minutes d’expérience de la vie, tu avais, au fond de toi tiré deux conclusions :
La première était que tu voulais retourner dans le ventre de maman. La seconde ?

Tu détestais papa.

avatar
Date d’inscription : 18/08/2015
Messages : 620
Féminin
Puf : pumpkin
Multi-comptes : Icare (s) •• Atlas (h)
Contenu sponsorisé
Acouchement feat: Phoenix/ Atlas/ Atari
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Sauter vers: