Nous avons un nouveau guérisseur du clan de l'Ombre. Viens l'acclamer ici!

BON ANNIVERSAIRE LW Viens là.
Nos nouveaux modérateurs pour l'été par là.

Recrutement de juges EÉF en cours ici.

Partagez | 
 

 [ MINI EVENT ] Nothing kills you like your mind | Libre au Clan du Tonnerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gloire de l'Ipomée

avatar

Modératrice Estivale & AnimatriceLieutenant du Clan de l'Ombre
Modératrice Estivale & Animatrice
Lieutenant du Clan de l'Ombre

Date d’inscription : 21/09/2013
Messages : 1082
Féminin
Puf : Douty
Âge : 15
Multi-comptes : gloire de l'ipomée (o) | passion erratique (t) | petite hellébore (t)

MessageSujet: [ MINI EVENT ] Nothing kills you like your mind | Libre au Clan du Tonnerre   Ven 4 Nov 2016 - 20:54

Nothing kills you like your
mind

Elle avançait dans le noir de la nuit. Elle déambulait entre les corps immobile des troncs, son regard de glace dévalant les sentiers, écorchant les ombres. Parce qu’en cette nuit d’automne elle n’avait pas trouvé le sommeil, trop tiraillée par un mal invisible, elle s’était jetée dans la forêt obscure pour échapper à ses démons nocturnes.
Au début elle avait pensé à une simple promenade. Puis sa marche s’était rapidement changée en course, alors qu’elle esquivait souplement les arbres, traversant son territoire d’une foulée régulière, l’esprit occupé par mille et une craintes.
Alors qu’elle commençait à ralentir, l’odeur âcre du Chemin du Tonnerre ayant agressé son sensible odorat, elle perçut de faibles grattements venant de sa gauche. Interloqué, la guerrière se coula silencieusement vers la source du bruit, la respiration courte et saccadée.
Lorsque son regard rencontra une masse indistincte entre les branches d’un buisson, elle crut d’abord avoir affaire à un renard, au vu de la fourrure flamboyante qui se détachait des ombres des bois. Mais lorsqu’elle ouvrit la gueule, inspirant l’odeur de la chose, elle comprit qu’il s’agissait en réalité d’un chat. Son odeur boisée et humide, rappelant les feuilles de chêne en décomposition, ne pouvait qu’appartenir à un membre du Tonnerre.
Lorsqu’elle comprit qu’il s’agissait d’un ennemi, un grondement guttural franchit ses lèvres sombres, alors qu’elle se redressait d’entre les feuilles mouillées, le regard brûlant. L’autre se retourna brutalement vers elle, son regard vert clair agrandit par la surprise et la fureur. Pendant un cours instant les deux adversaires restèrent figés, jaugeant l’autre. La lieutenante se demandait qu’elle attitude elle devait adopter. Devait-elle simplement la chasser, ou l’attaquer ? Elle n’eut pas le temps de songer plus, que déjà l’intrus se jetait sur elle, la gueule ouverte en un hurlement déchirant.

Les minutes avaient défilées. Minutes longues et violentes, où les deux bêtes s’étaient acharnées dans des échanges de cris et de coups, tailladant les chaires, dispersant le sang. Après ces longues minutes de luttes, fatigués par leur combat, les deux animaux finirent par s’affaisser sur le sol. Lui au dessus, elle en dessous, ils se défiaient à présent de regard brûlant d’une haine à peine contenue. La bicolore tenta vainement de se défaire de la prise de son ennemi, arrachant la peau là où elle pouvait, hurlant d’une voix stridente. Mais l’autre n’en eut cure, et il finit par se pencher vers la gorge de la demoiselle, plantant ses crocs dans sa chaire tendre. Il était de ces accès de colère, de folie, où le seul moyen de satisfaire l’appétit brutal de la bête, il fallait faire couler le sang, beaucoup de sang. Prise de panique, la dame se secoua, se tordit en un supplice étouffé, et alors que l’autre continuait à resserrer sa prise, un vacarme assourdissant vint heurter les deux chats étendus dans l’herbe. Dans leur lutte acharnée, les deux combattants s’étaient dangereusement rapprochés de la route meurtrière, et à présent un monstre, immense et gris, s’approchait d’eux dans sa course folle, avalant les mètres de bitumes. Les deux adversaires, surpris par le vrombissement soudain, s’étaient quelque peu écartés l’un de l’autre, le regard encore voilé par la rage du combat. Prise d’un reflexe soudain, la femelle propulsa d’un coup de rein l’autre l’un d’elle, l’envoyant rouler sur le noir rugueux de la route.

S’en suivit une seconde, une simple seconde, d’une longueur pourtant infinie. D’abord le flash aveuglant des phares aussi vif que le feu de l’enfer, foudroyants les deux chats, éblouissants la forêt environnante. Et puis le choc sec et brutal. Les bruits de craquements, le corps propulsé loin. Et puis le silence, qui revenant aussi vite qu’il était parti. La lieutenante rouvrit les yeux, ses yeux clairs et écarquillés, alors qu’elle promenait son regard devant elle. Au début, il n’y eut que l’obscurité de la nuit. Puis une masse rousse se détacha du sol sombre. C’était lui, l’autre chat. La femelle s’avança vers son ancien adversaire, peu assurée. L’autre gisait sur le sol, le visage tourné vers les profondeurs des bois. Son corps flamboyant à présent ne donnait que l’image d’une poupée désarticulée, tachée de terre et de sang. Il n’y avait aucun doute sur son état, il était mort.
La guerrière recula brusquement à la vue de son regard voilé et de son visage couvert d’hémoglobine. Elle l’avait tué. Elle l’avait poussé sous les roues du monstre. C’était-elle qui avait causée sa mort. Encore assommée par sa lutte, la femelle retourna de son côté de la route, avançant d’un pas claudiquant. Les premières lueurs de l’aube ne tarderaient pas à arriver, et il lui fallait regagner le camp avant le matin. Et tout raconter à Etoile Candide. Parce qu’elle venait de faire ressurgir les démons du passé.

by douty


résumé:
 

_________________
Gloire de l'Ipomée + Passion Erratique + Petite Hellébore


Passion Erratique:
 


Petite Hellébore:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esprit du Lion

avatar

Journaliste CMLieutenant du Clan du Tonnerre
Journaliste CM
Lieutenant du Clan du Tonnerre

Date d’inscription : 20/03/2015
Messages : 4985
Féminin
Puf : tearsofpain | power
Rang EÉF : Guerrier
Âge : 16
Multi-comptes : esprit du lion (t) + nuage des princes (r) + nuage de la louve (o) + nuage du dragon (o) + petit hibou (r) + dunkan (s) + fantôme (h) + sourire caméléon (r) + petit mirage (o) + souffle du loup (v) + petit escargot (h)

MessageSujet: Re: [ MINI EVENT ] Nothing kills you like your mind | Libre au Clan du Tonnerre   Ven 4 Nov 2016 - 21:40

Murder
esprit du lion ft. le clan
Le soleil pointait docilement le bout de son museau, comme chaque matin, car tel était son devoir d’illuminer le monde sous les yeux ébahis de ceux qui fixaient ce spectacle, tandis que l’astre colorait de différentes teintes les cieux, avant que celui-ci ne prenne un éclat définitivement bleuté, clair. En ce matin de la saison des feuilles mortes, un bâillement léger se fit entendre, venant de la tanière des guerriers du Clan du Tonnerre ; en effet, l’un d’entre eux venait de quitter sa couche, s’étirant de tout son long pour chasser la fatigue qui engourdissait ses muscles. D’un coup brusque de la tête, il ôta le sommeil de son visage, de ses yeux et ouvrit ceux-ci bien grands, pour lui permettre de voir où il déposait ses pattes, évitant têtes, queues et flancs de ses camarades de clan.
Esprit du Lion posait chaque patte soigneusement sur le sol, sans un bruit, esquivant chacun des membres de ses amis, sursautant gentiment à chaque mouvement de l’un d’eux, comme si quelqu’un pouvait le surprendre, comme s’il s’apprêtait à faire une bêtise, un crime horrible alors que non. Il se levait simplement dans l’unique but d’aller constituer les patrouilles de l’aube, et pourtant, son cœur battait déjà la chamade, craignant se faire voir alors qu’il quittait discrètement l’antre des combattants.
D’un mouvement vif, il s’extirpa justement, fuyant les respirations régulières des félins endormis, soupirant de soulagement en voyant qu’il avait réussi ; était-ce une petite victoire personnelle, une léger combat qu’il venait de gagner, sans trop se fatiguer, ni même se blesser ? Venait-il seulement de se créer un obstacle contre ses compatriotes ? Quelles sottises donc, comment une idée pareille avait-elle put lui passer par la tête : un défi contre ses camarades, eux qu’il adorait tant. On aurait même dit qu’il n’avait plus toute sa tête, son esprit peut-être s’étant envolé auprès du clan des étoiles durant la nuit où il avait tranquillement rejoint les bras de Morphée, les paupières closes et les rêves s’apprêtant à venir jusqu’à lui.
Oh, oui, qu’il avait été bête de se lancer dans une telle compétition, même si elle n’avait duré que le temps de quelques instants.

Le félin déjà, se rendait jusqu’au tas de gibier tandis que son ventre lui criait famine. Il vit que peu de nourriture s’y trouvait et il ne résigna à se nourrir, le clan passait avant tout. Alors que d’autres s’éveillaient à leur tour, il leur demanda d’approcher, prit la tête d’une patrouille frontalière, débutant du côté de l’Ombre et envoya quelques chasseurs de l’autre côté, à la Rivière.
Aussitôt, il s’élança, traversant la barrière de ronces à une allure modérée pour dégourdir tranquillement ses membres et ceux des félins qui l’accompagnaient. Ils filèrent vers le chemin du Tonnerre et le froid glacial les firent grelotter, cela les piquait jusqu’aux os, mais leur course folle les réchauffait, tandis qu’ils avaient pris de la vitesse ; leurs pattes frôlaient désormais avec peine le sol, les griffes sorties pour ne pas perdre l’équilibre, leur queue leur servant de balancier, à la manière qu’ils utilisent lorsqu’ils s’exercent dans les arbres.

Dès lors, les muscles du félin en tête de la course se trouvait avoir les muscles brûlants et il s’essoufflait peu à peu mais redoublait d’effort pour ne pas faiblir devant ses camarades. Et, à nouveau, il remarqua cette furieuse envie d’être devant, d’être meilleur, tout cela se résumant au fait qu’il venait de passer lieutenant depuis deux lunes à peine. Et la folie commençait déjà, celle qui s’émanait aussi de Mémoire des Océans, le noble meneur qui avait failli sombrer à cause de sa prise de pouvoir. Alors c’était ainsi, il avait recueilli ses gènes, et il devenait semblable à son grand-père ? Pourtant, n’était-il pas qu’adoptif ? Sa mère, à Esprit du Lion, avait été la sœur de Berceau du Centaure. Il n’avait donc pas les gènes de Reine de l’Averse et encore moins de son père ; était-ce donc le géniteur du matou roux qui avait été ainsi ou le fait de voir que ceci était possible, qui avait rendu le rouquin fou ?
Il devait cesser de penser à cela, cesser de mener une lutte inutile et fantôme contre les siens.

Soudain, tous se stoppèrent, sentant qu’ils arrivaient près que chemin du Tonnerre. Une odeur nauséabonde de mort régnait là, et, quittant les buissons servant de camouflage, Esprit du Lion aperçut une masse rousse, un corps inerte qui était couché là, sur la matière insupportable où les montres avaient pour habitude de rouler ; et, comme si le monde demandait au lieutenant d’aller chercher le corps, aucune menace ne se présenta sous ses yeux. Alors il demanda à ce que personne ne bouge, tandis approchait à pas mesurés le félin, dont les flancs ne se soulevaient plus. Il eut un hoquet de surprise en devinant qu’il s’agissait de l’oncle de la meneuse. Comment lui avouer cela, désormais ?  Il portait évidemment l’odeur du clan du Tonnerre et de la mort, mais une était présente aussi, soutenue certes, mais identifiable. Le Clan de l’Ombre. Il était mêlé à cela, il n’y avait aucun doute là-dessus.

Le mâle, dont pas même un dernier souffle ne s’échappait de sa gueule, était mort d’une mort violente, accidentelle sûrement. De la terre et du sang maculait sa fourrure, il semblait presque désarticulé, comme si un monstre avait surgit dans la nuit, l’éblouissant et le frappant. Pourtant, il portait des traces de lutte, comme s’il s’était combattu avant, d’où l’effluve de l’Ombre qu’il portait sur son corps. Peu de temps s’écoula entre le moment où Esprit du Lion avait trouvé le félin et le moment où il se décida à le ramener sur l’herbe fraîche du matin, et pourtant, cela sembla durer une éternité ; et pourtant, l’astre flamboyant était bien loin du zénith.
Le lieutenant se décida pourtant, tirant l’animal loin des monstres dont l’un d’entre eux approchait dangereusement, provoquant des secousses dans le sol, faisant frémir le gravier. Esprit du Lion l’attrapa par la peau du cou, même si le goût du sang s’infiltrait dans sa gueule, il ne s’en plaignait point, et il ordonna à la patrouille de poursuivre pour veiller tout de même sur les frontières, mais ils ne voulaient rien entendre. Alors, le bras-droit fit passer le corps inerte, sans vie, sans âme, par-dessus ses épaules et il reprit la route qui menait au camp, inversant son voyage. Il ne courait point, accablé de chagrin car il appréciait beaucoup le matou qu’il portait actuellement sur son dos ; et il réfléchissait, se torturant l’esprit : comment l’expliquer à la meneuse ?

Le camp se faisait tout près, et, suivit de sa patrouille, il marcha lassement, comme s’il était dors-et-déjà en deuil. En vérité, il l’était, mais il ne le faisait pas voir. Cela lui rappela la mort de sa mère ainsi que celle de ses sœurs, la disparition de sa compagne et de sa fille puis toutes les abominables choses qui lui étaient arrivées. Il avait peur, aujourd’hui, peur de tout, mais surtout, de perdre tout ce qui le liait à Étoile Azurée ; allait-elle rejeter la faute sur lui ?
Le camp était visible, le garde de l’entrée resta bouche bée, surpris devant ceci : un corps inerte sur le dos de son lieutenant. Il sembla même qu’il reconnut le défunt avant de les aider à passer dans le tunnel de ronces. Lorsque le second émergea, le silence s’abattit sur le camp et Esprit du Lion croisa le regard de la meneuse, le sien étant déjà empli de chagrin et de remords, de tristesse et de colère, de haine et d’effroi devant ce spectacle épouvantable.
Il déposa doucement l’oncle de la cheffe au milieu de la clairière pour laisser le soin à tous de venir le veiller. Esprit du Lion s’avança, devant Étoile Azurée et miaula, la voix tremblante :

« ▬ Je suis désolé, Étoile Azurée. J’ai découvert son corps sur le chemin du Tonnerre, portant l’odeur du Clan de l’Ombre. Sûrement une lutte a-t-elle eut lieu cette nuit, avant qu’un monstre ne l’envoie valser. J’irai venger sa mort, je te le promets. Dit-il, très sincère dans le flux de ses paroles. »

Alors, il s’approcha d’elle, se perdant comme toujours dans ses yeux bleus. Il lui permettait de le pleurer en silence, dans sa fourrure sans que personne ne les aperçoivent. Pourtant, ce fut lui qui fit le mouvement, se collant contre elle, la poussant à se laisser aller quelques instants pour se reprendre et affronter le regard de chacun des félins du Clan.
Il vengerait sa mort, quoi qu’il en coûte …


hrp :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage de Lionne

avatar

Félin Connu

Date d’inscription : 07/09/2016
Messages : 364
Féminin
Puf : Kali
Âge : 13
Multi-comptes : Petite Lionne ll Rivière ll 5 lunes ( Nuage de Lionne, Lionne Astrale ( peut changer)) Flamme Blanche ll Femelle ll ombre ll 14 lunes

MessageSujet: Re: [ MINI EVENT ] Nothing kills you like your mind | Libre au Clan du Tonnerre   Sam 5 Nov 2016 - 15:16


 

 

 
Nothing kills you like your mind

 
Nuage d'Automne ft.  Le Clan duTonnerre

 


- Tss... se fut le seul son qui sortit de la gueule de Nuage d'Automne lors de son entrainement au combat. Il voulait apprendre à se battre. Pas à se défendre! Le tacheté fixa son mentor d'un regard ennuyé. Automne était bien plus grand que la plus part des apprentis de son âge, ce qui lui donnait un avantage considérable lors des combats. Mais son mentor avait fait le choix de l'entrainer tout seul. Alors bon... même si il était doué en combat, contre un guerrier c'est plus dur de se la raconter... Mais Nuage d'Automne n'était pas du genre à baisser les bras. Dans un mouvement rapide de la patte avant, il attaqua son mentor au niveau du ventre - les griffes rentrées bien sur. Le guerrier esquiva l'attaque. Le tacheté anticipa parfaitement le mouvement de son mentor et bondit sur le dos de ce dernier. Il le plaqua ensuite au sol.

Pour Automne, son enchainement était parfait. Mais pour son mentor, c'était une autre affaire. Habitué à ses remarques, l'apprenti de fit que soupirer. Les deux chats se séparèrent avant d'entré dans la camp. Le jeune chat prit la direction de la forêt. Il ne se passait donc jamais rien dans cette forêt de crotte?! Il allait se passer quelque chose, mais ça, Nuage d'Automne l'ignorait.

Alors qu'il marchait tranquillement, Nuage d'Iris sa sœur l’intercepta. Il l'aimait beaucoup mais souvent, elle lui tapait sur les nerfs. Se fut donc à contre cœur qu'il rentra au camp on compagnie de l'apprentie. Bizarrement, la forêt paraissait calme. Pas un bruit de pas ou de miaulements... Nuage d'Iris du le remarquer car elle accéléra le pas pour se rendre plus vite au camp. Arriver, Nuage d'Automne aperçut la patrouille d'Esprit du Lion. Il portait un chat sur son dos. A l'odeur, l'apprenti reconnut Poil de Coyote, l'oncle d'Etoile Azuré. Une odeur de monstre ainsi que du Clan de l'Ombre parvint à son museau. Sur le corps du guerriers, on pouvait voir nettement des traces de combats. Les deux frangins comprirent en même temps mais n'eurent pas la même réaction. Nuage d'Iris fit une mine horrifié et semblait avoir les larmes aux yeux, alors que Nuage d'Automne ne montrait rien mais ne semblait pas vraiment peiné. Il voyait seulement une occasion pour combattre. Une vengeance. Il savait parfaitement que cette mort ne resterait pas impunie, du moins il l'espérait. Il y aurait donc un combat. Et qui dit combat, dit prouver sa valeur. Et Automne VOULAIT prouver sa valeur!

Esprit du Lion s'avança dans le camp, suivit de la patrouille et d'un peu plus loin des deux apprentis. Il déposa le corps, regarda Etoile Azuré puis miaula d'une voix remplit d'émotions:

- Je suis désolé, Étoile Azurée. J’ai découvert son corps sur le chemin du Tonnerre, portant l’odeur du Clan de l’Ombre. Sûrement une lutte a-t-elle eut lieu cette nuit, avant qu’un monstre ne l’envoie valser. J’irai venger sa mort, je te le promets.

Nuage d'Automne afficha une mine triste pour faire comme les autres puis miaula à l'adresse de d'Esprit du Lion ainsi qu'à Étoile Azuré:

- Je pense que tout le monde veut venger sa mort.

Il avait dit ça d'une voix neutre, comme à son habitude. Il n'aimait pas vraiment parler mais la l'enjeu était grand, un combat. Il fixa Étoile Azuré de son regard bleu glacial.



 
Code par xLitlle Rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reflet du Ruisseau

avatar

Félin Connu

Date d’inscription : 05/08/2014
Messages : 485
Féminin
Puf : Mary ou Ruirui | Marypopins pour Mew ♥ | Ruirui le sceau pour Vanill' / Jésus Mary → Skinou ♥
Âge : 14
Multi-comptes : Reflet du Ruisseau, fille de Cachou (T), Espoir, fille de Samaël (S)

MessageSujet: Re: [ MINI EVENT ] Nothing kills you like your mind | Libre au Clan du Tonnerre   Sam 5 Nov 2016 - 16:24


Nothing kills you like your mind | Reflet du Ruisseau |Ft. Le Clan


Comme chaque matin, le soleil se levait doucement, colorant le ciel. Les oiseaux commenceront bientôt à leur faire entendre leurs allègres gazouillis tandis que les guerriers dormaient encore dans le gîte des guerriers. La respiration régulière des félins la berçait, tandis qu'elle rêvait. Du mouvement dans la tanière la réveilla et elle se rendit compte qu'elle se souvenait de son rêve, ce qui est plutôt rare. Elle avait vu un monstre, puis une bataille. Tant de chats qu'il devait s'agir de deux Clans. Elle préféra oublier son songe.  Pourtant, ce jour-là Reflet du Ruisseau avait un mauvais pressentiment.

Elle remarqua que c'était Esprit du Lion, le lieutenant, qui avançait doucement entre les guerriers. Sa démarche trop prudente l'amusa et elle remua les moustaches. Elle se leva à son tour et elle reproduisit la démarche rigolote du lieutenant, ce qui l'amusa encore. Une fois à l'extérieur, elle s'étira de tout son long pour ensuite humer l'air frais. Elle se sentait bien dans sa peau, heureuse d'être dans son Clan. Elle sentait que son passé était derrière elle.

Reflet du Ruisseau avançait lentement entre les arbre, à la recherche d'une proie. Elle avait décidé d'aller chasser en solo pour se dégourdir les pattes. Elle n'avait pas été nommée pour la patrouille de l'aube alors elle avait préféré aller chasser plutôt que de retourner dormir. Elle interrompit sa chasse lorsqu'elle sentit approcher une patrouille. La puanteur du chemin du Tonnerre imprégnait l'air et celle de la mort aussi.

Pendant une fraction de seconde, elle reconnu l'odeur du Clan de l'Ombre, ce qui la troubla un peu. Elle décida d'abandonner la chasse pour raccompagner la patrouille. Esprit du Lion insistait pour porter le cadavre seul. Le mort était Poil de Coyote...L'oncle d'Étoile Azurée! Reflet du Ruisseau anticipait déjà la peine de sa cheffe.

La chatte au pelage tricolore marchait aux côtés d'Esprit du Lion quand ils croisèrent Nuage d'Automne, un apprenti. Reflet du Ruisseau lui fit signe et il vint marcher à côté d'elle. Puis ils approchaient du camp, plus les questionnements de la minette se multipliaient. Ce n'est pas possible! Allaient-ils se battre? Que va-t-il se passer? Sans même avoir parlé au lieutenant, elle avait compris ce qui s'était passé.
Quand ils arrivèrent au camp, le lieutenant déposa le corps de Poil de Coyote et échangea quelques paroles avec Étoile Azurée. Nuage d'Automne ajouta quelque chose, lui aussi. Elle remarqua que presque tout le Clan s'était déjà rassemblé lorsqu'elle voulut s'approcher. Elle se fraya un passage jusqu'au premier rang. Elle décida d'annoncer au lieutenant et a sa cheffe:

«S'il faut se battre, je suis partante. Si le Clan de l'Ombre l'a bel et bien tué, il mérite que l'on venge la mort inutile de Poil de Coyote! Nous ne sommes pas des lâches comme eux. Nous sommes de vrais guerriers. Nous sommes le Clan du Tonnerre. » dit-elle d'une voix confiante et motivée, ce qui sembla motiver un peu les guerriers. Elle s'assit et releva la tête. Elle ne pensais pas que les guerriers la soutiendraient. Elle qui voulait simplement faire part de sa motivation à sa cheffe et au lieutenant!

HRPG:
 

Revenir en haut Aller en bas
En ligneVoir le profil de l'utilisateur
Songe Idyllique

avatar

Guérisseur du Clan de l’Ombre
Guérisseur du Clan de l’Ombre

Date d’inscription : 28/09/2016
Messages : 892
Féminin
Puf : Soulou ou Hoko. HokoMachins (FramboiseBeurk) Hokorrible (Piccolo) Hokoko ou Hokomoche selon ces humeurs :3 (Griffe d'EpineS) Maître Biscuit (ou Pi Biscuit) pour Fuyu <3 HokoVache (Destiny D:) MachoHoko (Piaf Potter)
Âge : 13
Multi-comptes : Nuage d'étincelle (apprentie ombre) Crépuscule (aspirant hordeux) Samaël (Solitaire ancien Hordeux) Nuage de la Tempête (Apprentie Vent) Tempête de Neige (Guerrier Rivière) Ruse du Renard (Guerrier Rivière) Songe Idyllique (Guérisseur Ombre) Légende Eternelle (Rivière Guerrier)

MessageSujet: Re: [ MINI EVENT ] Nothing kills you like your mind | Libre au Clan du Tonnerre   Sam 5 Nov 2016 - 18:27

NOTHING KILLS YOU LIKE YOUT MIND: LOTUS DES MARAIS FEAT: TOUT LE CLAN

Le soleil se levait tranquillement alors que Lotus des Marais était déjà dehors à chasser, il rentra au camp fatigué, il n'avait pas beaucoup dormis la veille et il fallait reprendre des forces. Il n'avait pas dit un mot depuis ce matin, il attendait tranquillement que la journée passe comme d'habitude. Il entendit des bruits une patrouille rentra avec Esprit du Lion ils déposèrent un corps.
Poil de Coyote ?!
La tristesse enveloppa le guerrier, même si il ne le connaissait pas plus que ça, voir l'un des siens mourir c'était la chose la plus horrible ! Etoile Azurée était triste, et Esprit du Lion aussi, enfaite tout le monde était triste. Après avoir communiquer à notre meneur qu'il avait sentis l'odeur de l'Ombre sur son corps le guerrier savait que tout le monde voulait ce venger, ce que fit remarquer deux guerriers il ajouta.
-" Il ne faut pas se jeter dans la gueule du loup non plus ! C'est peut être un piège pour attirer Esprit du Lion et Etoile Azurée ! Il faut la jouer stratégique"
Il ne savait pas si les félins prendrait ça comme de la peur, certe il fallait attaquer mais pas sans réfléchir. Malgré ça il savait que ses camarades était fou de rage et de tristesse mais surtout pressés de venger Poil de Coyote. Il lança des regards interrogateur à quelques guerrier, il s'approcha un peu plus, en effet l'odeur était encore légèrement présente, il renifla mais impossible de déterminé si il l'avait déjà sentis lors d'une assemblée.
Qui et surtout pourquoi le tuer ?
C'était cette phrase qui lui tournait dans la tête, quand il regarda une nouvelle fois le corps, la rage l'emporta, il voulait le venger, mais comment faire ? Les blessés serait nombreux, pour un mort il pourrait y en avoir dix, mais comme l'avait dit Reflet du Ruisseau
Nous sommes le clan du tonnerre, on ne peux laisser passer ça, même le pire des félins aussi sanguinaire soit il, il serait obliger de vouloir venger sont camarade !
Il avait décider, si il devait ce battre, il le ferait et du meilleur qu'il pouvait ! Il pria au plus profond de lui le Clan des Etoiles pour qu'il n'y est pas de mort supplémentaire même si ça paraît impossible...
Revenir en haut Aller en bas
En ligneVoir le profil de l'utilisateur
Nuage de Lionne

avatar

Félin Connu

Date d’inscription : 07/09/2016
Messages : 364
Féminin
Puf : Kali
Âge : 13
Multi-comptes : Petite Lionne ll Rivière ll 5 lunes ( Nuage de Lionne, Lionne Astrale ( peut changer)) Flamme Blanche ll Femelle ll ombre ll 14 lunes

MessageSujet: Re: [ MINI EVENT ] Nothing kills you like your mind | Libre au Clan du Tonnerre   Sam 5 Nov 2016 - 19:00


 

 

 
Nothing kills you like your mind

 
Nuage d'Automne ft.  Le Clan duTonnerre

 


Tout le était présent et Nuage d'Automne sentit la tension monter parmi le groupe de chat. Assis au premier rang, le tacheté attendait ce qu'allait dire les autres chats par rapport à ce qu'il avait évoquer. Nuage d'Iris c'était placer aux côtés du jeune matou et ne bougeait pas d'un poil. Elle était stressée et ça se voyait. Une larme roula sur ses joues et Nuage d'Automne du se retenir de ne peux pas lui faire une tendre lèche su le front. Il adorait sa soeur. C'était d'ailleurs une des seules qu'il aimait. Soudain, en parcourant l'assemblée du regard, il croisa son frère. Celui ci le regarda froidement et l'apprenti du sentit ses poils se dresser sur sa nuque. Reflet du Ruisseau annonça d'une voix motivée:

- S'il faut se battre, je suis partante. Si le Clan de l'Ombre l'a bel et bien tué, il mérite que l'on venge la mort inutile de Poil de Coyote! Nous ne sommes pas des lâches comme eux. Nous sommes de vrais guerriers. Nous sommes le Clan du Tonnerre.  

Bien. Plus de chat se rejoindraient son opinion plus les chances de se battre devenaient grandes. Alors qu'il allait ajouter quelque chose, Lotus des Marrais lança:

- Il ne faut pas se jeter dans la gueule du loup non plus ! C'est peut être un piège pour attirer Esprit du Lion et Etoile Azurée ! Il faut la jouer stratégique.


Nuage d'Automne ne put retenir un hoquet d'étonnement. Il ne pensait absolument pas que le Clan de L'Ombre avait fait ça. Aussi sanguinaire ou méchant, aucun membre des clans n'auraient fait ça. L'apprenti savait qu'à cause du Clan des Etoiles, les clans ne feraient pas ça. Mais lui il s'en fichait. Alors il répondit au mâle d'un ton railleur:

- Eh bien vas y, tu propose quoi? Je ne pense pas qu'il n'y une quelconque stratégie à établir. Que voudrais tu faire? Envoyer un chat en éclaireur pour que lui aussi se fasse tué?

Nuage d'Automne avait jetés ces paroles comme si il était outré et blessé par la mort du chat. Nuage d'Iris s'avança plus près de son frère, elle était d'accord avec lui mais ne préférait rien dire. Nuage des Flocons lui se contentait de lancer des regards glacial à son frère. Ce dernier fixait Lotus des Marais attendant une réponse. Si li avait quelque chose à dire il le ferait et Nuage d'Automne commenterait.




 
Code par xLitlle Rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Azurée

avatar

Chef du Clan du Tonnerre
Chef du Clan du Tonnerre

Date d’inscription : 28/05/2015
Messages : 675
Féminin
Puf : Mél' (Melon, Mélou, ...) et Az (Azouille, Azu, Azou, ...) ♥
Âge : 15
Multi-comptes : ll Fleur Azurée ll Nuage de la Renarde ll Petite Magicienne

MessageSujet: Re: [ MINI EVENT ] Nothing kills you like your mind | Libre au Clan du Tonnerre   Sam 5 Nov 2016 - 19:33




Titre ♥
Lady Azu
ft. le clan ♥
Camp

L'aube lui avait paru rouge sang.

Ce n'avait été qu'une impression. Mais elle n'avait pu retenir de frissons en voyant les couleurs presque écarlates de la matinée. Pendant quelques secondes, pile au moment où le soleil s'était levé, elle avait été éblouie, et les contours de l'astre luisant au matin lui avaient paru rouges. Elle avait alors détourné le regard, et quand ses yeux azurée avaient osé revenir sur l'objet de leur contemplation, les couleurs s'étaient mises au rose-bleuté, avec une fine couche dorée et mauve. L'espace d'un instant, tout lui avait paru menaçant, comme si tout n'allait pas être rose aujourd'hui. Mais, comme je le pensais souvent, c'était le cas de nombreux jours. Plus rien n'était rose depuis qu'elle était devenue lieutenante, depuis qu'elle s'était confrontée à la réalité, quittant sa vie qui consistait, jusque lors, à batifoler.

Mais aujourd'hui était vraiment une mauvaise journée. De la brise fraîche qui l'avait réveillée au vent qui avait tourbillonné le soir, dans les étoiles. Rien de bon, que du mauvais, avait-il murmuré pendant toute la journée.

Pourtant, tout allait mieux. Ça n'allait pas forcément bien, mais mieux qu'avant, c'était sur. Le camp était complètement réparé, la Tempête n'était plus qu'un mauvais souvenir, souvenir qui restait néanmoins dans l'esprit de chacun. Mais les blessures du camp n'étaient plus visibles et Étoile Azurée se sentait à nouveau en sécurité, derrière sa barrière de ronce complètement retapée qui entourée le camp. La meneuse avait craint qu'un clan soit assez vil pour attaquer un clan après la tempête, profitant des dégâts. Mais elle avait eu tord de s'inquiéter. Alors que les lunes passaient, aucun signe agressif des autres clans n'avait été perçu. Étoile Azurée avait donc pu consacrer toute son énergie à un autre souci qui la préoccupait : la saison des Neiges. Ce serait sa première saison froide en tant que cheffe, et elle craignait de ne pas réussir à assurer la nourriture des chats du clan. Elle regardait du coin de l’œil, le cœur serré, les patrouilles revenir avec de moins en moins de proies. Pourquoi les mauvaises saisons existent ? Mais bon, après tout, ils avaient toujours survécu à cette fichue saison blanche, cette année ne devrait pas faire d'exception.

C'était des journées normales qui se suivaient, pas d'imprévus, pas de surprises, juste le calme de la banalité, un rythme que la meneuse affectionnait. Elle n'avait pas envie de se prendre la tête alors que le temps semblait se figer. Aucun clan rival ne les menaçait. Ni même la horde. Seule la faim menaçait de les attaquer, mais ce moment n'était pas encore venu. L'automne passait doucement et les feuilles tombaient, dénudant le décor somptueux or et brun.

Ce calme, cette paix fragile, cette douceur allaient être brisées. Étoile Azurée était assise à l'entrée de sa tanière, veillant sur le clan comme à son habitude. Elle aimait bien laisser danser son regard azuré sur les membres du clans, telle une mère sur ses enfants, rôle qu'elle n'avait jamais pu assuré. De plus, Esprit du Lion, son lieutenant, était allé lui-même diriger une patrouille frontalière, elle surveillait donc le clan à sa place. La chatte noire regardait les chatons, qui malgré le froid qui commençait à emprisonner chaque chat au fil des jours, continuaient de jouer innocemment. Elle se sentait bien, avec cet ait de nostalgie qui la prenait soudain. Elle attendait doucement le midi pour continuer ses entraînements avec Nuage de Réglisse. Il avait beau faire froid, elle se sentait détendue en cet instant. À ne pas se torturer, à ne pas réfléchir. C'était peut-être une des premières fois qu'elle s'autorisait à sourire sans se forcer depuis la mort de sa sœur.

Un air froid s'échappa de sa bouche alors qu'elle se tournait vers l'entrée du camp. Quelques bruits de pas brisaient le silence de la matinée ; la patrouille revenait sûrement. Qu'elle ait fait aussi vite signifiait qu'il n'y avait pas eu de problèmes, pas de discutes venimeuses avec des autres clans. Elle s'y était attendue. Tout était aussi calme. Elle détourna le regard de cette patrouille entrant dans le camp, et continua sa surveillance sur le camp. Tout allait bien. Journée normale. L'odeur de la mort lui parvient alors au museau. Étoile Azurée se figea pendant quelques secondes, n'osant pas regarder la patrouille. Il y eut quelques cris surpris, indignés. Puis du silence. Un silence meurtrier. Ses yeux azurés finirent pas revenir sur la patrouille, arrêtée au milieu du camp. Son lieutenant portait un corps. Un guerrier.

Il était mort.

Elle eut l'impression que son cerveau s'était déconnecté, et pendant quelques secondes, elle n'arriva pas à avoir des pensées logiques. Un murmure s'étouffa dans sa gorge. Poil du Coyote ? Elle trembla. Et pour une fois, cela n'avait rien à voir avec le froid. Elle aurait voulu se réveiller, se dire que ça ne pouvait pas être possible. Elle voulait oublier cette image, le cadavre de son oncle ensanglanté. Elle s'avança doucement. Tout lui semblait irréel. Il ne pouvait pas être mort ? Elle n'arrivait pas à parler, à dire un seul mot. Pourquoi ? Pourquoi après la mort de Douceur Aquatique ? Elle ne bougea plus et son regard restait sur son oncle. Quand Douceur Aquatique était partie, Étoile Azurée avait eu du mal à réaliser tout ce que ça impliquait vraiment, tout ce que ça allait changer. Mais maintenant, elle savait. Cela allait faire comme Douceur Aquatique. Ne plus le revoir, ne plus lui parler, ne plus rire avec lui, une part d'elle s'échappait alors. La meneuse du clan du Tonnerre n'osait bouger. Comment ?  Elle se rappela que la patrouille était partie vers la frontière du clan du Tonnerre, vers le chemin du Tonnerre. Est-ce qu'un monstre… ? Pensa-t-elle le cœur serré. Elle ne savait plus quoi faire, comment réagir. On attendait qu'elle parle, elle était cheffe, mais elle ne savait plus quoi dire. Elle voulait s'enfuir, oublier. Esprit du Lion s'approcha d'elle et commença à lui parler, d'une voix tremblante :

« ▬ Je suis désolé, Étoile Azurée. J’ai découvert son corps sur le chemin du Tonnerre, portant l’odeur du Clan de l’Ombre. Sûrement une lutte a-t-elle eut lieu cette nuit, avant qu’un monstre ne l’envoie valser. J’irai venger sa mort, je te le promets. »

Elle n'avait pas vraiment écouté. Elle n'en avait pas envie. Mais Étoile Azurée avait retenu un mot. Ombre. Le clan de l'Ombre. C'était de la faute au clan de l'Ombre ? Une lueur de rage passa dans ses yeux embués. Justement, Esprit du Lion se rapprocha d'elle, pour la laisser pleurer. La meneuse aurait pensé qu'elle se serait effondrée en larmes. Juste une larme coula, sur sa joue, et retomba au sol. Aucune autre ne vint. Elle comprit. Elle avait déjà trop pleuré. Après la mort de Douceur Aquatique. Lors de la mort des siens lors de la Tempête. Étoile Azurée n'avait plus de larme en elle, elle les avait toutes déjà pleuré. Elle eut une pensée pour Douceur Aquatique. Elle espérait que l'oncle et la nièce se retrouverait au clan des Étoiles. Et qu'elle les reverrait. La prochaine fois qu'elle y rêverait. Pourquoi voyait-elle toujours ceux qu'elle aimait partir ? Elle en était malade d'y penser. La meneuse n'avait jamais pu venger la mort de Douceur Aquatique parce qu'il n'avait jamais rien eu à venger. Mais là, elle avait le clan de l'Ombre. Elle ne comprenait toujours pas comment il avait osé ? Elle était dégoûtée de ce clan qui n'avait aucune valeur. Il n'y aurait pas qu'Esprit du Lion qui irait venger sa mort. Elle aussi.

Elle éprouvait un sentiment qu'elle n'avait jamais eu auparavant. Jamais aussi fort du moins. Haine. Étoile Azurée voulait se venger. Et ce n'était pas qu'un vœu. C'était ce qui allait se passer, elle s'en faisait la promesse. Le clan de l'Ombre avait dépassé les limites acceptables. De très loin. Et le clan du Tonnerre n'allait pas attendre qu'il récidive. Il fallait agir avant. La chatte noire crut qu'elle allait craquer en voyant les regards de pitié qu'on lui adressait. Elle regarda son oncle une nouvelle fois, taché de sang et eut un haut-le-cœur. Pourquoi lui ? Pourquoi le clan du Tonnerre ? Elle était en deuil, deuil d'un oncle qu'elle avait aimé. Oncle qu'elle ne reverrait jamais. Elle voulait parler, dire qu'ils allaient se venger. Mais les mots s'étouffaient dans sa gorge. Elle avait froid. Autour d'elle, les chats du clan du Tonnerre s'approchaient, d'elle. Ils étaient tristes. Mais surtout, il voulait se venger du clan de l'Ombre. Pourtant, elle se sentait impuissante en ce moment précis.

D'un côté Nuage d'Automne intervenait : «  Je pense que tout le monde veut venger sa mort. » De l'autre côté Reflet du Ruisseau miaulait avec force : « S'il faut se battre, je suis partante. Si le Clan de l'Ombre l'a bel et bien tué, il mérite que l'on venge la mort inutile de Poil de Coyote ! Nous ne sommes pas des lâches comme eux. Nous sommes de vrais guerriers. Nous sommes le Clan du Tonnerre. »  Elle avait le clan derrière elle. Elle entendit la voix de Lotus des Marais. " Il ne faut pas se jeter dans la gueule du loup non plus ! C'est peut être un piège pour attirer Esprit du Lion et Étoile Azurée ! Il faut la jouer stratégique" Il y aurait une vengeance. Mais il fallait la préparer. Ne pas y aller tête baissée comme le disait Lotus des Marais. Nuage d'Automne répliqua quelque chose. Étoile Azurée, malgré sa douleur, miaula, commençant à reprendre les choses en main : « Nous ne laisserons pas ce meurtre impuni. Je vais voir avec Esprit du Lion comment nous allons réagir. Mais je ne veux pas d'autres Poil de Coyote. Je ne veux pas d'autres morts. » Il lui faudrait une réunion avec Esprit du Lion. Mais pas maintenant. Elle n'était pas en état de réfléchir, elle était toujours en état de choc. Alors elle resta au milieu du camp, à entendre les condoléances et les promesses de vengeance. Plus que jamais, elle avait besoin de son clan. Pour commencer son premier affrontement depuis qu'elle était devenue cheffe.

Spoiler:
 

_________________

Flavichou la meilleure ♥:
 


Spoiler:
 


Étoile Azurée ll 36 lunes ll Tonnerre
Merci Marie  http://r28.imgfast.n


Nuage de la Renarde Renarde ll 6 lunes ll Ombre
Spoiler:
 


Petite Magicienne ll 2 lunes ll Vent
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pétale d'Asphodèle

avatar

Guérisseur du Clan du Tonnerre
Guérisseur du Clan du Tonnerre

Date d’inscription : 28/06/2016
Messages : 422
Féminin
Puf : Mew et Gliss' by Gin / PUFs by Stone : Reg, Rosalie, la Vache; Milka...
Âge : 15
Multi-comptes : Eau Vive (Ancienne Rivière, 90 lunes) - Nuage de Réglisse (Apprenti du Tonnerre; 15 lunes)

MessageSujet: Re: [ MINI EVENT ] Nothing kills you like your mind | Libre au Clan du Tonnerre   Sam 5 Nov 2016 - 20:28

Nothing kills you like your mind. || Clan du Tonnerre
A shadowy tought
La nuit, tous les chats sont gris. Mais même dans les ténèbres, leurs frontières subsistent. Et leur rage grandit dans l'anonymat. Loin de tous, entre les ombres, les coups fusent et la haine s'entretient. Jusqu'à ce qu'un grand faisceau de lumière emporte soudain l'un de ces combattants. Alors les corps se taisent. Le ressentiment laisse place à la peur, à la honte, et la fuite d'un guerrier solitaire et sans visage devient le seul signe de vie dans cette forêt inanimée.
Oui, la nuit, tous les chats sont gris. Mais le jour ne tardera pas à se lever sur le visage d'un mort et d'un meurtrier, de chaque coté d'une frontière baignée de sang. Et la rage explosera.

Pétale d'Asphodèle

Le picotement de sa fourrure lui laissait une impression désagréable que les premiers rayons du soleil eux-mêmes n'avaient pu balayer. Dans un camp encore grandement endormi, un félin brun observait l'éveil de la forêt dans le silence. Un belle matinée se profilait : bien que fraîche, elle serait baignée de la lumière illuminant les feuilles écarlates des arbres automnaux. Le gibier sera certainement de sortie. C'était une de ces atmosphères tranquille qui amenait à penser que rien de mauvais ne pourrait arriver. Alors pourquoi Pétale d'Asphodèle se sentait-il si irrité ? Un sentiment indéfinissable le traversait et ébouriffait son pelage, et ce depuis son réveil. Les rêves de sa nuit lui avaient paru flous, et un simple tourbillon d'ombre et de lumière vive en était son seul souvenir. Cela lui paraissait étrange, mais le félin devrait bien s'y faire, ne pouvant se permettre de passer la journée sur un détail indescriptible et certainement sans importance.

Posté devant son antre, Songeur observait le camp s'éveiller. Esprit du Lion s'extirpa de l'antre des guerriers sans un bruit avant de se diriger vers le tas de gibier. Quelques guerriers le rejoignirent bientôt, et le jeune Lieutenant entreprit d'organiser la patrouille de l'aube. Le félin paraissait sûr de lui, et les chats suivaient ses ordres sans jamais broncher. Pétale d'Asphodèle adorait l'observer : le matou robuste était bon avec son Clan. Même s'il lui arrivait parfois de douter, il n'en avait jamais fait part à ses camarades et apparaissait toujours comme convaincu de ses instructions. Egalement, il était un fier guerrier, dans le dépassement de lui-même. Il fera un bon chef à l'avenir, même s'il a parfois tendance à s'enflammer rapidement au gré de ses émotions.
Le guérisseur le jaugea encore quelques instants, jusqu'à ce que la patrouille de l'aube tourne les talons et disparaisse hors du camp. Ayant assez flâné pour la matinée, il retourna dans son antre. Songeur avait été fraîchement nommé guérisseur, et n'avait pas tardé à s'installer dans la tanière qui lui était réservée. Pourtant, elle était méconnaissable, comparée à ce qu'elle avait pu être avant : la cavité était sans dessus-dessous. La tempête avait réussi à balayer les réserves de plantes médicinales, et l'antre avait été laissée à l'abandon, faute d'occupants. Depuis sa réhabilitation, le nouveau guérisseur s'attelait à faire le tri entre les denrées encore consommables et celles bonnes à jeter, et plus il avançait, plus il se rendait compte que les réserves du Clan de Tonnerre étaient sous-alimentées. Songeur aurait à les renforcer très prochainement, ou le Clan restera à nu pour la saison froide.

Alors que le matou s'attelait à la tâche, sa sensation de malaise se décupla. Dans un coin de sa tête, il avait l'impression que quelque chose clochait de plus en plus. Lorsque ce ressenti atteignit un point insupportable, il abandonna ses plantes pour rejoindre la place centrale du camp.
Au même moment, Esprit du Lion rentrait de patrouille. Et l'horreur put frapper Pétale d'Asphodèle ainsi que tout le Clan du Tonnerre, telle une flèche en plein cœur.
Sur le dos du Lieutenant reposait une masse inerte. Ensanglantée. Le cadavre défiguré d'un guerrier roux. Le visage fermé d'une expression indescriptible, le fauve s'avança et déposa le corps au centre de la clairière. Les félins horrifiés commençaient déjà à se regrouper autour de l’événement morbide.
Sans perdre une seconde de plus, Pétale d'Asphodèle s'élança à leur rencontre. Il fendit la foule jusqu'à se retrouver face au corps de Poil de Coyote. Plus aucun souffle de vie n'émanait du guerrier, et ce depuis longtemps. L'odeur de la mort ainsi que des monstres puants émanait de sa fourrure, et son corps était froid. Il avait du rejoindre le Clan des Etoiles durant la nuit. Il aurait été tentant pour le guérisseur de se blâmer pour ne pas avoir été là pour de le sauver, mais cela aurait été impossible : après avoir palpé le corps, il pu se rendre compte que nombre d'os étaient en mauvais état. Des marques de batailles évidentes recouvraient sa peau, mais il fallait se rendre à l'évidence : un monstre l'avait tué.

Malgré cela, la foule s'agita bien vite. Surplombant le brouhaha, la voix forte et déterminée d'Esprit du Lion s'adressa à Etoile Azurée :

"Je suis désolé, Étoile Azurée. J’ai découvert son corps sur le chemin du Tonnerre, portant l’odeur du Clan de l’Ombre. Sûrement une lutte a-t-elle eut lieu cette nuit, avant qu’un monstre ne l’envoie valser. J’irai venger sa mort, je te le promets."

S'en suivit une grande agitation. Les félins approuvaient le matou à grand renfort de plans crées à la va-vite. Etoile Azurée n'avait elle-même pas encore eu l'occasion de s'exprimer. Des débats explosèrent : un guerrier plus réfléchit émis l’hypothèse d'un piège, mais fut bien vite provoqué par un apprenti survolté, Nuage d'Automne, qui n'avait apparemment pas plus grande envie que de se battre.
Pétale d'Asphodèle quitta le corps -à part le nettoyer, il ne pouvait plus faire grand chose pour lui- et s'avança vers le Promontoire. Maintenant qu'il était guérisseur, il aurait à annoncer "officiellement" la mort du guerrier. Quand bien même tout le Clan était déjà au courant. De plus, Etoile Azurée paraissait complètement ébahie. Choquée. Furieuse. Elle regardait l’événement d'un air absent. Esprit du Lion, lui, était convaincu de son idée de vengeance. Le guérisseur devrait calmer le jeu. D'un regard à sa chef, il s'assit à la place qui lui était réservée, juste sous la pierre. Le matou ne ressentait aucune gêne à s'adresser à son Clan de la sorte. C'était un de ses devoirs après tout. Il s'exprima d'une voix assez forte pour surplomber la cacophonie, tout en se voulant sérieux et calme :

"Calmez-vous, s'il vous plait. Il ne faut pas prendre de décisions hâtives. Il lança un regard plein de sens à Nuage d'Automne. Même si le corps de Poil de Coyote présente effectivement des blessures infligées lors d'un affrontement, c'est un monstre qui l'a tué. Il se peut que ça n'ai été qu'un accident. Bien évidemment, des propos indignés fusèrent à ces paroles. Leur camarade était mort ! Cela ne pouvait qu'être la faute du Clan de l'Ombre, sans aucun doutes. De plus, quand bien même ce n'en soit pas un, c'est à votre Chef de prendre les décisions nécessaires. Cela demande de la réflexion et ne peut se faire sur un coup de tête. Du moins, c'est-ce que Songeur espérait. Il comptait sur Etoile Azurée pour rester réfléchie. Cependant, la chef avait l'air extrêmement choquée. En attendant, il serait appréciable de garder le calme afin d'honorer notre défunt camarade."

Sur ces mots, le guérisseur se leva. Il devrait s'occuper du corps pour le préparer à la veillée. Mais, tout d'abord, il avait à parler avec sa meneuse. Il accéléra le pas pour arriver près d'elle.

"Etoile Azurée... commença-t-il d'une voix douce. Je suis désolé pour cette perte. Mais nous ne devo... Il se tut soudain. Une forte aura se dégageait du regard de sa chef. Une aura de haine. De la rage à l'état pur, dont la seule satisfaction serait la destruction du Clan de L'ombre. Et Pétale d'Asphodèle comprit. Le picotement de sa fourrure devint une immense brûlure. Il ne pourrait pas la faire changer d'avis : elle vengerait la mort de son camarade, épaulée par son Clan. Le guérisseur ne pourrait rien faire pour empêcher cela. Alors il plia.

-Quoi que tu décides de faire, tu sais bien que je te suivrais. Il se pencha à son oreille, pour que sa voie ne soit qu'un murmure entre elle et lui. S'il ne pouvait la faire changer, il avait à la prévenir; Mais tu dois savoir une chose : nous ne sommes pas encore complètement prêt à essuyer une bataille. Mes stocks sont presque épuisés, et certains guerriers subissent toujours les séquelles de la tempête. Ce sera risqué."

La meneuse ne changerait pas d'avis. Il le voyait au fond de ses yeux d'azurs. Tout ce que pouvais faire le Songeur désormais, était de suivre les instructions. Il se sentait perdu, au milieu de cette foule de félin qui ne voulait que vengeance. Il était comme un poisson nageant à contre courant.
Le suite des événements ne lui plairait pas. Le sang coulera.
Il le sentait.
© gotheim
[justify]


Résumé:
 

_________________
-NUAGE DE RÉGLISSE - EAU VIVE - PÉTALE D’ASPHODÈLE-


Grey :wo:

Mes cocos Hearty:
 

Merci pour vos cadeaux, je n'ai pas la place de les afficher mais je les garde précieusement Hearty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lune Ensanglantée

avatar

Arpente la Forêt

Date d’inscription : 07/07/2016
Messages : 44
Masculin
Puf : Pablo
Âge : 15

MessageSujet: Re: [ MINI EVENT ] Nothing kills you like your mind | Libre au Clan du Tonnerre   Dim 20 Nov 2016 - 18:29

ne belle matinée, avant le cauchemar. Les yeux ouverts, elle se leva, bien déterminée à chassé pour son clan, elle sorti de sa perpétuelle fatigue. En sortant de la tanière, elle se dirigea instinctivement vers le centre, cherchant du regard un potentiel participant pour une partie de chasse, elle reconnu Esprit du Lion, entouré de chasseurs. Une fois tous envoyé en patrouille, en partit avec lui et d'autres camarades chassé près des territoires du Clan de l'Ombre. En suivant dans la froid ses camarades, ces pattes étaient lourdes pour elle, elle qui avait l'habitude d'être en forme, elle était d'une humeur des plus massacrantes, et sûrement pas la seule.

Ils arrivèrent tous au chemin du Tonnerre nous étions derrière une buisson gué tant quelque chose comme des souris se faisant chassé par leurs prédateurs, attendant une confirmation par un faux mouvement de son prédateur. Non rien de cela, une odeur de mort régnait sur les lieux, elle jeta un coup d’œil à Esprit du Lion, tournant encore une fois le regard vers la ou Esprit du Lion regardait, pétrifié. Un corps, une masse rousse gisante dans ce qui serai du sang sur le sol noir ou les monstres couraient. Esprit du Lion s'avança, il nous ordonna aussi de rester la ou nous sommes, elle pensa au raison de la mort d'un des siens, car elle connaissait ce poil roux, elle resta silencieuse. Un accident ? Un monstre l'aurai tué, sa peut-être très probable. Le lieutenant nous ordonna de contrôlé immédiatement les frontières, elle le fixa avant de partir dans ses yeux, décelant de la crainte peut-être. Regardant le corps qu'il avait posé sur l'herbe, loin des monstres menaçant qui criaient.. Après avoir contrôlé les frontières, elle se regroupa avec ses camarades autour de Esprit du Lion, l'informant qu'aucun intrus n'y était rentré. Cependant, elle avait senti une odeur d'un membre du Clan de l'Ombre, pas plus qu'hier, avoir franchi la frontière près d'un arbre, elle garda l'information pour elle. Soudain en regardant de plus près le corps, elle avait comprit, en voyant de plus près le corps du valeureux qu'était Poil de Coyote camarade qu'elle avait connu. Soudain en regardant de plus près le corps, elle avait comprit. Ce n'était pas un accident, des traces de combats près du Clan de l'Ombre, un intrus qui à surgi de la frontière hier..

Poil de Coyote a été tué par un membre du Clan de l'Ombre

La haine du passé qui avait resurgit, la colère et le chagrin mélangé. Observant Reflet du Ruisseau avec un air de chagrin, ils portèrent tous ensemble le corps défunt et le ramenèrent au camp, elle ne pensait plus, son regard vide. Son seule désire de vengeance l'animait au si profond d'elle. Le garde d'entrée nous regarda, stupéfait, il fixa le corps lui aussi, il semblait le connaitre. Il aida à la patrouille jusqu'au camps, ou ils virent la meneuse les fixaient, Poil de Coyote était son oncle, pas étonnant qu'elle soit aussi triste de sa mort, en la posant. Elle se posta à côté de Esprit du Lion qui annonça d'une voix grelottante.

« ? Je suis désolé, Étoile Azurée. J’ai découvert son corps sur le chemin du Tonnerre, portant l’odeur du Clan de l’Ombre. Sûrement une lutte a-t-elle eut lieu cette nuit, avant qu’un monstre ne l’envoie valser. J’irai venger sa mort, je te le promets. »

Elle percevait sa sincérité, elle n'en disait pas plus, elle était perdu dans son idée de vengeance. Le crime ne restera pas impuni, c'était sûr. Reflet du Ruisseau, un membre de la patrouille qui à découvert cet horreur avec elle s'avança pour annoncer en faisant en sorte que tout le monde puisse l'entendre.

«S'il faut se battre, je suis partante. Si le Clan de l'Ombre l'a bel et bien tué, il mérite que l'on venge la mort inutile de Poil de Coyote! Nous ne sommes pas des lâches comme eux. Nous sommes de vrais guerriers. Nous sommes le Clan du Tonnerre. »

Elle soutenait son idée, la majorité peut-être aussi la soutenaient en silence. Elle regarda la meneuse d'un air sombre, elle même était aussi perdu, elle pouvait le sentir comme un renard mort jusqu'au chemin du Tonnerre, elle ne dit rien au début. Puis un autre camarade pris la parole.

-" Il ne faut pas se jeter dans la gueule du loup non plus ! C'est peut être un piège pour attirer Esprit du Lion et Etoile Azurée ! Il faut la jouer stratégique"

Elle l'aurait perçu comme de la peur, mais elle n'avait peut-être pas tort, mais pourquoi ne pas avoir tué directement Esprit du Lion ? Pétale D'asphodèle se leva puis annonça d'une voix sérieuse :

"Calmez-vous, s'il vous plait. Il ne faut pas prendre de décisions hâtives. Même si le corps de Poil de Coyote présente effectivement des blessures infligées lors d'un affrontement, c'est un monstre qui l'a tué. Il se peut que ça n'ai été qu'un accident. De plus, quand bien même ce n'en soit pas un, c'est à votre Chef de prendre les décisions nécessaires. En attendant, il serait appréciable de garder le calme afin d'honorer notre défunt camarade."

Il essayait peut-être de se convaincre lui même ? Peut importe, elle fixa la meneuse, elle allait sûrement prendre du temps pour se décider. Lune Ensanglantée parla avec une voix grave et un regard sombre..

- Combien de temps se meurtre sera impuni ?

Elle fixa d'un air sombre la meneuse puis se retira, elle veillera ce soir le défunt. Elle espéra de tout cœur qu'un vengeance sois faites. Le Clan du Tonnerre ne l'oubliera pas de sitôt..

RESUME IN COMING:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ragnarök

avatar

Félin Célèbre

Date d’inscription : 11/04/2016
Messages : 637
Masculin
Puf : Stone / Cigalou / Ciaglou / Calgon (pour vanish seulement è.é) / Buibui / la patate (douty x') / Chicago (Luny x') /Stonehedge (Mew xD)
Âge : 15
Multi-comptes : Nuage de la Cigale /Vent/ Coeur du Printemps /Tonnerre/ Ragnarök/La horde/

MessageSujet: Re: [ MINI EVENT ] Nothing kills you like your mind | Libre au Clan du Tonnerre   Mer 30 Nov 2016 - 22:11


Évent Tonnerre/Ombre
Coeur du Printemps & Le Clan du Tonnerre

 Coeur du Printemps rêvait comme un chaton. Dans son sommeil, il lui semblait que tous ses problèmes disparaissaient ; que tous les mensonges entre elle et Reflet du Ruisseau, que tous les secrets entre elle et Esprit du Lion et que sa glorieuse ambition n'étaient que des facteurs fictifs n'ayant place que dans un monde où l'animosité, la haine et la douleur étaient de mises.
Elle aurait souhaité dormir plus longtemps, mais un chaud rayon de soleil était parvenu à la sortir de sa torpeur. La femelle ouvrit les yeux, Gronda une fois contre la lumière qu'elle préférait savoir sur elle qu'en pleine journée, et une deuxième fois contre les murmures inquiets et inquiétants qui se profilaient au-dehors. Qu'est-ce qu'ils font ? La guerrière préférait de loin sa sieste qu'au problème - dont elle ignorait l'origine et la nature - qui lui rappelait qu'elle était de retour sur la terre ferme.

Intriguée, elle sortit de la Tanière des guerriers. Apparemment, une bonne partie du clan était rassemblés autour du promontoire. Ne me dites pas qu'Etoile Azurée a organisée une Assemblée du clan. Elle ferma les yeux et soupira ; honteuse d'elle. Elle avait ratée un épisode ? Coeur du Printemps recula d'un pas, préférant que personne ne remarque qu'elle avait privilégié sa sieste aux informations que la meneuse donnait.

Mais un mauvais pressentiment la frappa de plein fouet. Pourquoi tout le monde semblait triste et en colère ? Pourquoi semblaient-ils aussi inquiets et avides de vengeance ? Ho non. Elle fit volte-face, accourut, pleine de doute et le regard flou. Il s'était passé quelque chose. La guerrière écaille-de-tortue bouscula les chats qui lui bloquaient le passage, puis découvrit la nature du problème.
Couché, étalé de tout son long, un guerrier du clan ; qu'elle n'avait pas eu l'honneur de bien connaître ; Poil de Coyote - il lui semblait qu'il s'appelait ainsi - était l'objet de la violente tragédie. Toute vie l'avait quittée, vraisemblablement. La guerrière vascilla. Elle perçu une odeur singulière sur le felin. Une odeur qu'elle connaissait, mais qu'elle ne parvenait pas à reconnaître. Elle recula d'un pas puis se redirigea à l'intérieur de la foule, honteusement coupable de n'avoir put assister à la réaction de leur cheffe. Étoile Azurée discutait avec Esprit du Lion à côté du promontoire. Elle devait savoir ce qu'il s'était passé. Un accident peut-être ? 
Mais pendant qu'elle bifurquait vers la meneuse, elle n'entendit que des menaces vis-à-vis du clan de l'ombre. Eux ? Ce serait eux les coupables ? La guerrière écaille-de-tortue comprit rapidemment d'où provenait cet intense désir de vengeance. Il commençait déjà à l'animer, elle aussi.

kyro. ldd 016


Dernière édition par Lutin de Noël le Lun 5 Déc 2016 - 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage des Corbeaux

avatar

Arpente la Forêt

Date d’inscription : 14/11/2016
Messages : 112
Féminin
Puf : Daïshi
Âge : 17
Multi-comptes : Not yet

MessageSujet: Re: [ MINI EVENT ] Nothing kills you like your mind | Libre au Clan du Tonnerre   Jeu 1 Déc 2016 - 12:38


PETIT

CORBEAU
Nothing kills you like your mind
Ft: Le clan du Tonnerre


Petit Corbeau ne ressemblait pas à Pelage de Brume, physiquement parlant. Pourtant, il était aisé de reconnaître un lien de parenté entre les deux chats au travers de leur caractère et de leur posture. Si le chaton avait pris les qualités de sa mère, il en avait aussi récupéré les défauts. Paresseux à souhait, rares étaient les fois où ces deux là se réveillaient avec le soleil ; aujourd'hui fit exception. Le chat noir ne serait dire ce qui l'extirpa de son sommeil ; mais lorsqu'il ouvrit les yeux, la reine au pelage d'argent dévisageait un des murs de la pouponnière, les oreilles dressées, les pupilles dilatées. Après quelques secondes elle se leva, sans un mot. Sa progéniture, recroquevillé contre son poitrail, roula dans la mousse froide, un sentiment de peur glacial serrant son cœur. Tout semblait silencieux dehors. Petit Corbeau se releva et suivit sa mère, collant son épaule contre le ventre de celle-ci en attente d'une consolation qui ne vint jamais. Pelage de Brume s'arrêta soudainement alors qu'ils sortaient du tunnel de ronce. Elle hésita pendant un instant qui parut un millénaire. Le cœur du chat noir congela tandis que celui de sa mère fit un bond. Trop d'émotions émergeaient de l'adulte, plus d'émotions que le chaton n'avait jamais éprouvé dans toute son existence. Un pas, deux pas, ne pas s'éloigner de la mère, ne pas regarder, ne pas chercher a comprendre, rester en sécurité ! Le couple fraya son chemin jusqu'au centre de la clairière, tel un funambule, manquant à chaque pas de tomber dans l'horreur. Ils s'assirent à une certaine distance du cadavre ; les chats, déjà nombreux, exprimaient leur effroi, criant à la vengeance. Petit Corbeau n'écoutait pas, il était submergé par les odeurs émanant du corps et par les vibrations irrégulière du cœur de la reine. Blottit contre celle-ci, il leva les yeux et aperçut un regard noir sur un museau tordu par la haine. Il ne reconnaissait pas sa mère. Un abysse venait de s'ouvrir sous ses pattes ; tout allait bien avant, tout va mal maintenant. Le chat n'es pas mort : il a été tué. Qui a causé cet événement va en payer le prix. Le chaton sentit sa colère grandir contre ce clan de l'Ombre dont-il n'avait jamais aperçut la silhouette. Il voulait détruire leur monde comme ils avaient détruit le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Griffe d'Ortie

avatar

Félin Connu

Date d’inscription : 02/11/2016
Messages : 360
Féminin
Puf : Ortie ,jade ,sho kaze ou kizu
Âge : 13
Multi-comptes : Nuage d'Ortie, 8 lunes, Tonnerre ////Foudre, chaton, 5 lunes, Horde

MessageSujet: Re: [ MINI EVENT ] Nothing kills you like your mind | Libre au Clan du Tonnerre   Dim 4 Déc 2016 - 19:30



     
Nothing kills you like your mind
feat le clan

     
   Nuage d'Ortie bailla, s'étira, se tourna et se retourna, elle avait perdu le sommeil ou plutôt il lui avait échappé. Quelque chose lui disait qu'elle ne pourrait pas se rendormir, un mauvais pressentiment. Le vent s'infiltra dans le refuge et lui apporta une brise fraîche et pleine de senteur automnale, l'informa aussi que la plupart des félins du clan s'était réveillé. Nuage d'Ortie se leva lentement elle était lasse est courbatu à cause de l'entraînement de la veille. Lorsqu'elle fut levé, la féline sortit le museau de la tanière et renifla :

-"Étrange il y a vraiment beaucoup de chats dans le camp, c'est très... inhabituel."

En sortant la femelle écaille de tortue fut ébahie de voir autant de félin rassemblé tous ensemble, il lui semblait que la seule fois ou c'était arrivé en se fiant à sa mémoire n'était que le jour de son baptême d'apprentie. Nuage d'Ortie avança et elle vu sa mère Plume Foudroyante qui lui lançât un regard noir. Son baptême n'avait pas était si rose car ce jour là sa mère l'avait reniée ne pouvant plus la supporter. Elle était alors resté longtemps debout le regard fixé la ou la scène c'était passé. Là ou tout le monde se trouvait :

-"J'espère qu'il n'y a pas encore eu une mauvaise nouvelle ?"


Elle avançait demandant au chats qui criait quelque chose qu'elle ne comprenait pas :

-"C'est la guerre !...Attaquons-les ! Vengeons-nous d'eux ! Il nous on prit un guerrier, prenons leur camp !


-"Mais qu'est ce qu'il raconte ? Que c'est-il passé ?" demanda t-elle à Lotus des Marais.

Mais le chat ne lui répondit pas et à la place il cria :

-" Il ne faut pas se jeter dans la gueule du loup non plus ! C'est peut être un piège pour attirer Esprit du Lion et Étoile Azurée ! Il faut la jouer stratégique !"

Comprenant à moitié ce qu'il se passait elle approuva les paroles de son mentor :

-"C'est un vétéran il sait ce qu'il dit et n'a pas besoin qu'un apprenti lui dicte ses actes ! "siffla t-elle entre ses dents. Puis un autre chats pris la parole :


"Calmez-vous, s'il vous plaît. Il ne faut pas prendre de décisions hâtives. Même si le corps de Poil de Coyote présente effectivement des blessures infligées lors d'un affrontement, c'est un monstre qui l'a tué. Il se peut que ça n'ai été qu'un accident. De plus, quand bien même ce n'en soit pas un, c'est à votre Chef de prendre les décisions nécessaires. En attendant, il serait appréciable de garder le calme afin d'honorer notre défunt camarade."



-"Mmmmh...Pétale d'Asphodèle a raison nous ne devrions pas nous hâtez et plutôt élaborer une stratégie."


En son fort intérieur Nuage d'Ortie était divisée en deux parties qui la déchirait entre sa soif de vengeance car on lui avait pris un des siens mais et son instinct qui lui dictait ses actes et paroles et cette fois ci il lui disait de ne pas faire n'importe quoi et de réfléchir.

-"En tout cas s'il y as besoin de se battre qu'on ne m'oublie pas !" cria t-elle de façon à ce que tout le monde l'entende.


     

     
Code par xLittleRainbow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ MINI EVENT ] Nothing kills you like your mind | Libre au Clan du Tonnerre   

Revenir en haut Aller en bas
 

[ MINI EVENT ] Nothing kills you like your mind | Libre au Clan du Tonnerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [MINI-EVENT] One, two, three, four... Let's go music !
» [Mini-event]Les Jishin Kaizokudan débarquent!!!
» [mini-event] Raviver une legende : le conseil pirate
» [Mini-Event] L'amende est le fruit de l'amandier.
» [Mini-Event] Combat aride

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans :: Les clans :: Clan du Tonnerre-