Nous avons un nouveau guérisseur du clan de l'Ombre. Viens l'acclamer ici!

BON ANNIVERSAIRE LW Viens là.
Nos nouveaux modérateurs pour l'été par là.

Recrutement de juges EÉF en cours ici.

Partagez | 
 

 hunter patrol ••• (vision de l'empereur, aigle royal, ruse du renard)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esprit du Lion

avatar

Journaliste CMLieutenant du Clan du Tonnerre
Journaliste CM
Lieutenant du Clan du Tonnerre

Date d’inscription : 20/03/2015
Messages : 4992
Féminin
Puf : tearsofpain | power
Rang EÉF : Guerrier
Âge : 16
Multi-comptes : esprit du lion (t) + nuage des princes (r) + nuage de la louve (o) + nuage du dragon (o) + petit hibou (r) + dunkan (s) + fantôme (h) + sourire caméléon (r) + petit mirage (o) + souffle du loup (v) + petit escargot (h)

MessageSujet: hunter patrol ••• (vision de l'empereur, aigle royal, ruse du renard)   Lun 12 Juin 2017 - 11:05

Hunter patrol
••• ft. vision de l'empereur, aigle royal, ruse du renard.

Le soleil pointait doucement le bout de son museau lorsque Sourire Caméléon ouvrit calmement ses paupières, extirpé par mégarde de son sommeil par un félin quelque peu encombrant, à moitié étalé sur lui et cauchemardant à en croire ses légers cris de détresse – que le guerrier ne prit pas le temps de faire taire au passage. Quittant son nid sans en avoir grandement l’envie, il se décida à faire sa toilette à l’extérieur.
Alors que le guerrier était tranquillement assis dans la clairière, on l’assigna rapidement à une petite partie de chasse afin de remplumer le tas de gibier qui était déjà vide ce matin malgré la bonne saison qui était à l’approche. Bientôt, les journées seraient plus longues et le soleil bien plus chaud. Et on irait s’en plaindre, parce qu’on aura trop chaud, oubliant qu’à la saison des neiges, on se plaignait de grelotter de froid. Les chats ne savent pas ce qu’ils veulent.
Tout comme Sourire Caméléon d’ailleurs. On lui avait proposé d’emmener deux ou trois félins pour lui tenir compagnie, mais il ne savait toujours pas qui emmener avec lui. Enfin, ce jusqu’à ce que trois petits museaux quittent la tanière des guerriers. Interpellant le groupe d’ensommeillés, il leur annonça qu’ils allaient l’accompagner pour une partie de chasse.

Une fois tout le monde préparé, il fila à vive allure à travers la sortie du camp qui le menait au monde extérieur qu’il avait l’habitude de côtoyer chaque jour mais qui restait éternellement inconnu et dangereux, même s’il le connaissait par cœur. Celui-ci changeait un petit peu chaque jour, chaque animal ne se retrouvait jamais au même endroit, certains n’étaient pas là avant et venait s’incruster par ici tandis que d’autres partaient. Le monde changeait chaque fois qu’on le regardait, comme s’il ne voulait pas qu’on puisse vraiment le connaître.
Et, silencieusement, Sourire Caméléon zigzaguait entre les buissons parsemant le territoire, se rapprochant un peu plus chaque instant de la rivière où ils pourraient pêcher quelques poissons afin de remplir la réserve de nourriture. Pas une fois il avait failli se coincer une patte dans une racine et trébucher, il semblait connaître le territoire par cœur, alors que celui-ci était censé changer un petit peu chaque jour. Mais ce petit peu ne se voyait peut-être pas. Ce pourquoi, le cœur battant la chamade, les pattes frôlant à peine le sol comme s’il volait, le vent s’engouffrant entre ses poils et les faisant virevolter, il ne voyait pas ce qui avait encore changé. Mais peut-être finirait-il par le découvrir.

Il força l’allure, non pas pour distancer les autres, mais simplement afin d’arriver plus rapidement à la rivière. Celle-ci se dessinait sous ses yeux de plus en plus distinctement à mesure qu’il l’approchait et enfin, il ralentit avant de s’arrêter définitivement, le souffle court. On entendait sa respiration raisonner tant il inspirait et expirait fort. Pourtant, le chat siamois fit de son mieux pour se calmer rapidement afin de pouvoir leur expliquer ce qu’ils allaient faire.
Une fois tous les félins l’ayant rejoint, il prit la parole sans se soucier de son propre souffle alors que celui-ci n’avait pas encore reprit une allure normale, voir même raisonnable.
« – Bien, commença-t-il, entre deux expirations, nous allons chasser … et tenter de … remplir le tas de gibier … parce qu’il manque cruellement … de poissons. Ayant fini sa phrase, il attendit quelques instants pour reprendre son souffle, constatant qu’il parlait en saccader. Très bien, alors vous savez quoi faire, je ne vous fais pas un dessin mais j’aimerais bien qu’on en ramène pas mal. »

À ces mots, il tourna les talons et s’approcha de l’entendue bleue où quelques animaux brillants filaient à vive allure. Il attendit de côté, jetant des coups d’œil discrets vers ses congénères afin de voir s’ils avaient commencé à chasser, alors qu’il était en position pour capturer une de ces petits bêtes, la patte en l’air, il resta instant telle une statue, attendant de ne pas être le premier à piquer dans l’eau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vision de l'Empereur

avatar

Animatrice
Animatrice

Date d’inscription : 05/02/2017
Messages : 112
Féminin
Puf : Pipine/Pine d'Huître
Âge : 21
Multi-comptes : Griffe d'Épine (Vent) • Croc Noir (Horde) • Griffe d'Acier (Ombre) • Oiseau Chanteur (Rivière)

MessageSujet: Re: hunter patrol ••• (vision de l'empereur, aigle royal, ruse du renard)   Jeu 15 Juin 2017 - 19:08


Insomnie. Vision de l'Empereur roulait dans son nid façonné de mousse et dont les algues servaient de frondaisons pour rétablir équitablement les boules sur les abords. Près de lui, la fourrure ébène de l'un de ses plus proches camarades se redressait doucettement à mesure que ses ronflements insonores perduraient. Au-dessus de son crâne, ses coquillages fétiches s'entrechoquèrent dans un mouvement semblable à une valse infinie. Arquant un sourcil, le rouquin jugea silencieusement la manie des membres de son Clan à collectionner avidement ses objets. Cette activité des plus oiseuses ne produisait rien d'efficace à leur développement personnel. En faisant circuler ses iris bichromes autour de lui, il conclut que les choses simples rendaient les autres plus heureux. Les âmes les plus candides étaient susceptibles de se souciait uniquement du bonheur d'autrui, puisque le stade de leur béatitude avait atteint les sommets. Alors, est-ce que l'intelligence était un facteur de fléau qui dépravait le sentier vers les versants de l'épanouissement ?

Se retournant davantage en tentant de ne pas se crisper de colère, Vision de l'Empereur songea à sa mère afin de s'apaiser. Il n'avait que très peu de souvenir d'elle. Le matou remplaça les images de roseaux qu'il voyait onduler devant lui pour matérialiser la silhouette svelte de sa génitrice. Le petit matou revoyait sa robe brune encadrant son visage fin et instantanément, une fragrance d'amaryllis lui chatouilla les narines. Rivière Cristalline portait toujours ce parfum sur les fibres de ses poils, comme si, dans un moment d'ataraxie, elle se roulait dans les parterres fleuris. Lorsqu'il était enfant, il se souvenait avoir questionné : « Pourquoi les meilleurs félins parcourt-il le ciel en premier ? » Ce à quoi, son interlocuteur avait résolu « Quand tu vas dans un jardin, quelle fleur cueilles-tu en premier ? »  

Les plus belles.

Les pattes contre la poitrine, l'Absolu senti le balancier d'Oiseau Chanteur, qui encore dans son sommeil, lui caressait le torse. Sa tige fine, semblable à la plume d'Herbe de la Pampa lui chatouilla les muscles. Près vite, il s'extirpa de son étreinte, honteux de paraître si fragile, même s'il n'y aucune présence consciente pour témoigner de sa vulnérabilité.

Dehors, le taux d'humidité lié aux points d'eau présents sur leur territoire, sembla refroidir le sol, qui, de toute évidence, ressemblaient bientôt en des colonnes de sables une fois que l'astre solaire aura atteint le point culminant de sa course. Le temps que ses yeux s'accoutument à la luminosité, une tâche bicolore se déplaça vers lui. Remuant les moustaches, Vision de l'Empereur identifia Aigle Royal et Ruse du Renard près de ses flancs, avant de distinguer Sourire du Caméléon. Glissant ses iris marmoréennes en direction de son cadet, le Victorieux plissa les paupières. Ce dernier manigançait encore un stratagème pour réunir sa famille, qui déjà éparpillée en lambeau de verre, ne pourrait jamais se dégrader, ni se régénérer.

Refusant de cheminer à leurs côtés, Vision de l'Empereur se plaça à la seconde place, talonnant son compagnon de route. S'il était plus vieux que les deux frères, il semblait mal à l'aise de prendre la tête de la patrouille. Pour occuper son esprit durant le voyage, le rouquin tenta de décrypter les traits de caractère de Sourire du Caméléon. En tant que camarade, les seules informations qu'il possédait étaient principalement ses relations familiales. Oncle de trois chatons, le crème était un pilier de famille, résistant et avenant. Toutefois, comme il ne parlait jamais de lui et le rouquin étant trop jeune, des informations visant son enfance manquait à l'appel et, bien qu'il possédait des capacités divinatoires frôlant le réel, le guerrier du Clan de la Rivière ne pouvait pas lire en lui. Son esprit était vide. Dressant les oreilles et se concentrant silencieusement, Vision de l'Empereur ne ressentait rien d'autre que le néant.

Qui était vraiment Sourire du Caméléon ?

S'il décortiquait chaque bride de son nom, il serait un félin au visage faussement joyeux, nuançant ses comportements en fonction de son humeur. De ses interlocuteurs. Avant qu'il n'y ait le temps de s'enquérir de jure, l'intéressé miaula :

- « – Bien, nous allons chasser … et tenter de … remplir le tas de gibier … parce qu'il manque cruellement … de poissons.»

Afficha une expression impassible, Vision de l'Empereur ne commenta pas sa remarque rhétorique. Lorsque le félin repris son souffle, l'Absolu le catégorisant comme mollasson. Les membres de sa famille, le poitrail gonflé près du siamois, contrastait avec son manque d'exercice physique. Pour équilibrer la balance, Sourire du Caméléon pourrait être un précieux allier.

- « Très bien, alors vous savez quoi faire, je ne vous fais pas un dessin mais j'aimerais bien qu'on en ramène pas mal. »

Sans se stopper, le guerrier se tourna près de la rivière, dont l'onde cristalline ondulait sous les assauts du vent. Lentement, le Victorieux déroula ses muscles et bondit sur la pierre voisine. La surface aride sous ses coussinets lui procura une sensation ravissante. Près à attaquer la partie de chasse et à continuer de rependre sa réputation d'éternel gagnant, il fut le premier à brandir ses griffes argentées pour les abattre d'un coup stratégique après un laps de temps tactique. Une petite carpe en otage dans ses fils de métal, Vision de l'Empereur lâchant un regard de défi à ses interlocuteurs.

Il allait gagner.

_________________

[00:33:07] @ Faucon des Rivières : enseigne-moi tes méthodes maître
[00:35:10] Vision de l'Empereur : haw un esclave, incline-toi devant ma grandeur
[00:37:49] @ Faucon des Rivières : Oui maître (a)

Mes trophées absolus  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

hunter patrol ••• (vision de l'empereur, aigle royal, ruse du renard)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Combat 4: Annie Villeneuve vs Rachel Hunter
» Developpement touristique: Vision du gouvernement
» Vision cauchemardesque [Pv : Dark_Sky (Sora) et Oeil d'Argent]
» A hunter ... a bear
» [01.07.11] Video: évolution du bounty hunter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans :: Les clans :: Clan de la Rivière :: Territoire :: Rivière d’Argent-