Nouvel évent sur LW
Suivez le fil d'actualité ICI.

recensement fermé
Bientôt plus d'informations sur les résultats!

Recrutement de juges EÉF en cours ici.
Annonces

Partagez | 
 

 it's a new dawn, it's a new day, it's a new life ✧ lubie + candide | libre au clan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nuage de la Lubieavatar
Modératrice
Modératrice
Date d’inscription : 24/10/2014
Messages : 1390
Féminin
Puf : Apana
Âge : 18
Multi-comptes : Nuage de la Lubie (o) ; Lilyth (s)

MessageSujet: it's a new dawn, it's a new day, it's a new life ✧ lubie + candide | libre au clan   Mar 4 Juil 2017 - 16:16

| Plop ! Donc voilà le rp d'intégration de Petite Lubie au clan de l'Ombre, vous pouvez répondre si vous le souhaitez tant que vous restez spectateurs, vous pouvez également jouer le chat qui interpelle Petite Lubie en la nommant par le nom de sa mère si vous le souhaitez. Plein de bisous, ce rp va roxer du poney. |

it's a new dawn, it's a new day, it's a new life.

“ THERE IS ONLY ONE GOD, HIS NAME IS DEATH. AND THERE IS ONLY ONE THING WE SAY TO DEATH : NOT TODAY. ”



Ce fut lors d'une nuit noire et pleine de terreurs que Nitescence Reptilienne devint une Étoile et s'éteignit sur les Terres qu'elle avait tant chéri. Elle qui avait simplement désiré présenter ceux qu'elle considérait comme les siens à sa fille, lune de ses jours, était morte assassinée par son propre sang.
Elle laissait ainsi derrière elle une enfant démunie, qui, à l'aube de ses 6 lunes, entreprendrait de rejoindre le Clan de sa feue mère, afin de suivre ses traces et d'inscrire à jamais son nom dans l'histoire, à la recherche de la reconnaissance d'une mère partit trop tôt.


✧✧✧

Three moons ago.

« - On approche. Affirma Nitescence Reptilienne.
- Nous approchons depuis que nous nous sommes mis en route, rétorqua Petite Lubie. Ta remarque est aussi mal formulée qu'inutile. »

Nitescence Reptilienne lança un regard réprobateur à sa fille qui se rengorgeait, fière de sa répartie, mais choisit de ne pas répondre. Elles marchèrent encore une heure, traversant la clairière qui abritait les Quatre Chêne, avant que la jeune mère ne s'arrête enfin.

« - Je veux que tu m'attendes ici.
La petite grommela un instant mais ne répliqua pas et s'assit aux pieds d'un pin qui jonchait la frontière des Terres du Clan de l'Ombre.
- Ne sois pas trop longue s'il te plait Maman. »

La petite regarda sa mère s'enfoncer dans les bois sans se douter un seul instant que ce jour bouleverserait sa vie à jamais.
Le temps passait et Nitescence Reptilienne n'était toujours pas de retour. Après des heures à observer les alentours, et poussé par son insatiable curiosité, Petite Lubie décida de rejoindre sa mère en explorant les bois dans lesquels elle s'était auparavant enfoncée. Elle s’émerveilla longtemps de la beauté des pins, des détails des champignons qui poussaient entre leurs racines, et de la multitude de petites bêtes qui vivaient en ces bois.
Elle s'apprêtait à faire demi-tour pour retourner au point de rendez-vous lorsqu'elle perçut une odeur anormale flotter dans l'air. Elle s'arrêta pour mieux se concentrer et chercha la source de cette odeur. La tension était désormais palpable et la forêt entière semblait l'avertir de quelque chose qui était en train de se passer. Bientôt, ce fut son corps tout entier qui trembla et, craignant le pire, Petite Lubie se mit à courir. Son cœur s'emballa, une chose épouvantable se tramait et son sixième sens lui disait d'accélérer. Elle poursuivit sa course sans même reprendre son souffle et, franchissant un alignement de petits buissons plus hauts qu'elle, elle stoppa net.

Ses poils soulevés vers l'avant, ils retombèrent lentement le long de son corps alors que Bie contemplait la scène avec effroi. Une grimace cinglante tordit son visage. La rage commença à bouillonner dans ses veines et elle resta un moment pétrifiée, incapable de faire un pas de plus vers sa mère. Ses yeux ambrés prirent la couleur sombre du sang se reflétant dans son regard.
Sans s'attarder plus longtemps elle s'approcha timidement de Nitescence Reptilienne, sans trop comprendre ce qu'il venait de se passer. Des phrases se bousculaient dans son esprit, difficile à suivre tellement elles étaient nombreuses et multiples. Si seulement elle était arrivée plus tôt, elle aurait peut-être pu éviter que le massacre ne se produise... Et sa mère était là, allongée sur le sol, à l'agonie et baignant dans son propre sang. Une tristesse glaciale s'empara d'elle.

« - Maman ! Que s'est-il passé ? Comment puis-je t'aider...
- Ecoute-moi, ma princesse. Ecoute-moi plus attentivement que tu ne m'as jamais écouté.

Malgré la terreur qui broyait son ventre, sa voix était calme, apaisante.
- Je vais devoir rejoindre le Clan des Etoiles.
- Pourquoi ?
- Parce que mes blessures sont très vilaines, et il n'y a que là-haut qu'ils sauront me soigner.
- Mais... tu reviendras quand ?
- Il y a deux réponses à ta question. Comme à toutes les questions, tu le sais bien. Je commence par laquelle ?

Un liquide chaud et visqueux vint caresser les coussinets de Petite Lubie. La tricolore tressaillit mais sa mère, en lui caressant la joue, réussit à l'enfermer dans l'univers de son regard.
- Laquelle ?
- Celle du savant.
- Je ne reviendrais peut être jamais, ma princesse.
- Elle est nulle cette réponse... Donne moi celle du poète.

Nitescence Reptilienne se dressa pour lui murmurer à l'oreille.
- Je serai toujours avec toi. Où que tu te trouves, quoi que tu fasses, je serai là. Toujours.
Elle avait placé la patte sur sa poitrine. La petite la regarda avec attention.
- Dans mon cœur ?
- Oui.
- D'accord...
- Je veux que tu...
La jeune mère suffoqua. Tu dois me promettre de faire attention... »
Nitescence Reptilienne toussait à présent du sang, et la petite tricolore se mit à pleurer, se pressant contre le corps meurtri de sa mère.
« Maman... »

Et tandis que Nitescence Reptilienne agonisait, Petite Lubie se blottissait plus fort contre elle, barbotant dans le liquide pourpre. Des heures durant elle pleura et pria pour que les étoiles lui ramènent sa mère, se demandant ce qui leur prenait tant de temps. Elle s'endormit, à bout de force, contre le corps de sa mère qui refroidissait déjà.

L'assassin reviendra sur la scène de crime et découvrira la progéniture de celle qu'il vient d'assassiner sauvagement. Pris de remords, il la recueillera. Et bientôt Petite Lubie se réveillera en compagnie d'un mâle qui se présentera comme son grand-père. Et Lubie se jurera d'obtenir justice pour sa feue mère, sans se douter un seul instant qu'elle partage ses repas avec celui-là même qui est responsable de tout ses maux.


✧✧✧

Back to the present.

La tricolore avait passé la nuit enlacée par les racines d'un grand chêne. Le soleil tapait, l'herbe ondoyait. La saison des feuilles vertes parsemait la forêt d'une multitude de contrastes. Les températures avaient été clémentes et rien ne vint troubler son sommeil.
Au petit matin, elle reprit sa route. Aujourd'hui était un grand jour : elle allait intégrer les rangs du Clan de l'Ombre. Émoustillée à l'idée de rencontrer Étoile Candide, elle progressait à bonne allure, se faufilait à travers les taillis les plus impénétrables avec une étonnante agilité et avalait les kilomètres sans penser à prendre le moindre repos. Bien qu'elle n'avait que 6 lunes, son corps avait déjà perdu ses rondeurs enfantines, fine et musclée elle marchait avec intrépidité. Petite Lubie n'avait qu'une idée très relative du danger et le concept de prudence lui était totalement étranger. Elle avait ainsi risquée sa vie à plusieurs reprises par simple curiosité ou par désir d'expérimentation. Mise à part quelques frayeurs qu'elle s'était faite, le reste du temps elle accueillait ses prises de risques avec philosophie, persuadée que celui qui n'expérimentait pas n'apprenait pas. Les félins qu'elle avait croisé avaient tentés de lui expliquer qu'à son âge, elle avait plus besoin de sécurité affective que d'aventures, mais ils s'étaient heurtés à un mur d'incompréhension totale. Et Bie avait continué à risquer sa vie des dizaines de fois par jour. Et à beaucoup s'amuser.

Bien qu'appréciant les voyages, Bie fut soulagée lorsqu'en fin de journée le paysage changea d'apparence. Des pins se dessinèrent autour d'elle, imposants, accompagnés de buissons fournis. Elle trépignait d'impatience, sachant son but proche. Soudain, la tricolore aperçu l'entrée du camp et s'en arrêta non loin. Elle n'avait encore croisé aucun Ombreux, aucune patrouille et, bien qu'elle n'ai pas grandi au sein d'un clan, cela lui paraissait surprenant. Sans s'en inquiéter plus longtemps, elle pénétra dans l'enceinte du camp.

Petite Lubie s'y faufila comme dans un lieu défendu. Et elle fut surprise de constater qu'un silence morose régnait en maître des lieux. Alors qu'elle avançait en direction de ce qu'elle savait être la tanière de l'Étoile, elle sentit le poids des regards lourds de sens qui pesait sur elle. Gardant la tête haute, elle ne se laissa pas déstabiliser par les feulements désapprobateurs de la plupart des félins. Qui est-ce ? Que vient-elle faire ici ? Infamie ! Si Bie ne s'attendait pas à un accueil en fanfare, elle espérait au moins un peu d’empathie. Elle douta un instant de ses convictions, était-ce avec ces personnes que Nitescence Reptilienne avait vécue ? Était-elle prête à intégrer un clan qui semblait déjà la détester ? Il lui semblait que sa mère lui avait fait un récit un peu trop idéaliste de ce qu'était l'Ombre. « Nitescence Reptilienne... ? » La petite tricolore sortit de ses songes et se tourna vers l'Ombre qui l'avait interpellé par le nom de sa feue mère. Elle remua les oreilles, curieuse. Elle ne reconnaissait pas son interlocuteur qui s'empressa de se fondre dans la masse en découvrant que Bie n'était pas celle qu'il croyait. Elle balaya de ses prunelles coulées dans l'ambre l'assemblée de félins qui s'était amassée autour d'elle. Serrant la mâchoire, la petite tricolore s'apprêtait à reprendre son chemin lorsqu'elle sentit la présence d'un autre chat. Aussitôt, elle se redressa et observa devant elle. Un grand mâle immaculé venait de se frayer un chemin parmi les siens et se retrouvait face à elle : Étoile Candide.
Bie se pétrifia.
Son regard croisa les yeux azurs du Chef de l'Ombre et elle se perdit entièrement. A ce moment exact, Petite Lubie n'était pas en train de rencontrer un visage, elle rencontrait une âme. Et elle comprit. Elle ne sut pas ce qu'elle comprit mais elle le comprit avec force.

« Étoile Candide. » La tricolore s'inclina avec déférence. « Je suis Petite Lubie. » Reprit-elle en pestant en son fort intérieur contre sa voix fluette qui manquait dramatiquement de puissance et d'assurance.

Malgré l'assurance de façade dont elle faisait preuve, Petite Lubie n'en menait pas large. Elle s'était glissé sans difficulté jusqu'au camp mais lorsqu'il avait fallu se redresser et s'approcher du chef, son cœur s'était mis à battre à coups presque douloureux dans sa poitrine.
Il était grand, vraiment très grand.
Encore plus majestueux que les représentations qu'elle s'en était faite dans ses imaginations les plus folles.
Et dans son regard dansait une flamme mélancolique qui lui rappelait quelqu'un de doux, de tendre... quelqu'un qui l'avait bercée et embrassée.

« Je suis venue revendiquer ma place au sein du Clan de l'Ombre en tant que fille de feue Nitescence Reptilienne. » Des miaulements de surprise accompagnèrent ses paroles. « Et je vous demande de bien vouloir m'intégrer aux rangs de votre Clan, afin de me permettre de suivre les pas de feue mère. »

Un silence de mort s'était abattu sur le camp à la suite des paroles de Petite Lubie. Et tous les regards étaient à présent pendus aux lèvres du Chef de l'Ombre.

© gotheim

_________________



Spoiler:
 


Dernière édition par Petite Lubie le Mar 4 Juil 2017 - 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenixavatar
AnimatriceAlpha de la Horde
Animatrice
Alpha de la Horde
Date d’inscription : 20/03/2016
Messages : 773
Féminin
Puf : Kenya.
Rang EÉF : Guerrier
Âge : 16
Multi-comptes : phoenix (h) •• nuage de la panthère (r) •• chants d’orphée (o)

MessageSujet: Re: it's a new dawn, it's a new day, it's a new life ✧ lubie + candide | libre au clan   Mar 4 Juil 2017 - 22:31

and i'm feeling good.
dame allégorie ft shadow.


La guerre passée avait laissé des séquelles. Partout, des chats boitaient, récupéraient ou bien racontaient avec haine ou engouement le déroulement de la bataille. Dame Allégorie en avait assez d'assister à ces événements devenus routine, elle espérait de tout cœur que cela se termine un jour.

Dans ses pensées, la Dame s'était étendue sur un rocher au soleil, laissant sa fourrure tricolore s'imbiber de lumière et de chaleur. Rien n'aurait pu la déranger, elle qui était si désintéressée, si sujette à un calme permanent. Rien, sauf quelque chose d'imprévu, venant casser cette incessante routine s'étant installée quelques temps plus tôt.

« Étoile Candide. Je suis Petite Lubie. »

La Dame avait bien entendu les feulements réprobateurs de ses congénères, mais cela ne changeait pas vraiment de d'habitude : il y avait toujours quelqu'un pour râler au sein de l'Ombre, ce n'était pas ce qui allait la déranger. Ce fut au moment où elle reconnu la petite voix d'une nouvelle connaissance qu'elle se redressa intriguée, et se leva pour rejoindre l'assemblée s'était formée autour de la chatonne.

« Je suis venue revendiquer ma place au sein du Clan de l'Ombre en tant que fille de feue Nitescence Reptilienne. Et je vous demande de bien vouloir m'intégrer aux rangs de votre Clan, afin de me permettre de suivre les pas de feue mère. »

Dame Allégorie sourit dans l'assemblée. Elle ne manque pas de cran, cette petite. Elle ne savait pas vraiment si Petite Lubie l'avait aperçue, mais cela n'avait guère d'importance. La petite s'apprêtait à prendre un tournant décisif de sa vie. Elle s'en était certainement rendue compte en voyant arriver le grand chat qu'était leur chef. La Dame allongea son sourire. Eh bien, tu ne pensais pas y arriver si facilement, si ?

_________________



eh ouais, tu peux pas test et t’as bien lu : for kenya only.

ceux qui accompagnent mes pas. Hearty :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Azuréeavatar
Chef du Clan du Tonnerre
Chef du Clan du Tonnerre
Date d’inscription : 28/05/2015
Messages : 755
Féminin
Puf : Mél' (Melon, Mélou, ...) et Az (Azouille, Azu, Azou, ...) ♥
Âge : 16
Multi-comptes : ll Fleur Azurée ll Nuage de la Renarde ll Patte Illusoire

MessageSujet: Re: it's a new dawn, it's a new day, it's a new life ✧ lubie + candide | libre au clan   Mer 2 Aoû 2017 - 13:42

Ceci est un message secret, si tu arrives à le lire, chapeau !
Le personnage est Anya, une ex démone, jouée par Emma Caulfield dans Buffy contre les Vampires.
Réna a les yeux orangés et a un pelage bicolore (blanc & roux). Elle est désagréable et renfermée la plupart du temps et un brin solitaire.
+ lien présentation
Père & Mère : Etoile de l'Ours & Nitescence Reptilienne
Fratrie : Nuage de l'Empereur & Nuage de la Célestine
+ lien arbre généalogique
Nuage de la Renarde souffre beaucoup depuis la perte de sa mère, ce drame qui l'a de plus éloignée de son frère et de sa soeur. S'isolant de plus en plus, elle ne cherche qu'à devenir une guerrière loyale, sans avoir vraiment de rêves en tête.

NEW DAWN


Ft. Le clan <3
avec Petite Lubie en vedette

Nuage de la Renarde mordit dans le cou du rat et le rongeur s’éteignit. Elle remercia le clan des Étoiles pour la capture de cette proie et repartit en direction du camp qui se situait au milieu de la Pinède. Le clan des Étoiles. Le clan de l’Ombre. Il ne lui restait plus que ça à présent et l’apprentie bicolore s’y accrochait comme à une boue de sauvetage pour ne pas sombrer et se noyer dans un océan de tristesse. Elle évoluait dans une sorte de bulle qui lui faisait faire que des gestes mécaniques. Chasser pour le clan. Se battre pour le clan. Devenir guerrière. Prier le clan des Étoiles. Plus rien d’autres n’importait. Nuage de la Renarde avait eu la pire enfance qu’on puisse vivre et elle essayait de faire comme si ça ne l’affectait pas. L’apprentie avait toujours pensé qu’un grand guerrier du clan de l’Ombre ne ressentait aucune émotion mais maintenant, elle savait que tout le monde ne pouvait pas faire autre chose que vivre avec, même si cela signifiait les traîner comme un fardeau.

Alors qu’elle rentrait doucement vers son camp, elle aperçut un éclat brun entre les buissons.  Il devait y avoir un nid. Peut-être pourrait-elle ramener des proies supplémentaires au clan de l’Ombre. Elle s’approcha à pas de loups. Plus le temps passait, plus Nuage de la Renarde devenait efficace et peu étaient les proies qui lui échappaient. Elle passerait bientôt guerrière, ce dont elle avait toujours rêvé. C’était son fil directeur dans la vie, car elle n’arrivait pas à penser à d’autres buts. Il n’y aurait pas de fin heureuse pour elle, pas d’avenir de rêve. Elle vivait au jour le jour, sans se préoccuper plus du lendemain. S’endormir était une épreuve car à ce moment, tous les regrets revenaient en même temps. La novice aux yeux orangés s’était approchée d’un buisson et un petit pas en avant lui donna la vue d’un petit nid, emménagé avec des broussailles, des plumes, de la mousse, des petites branches. Une sorte de mini-tanière à l’envers, en somme. Nuage de la Renarde s’était toujours demandée pourquoi les oiseaux faisaient leurs tanières « en bol », contrairement à celles des chats qui étaient en « montagne », pour protéger ses occupants – les chats - des intempéries. On l’aurait su si les piafs étaient intelligents. Un gros oiseau se tenait au bord du nid et couvait du regard les œufs.

Bye bye la mère, pensa Nuage de la Renarde. L’oiseau était trop occuper à regarder sa progéniture pas encore née ainsi que le nid pour la voir arriver. Avec la vitesse d’une vipère, Nuage de la Renarde bondit abattit sa patte vers le volatile, ce qui l’assomma. Elle le tint à terre, et avant de l’achever, elle jeta un regard au nid et à ses quatre occupants, quatre œufs. Je ne veux pas être la seule à souffrir, se dit-elle amèrement. Je ne veux pas être la seule à perdre ma mère. Voir des chatons jouer joyeusement avec leurs parents dans la pouponnière la rendait malade. Ainsi, savoir que ces oiseaux allaient perdre leur mère lui fit plaisir. C’était bizarre mais elle n’arrivait pas à expliquer ce sentiment de satisfaction.

Elle n’avait plus de famille. Ou presque. Sa mère, Nitescence Reptilienne, qui avait été la personne la plus importe pour elle était morte, après avoir quitté le clan sans explications. Ce jour-là d’ailleurs, elle avait aussi appris qu’elle était la fille du défunt chef du clan du  Tonnerre, Étoile de l’Ours. Elle ne s’était jamais pris une aussi grosse claque dans sa vie. Nitescence Reptilienne avait toujours caché l’identité du père et Nuage de la Renarde avait pensé qu’il s’agissait bêtement d’un solitaire de passage. Pas du chef du clan du Tonnerre. Elle en avait voulu à sa mère. Nitescence Reptilienne l’avait humiliée devant le clan de l’Ombre quand Étoile Candide avait annoncé le nom du père, l’avait privé d’un père et en partant, d’une mère également. Puis un jour, une patrouille du clan de l’Ombre avait retrouvé son corps sur le territoire, et personne ne savait ce qui s’était passé.

Elle avait pleuré le jour où Nitescence Reptilienne était partie. Et chaque jour après, jusqu’à la découverte du corps. Puis elle avait arrêté, parce qu’elle s’était rendue compte que ça ne lui servait à rien. Pleurer n’avait été libérateur que les premiers jours. Ensuite, cela avait juste ravivé la douleur.

Nuage de la Renarde aurait peut-être réussi à s’en remettre si elle avait pu compter sur le soutien de son frère, Nuage de l’Empereur, ou de sa sœur, Nuage de la Célestine. Mais ils s’étaient montrés distants, la fratrie s’était peu à peu divisée. Et elle était seule maintenant.

L’oiseau qu’elle tenait sous sa patte essayait de se débattre. Elle maintient fermement sa prise pour ne pas qu’il ne s’échappe et s’apprêta à l’achever, mais il poussa un petit cri. « Coucouuuu ! » faisait la mère, gémissante. Nuage de la Renarde comprit brusquement et elle en restait stupéfaite. Elle se rendait compte que cet oiseau qu’elle avait attrapé ne ressemblait absolument pas au profil d’un parent des œufs. Trop gros pour le nid, déjà. Elle mordit l’oiseau, sentant les os du cou craquer et celui-ci arrêta de se débattre. Nuage de la Renarde jeta un regard au nid. Maintenant qu’elle observait cet amas de brindilles avec attention, elle se rendait compte qu’un des quatre œufs étaient un peu plus gros, plus clair, tacheté. Sans réfléchir, elle le prit en faisant attention à ne pas faire chuter les trois autres et le jeta sans ménagement par terre.

Un oiseau plus petit siffla et se posa sur le bord du nid, un asticot dans la bouche, qui bougeait encore et finit par le gober. La vraie mère, sourit Nuage de la Renarde. Celle-ci finit par regarder la novice et poussa un cri assourdissant, comme pour la chasser. « Tu pourrais me remercier, maugréa la novice. » L’oiseau qu’elle avait tué était un coucou. Cet oiseau ne construisait pas de nids, mais remplaçait un œuf d’un nid d’un autre oiseau par un des siens pour que la mère le couve à sa place. Une fois née, le bébé coucou pousserait les autres du nids et les condamnerait donc à s’éteindre.

Nuage de la Renarde finit par repartir, finalement plus ébranlée qu’elle ne voulait le laisser paraître, portant le mulot et le coucou. Elle comprenait pas pourquoi quelque chose de nouveau semblait se propager en elle.

De l’espoir.

La famille d’oiseau semblait avoir été destinée à être divisée quand elle s’en était approchée, mais finalement, contre toute attente, elle l’avait sauvée. Peut-être qu’aucune famille n’était vraiment condamnée et que le pouvoir invisible mais puissant qui y circulait pouvait la faire renaître. Même si rien ne ramènerait Nitescence Reptilienne à la vie, elle devait garder foi. Elle devait y croire, ne jamais abandonner. Il lui restait de la famille. Si son père était mort, peut-être que ses parents, ses frères, ses sœurs étaient encore là, quelque part. La mère de Nitescence Reptilienne, Sans-Pareil, était toujours là, elle. Nuage de l’Empereur et Nuage de la Célestine était encore vivants, eux, même si elle n’arrivait plus à leur parler. Elle devait essayer. Peut-être qu’elle n’était pas si seule que ça.

Et pour la première fois, un sourire naquit sur ses lèvres. Elle avait de la famille. Pleins. Elle devait juste recoller les morceaux, réparer les pots brisés.
Ce sourire, elle le perdit une demi-heure plus tard.

Il y avait une solitaire, à une dizaine de queues de souris d’elle. Une chatonne. Elle venait d’entrer dans le camp de l’Ombre et s’était déplacée, comme si elle avait toujours vécu ici. Ce qui avait fait naître un grondement dans la gorge de Nuage de la Renarde. Cette attitude de reine lui déplaisait atrocement. Alors que Nuage de la Renarde avait déposé ses deux proies sur le tas de gibier, elle avait senti une effervescence derrière elle, que des chuchotements, intrigués ou outrés. S’en était suivi une odeur de solitaire, qui était, étrangement, familière pour la novice bicolore. Ses yeux orangés, comme hypnotisés, avaient regardé l’avancé de la petite chatte à travers le camp pour la voir s’arrêter devant la tanière d’Étoile Candide.

Et elle savait que ce n’était pas par hasard. La chatonne savait exactement où elle avait mis les pattes et qui allait surgir de la tanière. Cela signifiait qu’un guerrier du clan de l’Ombre lui en avait parlé et Nuage de la Renarde tapa le sol rageusement. Quel membre du clan était assez stupide pour parler du camp au premier solitaire venu ? À une chatonne par dessus le marché. Nuage de la Renarde s’était approchée peu à peu, en donnant des coups d’épaules pour se frayer un chemin, et aperçut enfin correctement la jeune féline. « Nitescence Reptilienne ? » Et à ce moment, elle avait déjà compris. Absolument tout. Nuage de la Renarde retint un rictus nerveux. La personne ayant prononcé ce nom s’évanouit dans la foule. Mais il n’avait pas eu tord de prononcer son nom. Il n’y avait que deux différences entre cette chatonne et Nitescence Reptilienne.

Et le clan des Étoiles savait que c’était très peu. Premièrement, la taille. Cette chatonne ressemblait à une jeune apprentie et Nuage de la Renarde se demandait d’où elle sortait. À cet âge, elle ne pouvait pas vivre seule. Ensuite, Nitescence Reptilienne avait les yeux d’un bleu magnifique. Si les yeux de la chatonne étaient tout aussi beaux, ils étaient certes dorés. Mais sinon, elle était le portrait crachée de sa mère avec un pelage qui comportait exactement les mêmes nuances – des lunes avaient passé, mais la novice ne pourrait jamais oublié l’apparence de la personne qu’elle avait le plus chérie de sa vie - et Nuage de la Renarde eut un pincement au cœur. Aucun des petits de Nitescence Reptilienne lui avait autant ressemblé que cette solitaire sortie de nul part. Nuage de la Célestine était blanche. Nuage de l’Empereur était gris – le même pelage que leur défunt père. Elle-même était bicolore. Personne n’avait réussi hérité du pelage tricolore de leur vénérée mère. Son frère et sa sœur avait réussi à posséder les mêmes iris, mais elle, encore une fois, avait eu ce cadeau de son père. Rien d’elle ne rappelait Nitescence Reptilienne – peut-être la forme de son museau – et cela l’avait toujours hanté.

Cette solitaire avait eu ce dont elle avait toujours rêvé : l’apparence même de sa mère, sauf pour le scintillement de son regard. Alors qu’elle ne connaissait pas son prénom, elle la haïssait déjà. Puis, le chef du clan de l’Ombre était sorti de la foule. Ils s’étaient croisé du regard et la chatonne commença à parler : « Étoile Candide. Je suis Petite Lubie. » Petite Lubie, fille de Nitescence Reptilienne. Elle l’avait réalisé au moment où elle était sortie de la foule afin de mieux détailler cette étrangère. Ma sœur. Non, elle n’arrivait pas à le croire. Elle ne pouvait pas exister. Elle détesta sa mère à cet instant précis. Elle était partie. Pour s’accoupler au premier venu. Pour avoir cette fille qui lui ressemblait vraiment cette fois. Ça la dégoûtait.

« Je suis venue revendiquer ma place au sein du Clan de l'Ombre en tant que fille de feue Nitescence Reptilienne. Et je vous demande de bien vouloir m'intégrer aux rangs de votre Clan, afin de me permettre de suivre les pas de feue mère. »

Nuage de la Renarde sentit la détresse envahir son cœur. Nitescence Reptilienne avait élevé Petite Lubie, car elle était restée assez longtemps auprès d’elle pour lui expliquer son ancienne vie, ici, au clan de l’Ombre. Elle lui avait peut-être donné plus d’affection qu’elle-même en avait reçu. Et sa mère n’avait jamais cherché à la revoir. Et, après tout, à quoi cela lui servait de revoir ses enfants maintenant qu’elle en avait eu un autre ? Elle avait dû mal à respirer, Nuage de la Renarde se sentait comme en apnée. Elle ferma les yeux et une larme perla le long de sa joue. Est-ce que mama m’aimait ? La rouquine fixa à nouveau Petite Lubie. Il était hors de question qu’Étoile Candide accepte la jeune solitaire dans le clan. Nitescence Reptilienne avait passé des lunes auprès de Petite Lubie au lieu d’essayer de la revoir, elle. C’était un motif suffisant pour dire à Petite Lubie qu’elle pouvait aller rejouer dans la forêt avec des pommes de pins. Et si possible le plus loin d’elle. Mama m’a oublié pour elle, songea-t-elle, le cœur en pièce. Et mama est morte. Et maintenant, cette sœur qu’elle ne désirait vraiment pas apparaissait. Comment pouvait-elle oublier sa douleur de la perte de sa mère si elle voyait à partir de maintenant son double chaque jour, pour le restant de sa vie ? Pourtant, elle savait que c’était ce qui allait être son quotidien, maintenant. Étoile Candide et Nitescence Reptilienne avait été proches. Jamais le chef du clan de l’Ombre refuserait à la fille de sa défunte amie d’intégrer le clan de l’Ombre.  

Et si c’était bien le cas, alors Nuage de la Renarde lui ferait de sa vie un enfer. Et jamais elle ne la considérerait comme sa sœur. Je veux suivre les pas de ma mère gna gna gna, râla intérieurement la novice avec colère en fixant cette nouvelle venue de ses grands yeux orangés. Et cette irritation naissante en elle semblait la mettre en forme, étrangement. Comme si elle reprenait le goût à la vie.

Petit jeu : une phrase cachée est cachée (répétition lourde o la la kestuvafère), trouve là en faisant Ctrl + A <3
(c)AZU LPB

Fiche de RP 2017


_________________


Flavichou la meilleure ♥:
 


Étoile Azurée ll 36 lunes ll Tonnerre
Derniers souvenirs de Marie ♥


Nuage Illusoire ll 6 lunes ll Tonnerre
Merciiii *-*


Nuage de la Renarde Renarde ll 6 lunes ll Ombre


Petite Magicienne ll 2 lunes ll Vent (DEAD)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gloire de l'Ipoméeavatar
Modératrice & AnimatriceLieutenant du Clan de l'Ombre
Modératrice & Animatrice
Lieutenant du Clan de l'Ombre
Date d’inscription : 21/09/2013
Messages : 1242
Féminin
Puf : Douty
Âge : 16
Multi-comptes : gloire de l'ipomée (o) | passion erratique (t) | petite hellébore (t)

MessageSujet: Re: it's a new dawn, it's a new day, it's a new life ✧ lubie + candide | libre au clan   Jeu 3 Aoû 2017 - 14:49


it's a new dawn, it's a new day, it's a new life +
Encore un matin. Un autre matin tout aussi brillant que les autres. Dégoulinant de joie et de bonne humeur. Ipomée se tenait au pied du promontoire, observant ses camarades, répondant au sourires et aux salutations. Tout était de nouveau normal, si vivant et pourtant si paisible. Presque guérit. On ne voyait plus que rarement les oreilles se dresser, et les regard se figer au moindre croassement d’un corbeau, ou à l’envole d’un groupe d’oiseau. On croyait de nouveau en la paix. Ou du moins à ce qui y ressemblait.

Tout était normal, encore ce jour là oui. Jusqu’à ce que résonne midi. Lorsque le soleil était haut dans le ciel, et les félins rassemblés sous la chaleur de la saison des feuilles nouvelles. Il y eu d’abord un grand silence, ce même grand silence qui précédait tous les changements. Puis un long murmure, semblable à une vague, s’éleva de l’entrée du camp, pour s’étendre sur toute la clairière. Quelqu’un venait d’arriver. Quelqu’un d’inconnu. Ipomée se redressa de sa toilette pour scruter la nouvelle venue. Elle semblait jeune. Et étrangement familière. La noire resta silencieuse, observant la jeune tacheté parcourir le groupe de félin de ses grands yeux assurés, le menton relevé. Elle le voyait dans son attitude, elle avait peur. Mais elle tentait de le cacher. S’avançant parmi ses camarades, elle découvrit Étoile Candide qui venait de se dresser au milieu de la clairière, et se posta à ses côtés, le regard calme. Elle ne semblait appartenir à aucun clan, il n’y avait donc aucune inquiétude. Du mon selle l’espérait.

« Étoile Candide. Je suis Petite Lubie. »

La noire dressa les oreilles, interloquée. Peu de vagabonds s’intéressaient aux clans, et le fait qu’elle connaisse le nom du chef du clan de l’Ombre était pour le moins étrange.

« Je suis venue revendiquer ma place au sein du Clan de l'Ombre en tant que fille de feue Nitescence Reptilienne. Et je vous demande de bien vouloir m'intégrer aux rangs de votre Clan, afin de me permettre de suivre les pas de feue mère. »

A peine eut-elle finie de prendre la parole que déjà les cris fusaient. Nitescence Reptilienne était une traîtresse, une bannie. Elle avait eu une relation avec le chef du clan du Tonnerre, et avait été exilée pour cela. Mais ça Petite Lubie semblait l’ignorer. La noire ne put s’empêcher de se sentir peiné pour l’enfant. Elle qui devait s’attendre à un accueil moins virulent, elle se retrouvait prise entre les insultes et les grognements. La guerre contre le Tonnerre,a avait de plus ravivé les inquiétudes, et les guerriers étaient plus agressifs que jamais.

Ipomée glissa un léger regard alentours, et vit parmi les chats Nuage de la Renarde. L’expression peinée qu’avait l’apprentie se comprenait, elle avait été abandonnée par sa mère, pour vivre une vie ailleurs, et avoir de nouveaux enfants. Puis le regard de la rousse se posa sur son chef, et elle comprit tout de suite la raison de la colère qui y brillait. Étoile Candide ne refuserait pas. Elle était la fille de Nitescence Reptilienne. Son portrait craché. Et jamais Étoile Candide ne refuserait à quelqu’un ayant le même sang que son ancienne amie une place dans le clan.

Lorsque l’on avait découvert le corps de l’ancienne ombreuse, le crème avait été dévasté, Ipomée le savait. Mais il n’en avait rien montré. Parce qu’il était un bon meneur. Mais aujourd’hui, se retrouver face à Petite Lubie devait réveiller ces vieux démons. Surtout face à cette ressemblance si flagrante. Mais malgré tout ça, elle n’était pas Nitescence Reptilienne, et ça, Étoile C andide ne devait pas l’oublier. La noire posa finalement son regard sur son chef, comme la plus part des chats présents dans la clairière. Le choix lui revenait.

_________________
Gloire de l'Ipomée + Passion Erratique + Petite Hellébore


Gloire de l'Ipomée:
 

Passion Erratique:
 

Petite Hellébore:
 


Dernière édition par Gloire de l'Ipomée le Ven 4 Aoû 2017 - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit du Lionavatar
Lieutenant du Clan du Tonnerre
Lieutenant du Clan du Tonnerre
Date d’inscription : 20/03/2015
Messages : 5645
Féminin
Puf : power | kyro.
Rang EÉF : Guerrier
Âge : 16
Multi-comptes : esprit du lion (t) + nuage de la louve (o) + nuage du panda-roux (t)

MessageSujet: Re: it's a new dawn, it's a new day, it's a new life ✧ lubie + candide | libre au clan   Jeu 3 Aoû 2017 - 23:48



« it's a new dawn, it's a new day, it's a new life » — avec Nuage du Dragon & le Clan

Plus immobile que jamais, Nuage du Dragon fixait le papillon qui tournoyait autour de lui d’une façon amusante. Il était d’un bleu magnifique que le petit félin appréciait contempler. L’animal virevoltait autour de lui tandis que le jeunot avait le museau pointé vers le ciel, avec l’espoir que ce petit être ne s’en irait pas et qu’il viendrait se déposer un léger instant sur sa jolie truffe encore un peu rose, même si elle avait largement prit la teinte sombre à la manière des guerriers. Alors que le petit chat s’impatientait, le bel être volant s’approcha doucement de son joli minois en battant des ailes de moins en moins fort. Puis il se posa là, tandis que l’apprenti louchait pour mieux le voir. Si quelqu’un avait été là avec lui, il lui aurait dit qu’il faisait quelque chose comme une grimace, dans cette position. Mais cet instant magique fut court : ses moustaches frétillèrent et le papillon bleu s’envola, avant de partir définitivement. Nuage du Dragon ne tenta pas de le rattraper, il avait eu ce qu’il voulait et n’en demandait pas plus.

Le jeune chat, qui s’était assis dans un coin reculé du camp afin d’obtenir la paix, entendit les félins s’agiter, ce qui attira soudainement son attention. Par curiosité, il tendit l’oreille, mais le petit brouhaha créé par le miaulement de chaque chat l’empêchait de savoir ce qui se tramait. Puis une jolie voix s’éleva alors.

« Étoile Candide. Je suis Petite Lubie. »

Le mâle noir sortit de l’ombre afin de mieux voir, mais les chats du Clan s’était amassés là, autour d’elle ; afin de mieux la voir sûrement. Nuage du Dragon sentit l’odeur de solitaire, ce qui le fit grogner légèrement, mais ce qui l’intrigua du tout au plus, ce fut bien son nom de clan qui était bien loin d’être quelque chose d’ordinaire chez les vagabonds. Et il savait de quoi il parlait.

La petite attisait la curiosité du mâle aux yeux vairons qui s’approchait doucement du regroupement avant de se frayer un passage jusqu’à la voir enfin complètement. Qu’elle fut sa stupeur lorsqu’il constata avec horreur qu’elle était le portrait craché de Nitescence Reptilienne – femelle qu’il avait peu connu, mais dont il se souvenait de part Nuage de la Renarde, féline qui était l’une de ses seuls amis. Il cherchait d’ailleurs celle-ci du regard, balayant l’Assemblée de chats.
Mais avant qu’il n’ait eu le temps de la trouver, la petite s’exprimait à nouveau.

« Je suis venue revendiquer ma place au sein du Clan de l'Ombre en tant que fille de feue Nitescence Reptilienne. Et je vous demande de bien vouloir m'intégrer aux rangs de votre Clan, afin de me permettre de suivre les pas de feue mère. »

Nuage du Dragon vit rouge. Il devait absolument trouver son amie, au plus vite. Puis il repéra sa fourrure bicolore, non loin de lui. Jouant des épaules – bien qu’il ne poussait pas grand monde – il parvint jusqu’à elle sans trop d’encombre et de pressa contre la féline qui avait devant elle sa demi-sœur. Il se montrait compatissant et voyait bien que dans les yeux de la novice, une haine naissante venait raviver la flamme de sa mère perdue. Dors-et-déjà, il savait qu’elle n’acceptait pas Petite Lubie mais pourquoi ? Par jalousie ? Et malgré leur mésentente de la dernière fois, il serait toujours là pour elle.

« Réna, ça va ? » chuchota-t-il seulement pour elle.

kyro. 017 ldd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteuse de l'Aubeavatar
Guérisseuse du Clan de l’Ombre
Guérisseuse du Clan de l’Ombre
Date d’inscription : 08/03/2015
Messages : 1253
Féminin
Puf : Night, Nighty ou Vina :3
Âge : 13
Multi-comptes : Lune Blanche guerrière O (morte) || Kaï Bêta H || Aurore Australe, guerrière R || Conteuse de l'Aube, guérisseuse O || Nuage du Soleil, apprenti T || Petit Flamant, chaton, V || Guimauve, chaton, S || BIENTOT : Petite Odyssée, chatonne, R || Morphée, bêta, H

MessageSujet: Re: it's a new dawn, it's a new day, it's a new life ✧ lubie + candide | libre au clan   Ven 4 Aoû 2017 - 1:14

it's a new damwn, it's a new day, it's a new life.


Feat le clan
Conteuse de l'Aube


La saison chaude était encore et toujours là pour le plus grand des bonheurs. Conteuse de l'Aube était heureuse, ce qui ne changeait guère de d'habitude à vrai dire. La féline est toujours joyeuse. Enfin "presque" toujours. Comme chaque être vivant, on ne peut pas être toujours joyeux. En tout cas, aujourd'hui elle était positive. Jusqu'à ce qu'un évenement vienne troubler cette joie...

Dans le camp venait d'entrer un félin inconnue. Une femelle plutôt. Elle était encore enfant mais à vue d'oeil elle avait l'âge d'être apprentie. Elle était entrer sans se soucier et s'approchait à présent de l'antre d'Etoile Candide. En l'observant, Conteuse de l'Aube s'arrêta sur un détail. Une impression de déjà-vue. Pas que la guerrière était habituée à ce genre de situation mais cette jeune féline, Conteuse de l'Aube aurait parié l'avoir déjà croisé. Même plutôt souvent. Mais l'ombreuse ne sut donner un nom à ce pelage qu'elle avait tant de fois vu.

Le chef sortit de son antre et regarda l'intrue. Après quelques secondes de silence, l'étrangère prit la parole :

«- Étoile Candide. Je suis Petite Lubie. »

Conteuse de l'Aube haussa les épaules. Elle n'avait jamais entendu ce nom. Petite Lubie ? Un nom de clan bien évidement mais il n'était nul part dans les connaissances de la femelle. Après un petit moment de réflexion, Conteuse de l'Aube se rendait compte d'un détail louche. Elle connaissait le nom du chef ? Bien qu'étrange, Conteuse de l'Aube ne fit qu'observer sans réagir. A quoi bon le faire de toute façon ?

«- Je suis venue revendiquer ma place au sein du Clan de l'Ombre en tant que fille de feue Nitescence Reptilienne. Et je vous demande de bien vouloir m'intégrer aux rangs de votre Clan, afin de me permettre de suivre les pas de feue mère. »

Nitescence Reptilienne ! Ce nom là était bien plus qu'évoquant. Il s'agissait d'une ancienne guerrière du clan de l'ombre qui avait été bannie pour trahison. Certain feulèrent à entendre ça, mais Conteuse de l'Aube resta silencieuse. Après tout, elle aussi avait presque trahis son clan... La guerrière aimait bien cette petite. Elle était audacieuse et n'avait pas peur de se prononcer devant tout un clan. Conteuse de l'Aube l'appreciait déjà. L'ombreuse fut poussé par Nuage du Dragon qui s'empressa de rejoindre Nuage de la Renarde. C'est là qu'elle fit le lien.

Nuage de la Renarde avait la même mère. Elle était la fille de Nitescence Reptilienne. Elle aussi. Et aujourd'hui, elle venait de découvrir sa demi soeur. En parlant de soeur... La guerrière regarda la belle lieutenante noire. Sa soeur. Le coeur de Conteuse de l'Aube fut rempli de fierté en la voyant au pied du rocher, dominant son clan. Enfin son clan, Étoile Candide était encore chef. Rien qu'à imaginer Étoile de l'Ipomée était incroyable. Elle qui avait vécu avec sa soeur, la voir devenir lieutenante puis peut-être chef. Un élan de jalousie la prit mais elle le repoussa. Je ne suis pas jalouse de ma soeur. Se répétait-elle cette fausse vérité qu'elle essayait de rendre véridique. Gloire de l'Ipomée regarda elle aussi Nuage de la Renarde, et Conteuse de l'Aube suivit son regard. Pauvre enfant. Elle s'était fait abandonnée par une mère non loyal qui avait eu d'autres enfants. Si Conteuse de l'Aube était jalouse, ce n'était rien à côté de l'apprentie rousse.


© kyro. 017 for night.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage de la Lubieavatar
Modératrice
Modératrice
Date d’inscription : 24/10/2014
Messages : 1390
Féminin
Puf : Apana
Âge : 18
Multi-comptes : Nuage de la Lubie (o) ; Lilyth (s)

MessageSujet: Re: it's a new dawn, it's a new day, it's a new life ✧ lubie + candide | libre au clan   Ven 11 Aoû 2017 - 9:58

it's a new dawn, it's a new day, it's a new life.

“ THERE IS ONLY ONE GOD, HIS NAME IS DEATH. AND THERE IS ONLY ONE THING WE SAY TO DEATH : NOT TODAY. ”



Alors que la petite tricolore attendait patiemment la réponse du chef qu'elle admirait déjà tant, ce fut au tour d'une noiraude de faire son apparition en se faufilant parmi la foule. Certainement la Lieutenante, pensa Lubie, en voyant la guerrière venir se placer aux côtés d'Etoile Candide. Sa mère ne lui en avait pas particulièrement parlé, tout ce qu'elle savait était qu'elle se nommait Gloire de l’Ipomée et que sa mère et elle n'avait pas eu particulièrement d'affinités. La petite féline inclina la tête en direction de la nouvelle venue, afin de lui signifier son respect.

Le silence que laissait planer le Chef de l'Ombre la mettait encore plus mal à l'aise. Elle entendait les feulements et les grognements de désapprobation et sentait sa confiance en elle fondre comme neige au soleil. Elle se risqua alors à regarder la foule de félins amassée autour d'elle, et le regretta aussitôt. Elle ne lisait que haine et dégoût dans les prunelles incandescentes des guerriers, ce qui la fit péniblement déglutir. Elle s’obligea cependant à rencontrer le regard de chaque félin, afin de leur signifier la considération qu'elle leur portait, tout en prenant soin de garder niché au cœur de ses iris ambrées, le respect immense dont elle les gratifiait.
Elle s'arrêta sur un regard plus intense que les autres, un regard plus profond, qui laissait apparaître sans aucune retenue toute la rancœur que sa propriétaire portait à l'égard de la petite solitaire. En la détaillant quelques seconde, Petite Lubie comprit. C'était le regard de sa sœur qu'elle venait d'affronter : Nuage de la Renarde. Nitescence Reptilienne lui avait beaucoup parlé de ses trois autres enfants qu'elle avait du laisser derrière elle, au Clan de l'Ombre. Elle lui avait maintes et maintes fois narré leurs prouesses, dévoilant combien elle avait été fière de les voir devenir apprentis, et combien elle regrettait de ne plus être à leurs côtés pour les voir devenir de grands et respectés guerriers. Petite Lubie avait cette étrange impression de déjà les connaître, comme si elle avait grandit auprès d'eux. Pourtant, la réalité se trouvait fort loin de cela. Et le regard que lui adressait la sœur dont elle espérait tant la transcenda, perçant son cœur, son joli petit cœur, comme des milliers de lames dirimantes.

Bie baissa les yeux. Comment un clan entier pouvait-il la haïr à ce point, sans même la connaître ? Qu'avait bien pu faire sa mère pour que sa descendance soit ainsi déshonorée, et dénigrée ? Sa mère, aussi son modèle incontestable, lui avait une fois conté qu'elle avait fait une terrible erreur en entretenant une relation interdite, et que c'était à cause de cela qu'elle ne vivait aujourd'hui plus auprès des siens. Qu'elle avait préféré partir, bien que son chef et ami lui avait demandé de rester. Elle n'avait jamais voulu en reparler, ni s'attarder sur les détails, expliquant à la petite tricolore qu'elle avait également gardé le secret auprès de sa progéniture, afin de la protéger. Peut-être avait-elle également désirée protéger Petite Lubie ? Toujours était-il que cela n'expliquait pas, aux yeux de Petite Lubie, l'aversion si véhémente qu'elle semblait provoquer chez chaque félin.
La tension était désormais presque palpable, et la petite tricolore n'osait plus esquisser un seul geste. Elle releva ses timides, mais convaincues, prunelles ambrées sur l'immense Chef immaculé. Tout ce qu'elle lu dans le regard de ce sage félin lui fit reprendre un peu de contenance : elle releva le menton, assura sa posture et fit abstraction des bruits alentours. Elle jouait cartes sur table. Désormais, c'était au tour d'Etoile Candide, et seul lui pouvait décider du meilleur, comme du pire...


© gotheim

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: it's a new dawn, it's a new day, it's a new life ✧ lubie + candide | libre au clan   

Revenir en haut Aller en bas
 
it's a new dawn, it's a new day, it's a new life ✧ lubie + candide | libre au clan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» It's a new dawn, it's a new day, it's a new life... [Gin]
» It's a new dawn, it's a new day, it's a new life
» Dawn Of War II
» Dawn of war 2 Retribution
» Nouvelle extension de Dawn of war 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans :: Les clans :: Clan de l’Ombre :: Camp :: Grande Place-
Sauter vers: