Le concept du forum se base directement sur le roman La Guerre des Clans d’Erin Hunter. LGDC Warriors dit « LW » a été fondé en 2007 par Étoile Noire, et il continue aujourd’hui de vivre grâce à ses infatigables membres toujours aussi déjantés ! Incarne un chat sauvage et rejoins l’un des quatre Clans de la forêt de Cerfblanc. Quel que soit ton choix, sois prêt à te battre pour ta tribu, chasse pour elle, rencontre les autres félins et marque de ta patte l’histoire des Clans ! LGDC Warriors est un forum RPG félins qui demande un minimum de 7 lignes par réponse. N’hésite pas à profiter également de la Chatbox et des différentes catégories hors-rp que propose le forum. Rejoins-nous vite, tu ne le regretteras pas !
LGDC Warriors
s'inscrirese connecter

Top Site
Votez toutes les 2 heures !
Nouvel évent sur LW
Suivez le fil d'actualité ICI.

PATROUILLE (mini évent) — symphonie des sanglots ; nuage des princes ; faucon des rivières ; tonnerre.
Félin Légendaire
Félin LégendaireVoir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Nov 2015 - 21:29

PATROUILLE
rochers du soleil
mini évent


▲ la guerre est forme d'amour, avec beaucoup de sang.


CAPRICE DE LA SIRÈNE


Le soleil disparaissait lentement entre la cime des arbres, laissant derrière lui les traînées pourpres de son agonie. Un léger vent d'ouest soufflait sur leurs pelages, leurs yeux scintillaient de détermination, et, dans leur sang, coulait le désir de récupérer ce qui leur revenait de droit.

Caprice de la Sirène tourna la tête et croisa tour à tour le regard des félins qui l'accompagnaient. À sa droite se trouvait Faucon des Rivières, guerrier de longue date et mâle déterminé, à sa gauche était Nuage des Princes, apprenti au caractère rebuté mais dont l'envie de vaincre bouillonnait, et, plus en retrait, se trouvait Symphonie des Sanglots, femelle rousse et crème avec qui la lieutenante entretenait une relation électrique. Ainsi ils étaient là, sur ordre de la femelle au pelage brun strié de noir, et contemplaient les Rochers du Soleil qui leur faisaient face.
Peu de temps auparavant, Mermaid avait constitué cette patrouille en expliquant clairement aux désignés son intention claire : se rendre sur les Rochers du Soleil afin de les marquer de leur odeur, signifiant ainsi de façon manifeste que le Clan de la Rivière reprendrait sous peu possession de terres qui lui revenaient de droit.
Ils étaient la patrouille de la vengeance, l'étincelle qui enflammerait le gaz, la première flamme de l'incendie.

D'un mouvement circulaire de la queue, la lieutenante aux yeux couleurs flammes intima l'ordre à la patrouille de traverser la rivière. Ce fut rapide, un passage à guet sur des pierres qui se trouvaient non loin, en travers du ruisseau, permirent à ceux qui ne se sentaient pas à l'aise de traverser sans trop d'encombres, quant à ceux qui le souhaitent ils pouvaient choisir de traverser à la nage. Tel fut le choix de la dame aux grand yeux d'ambres, son corps puissant fendant la rivière au léger courant, laissant derrière elle un rais de remous.
Posant la patte sur la terre meuble, elle savoura quelques instants la sensation qui s'empara d'elle. Cette terre qui leur avait été arrachée au prix de lourdes pertes. Cette terre qui était leur.
Relevant la tête son regard balaya les alentours et se posa sur ses camarades qui se trouvaient non loin.

« Faites comme chez vous. » Lâcha – t – elle, un sourire narquois sur le bout des lèvres. « Mais ouvrez vos sens, l'ennemi n'est jamais loin. »

Ainsi, les yeux, oreilles et odorat en alerte, elle promena son regard impérial sur le lieu qui serait bientôt de nouveau à la Rivière.
Ainsi cela serait. Qu'importe qu'il faille graver dans le sang, cela serait.


Codage by Bird for all forums ©
avatar
Date d’inscription : 08/04/2015
Messages : 2036
Féminin
Puf : © north.
Âge : 19
Multi-comptes : caprice de la sirène (41), orion (46), petit conteur (4).
Admin à l'essai ✿ Chef du Clan du Tonnerre
Admin à l'essai ✿ Chef du Clan du TonnerreVoir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Nov 2015 - 13:51

Patrouille
ft. symphonie des sanglots, nuage des princes, faucon des rivières, tonnerre.

Les yeux de Nuage des Princes affichaient sa détermination. En route, accompagné de Faucon des Rivières, Caprice de la Sirène et Symphonie des Sanglots, la patrouille allait reprendre les terres qui leur étaient dû depuis bien longtemps. Avec la rage de vaincre, les pattes du jeune félin martelait le sol. Il allait, peut-être, enfin, se battre contre de vrais ennemis. Cela ne ressemblerait pas à ses entraînements avec son mentor, Mûre Sauvage. Non, à ce moment même, ses adversaires seraient ceux d'un clan rival. Mais il était prêt.

Lorsqu'il arriva à la rivière, il s'attarda quelque peu dessus avant de se reprendre. Épaule contre épaule, il avançait dans l'eau aux côtés de Faucon des Rivières. Il n'avait toujours pas totalement réussit à nager sans lui, bien qu'il savait qu'il y arriverait un jour, pour le moment, il devait accepter de se faire aider.
Pendant sa traversée, une vision rapide lui revint, l'espace d'un instant. Il avait Nuage d’Été sous les yeux, celle pour qui il a avait des sentiments. La peur lui noua soudainement le ventre, mais il fit abstraction. Il allait se battre pour son clan, aujourd’hui.
En sortant de l'eau, Nuage des Princes s'ébroua. Il s'ébranlait déjà tandis que la lieutenante donnait des instructions.

« Faites comme chez vous. Mais ouvrez vos sens, l'ennemi n'est jamais loin. »

Les sens en alerte, les oreilles aux aguets, le regard balayant constamment le pourtour de cette terre, le novice relâcha son attention aux alentours, juste le temps d'examiner les rochers. Pour le moment, aucun signe d'une patrouille adverse, mais combien de temps cela allait-il durer ?

015 © Lunay's invention - just for Power

_________________
avatar
Date d’inscription : 20/03/2015
Messages : 6142
Féminin
Puf : power (lightning power).
Rang EÉF : Guerrier
Âge : 17
Multi-comptes : esprit du lion (t) + nuage du panda-roux (t) + cœur de louve (o)
Administratrice
AdministratriceVoir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Nov 2015 - 20:34
- Patrouille
ft. Caprice de la Sirène, Symphonie des Sanglots, Nuages des Princes & le Tonnerre
Le vent coupait son pelage court, qui le protégeait à peine de la fraîcheur du soir. Un frisson lui parcourut le dos, le clouant sur place l’espace de quelques secondes. La rivière, sa vieille amie, venait lui clapoter aux pattes mais il ne put en tirer aucun confort. L’appréhension pesait lourd dans ses entrailles, le rendant nerveux et alerte. Accompagné de ses camarades, il observait les terres de l’autre côté de la frontière, les muscles tendus d’anticipation.

Faucon des Rivières, pour une fois, ne se sentait pas confortable au bord de l’eau qui l’avait pourtant bercé de nombreuses fois. Il avait été choisi pour la patrouille et comptait la suivre jusqu’au bout, mais il ne sentait pas à l’aise avec le déroulement prévu de la nuit. Comme n’importe quel autre membre de son clan, il espérait un jour récupérer les si convoités Rochers du Soleil, mais son instinct hurlait à l’idée de traverser une frontière ennemie. Il n’avait pas peur de se retrouver avec une patrouille adverse – il était un combattant, savait se défendre – pourtant le Code du guerrier condamnait ce genre d’escapades. Il se sentait déjà marcher une ligne fine entre le respect et la désobéissance des commandements des guerriers d’antan, et les événements de ce soir n’aidaient pas à alléger sa conscience.

Néanmoins, c’était ce que le Clan lui demandait, et il ne pensait pas le laisser tomber. Ainsi, appréhensif mais déterminé, il prit la nage lorsque sa lieutenante le leur commanda. Il sentait Nuage des Princes s’appuyer contre lui pour traverser la rivière, ses pattes battant fort contre l’entrain du courant. Devant eux, le corps massif de Caprice de la Sirène fendait l’eau, traçant le chemin de ceux qui la suivaient.

Arrivés de l’autre côté, Faucon hésita un instant avant de poser sa patte sur terre ferme. Il avait l’impression de faire quelque chose de mal, se rendant ainsi à la déloyale en territoire ennemi. S’ils se faisaient découvrir, cela n’aboutirait qu’à des tensions accrues entre les deux clans ou, pire encore, à une nouvelle guerre. Peut-être était-il trop mou, finalement, mais il ne voulait pas décevoir son clan et il s’empressa de s’ébrouer du mieux qu’il put avant de s’aventurer plus près des rochers. Jamais il n’avait eu l’occasion de les voir de si près, de pouvoir les toucher.

« Faites comme chez vous. » La voix de la lieutenante interrompit son observation. Il remua la queue face à son ton railleur, se demandant comment elle pouvait être si confiante. « Mais ouvrez vos sens, l'ennemi n'est jamais loin. »

Il inclina légèrement la tête pour lui faire comprendre qu’il l’avait bien entendue. Il préférait faire aussi peu de bruit que possible. Il était prêt à se battre s’il le fallait, mais il préférait éviter les confrontations.

Un peu à contrecœur, mais sachant ce que la meneuse de la patrouille attendait d’eux, il se déplaça lentement entre les différents rochers, s’y frottant pour y laisser une trace qui ne pouvait être comprise que par ce qu’elle était : une déclaration, une menace.
avatar
Date d’inscription : 26/04/2015
Messages : 1940
Féminin
Puf : gotheim
Âge : 23
Multi-comptes : Faucon des Rivières, Astaroth
Félin Mythique
Félin MythiqueVoir le profil de l'utilisateur
Dim 15 Nov 2015 - 12:37
Patrouille
DRACARYS
Symphonie des Sanglots marchait lentement, derrière ses camarades. Alors qu'elle était prête à aller dormir, Caprice de la Sirène, la lieutenante du Clan de la Rivière, lui avait ordonné de venir se joindre à elle pour une patrouille nocturne, avec Nuage des Princes et Faucon des Rivières. La belle guerrière au pelage de flammes avait pendant un instant crut que sa pire ennemie lui faisait une blague, mais non. Se faisait déjà pas mal remarquer ces temps-ci, la rouquine avait décidé de suivre la patrouille sans se rebeller, comme elle avait l'habitude de faire. Elle n'aimait pas son rôle de combattante, elle préférerait rester reine toute sa vie, à élever les chatons d'Etoile des Ronces, le meneur du clan et son compagnon.
La patrouille était silencieuse, et une atmosphère pesante régnait entre les félins du Clan de la Rivière. Symphonie des Sanglots les suivait en traînant les pattes, ne sachant même pas ce que Caprice de la Sirène voulait qu'ils surveillent. Ils arrivèrent face à une rivière d'eau glacée. Ayant un pelage long et soyeux, Symphonie des Sanglots n'avait nullement envie de se mouiller. Tandis que ses camarades plongeaient dans l'eau, cette dernière bondit de rocher en rocher, pour ensuite rejoindre la berge toute sèche.
Lorsque les félins arrivèrent aux Rochers du Soleil, Symphonie des Sanglots comprit alors où Caprice de la Sirène voulait en venir. Ce territoire, qui d'antan leur appartenait, semblait être convoité par ses anciens propriétaires. Pour la guerrière, avoir ce territoire ou pas lui était égal. Elle voulait juste éviter une terrible guerre comme celle qui leur avait fait perdre les Rochers du Soleil. Caprice de la Sirène, avec un étrange sourire, déclara, d'une voix moqueuse :

« Faites comme chez vous. Mais ouvrez vos sens, l'ennemi n'est jamais loin. »

Symphonie des Sanglot s'assit, n'ayant nullement envie d'aller narguer les ennemis en pénétrant sur le territoire. Elle observa les alentours, et fut rassurée en voyant que personne n'arrivait. Elle suivit ses camarades, toujours en retrait.
© gotheim
avatar
Date d’inscription : 20/07/2013
Messages : 5329
Masculin
Puf : perlouu forever, arno, pillsnpotions.
Rang EÉF : Guerrier
Âge : 19
Multi-comptes : Source aux Fées (o) Nuage Nordique (r)
Animatrice ✿ Guérisseur du Clan du Vent
Animatrice ✿ Guérisseur du Clan du VentVoir le profil de l'utilisateur
Mer 18 Nov 2015 - 13:40
Un silence de plomb régnait dans la tanière du chef. Il était seulement troublé par la respiration heurté d’Etoile de l’Ours. Cette nuit, il avait vu le sang toucher la terre. Son propre sang. Il avait été balayé par une pluie torrentielle perçant sa peau fine. Mais pourtant une lumière avait irradié parmi les orages. Un tonnerre grondant et puissant, semblant calmer la tempête. Son rêve ou plutôt son cauchemar n’avait pu avoir de dénouement, l’heure du réveil avait sonné bien avant. La moindre lumière traversant son doux cocon suffisait à le réveiller. Pour rien au monde, il ne souhaitait manquer le moindre évènement et c’est pour cela qu’il dormait très peu. Au fond de lui, il pensait que son rêve était tout sauf anodin.

Le grand mâle gris sentait depuis quelques temps déjà, l'hostilité croissante du clan de la Rivière. De plus en plus les odeurs nauséabondes si reconnaissables de ce clan se faisaient sentir de plus en plus près des rochers du soleil. Il fallait être aveugle pour ne pas voir ces signes. Et malheureusement pour eux, le chef du clan du Tonnerre possédait tous ses sens intacts. Il n’avait pas encore parlé de cela à son clan mais il était sûr que les guerriers les plus sages l’avaient remarqué.
Imperceptiblement, il avait augmenté le nombre de patrouilles près des rochers du soleil prétextant le fait que les proies venaient y prendre un dernier bain de soleil avant l’hiver. A chaque nouvelle arrivée de patrouille, Etoile de l’Ours interrogeait les chats, de manière discrète sur ce qu’il avait vu, même s’il ne s’était pas rendu à l’endroit qui l’intéressait tout particulièrement. Ainsi personne ne pourrait le soupçonner. Ce soir-là il comptait s’y rendre en personne.


-----------------------------


Le grand gris s’était entouré d’un petit nombre de chasseurs. La pénombre commençait à tomber. On se trouvait en ce moment irréel entre chien et loup, vestige d’une journée passée et en même temps représentant l’avenir. Le chemin vers les Rochers du Soleil n’était guère très long mais il n’était tout de même pas extrêmement court, si bien qu’à l’allure où il allait actuellement qui était un trot énergique, il leur fallait 30 min pour gagner ces rochers. Alors qu’ils s’en approchaient de plus en plus, ils sentirent tous l’odeur forte du clan de la Rivière encore plus présente que d’habitude, indiquant qu’une patrouille se tapissait de l’autre côté de l’eau. D’un mouvement de queue il arrêta la patrouille et s’abaissa afin de mieux se dissimuler derrière un rocher. Il décida de confier ses soupçons aux autres guerriers, avant qu’il ne soit trop tard, dans un murmure calme :

« Des guerriers du clan de la Rivière sont en approche. Je sens qu’ils préparent un mauvais coup depuis quelques semaines. Nous allons les observer et s’ils osent mettre une patte sur nos rochers du soleil, vous avez mon consentement pour les immobiliser et leur faire passer l’envie de nous envahir »

Il souffla doucement, plus pour se calmer lui-même que pour rassurer ses guerriers. L’attente commença mais elle fut courte. Comme il l’avait deviné, les guerriers de l’eau traversèrent à la nage la rivière. Ils étaient au nombre de 4 et Caprice de la Sirène semblait les guider. Cette impression se confirma lorsqu’elle prit la parole d’une voix suffisante, un sourire narquois figé sur ses lèvres :

« Faites comme chez vous. Mais ouvrez vos sens, l'ennemi n'est jamais loin. »

Ces paroles suffirent à énerver grandement Etoile de l’Ours. La nouvelle lieutenante, puisqu’elle l’était forcément après ses déclarations, croyait pouvoir obtenir tout ce qu’elle convoite. Elle pensait que tout lui était dû et que rien ni personne ne pouvait s’opposer à sa volonté. Elle avait tort. Il pouvait s’opposer à elle. Le clan du Tonnerre ne se laisserait pas faire et le clan de la Rivière allait grandement en souffrir. De plus Etoile des Ronces n’avait même pas le courage de venir en personne et préférait envoyer une petite patrouille. Stupide boule de poil.

Le chef se mit à ricaner doucement, d’un rire sans joie et totalement ironique. D’un bond il se rendit visible à ses ennemis, suivis par ses guerriers. En quelques grandes foulées de sprint, il couvrit la distance qui le séparait de Caprice de la Sirène. Se servant de sa vitesse, il se laissa glisser vers le sol et balaya ainsi les pattes de la guerrières signifiant ainsi son mécontentement. Puis il se remit debout rapidement et se plaça devant la femelle encore au sol qui ne tarda pas à se relever.

« Alors comme ça vous voulez nous voler les Rochers du Soleil ? Eh bien Caprice de la Sirène je t’annonce que nous ne nous laisserons pas faire. Le clan du Tonnerre veille sur ses terres. Mais si tu y tiens tellement revient demain avec ton « ami » Etoile des Ronces et nous réglerons ça ensemble, entre clans. Mais ne t’attends pas à de la pitié de ma part »

_________________


Incantation du Faune:
 
avatar
Date d’inscription : 07/04/2014
Messages : 822
Féminin
Puf : Aranwë
Âge : 18
Multi-comptes : Nuage Sibyllin, Arcas, Miracle des Ombres
Félin Connu
Félin ConnuVoir le profil de l'utilisateur
Jeu 19 Nov 2015 - 19:36
Les légers ronflements de mes camarades brisaient le silence qui pesait dans le camp du Tonnerre, apaisant mon esprit. Je somnolais, sans jamais trouver sommeil quand la brise hivernale me rappela l'arrivée hâtive de la mauvaise saison, au grand désespoir de ma minable fourrure tigré. Le rêve m'emportait face à la réalité ; devant moi, une femelle à la silhouette étincelante s'avançait vers moi, m'envoûtant de son regard angélique. Une patte après l'autre, dans un mouvement virevoltant, la chatte blanche continuait sa route dans ma direction, mais quelque chose me démangeait... Sa fourrure luisante ne s’imprégnait plus que d'ombre, les crocs retroussés et les griffes sorties. À toute vitesse la femelle me fonçait dessus. L'ange qui illuminait ma nuit devint mon pire cauchemar ; un diable c'était emparé d'elle.

Le pelage collant de sueur, je fus réveillé dans un sursaut de panique, l'échine hérissée comme jamais. Près de moi, Esprit du Lion était venu me chercher afin de patrouiller aux Rochers du Soleil, et encore choqué de ce rêve monstrueux, nous nous dirigeâmes vers la sortie de l'antre.

…...............................................................................

Notre chef, Étoile de l'Ours était à la tête du groupe de chat qui se dirigeait d'un pas rapide vers les Rochers du Soleil. Je trottinai juste derrière lui, suivi de Nuage de Cauchemar et d'Esprit du Lion épaules contre épaules. Ignorant mes camarades, je humais si et là notre territoire, tout sens en alerte. Soudain, l'odeur du Clan de la Rivière vint titiller mes narines. Impossible de les rater avec leur parfum au poisson ! Comblé d’inquiétude et de rage, nous continuâmes notre escapade nocturne sans dire un mot. D'un geste de la queue, notre meneur nous stoppa net dans notre course puis dans un souffle saccadé Étoile de l'Ours murmura :

« Des guerriers du clan de la Rivière sont en approche. Je sens qu’ils préparent un mauvais coup depuis quelques semaines. Nous allons les observer et s’ils osent mettre une patte sur nos rochers du soleil, vous avez mon consentement pour les immobiliser et leur faire passer l’envie de nous envahir »

Retenant un grognement, toute la patrouille était couchée sous un rocher attendant le signal d'une éventuelle attaque. J'étais prêt. Jamais je n'ai combattu d'ennemis mais peut être qu'aujourd'hui allait être le grand jour. Des clapotis retentissaient dans la pénombre ; les guerriers aquatiques traversaient la Rivière et transgressèrent la limite de notre territoire au leur. Ma queue se tordait dans tous les sens, exprimant mutuellement ma pensée. Une voix insalubre brisa ce silence obscure.

« Faites comme chez vous. Mais ouvrez vos sens, l'ennemi n'est jamais loin. »

Rien de plus ne pouvait m'énerver qu'un comportement hautain comme le sien. Le Clan du Tonnerre s'est battu pour obtenir ces terres, et maintenant nous le protégeons. Le Clan de la Rivière à été vaincu, et cette victoire pouvait être renouvelée encore et encore, mais jamais nous ne céderons les Rochers du Soleil à ces guerriers nullement capables de maintenir leur territoire.

Le ricanement ironique de notre chef me fis comprendre que nous allions nous révolter à cette confrontation, à mon grand soulagement. Quelques foulées nous permirent de faire face à la patrouille ennemie, elle aussi constituée de quatre membres. Mes griffes se plantaient dans le sol, faisant des allez-va de plus en plus rapide. Étoile de l'Ours fit tomber la lieutenante adverse au sol, puis de toute sa hauteur, il feula

« Alors comme ça vous voulez nous voler les Rochers du Soleil ? Eh bien Caprice de la Sirène je t’annonce que nous ne nous laisserons pas faire. Le clan du Tonnerre veille sur ses terres. Mais si tu y tiens tellement revient demain avec ton « ami » Etoile des Ronces et nous réglerons ça ensemble, entre clans. Mais ne t’attends pas à de la pitié de ma part »

Les mots utilisés par le meneur avaient été choisis à la perfection, et exprimés à autre voix ma pensé intérieur. Les secondes semblaient s'éterniser alors que nous étions tous là, à se fixer comme des loups affamés.
avatar
Date d’inscription : 12/04/2015
Messages : 498
Féminin
Puf : ~ Haïko ( ou Snow ) ~
Âge : 18
Multi-comptes : Nuage d'Empereur, Ombre, 7 lunes & Fauve Infernal, Tonnerre, 17 lunes
Admin à l'essai ✿ Chef du Clan du Tonnerre
Admin à l'essai ✿ Chef du Clan du TonnerreVoir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Nov 2015 - 7:01

Patrouille
ft. esprit du lion, étoile de l'ours, nuage de cauchemar, fauve infernal & rivière

Le soleil brillait dors-et-déjà et s'était mit à illuminer la forêt toute entière lorsque Esprit du Lion pointa le bout de son museau hors de l'antre des guerriers, le sourire aux lèvres. Peu de temps auparavant, la naissance des petits de sa compagne avait eût lieu et il en était tout fier. Le bonheur le comblait et il était impossible de ne pas le remarquer. Il était père, et il avait enfin pris conscience que malgré le fait que ses vrais parents ne soient pas à ces côtés, ceux qui l'avait adopté les avait remplacé comme il l'avait tant voulu. Ce petit était facilement comblé et certes, la vie lui offrait un coup de pouce, mais même les mâles les plus heureux peuvent devenir les moins comblés.

Une voix l'appelait. Étoile de l'Ours. Il allait venir en patrouille avec lui. S'inclinant devant son chef, le jeune guerrier s'empressa d'aller réveiller Fauve Infernal, il avait grandement envie de partager ceci avec lui.

* * *

Une fois en complète, la patrouille du meneur s'en alla au pas de course. Le novice choisi pour les accompagner avait été Nuage de Cauchemar. Tandis qu'ils avaient côte à côte, le rouquin se laissa distancer, fermant la marche. Esprit du Lion ne resta que très peu de temps en arrière : d'un signe de la queue, le leader les avait stoppé. Ce fut entre deux reprises de souffle qu'il susurra quelques paroles légères, ondulant avec le vent, n'empêcha tout de même pas le guerrier roux de comprendre les attentes de son meneur.

« Des guerriers du clan de la Rivière sont en approche. Je sens qu’ils préparent un mauvais coup depuis quelques semaines. Nous allons les observer et s’ils osent mettre une patte sur nos rochers du soleil, vous avez mon consentement pour les immobiliser et leur faire passer l’envie de nous envahir. »

Ayant besoin de plisser les yeux pour distinguer seulement quatre silhouettes, impossible pour Esprit du Lion de reconnaître de qui il s'agissait. Il était pourtant sûr et certain d'avoir déjà vu la femelle qui finit par donner un ordre à ses guerriers. Caprice de la Sirène. Elle était la lieutenante actuelle du Clan de la Rivière. Le rouquin tapi au sol l'avait reconnu, simplement à sa voix. Alors que la colère bouillait tout autour de la patrouille défensive, le meneur surgit. Nous fîmes de même, sans pour autant plaquer au sol quiconque, seul les deux combattants haut placé étaient dans un duel qui promettait d'être sanglant.

« Alors comme ça vous voulez nous voler les Rochers du Soleil ? Eh bien Caprice de la Sirène je t’annonce que nous ne nous laisserons pas faire. Le clan du Tonnerre veille sur ses terres. Mais si tu y tiens tellement revient demain avec ton « ami » Étoile des Ronces et nous réglerons ça ensemble, entre clans. Mais ne t’attends pas à de la pitié de ma part. »

Esprit du Lion afficha un regard déçu. Aujourd’hui aurait pu être son premier jour de vrai combat, il allait pouvoir prouver ses valeurs à son clan. Et même si sa patrouille ne serait peut-être pas d'accord, il avait une étrange envie de s'attaquer à n'importe quel chat. Il ne fit que mouler le sol avec ses griffes, l'impatience se lisant dans ses gestes.

015 © Lunay's invention - just for Power

_________________
avatar
Date d’inscription : 20/03/2015
Messages : 6142
Féminin
Puf : power (lightning power).
Rang EÉF : Guerrier
Âge : 17
Multi-comptes : esprit du lion (t) + nuage du panda-roux (t) + cœur de louve (o)
Félin Légendaire
Félin LégendaireVoir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Nov 2015 - 15:31

PATROUILLE
rochers du soleil
mini évent


▲ et la provocation est un baiser en plein visage, avec les poings.


CAPRICE DE LA SIRÈNE


Elle était assise, le port droit, l'air altier. Reine au milieu des misérables. Son regard, flamme vivante, embrasait les cendres de la terre promise. Un souffle caressa son corps agréablement voluptueux, un sourire fin s'étira sur ses lèvres tandis qu'une longue goulée d'air entrain dans ses poumons, emplissant tout son être de cette sensation d'ivresse qui précède la sauvagerie de la tempête. Elle expira doucement par les narines et ses yeux se portèrent sur les fourrés, à l'orée de la forêt. Un mouvement en agita les branchages, l'odeur nauséabonde de l'adversaire emplit les narines de la jeune lieutenante. Ils étaient là. Depuis le début.
Son expression se figea, ses muscles  se tendirent et, d'un sifflement sec, elle indiqua aux membres de sa patrouille que l'ennemi était venu. Ils s'avancèrent, et en quelques grandes foulées furent à leur niveau. Étoile de l'Ours était en tête. Caprice de la Sirène fit la grimace, le regard provocateur. Aidé par la vitesse qu'il avait prit, le gris se laissa glisser sur le sol, fauchant les pattes de la demoiselle de la Rivière qui sentit le goût amer de la terre lui emplir la bouche. Un grondement sourd naquit dans sa gorge, se relevant d'un coup de rein, la dame toisa son adversaire, ses prunelle brûlant d'un feu glacial et sombre, le visage impassible.

« Alors comme ça vous voulez nous voler les Rochers du Soleil ? Eh bien Caprice de la Sirène je t’annonce que nous ne nous laisserons pas faire. Le clan du Tonnerre veille sur ses terres. Mais si tu y tiens tellement revient demain avec ton « ami » Etoile des Ronces et nous réglerons ça ensemble, entre clans. Mais ne t’attends pas à de la pitié de ma part. »

Toisant le meneur couleur cendre de haut en bas la lieutenante laissa son regard enflammé se promener sur les rangs du Tonnerre. Plongeant ses iris ambrées dans chaque regard qui avait le malheur de la fixer, la femelle laissa un long silence planer, souriant intérieurement de voir que la petite provocation qui avait été mise au point avec Étoile des Ronces allumait les étincelles prévues. Se raclant la gorge, elle cracha aux pattes du meneur adverse le reste de terre qui lui était resté en bouche. Relevant les yeux vers le gris elle dit, impassible :

« Le clan de la Rivière n'en attend aucune de la part de membres du Tonnerre. Cette terre n'est pas la votre et vous le savez parfaitement, vous l'avez volé, au prix de lourdes pertes. De plus vous n'en avez pratiquement pas l'usage. Pourquoi donc vous obstiner et causer des effusions de sang inutiles ? » Elle laissa planer un léger silence, seulement troublé par la rivière qui coulait, la nature se souciant peu des tords du commun des mortels. « Mais soit. Si cela doit passer par le sang, cela passera par le sang sois en certain. La Rivière ne manquera pas à l'appel. »

Elle allait ajouter quelque chose mais s'abstint, un curieux éclat miroitant dans ses prunelles d'opalines.
D'une ondulation de la queue elle indiqua le replis de ses troupes. En quelques bonds ils furent sur l'autre rive. Le silence régnait. Seul leur souffle troublait le calme de la nuit tombante.
La guerre arrivait à grands pas, revêtant peu à peu la forêt de son menteau pourpre.


Codage by Bird for all forums ©
avatar
Date d’inscription : 08/04/2015
Messages : 2036
Féminin
Puf : © north.
Âge : 19
Multi-comptes : caprice de la sirène (41), orion (46), petit conteur (4).
Admin à l'essai ✿ Chef du Clan du Tonnerre
Admin à l'essai ✿ Chef du Clan du TonnerreVoir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Nov 2015 - 0:15

Patrouille
ft. symphonie des sanglots, nuage des princes, faucon des rivières, caprice de la sirène, tonnerre.

Nuage des Mrinces observait tout autour de lui, tous les sens en alerte. Il avait tellement envie de se battre, la rage bouillonnant dans ses muscles, mais il devait se contenir jusqu'à la manifestation du Clan du Tonnerre. D'ailleurs, ce fut très court car dors-et-déjà, il sentit leur effluve qui lui était si familière, tant il avait approché puis apprivoisé la rivière. Étoile de l'Ours fit irruption des broussailles, accompagné de sa patrouille qui était égale à la leur avec trois guerriers et un apprenti tel que lui. Il s'était placé de façon à s'engager dans un duel de regards, tandis que Caprice de la Sirène « discutait ». Ses griffes, dont les embouts étaient parfaitement aiguisés, massacraient la terre sous ses pattes.

« Alors comme ça vous voulez nous voler les Rochers du Soleil ? Eh bien Caprice de la Sirène je t’annonce que nous ne nous laisserons pas faire. Le clan du Tonnerre veille sur ses terres. Mais si tu y tiens tellement revient demain avec ton « ami » Etoile des Ronces et nous réglerons ça ensemble, entre clans. Mais ne t’attends pas à de la pitié de ma part. »

Un grognement intérieur lui monta à la gorge. Il se retint d'attaquer l'apprentie en face de lui. Ce sera son premier combat, mais il allait devoir attendre le signal. Il s'apprêtait déjà à bondir. Et il savait, sans même oser un regard, que le reste était tout aussi prêt que lui. La lieutenante ne semblait pas décidée. Elle laissa planer un temps soit peu le silence qui énervait le novice, à mesure que les instants s'écoulaient. Ce fut presque un soulagement lorsqu'elle se mit à miauler, une bonne fois pour toute.

« Le clan de la Rivière n'en attend aucune de la part de membres du Tonnerre. Cette terre n'est pas la votre et vous le savez parfaitement, vous l'avez volé, au prix de lourdes pertes. De plus vous n'en avez pratiquement pas l'usage. Pourquoi donc vous obstiner et causer des effusions de sang inutiles ? Mais soit. Si cela doit passer par le sang, cela passera par le sang sois en certain. La Rivière ne manquera pas à l'appel. »

Nuage des Princes semblait maintenant terriblement déçue. Le Clan de la Rivière se repliait. Le jeune mâle était contre mais il fit demi-tour, suivant les ordres de son aînée. Ils traversèrent leur futur territoire d'un pas feutré, regagnant leurs vraies terres. La rage s'emparât du matou bicolore qui réussit tant bien que mal à se contrôler pour ne pas faire volte-face et s'attaquer aux ennemis. Suivre les ordres. C'était son devoir pour le moment, en tant que félin guidé officiellement par un mentor. suivre les ordres ...

015 © Lunay's invention - just for Power

_________________
avatar
Date d’inscription : 20/03/2015
Messages : 6142
Féminin
Puf : power (lightning power).
Rang EÉF : Guerrier
Âge : 17
Multi-comptes : esprit du lion (t) + nuage du panda-roux (t) + cœur de louve (o)
Administratrice
AdministratriceVoir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Nov 2015 - 22:48
- Patrouille
ft. Caprice de la Sirène, Symphonie des Sanglots, Nuages des Princes & le Tonnerre
Faucon des Rivières n’eut pas le temps de s’éloigner de la rive : quelques minutes après d’en avoir émergé, il sentit une odeur désagréable lui piquer le nez. Son poil se hérissa avant même qu’il n’ait pu registrer ce que cela voulait dire. Les senteurs s’approchaient rapidement et à en croire leur proximité, la patrouille du clan du Tonnerre n’avait jamais été bien loin. Un amalgame confus de sentiments l’emplirent alors qu’il rejoignait à grande vitesse ses camarades. D’une part, il était frustré de ne pas avoir pu mener à bout la tâche qui lui avait été assignée. Son chef attendait de lui qu’il aide à marquer la présence de son clan sur ses terres qui leur revenait de droit. Il se sentait également un peu honteux de s’être fait surprendre de la sorte – non seulement de se faire prendre sur territoire ennemi par ses propres rivaux, comme un chaton qui fait une bêtise, mais aussi de s’être fait pris de court de la sorte. À la façon dont le chef – au nom du Clan des Étoiles, le propre meneur du Tonnerre était présent pour cette escapade infortunée ! – se précipita sur Caprice de la Sirène, les chats de la forêt les avaient vu traverser la forêt. Comment ils n’avaient pas pu se rendre compte qu’ils étaient observés, il ne le savait pas, mais son orgueil de guerrier s’en voyait atteint.

Mais, pire encore, une petite partie de lui ne put éviter de se sentir soulagée à l’idée de mettre fin à cette entreprise avec laquelle il ne s’était jamais sentit à l’aise. Cela ne faisait qu’accroitre sa honte – il n’aurait rien dû sentir à part la rage de s’être fait interrompre. Et pourtant, pourtant, il ne pouvait s’obliger à vouloir participer à cette patrouille, à être complètement d’accord avec les actions de sa lieutenante.

Nonobstant, quelles que fussent ses opinions, il ne comptait pas se laisser intimider par une patrouille ennemie. Il pouvait ne pas penser exactement comme ses dirigeants, mais il les suivrait jusqu’au bout, protégerait les intérêts de son clan avec sa vie. Il se plaça à côté Nuage des Princes, s’élevant haut sur ses grandes pattes pour dissuader ses adversaires de s’approcher.

« Alors comme ça vous voulez nous voler les Rochers du Soleil ? Eh bien Caprice de la Sirène je t’annonce que nous ne nous laisserons pas faire. Le clan du Tonnerre veille sur ses terres. Mais si tu y tiens tellement revient demain avec ton « ami » Etoile des Ronces et nous réglerons ça ensemble, entre clans. Mais ne t’attends pas à de la pitié de ma part. »

La voix forte d’Étoile de l’Ours dégoulinait de mépris, la dérision imprégnant le moindre de ses mots. Faucon hérissa son pelage de façon menaçante, sa queue battant avec agacement. Il savait qu’au fond, ils n’avaient qu’eux-mêmes à blâmer pour ce manque de respect, mais ça ne lui plaisait pas plus pour autant.

Il observa les chats qui s’opposaient à eux d’un œil critique. L’un d’eux lui semblait familier, un matou roux qui les matait avec défiance. Il ne pouvait cependant pas placer de nom sur ce visage et décida que ce n’était pas très important – il semblait qu’il n’aurait pas à se battre ce jour-là. Il ne put que s’en réjouir – il n’avait jamais été spécialement belliqueux. Il préférait éviter tout déversement de sang si c’était possible.

« Le clan de la Rivière n'en attend aucune de la part de membres du Tonnerre. Cette terre n'est pas la vôtre et vous le savez parfaitement, vous l'avez volé, au prix de lourdes pertes. De plus vous n'en avez pratiquement pas l'usage. Pourquoi donc vous obstiner et causer des effusions de sang inutiles ? Mais soit. Si cela doit passer par le sang, cela passera par le sang sois en certain. La Rivière ne manquera pas à l'appel. »

Il se retint de grimacer face au ton agressif de Caprice de la Sirène. Il ne désirait en rien la guerre, mais celle-ci semblait inévitable sans aucune sorte de dialogue – chose qui, à l’évidence, semblait difficile avec des politiques si offensives.

Il ne montra rien sur son visage, décidant de jeter un dernier coup d’œil à la patrouille rivale avant de se retourner en silence. En quelques pas, il plongea gracieusement dans l’eau turbulente de la rivière. Il accepta allègrement le réconfort que lui apportait le courant, l’accompagnant jusqu’à la rive opposée, de retour sur les terres de son propre clan.
avatar
Date d’inscription : 26/04/2015
Messages : 1940
Féminin
Puf : gotheim
Âge : 23
Multi-comptes : Faucon des Rivières, Astaroth
Félin Mythique
Félin MythiqueVoir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Nov 2015 - 21:56

Patrouille
DRACARYS
Symphonie des Sanglots regardait autour d'elle d'un air distrait. Elle n'était clairement pas d'humeur à vouloir patrouiller, et elle s'en fichait des ordres de sa supérieure, et encore plus parce qu'il s'agissait de Caprice de la Sirène. Le fait de penser à elle énervait plus qu'autre chose la magnifique guerrière rousse, qui faisait les cents pas en observant ses camarades qui se croyaient réellement chez eux. S'ils continuent, nous allons avoir des ennuis ... se dit intérieurement Symphonie des Sanglots, inquiète à l'idée de devoir se battre. Cela faisait bien des lunes qu'elle ne s'était pas battue.
Soudain, Symphonie des Sanglots sentit que la lieutenante du Clan de la Rivière se crispait. La féline redressa la tête, et suivit le regard de Caprice de la Sirène qui menait droit vers la forêt du Clan du Tonnerre. La pression prit directement les tripes de Symphonie des Sanglots en voyant une patrouille ennemie arriver au galop. Caprice de la Sirène, plus déterminée que jamais, fit signe à ses camarades d'aller à leur rencontre. La patrouille du Clan de la Rivière s'élança. Symphonie des Sanglots avait peur de déshonorer son clan. La patrouille ennemie était menée par Etoile de l'Ours en personne, suivit de deux guerriers que la rouquine ne connaissait pas, sûrement trop jeunes pour qu'elle ai pu les croiser lors d'assemblée aux Quatre Chênes.
Etoile de l'Ours tacla Caprice de la Sirène, qui tomba au sol dans un bruit sourd. Bien fait, si tu pouvais la réduire en poussière ! pensa Symphonie des Sanglots, heureuse de voir sa rivale en position de totale faiblesse. En un rien de temps, la lieutenante était déjà sur ses pattes, Nuage des Princes, Faucon des Rivières et Symphonie des Sanglots prêts à bondir pour défendre leur supérieure.

« Alors comme ça vous voulez nous voler les Rochers du Soleil ? Eh bien Caprice de la Sirène je t’annonce que nous ne nous laisserons pas faire. Le clan du Tonnerre veille sur ses terres. Mais si tu y tiens tellement revient demain avec ton « ami » Etoile des Ronces et nous réglerons ça ensemble, entre clans. Mais ne t’attends pas à de la pitié de ma part. »

Les deux patrouilles se foudroyaient du regard. Entre les ennemis, il régnait une étrange tension qui rappelait celle des avants guerre. Symphonie des Sanglots bandait ses muscles, prête à sauter, malgré elle, sur un des patrouilleurs ennemis s'il advenait à trop s'approcher d'un de ses camarades. La guerrière s'étonnait elle-même : elle qui n'était pas du tout proche de ses camarades, c'était dans ces moments qu'elle comprenait que son clan était important.
Elle lança un regard en coin à Caprice de la Sirène, voulant savoir ce que la patrouille du Clan de la Rivière devait faire. La lieutenante observait d'un air mauvais les félins du Clan du Tonnerre et finit par répondre, après un long et pesant moment de silence, d'une voix grave :

« Le clan de la Rivière n'en attend aucune de la part de membres du Tonnerre. Cette terre n'est pas la votre et vous le savez parfaitement, vous l'avez volé, au prix de lourdes pertes. De plus vous n'en avez pratiquement pas l'usage. Pourquoi donc vous obstiner et causer des effusions de sang inutiles ? Mais soit. Si cela doit passer par le sang, cela passera par le sang sois en certain. La Rivière ne manquera pas à l'appel. »

Le regard que Caprice de la Sirène lança aux membres du Clan du Tonnerre était effrayant. D'un signe de queue de la lieutenante, la patrouille du Clan de la Rivière tourna les talons, toujours dans cette atmosphère tendue, et quittèrent les terres ennemies au galop, sachant tous qu'une guerre allait bientôt éclater.
© gotheim
avatar
Date d’inscription : 20/07/2013
Messages : 5329
Masculin
Puf : perlouu forever, arno, pillsnpotions.
Rang EÉF : Guerrier
Âge : 19
Multi-comptes : Source aux Fées (o) Nuage Nordique (r)
Admin à l'essai ✿ Chef du Clan du Tonnerre
Admin à l'essai ✿ Chef du Clan du TonnerreVoir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Nov 2015 - 21:14

Patrouille
ft. esprit du lion, étoile de l'ours, nuage de cauchemar, fauve infernal & rivière

Le visage paraissait menaçant et pourtant, avec le temps passé, la réflexion avait prit place dans sa tête. Esprit du Lion n'avait plus l'air de se sentir prêt à le attaquer, à les blesser, les faire souffrir. Tout en gardant ses griffes sorties et ses crocs découverts, son regard jouait, allant de chat en chat, guettant les yeux les plus emplis de rage. Apparemment, celui du novice l'était étonnement, ce devait être son premier combat, il devait être aussi impatient que le rouquin. Sauf que celui-ci réfléchissait trop, les instants à attendre le tiraillait. Il n'avait plus envie. Sa rage qui illuminait son regard commençait doucement et tranquillement à s'éteindre, en silence dans la pmus haute discrétion malgré le fait qu'il soit scruté par la patrouille adverse. Il ne devait cesser d'être intimidant, de ne pas baisser sa garde et de tout faire pour sembler pour dangereux qu'eux. Cela semblait au dessus de ses compétences, pourtant, car lorsqu'on en conclut que la guerre sera imminente mais pas pour tout de suite, il soupira. Un soupir de soulagement, particulièrement. Il avait tenté d'être discret mais il sentait le regard pesant d'un de ses camarades. Son réflexe fut de baisser la tête, posément sans plus attirer l'attention. Il se devait de suivre le mouvement. Et c'était ce qu'il faisait, talonnant Étoile de l'Ours.

015 © Lunay's invention - just for Power

_________________
avatar
Date d’inscription : 20/03/2015
Messages : 6142
Féminin
Puf : power (lightning power).
Rang EÉF : Guerrier
Âge : 17
Multi-comptes : esprit du lion (t) + nuage du panda-roux (t) + cœur de louve (o)
Contenu sponsorisé
PATROUILLE (mini évent) — symphonie des sanglots ; nuage des princes ; faucon des rivières ; tonnerre.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Sauter vers: