Le concept du forum se base directement sur le roman La Guerre des Clans d’Erin Hunter. LGDC Warriors dit « LW » a été fondé en 2007 par Étoile Noire, et il continue aujourd’hui de vivre grâce à ses infatigables membres toujours aussi déjantés ! Incarne un chat sauvage et rejoins l’un des quatre Clans de la forêt de Cerfblanc. À la recherche de nouvelles expériences ? Tu peux également intégrer la mystérieuse Horde dont l’ombre menaçante plane sur les Clans insouciants. Quel que soit ton choix, sois prêt à te battre pour ta tribu, chasse pour elle, rencontre les autres félins et marque de ta patte l’histoire des Clans ! LGDC Warriors est un forum RPG félins qui demande un minimum de 7 lignes par réponse. N’hésite pas à profiter également de la Chatbox et des différentes catégories hors-rp que propose le forum. Rejoins-nous vite, tu ne le regretteras pas !
LGDC Warriors
s'inscrirese connecter

Top Site
Votez toutes les 2 heures !
Nouvel évent sur LW
Suivez le fil d'actualité ICI.

Because the night is dark and full of terrors. [Ft Samaël]
Arpente la Forêt
Arpente la ForêtVoir le profil de l'utilisateur
Mer 22 Mar 2017 - 8:37
Le brasier d'un regard se perd quelques secondes sur l'iridescence des cristaux qui tapissent la rivière. Un coup de patte fend la surface de l'eau et quelques cercles paresseux viennent à s'étendre sans un bruit dessus, s'oubliant rapidement en ondes frémissantes jusqu'à disparaître totalement une poignée de secondes plus tard. Je les contemple, évanescentes et éphémères dans ce monde qui en a trop vu. Soupire. Parfois je me sens vieux, avec l'impression mordante d'en avoir moi aussi trop vu. Trop vécu. Mais ce ne sont que les malheureuses conséquences de cette vie compliquée. D'abord membre de l'Apothéose au côté de chats sanguinaires, ensuite solitaire, livré pendant un temps aux caprices des saisons se succédant, puis enfin, après des mois de solitude, bercé dans la douceur du pelage brun d'un matou un peu brisé que j'aime malgré tout énormément. Les nuits ne sont plus aussi effrayantes grâce à sa présence. Mon cœur surement moins glacé. Et les sourires se multiplient pour lui, par lui, parce qu'il est mon compagnon d'infortune, celui qui est entré dans cette vie qui n'en est pas vraiment une juste pour me suivre, sans même se poser de questions. Ou peut-être que si, il l'a fait, mais il n'a jamais émis de doutes à haute voix. Mais même sa présence ne chasse pas tous les cauchemars. Alors je pose un coup de langue sur son oreille et je m'en vais durant de longues heures chercher une plénitude que j'ai bien du mal à trouver.

Toutefois marcher me fait du bien. Ça dissipe cet orval d'émotions et ramène en moi les rêves immarcescibles. Je finis toujours par m'échouer dans un coin, attendant que le soleil ne pointe enfin le bout de ses rayons. Seulement il faut être à demi suicidaire pour venir se perdre sur les terres de la Horde. Parce que j'ai beau être, comme pour certains d'entre eux, un ancien membre de l'Apothéose, ils me tueront certainement s'ils me trouvent ici. Mais je continue d'y croire, en cette chance qui a toujours plané au dessus de ma tête, en cet ange qui veille sur moi chaque jour qui passe, sans jamais s'essouffler. J'ai survécu à un blaireau, à un chien. A la perte de ce clan de fous que j'aimais tant. A celle de ma fille, si petite et aveugle, trouvée dans cette fontaine. Et à cette furie de mon ancien clan. Alors je peux survivre à bien d'autres choses même si ça signifie m'en tirer avec quelques cicatrices en plus, quelques souffrances dans l'âme, m'écorcher encore sur ce monde indifférent aux douleurs des êtres qu'il a lui même créé. J'ai l'habitude, je préfère ça à la mort. Parce que j'ai beau me sentir vieux, décrépi, je ne le suis pas encore. Il me reste des merveilles à observer, des joies à ressentir. Et je ne me laisserai pas abattre tant que je n'aurais pu les découvrir une à une, toutes ces choses qui me sont inconnues.

Mes oreilles s'agitent sur ma tête. Un bruit se fait entendre et mon poil se hérisse immédiatement sur ma nuque. Ce n'était pas le moment d'être distrait, pas celui de se faire surprendre. Il est discret, le chat qui approche, mais pas assez. Je perçois le son de ses pattes sur le sol, le vent effleurant ses poils, qui m'apporte une odeur que je ne connais pas. Ou que je ne reconnais pas plutôt. Parce que je connais chaque senteur propre aux différents clans, chaque particularité. Et que sa fourrure, au chat qui approche, ne m'offre pas ce que je souhaite. Un grondement sourd monte dans ma gorge. Je braque mes prunelles sur cette ombre qui s'avance, feule, me tapissant au sol. Ma queue bat dangereusement, fouette mes flancs. Je laboure la terre de mes griffes, les pupilles dilatées. Et j'attends, sans poser de questions, parce qu'il n'est pas assez proche, parce que je préfère l'obliger à faire le premier pas pour observer sa façon d'être.
avatar
Date d’inscription : 16/02/2015
Messages : 67
Féminin
Puf : Natsu / Hosh Hosh / Ofeliel
Âge : 20
Félin Légendaire
Félin LégendaireVoir le profil de l'utilisateur
Jeu 23 Mar 2017 - 14:16
Une petite bouffée de lumière vint réveiller le matou à la robe tigrée. Samaël se leva en poussant un petit grognement de mécontentement. Il coula un regard vers la sortie, Âme Egarée n'était pas là. Elle avait dû chasser... Ou elle est retourner sur les terres de l'Ombre... Il soupira en sortant. Le félin chassa quelques proies pour les dégustés paisiblement à l'ombre d'un grand chêne. Il passa aux alentours du Clan de l'Ombre mais pas la moindre trace de Âme Egarée. Il se retourna et courra au Clan de la Rivière, Fruit de la Passion n'y était pas non plus. Il tenta un saut sur un roche mais tomba complètement à l'eau, son pelage coller à la peau il frisonner. Quelle journée à deux balles ! Il soupira encore une fois, allait-il passer une journée à dormir ?! Il eut soudain une illumination, son copain Ragnarök l'attend impatiemment, et puis Samaël n'a pas prit sa vengeance de la dernière fois...

Il se dirigea vers les terres de la Horde le regard ténébreux. Oh et puis si il croisait Phoenix ce serait magnifique ! Ou.... Croc Noir ? A cette pensée il secoua la tête, il dit se venger, point. Il slalomer entre les arbres et l'odeur âcre de la Horde se fit sentir. Il déglutit bruyamment et avança, il arriva à la Rivière Lumineuse, il aimait bien cet endroit avant. Une ombre bougeait à l'autre bout, le matou se mit en position de chasseur et huma l'air, derrière l'odeur gerbante de la Horde se cachait l'odeur unique d'un Solitaire ! Celui ci l'avait d'ailleurs repéré. L'autre sortit les crocs ainsi que les griffes. Mais Samaël lui ne fit rien, bah quoi ? Il allait quand même pas se battre ? L'ancien Hordeux ricana sadiquement avant de se lécher la patte et de miauler de sa voix grave et naturellement sarcastique :

- Eh bah dit donc mon vieux, t'as avaler un truc de travers ? Calme toi c'est pas comme ci j'allait te tuer !

Quoique.... Chuut conscience chuut.... Samaël sourit en s'approchant toutes griffes dehors, ses longs crocs à découvert il grogna un long rictus effrayant aux lèvres :

- Quoique j'avoue que j'étais à la base venu ici pour me venger... Tu m'as l'air d'un meilleur divertissement que ces imbéciles ! Il fit une légère pause et s'assis doucement, et voila le bipolaire est de retour... J'suis Samaël et toi p'tit solitaire ?

Eh bah monsieur fait le grand parce que il va être père ? Tais toi petite conscience...
Le Solitaire bomba le torse la tête haute il continua :

- Bon, par contre si tu parles pas j'te jure que j'vais te faire parler p'tit crétin...

Oui... C'est un bipolaire. Après tout son impulsivité y est pour quelques chose ! Son interlocuteur à intérêt à s'accrocher pour savoir si oui ou non Samaël est gentil. De toute manière l'ancien bêta compte s'amuser avec lui ! Un large sourire se dessina lentement sur son visage pendant qu'il attendait une réponse... Vas-y, montre ce que tu as dans le ventre...
avatar
Date d’inscription : 28/09/2016
Messages : 1199
Féminin
Puf : Soulou ou Hoko. HokoMachins (FramboiseBeurk) Hokorrible (Piccolo) Hokoko ou Hokomoche selon ces humeurs :3 (Griffe d'EpineS) Maître Biscuit (ou Pi Biscuit) pour Fuyu <3 HokoVache (Destiny D:) MachoHoko (Piaf Potter) mais appelez moi esclave, c'est ce que je suis réellement.
Âge : 14
Multi-comptes : Crépuscule (aspirant hordeux) Samaël (Solitaire ancien Hordeux) Songe Idyllique (Ancien Guérisseur Ombre devenu Solitaire) Nuage du Bambou (Tonnerre Apprenti) Petite Mouette (Ombre Chaton) Petit Loup (Ombre Chaton) FUTURS : Havre de Paix, Mer de Nuages
Arpente la Forêt
Arpente la ForêtVoir le profil de l'utilisateur
Jeu 23 Mar 2017 - 14:55
Le chat s'avance droit vers moi, mon regard d'or ne le quitte pas. Ma queue, battant derrière moi, double de volume tandis que mes oreilles se rabattent vers l'arrière dans un geste quasiment instinctif. Tous les chats ont des réactions similaires en cas de méfiance ou de menace, et il est une menace. Ni plus ni moins. Et moi trop exposé. J'aurais été sur un arbre, à admirer le monde d'un perchoir, je me serais contenté de le regarder sans remuer ne serait-ce qu'une moustache. J'aurais pris mon temps et j'aurais cherché à avoir l'avantage d'une quelconque façon. Simplement je suis au sol, vulnérable. Et si je sais me battre, ce n'est pas pour moi un plaisir, surtout que je n'étais pas là pour ça. Surtout avec un matou qui ne semble pas stable le moins du monde. Il me parle et ce que je retiens principalement c'est ce changement constant dans sa façon d'être. Comme le jour et la nuit, réunis dans un même corps. L'ange, le démon. Je suis comme ça aussi, seulement le démon est présent dans chacun de mes mots tandis que l'ange ressort par mes gestes. Mais le sourire mauvais qui vient étirer mes babines, lui, n'a rien de gentil ni de charmant. Je m'approche, plus calme. Griffes sorties pour contrer un éventuel coup. Glisse près de lui, pelage contre pelage, ma queue traçant le contour de son museau tandis qu'un ronron d'amusement vibre dans ma poitrine et ma gorge.

"Hoshi. Et tes désirs de vengeance ne me regardent pas tout comme tes menaces ne servent à rien sur moi."

Venu ici pour se venger. Ancien de la horde ? Solitaire ? Ou membre d'un clan ? Mes poils se hérissent à nouveau sur mon échine mais je ne montre aucun signe de peur, me contente de lui tourner autour avant de m'éloigner de quelques pas, démarche dansante, pour lui faire face une nouvelle fois. Pour qui se prend t-il ? Il débarque ici, coupe court à ma tranquillité et me menace sans aucune discrétion ? Oh non il ne va pas s'en tirer ainsi, surtout pas s'il refuse de comprendre les signaux à travers ma voix et mon corps, qui lui demandent de se calmer et de redescendre en pression avant que ça ne devienne dangereux. Parce que je ne suis - encore une fois - pas là pour combattre.

"Qui es-tu pour m'insulter, Samaël ? La politesse t'es donc entièrement inconnue ou es-tu simplement une cervelle de moineau ? Je pensais rencontrer quelqu'un de plus intéressant en te voyant arriver. Il faut croire que je me suis trompé."

Mon regard se pose avec dédain sur lui. Je m'assieds plus loin, enroule ma queue autour de mes pattes, griffes toujours sorties bien que masquées par le tapis de poils longs et roux. Si lui est complètement surexcité, je suis au contraire parfaitement calme. Trop diraient certains. Parce que je me fais confiance, parce que je sais que mon corps réagira de lui même s'il tente une attaque.
avatar
Date d’inscription : 16/02/2015
Messages : 67
Féminin
Puf : Natsu / Hosh Hosh / Ofeliel
Âge : 20
Félin Légendaire
Félin LégendaireVoir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Avr 2017 - 21:18


Because the night is dark and full of terrors

D'un simple mouvement, le mâle s'approcha de moi. Je ne me laisse pas faire et soutien son regard. Ses griffes sont toutes dehors, prêtes à me trancher, pitoyable ! Il trace avec sa queue le contour de mon museau, j'émis un grognement frustré et lui se contente de ronronner, amusé par la scène sûrement ! Pff... J'écoute attentivement ses paroles, je l'observe pour mieux le déguster !

"Hoshi. Et tes désirs de vengeance ne me regardent pas tout comme tes menaces ne servent à rien sur moi."

Alors comme ça il s'appelle Hoshi... Et pourquoi est-il obligé de dire que mes menaces de servent à rien ? Il aurait pu se contenter de m'ignorer... Alors c'est que ça a le mérite de le provoquer, tant mieux ! Je m'amuse presque à rester silencieux face à lui. Mais il m'énerve à tourner autours de moi comme un vautour autours de sa proie.... Malgré tout sa voix est glacial, mais ça ne me fait en aucun cas peur ! Si il croit pouvoir se jouer de moi comme ça, il se trompe ! Je l'écoute de nouveau,
bien qu'il commence sérieusement à m'ennuyer...

"Qui es-tu pour m'insulter, Samaël ? La politesse t'es donc entièrement inconnue ou es-tu simplement une cervelle de moineau ? Je pensais rencontrer quelqu'un de plus intéressant en te voyant arriver. Il faut croire que je me suis trompé."

Alors la ! J'éclate complètement de rire et fait un violent saut en avant jusqu'à sentir son souffle contre mon pelage gris strié de bandes noires. Ma queue bat farouchement l'air tandis que je le fusille du regard. Je plonge mes iris vertes profondes dans celles orangées de mon assaillant, oui,
je vois le mal partout, mais en même temps il m'a cherché !

"Et toi ? Pour qui te prends-tu ? Tu ne me connais donc pas ?!"

Première technique, faire croire qu'on est quelqu'un de dangereux -même si dans un excès de colère, chose qui arrive vite, c'est fort possible !- Je laisse échapper de ma gueule un grognement agressif et je lui tourne précipitamment le dos, mon incroyable impulsivité prend le dessus. Mes démons resurgissement prenant le dessus sur moi. Le Samaël vulgaire, sans pitié, sadique et surtout incroyablement agressif se réveil, ça faisait bien longtemps qu'il n'était plus venu, depuis que je sais que je vais être père j'essaie de me contenir, mais l'envie de sentir le goût métallique du sang dans ma bouche me fait saliver ! Je sors mes griffes et arque un sourcil clairement provocateur :

"Qu'est-ce-qu'il y a ? T'as peur espèce de tapette, approche si t'en est capable j'attend p'tit intello,
tu me parais bien trop sur de toi, alors vas-y montre moi ce que tu vaux ! Ou alors tu vas encore fuir avec tes remarques philosophes à deux balles ? Tu comprends pas que tu passes pour un imbécile, Hoshi ?"


Je ne le laisse pas répondre et je lève les yeux au ciel avant de continuer mon monologue, qui peu lui paraître totalement dénudé de sens :

"D'où tu viens pour oser te confronter à moi hein ? T'es qui ? Un Solitaire depuis toujours ? Un chat débile de Clan qui les à fuis ou trahis ? Ou un ancien crétin de la Horde qui c'est fait virer pour une faute qu'il n'a sûrement pas commise ou alors qu'il était obliger de faire ?"

Oui, cette dernière phrase m'est complètement destiné, je me suis fait virer de la Horde pour avoir tuer un Oméga, tout du moins j'ai pas eut trop le choix de partir, ils voulaient tous ma peau, encore aujourd'hui ils me mettent moi, ma compagne et mes futurs enfants en danger, et ça je ne leur pardonneraient jamais, voilà pourquoi je suis ici, pour en finir avec Phoenix ! Mais il a fallut que je tombe sur un imbécile de première qui croit pouvoir me faire la morale avec sa politesse et ses beaux mots, pff minable ! Il est juste faible un point ses tout !
avatar
Date d’inscription : 28/09/2016
Messages : 1199
Féminin
Puf : Soulou ou Hoko. HokoMachins (FramboiseBeurk) Hokorrible (Piccolo) Hokoko ou Hokomoche selon ces humeurs :3 (Griffe d'EpineS) Maître Biscuit (ou Pi Biscuit) pour Fuyu <3 HokoVache (Destiny D:) MachoHoko (Piaf Potter) mais appelez moi esclave, c'est ce que je suis réellement.
Âge : 14
Multi-comptes : Crépuscule (aspirant hordeux) Samaël (Solitaire ancien Hordeux) Songe Idyllique (Ancien Guérisseur Ombre devenu Solitaire) Nuage du Bambou (Tonnerre Apprenti) Petite Mouette (Ombre Chaton) Petit Loup (Ombre Chaton) FUTURS : Havre de Paix, Mer de Nuages
Arpente la Forêt
Arpente la ForêtVoir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Avr 2017 - 22:51
Pas un mouvement de ma part. Pas le moindre minuscule frémissement ni un loupé dans les battements de mon cœur. Il s'enrage, le chat juste en face de moi, tente de m'effrayer ou de m'énerver, mais je reste le plus calme possible. Même lorsque mon nez se retrouve contre son poil gris, je ne m'autorise pas à frissonner, lui jetant un regard neutre, dénué de toute expression. Il a les yeux verts. Verts, c'est tout ce que je vois au delà de la façon dont il se comporte. Deux émeraudes plantées sur un pelage tigré. Et une trop grande bouche qui ne laisse sortir que des absurdités. Je ne réponds d'ailleurs à sa provocation que par un sourire mauvaise, me reculant d'un pas non pas par crainte ou par marque de faiblesse, mais parce que refuse de sentir plus longtemps nos fourrures mêlées. Lui aussi se détourne de toute façon. S'en retournant à sa folie, il salive et se fout la pression tout seul, une chose que je ne parviens pas à comprendre. Battant de la queue, je le laisse perdre son énergie pour rien, vaquant sans aucun stress à mes propres occupations. Lécher une patte, la passer sur l'oreille, la lécher à nouveau, frotter le museau. Et le laisser se mettre toujours plus en colère. A ses nouvelles questions, je la repose au sol, appuyant fermement sur mes coussinets. Mon regard d'or se pose avec calme sur lui, mais un rictus mi-amusé mi-attristé étire mes babines.

Il me fait pitié. Comme ces chats qui perdent la raison après avoir vu quelque chose qu'ils ne parviennent pas à supporter, qui ne seront plus jamais les mêmes après ça. Il y a des choses dont on ne se remet jamais vraiment. Est-ce la même chose pour lui ? A le voir on pourrait le croire, mais je ne sais absolument rien de son passé et je ne crois pas avoir envie de le savoir. Mon nez se fronce. Je gonfle le poitrail, fier de ce qui est prêt à franchir mes babines.

"Je faisais partie du clan de l'Apothéose. Je les ai servi durant des années et leur ai toujours été fidèle." Malgré mes escapades sur les terres de l'Ombre, assez régulières. "Aujourd'hui je vis loin de l'agitation des clans avec mon compagnon, et je sors assez régulièrement les griffes pour pouvoir te coller un coup de patte."

Comme pour le lui prouver, je m'approche, passe devant lui et envoie juste devant son nez un violent coup de pattes. Sans même l'effleurer. Le seul qui pourra le faire, c'est le vent que je provoque avec ce geste. Mes prunelles sont plantées dans les siennes et je bats dangereusement de la queue, retroussant les babines pour dévoiler les crocs. Et si quelques minutes avant je faisais de mon mieux pour ne pas l'énerver davantage, risquer une attaque, maintenant je me contente de lui montrer ce que je suis. Un chat entraîné par un clan redoutable, parfaitement capable de se battre même s'il y a bien longtemps que j'ai cessé d'aimer ça. S'il m'attaque je suis prêt à me défendre. S'il tente de me tuer, je le repousserai encore et encore jusqu'à ce qu'il comprenne que ça ne sert à rien. J'ai survécu à pire. A des renards et des blaireaux, aux intempéries, à ce combat pas si lointain avec cette chatte de mon ancien clan. Alors ce n'est pas un prétentieux comme lui qui me foutra à plat. Certainement pas.

"Qu'est-ce que tu vas me faire hein ? Tenter de me tuer alors que je n'ai absolument rien fait ?" Je ricane. "Je ne me bats jamais pour le plaisir. Alors peut-être que ce sont des belles paroles, mais je m'en fiche. Moi au moins je n'ai pas l'air complètement fou."

Mon poil se hérisse contre mon échine. Je fais un saut de côté pour m'éloigner encore mais toujours sans le lâcher du regard. On ne peut savoir ce qui lui passera par la tête, et s'il se décide enfin je préfère me tenir prêt.
avatar
Date d’inscription : 16/02/2015
Messages : 67
Féminin
Puf : Natsu / Hosh Hosh / Ofeliel
Âge : 20
Félin Légendaire
Félin LégendaireVoir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Avr 2017 - 14:22


Because the night is dark and full of terror's

Chaque parole qu'il prononce, chaque petit grognement qui peut sortir de sa gueule, chaque sensation au touché de son pelage. Et le coup de patte qu'il m'a donné. Tout me m'est en rogne. Je sens la colère monter en moi comme un volcan en éruption. Je me laisse aller à cette colère nouvelle qui émerge en moi comme un bourgeon. Chose que me plaît énormément.
Désolé Âme Egarée...
Je laisse se Démon me contrôler complètement me submergeant de sentiments négatifs, de haine,
d'envie sauvage de combat ! Je planta brutalement mes griffes dans le sol pour doucement le labourer. Mes longs et dangereux crocs s'affichent, je n'est qu'une envie, qu'ils se plantent dans la chair de mon interlocuteur pour n'en faire qu'une bouchée... Je grogne dangereusement et me m'est à tourner autours de lui, doucement, tel un prédateur.... Je ricane derrière son oreille. Mes pupilles s'élargissent, mes prunelles vertes ne reflètent plus que l'envie de se battre, la haine. La tristesse d'une vie gâchée ? Peu importe. Je balaye ses idées puériles de ma tête et ne laisse plus qu'un mot :
Tuer.
Un sourire sadique se dessine lentement sur mon visage, je me remet face à mon adversaire,
Hoshi. Idiot. Idiot. Idiot. Idiot !
Je laisse la folie s'emparer de moi, je laisse se Démon prendre ma place délibérément. Que faire ?
Je résiste depuis trop longtemps. Et au pire, si je meurs, ça abrégera mes souffrances non ? Mais non, je ne mourrais pas, pas avant d'avoir vu mes chatons.
Mon propre grognement instinctif me ramène à la réalité. Plutôt me capture dans cette réalité horrible. Je ne suis qu'un esprit dans se corps, c'est se Démon qui me contrôle. Ce n'est pas moi !
Ce n'est pas Samaël, le félin en manque d'amour parental, le félin triste, le félin FAIBLE ! C'est simplement se Démon qui n'a aucun nom, aucun mot ne peut le qualifier tellement il est horrible.
Il s'empare de mes mouvements. Et si en réalité c'était moi ? Et si depuis le début je contrôlais mes mouvements ? Et si j'étais depuis toujours maître de moi même et que c'est MOI et seulement MOI qui décide de tout ça... Suis-je donc un monstre ? Le Démon dans l'histoire, c'est moi ? Possible,
je ne sais pas, je ne sais plus. J'ai oublié. Oublié qui j'étais. Mes pattes bougent d'elles mêmes,
elles avancent doucement vers celui qu'elles veulent tuer, celui qui devra subir mon Démon, celui qui va découvrir Samaël, le tueur sans âme.
Mais je m'arrête, tout proche, la patte encore en l'air. Je lève ma tête lentement, ayant reprit conscience... Une larme roule sur ma joue, je ne sais plus quoi faire. Je tombe. Je me sens faile,
vide.
Le voilà, le vrai Samaël, le faible, le minable petit chaton !
Je murmure alors, avec le peu de force qu'il me reste ;

-"Tu viens à peine de me rencontrer. Voici Samaël. Voici le monstre que je suis, cette double face que je cache désespérément, pitoyable hein ?"

Toujours aussi arrogant mais si triste. Je ne suis plus qu'un déchet, un vulgaire chiffon... Je me lève,
je décide alors de lui dire :

-"Je suis Samaël, ancien Bêta de la Horde ayant été "banni" pour avoir tué un membre de cette vulgaire tribu... Je dois en finir, je dois tous les tuer jusqu'aux derniers ! C'est la seule solution."

J'espérais, cette goûte d'espoir était qu'Hoshi puisse m'aider, qu'il puisse me guider vers une voie plus tendre ou au contraire... Qu'il me laisse aller. Sois persuadé que je changerais soit persuadé qu'au contraire rien ne me changera, que je suis condamné à souffrir pour l'éternité, plongeant dans un cauchemar éternel.
Enveloppé de désespoir, je me raccroche aux choses qui peuvent m'aider. Aux vrais félins, aux purs.


Spoiler:
 
avatar
Date d’inscription : 28/09/2016
Messages : 1199
Féminin
Puf : Soulou ou Hoko. HokoMachins (FramboiseBeurk) Hokorrible (Piccolo) Hokoko ou Hokomoche selon ces humeurs :3 (Griffe d'EpineS) Maître Biscuit (ou Pi Biscuit) pour Fuyu <3 HokoVache (Destiny D:) MachoHoko (Piaf Potter) mais appelez moi esclave, c'est ce que je suis réellement.
Âge : 14
Multi-comptes : Crépuscule (aspirant hordeux) Samaël (Solitaire ancien Hordeux) Songe Idyllique (Ancien Guérisseur Ombre devenu Solitaire) Nuage du Bambou (Tonnerre Apprenti) Petite Mouette (Ombre Chaton) Petit Loup (Ombre Chaton) FUTURS : Havre de Paix, Mer de Nuages
Arpente la Forêt
Arpente la ForêtVoir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Avr 2017 - 19:01
A nouveau, pas de sursaut alors qu'il amorce le début d'un combat que j'aurais voulu ne pas avoir à faire. J'observe sans remuer sa patte approcher à toute vitesse de mon museau, ses griffes étincelant sous les rayons de lune qui frappent autour de nous. Mais il se stoppe. Et si je ne soupire pas mon soulagement, mes épaules s'affaissent pour une seconde, le temps d'exprimer ce que ma tête hurle si fort que la forêt entière pourrait l'entendre. Il se laisse tomber devant moi, murmure, gémit quelques mots que je peine à comprendre. Alors c'est ça la véritable folie ? Celle dont on a conscience mais que l'on ne sait pas maîtriser ? Elle n'est pas semblable à celle à laquelle je repensais il y a quelques instants, non. Elle est encore différente. Davantage effrayante, à mon sens du moins. Pitoyable. C'est plus que certainement le mot qui convient. Pourtant je ne hoche pas la tête et ne confirme rien, me contentant de garder posées sur lui mes orbes de feu. Elles ne loupent jamais rien. Inscrivent dans ma tête le moindre détail. Et elles se saisissent de sa détresse, de cette tristesse qui a envahi l'air de son goût âpre, amenant jusqu'à ma raison peut-être un peu de cette compassion que j'ai fini par acquérir au fil des ans. Un jour, il y a bien longtemps, je me suis senti aussi perdu. Aussi désespéré. Loin des miens et de leurs chaleurs, dans des terres inconnues.

Je me contentais de errer, errer sans aucun but, sans savoir quoi faire de mes journées. Je réfléchissais. Beaucoup. Mais plus je cherchais ce qui avait pu me mener ici, plus je me perdais. Oui, un jour, j'ai été dans un état transitoire, partagé entre cruauté et douceur, rongé par les remords, par la perte d'un être que je désirais absolument avoir près de moi. Incapable de faire un choix - et avant tout de savoir lequel était le bon ou le mauvais. Parce que j'étais seul. Complètement. Est-il seul lui aussi ? J'écoute ses jérémiades, finit par frôler une épaule du bout de ma patte sans rien dire. L'aider ? Le fuir ? Qu'aurais-je voulu à l'époque ? Je finis par secouer la tête, me penche pour passer un coup de langue contre son oreille chaude. Oh je pourrais parler. Lui dire que tout est fini, que je suis là. Mais je ne suis pas doué pour ça. Pas doué pour prononcer ce genre de mots avec un inconnu. Pour manier les paroles aussi bien que je le voudrais. Pourtant je prends mon courage à deux pattes et je fini par le pousser du bout de la patte, indiquant qu'il doit se relever. Parce que rester au sol c'est courber face à nos souffrances. Ployer sous la douleur. Oublier qui nous sommes et s'abandonner. Et ça, je ne le permettrai pas.

"Debout." La froideur résonne dans ma voix. "Un guerrier ne ploie pas ainsi devant les malheurs quels qu'ils soient."

Et le passé, je ne veux pas y repenser pour ne pas qu'il m'influence. Parce qu'aujourd'hui, ce à quoi je dois penser c'est ma famille et uniquement à elle. Même si elle ne se résume qu'à ce chat que j'ai une fois de plus laissé seul pour échapper aux mauvais rêves.

"Nous portons tous sur nos épaules le poids de notre passé Samaël. Mais tuer ne résoudra rien et ne t'apportera aucun soulagement. Tuer..." Une pause. Quelques secondes. Des yeux qui se ferment. "Tuer brise plus qu'autre chose. C'est comme si on se disloquait. Parce qu'un meurtre c'est autre chose que lorsqu'on se défend. Un meurtre, c'est quelque chose d'immonde. Un acte que personne ne devrait approuver."

C'était pourtant le lot de plusieurs d'entre nous dans l'Apothéose et moi le premier. J'aimais le goût du sang. La chair tressaillant sous mes pattes éclaboussées. Les râles d'agonie, la lueur de la mort se penchant sur un corps. Puis le dernier souffle. J'aimais tout ça et je m'en suis rendu malade. J'ai fini par m'en dégoûter. Me perdre. Oui, c'est encore une fois une question d'errance.
avatar
Date d’inscription : 16/02/2015
Messages : 67
Féminin
Puf : Natsu / Hosh Hosh / Ofeliel
Âge : 20
Lou ✿ « La légende des bourrelets »
Lou ✿ « La légende des bourrelets »Voir le profil de l'utilisateur
Dim 21 Mai 2017 - 12:48
[Up]

_________________
« J’veux sentir ton âme épier la mienne
J’veux que la nuit s’étende jusqu’au bout du monde
J'veux qu'la planète nous appartienne
J'veux que la vie soit vierge, j'voudrais qu'on soit comme
Adam et Eve. »


La tribu:
 

Ce swag:
 
avatar
Date d’inscription : 20/08/2014
Messages : 3449
Féminin
Puf : Moise55 (surnommé Lou)
Rang EÉF : Vétéran
Âge : 23
Multi-comptes : Esprit du Loup • Nuage du Coyote • Kharx
Contenu sponsorisé
Because the night is dark and full of terrors. [Ft Samaël]
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Sauter vers: