Le Staff a concocté une importante MAJ pour la rentrée sur LW! Pour en savoir plus, viens là.

Recrutement de juges EÉF en cours ici.

Partagez | 
 

 Élune. [Pas de commentaire,une partie est faite pour sa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Élune. [Pas de commentaire,une partie est faite pour sa]   Mer 23 Juil 2014 - 19:45

Prologue ∞
U
n corbeau volait dans le ciel. Son plumage noir ce dissimulait à travers la terre fertile et les feuillages calcinés. Il croassa, son large bec s'ouvrant tel une main qui se refermerait sur nous. Ses petits yeux mesquins étudiaient une scène de prêt. Il était spectateur, invité de lui même par sa seule et unique présence. Il changea de branche et s'envola dans un ciel sans nuage, manquant de vie. Il passa au dessus des petites maisons de pierre, où du mouvement et des activités de la part des villageois résonnèrent dans sa seule ouïe. L'oiseau de proie piqua dans une descente rapide, ouvrit ses serres telles des ivoires et se posa sur un clocher en argent. Son marbre avait été gravé dans la forge et ses petits motifs représentaient des fleurs de saule. Les voix se firent de plus en plus forte,s et le volatile tourna sa tête vers une femme. Elle était belle, ses cheveux d'un noir encre voletaint avec la seule brise qui passait dans les environs. Les mèches de devant étaient réunies sur un seule coté, dont une barrette venait sévèrement les coincer. Ses yeux en amande, d'une couleur bleue presque limpide observaient son interlocuteur, tandis qu'elle se tenait la taille de ses mains. Elle était mince, et ses courbes faisaient d'elle une femme fatale. Le Corbeau sauta de son clocher et vînt voleter sur le grand portail pour se rapprocher de la discussion. L'interlocuteur était un homme bourru, une longue moustache trottait au dessus de sa large bouche. Il avait des petits yeux verts, presque difficile à distinguer par ses grosse joues. Il était robuste, assez obèse sur les bords et demeurait d'une taille petite. 

« Il ne va pas tarder à éclore. Il y'en a que pour quelques jours, ou plus. » Assura t-il d'une vieille voix bouffie. La femme en question balada sa main sur un bijou qui se tenait autour de son cou. Elle le frottait comme pour s'assurer qu'il était en sécurité. Elle plissa ses yeux, signe de réflexion. Puis elle se retourna dos à l'inconnu, observant son château qui se dressait devant elle, tel un pique rocheux.

« Envoyez la voleuse. » Ordonna t-elle. L'homme sursauta, comme une mauvaise nouvelle qui venait de lui être adressée. Il se précipita vers elle et se mit bien face à la jeune femme.

« Ils sont des centaines, plus les blanches ! Elle est encore jeune, une telle mission est trop risquée pour elle. » Répondit t-il sur la défensive. La femme laissa passer un mauvais rictus sur ses lèvres d'une rougeur dépassant le naturel. 

« La sous estimerais-tu, Abigaël ? » L'agressa t-elle soudainement. L'homme eut un mouvement de recul tandis que les prunelles bleues de la femme prirent une teinte rougeatre. Effrayé, l'homme recula de quelques pas. 

« Non Reine Hyrzebeth. Je .. M'inquiétais de sa santé. » Bégaya t-il, tremblant. Hyrzebeth reprit un calme serein, ses yeux rougeâtres reprirent leur couleur normale. Le bleu clair limpide.

« Bien. Dans ce cas tu vas la prévenir immédiatement. Avant que je ne perde patience. Prends Perceval avec toi. Tu crois que je ne te vois pas depuis tout à l'heure ? » Siffla t-elle au corbeau. Celui-ci décolla du portail, planant jusqu'aux deux personnes. Il se posa sur l'épaule du vieil homme et observa Hyrzebeth. La sorcière le toisa durement, puis ouvrit les porte de son château d'un seule geste de la main avant de s'éloigner à l'intérieur, sa longue robe verte traînant derrière elle.
code by Silver Lungs


Dernière édition par Reine Elfique le Mer 23 Juil 2014 - 19:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Élune. [Pas de commentaire,une partie est faite pour sa]   Mer 23 Juil 2014 - 19:52

Chapitre ∞ 1
L
Le paysage défilait à toute allure devant moi. Les arbres et les feuillages encombraient mon chemin, ce qui rendait la marche plus difficile encore. Vous voyez, habituellement je me téléporte. Ou je vole à balai. Le plus simple est de voler à balai. Mais je n'en ai pas le droit parce que sinon on va repérer ma magie noire. Ah oui j'ai oublié de vous dire. Salut, moi je m'appelle Élune. Je suis une sorcière noire, et pas n'importe laquelle. Je fais partie de la puissante famille de la Reine, qui se trouve être ma mère. Oui bon, je vous jure que ma relation avec elle n'est pas si mauvaise que ça. Juste un peu catastrophique sur les bords. Et elle est persuadée que je vais devenir une rebelle qui n'écoute personne. Ça, c'est elle qui le dit. Du coup, on m'a envoyé chercher un œuf de dragon. Oui parce que vous comprenez, je suis très douée pour voler les choses. Meilleure de ma catégorie j'ai envie de dire. Mais le problème, c'est que dans ma catégorie de sorcières puissantes y'a que ma mère et moi, sa descendance dit-on. Bref, je suis donc envoyée dans une ville pour dérober un œuf de dragon. Je comprends toujours pas pourquoi ils le veulent, cette œuf de dragon. Ils m'ont juste dit '' Élune, on a une mission importante à te confier.'' Quand j'ai entendu ces mots je me suis dis que c'était quelque chose de sérieux. Il fallait donc je m'infiltre dans une ville de sorcière blanche. Vous savez ces petits êtres joyeux qui ont des sourires grand jusqu'aux oreilles du matin au soir. Rien que de sentir leur bonne humeur m'horripile. J'en grillerai un ou deux sur place si je le pouvais. Mais je ne peux pas. Parce que les sorcières ont fait un pacte avec des dragonniers. Bah oui, il se trouve que ce sont les joyeux petits lutins qui font éclore les œufs de dragon pour eux. C'est tellement facile de faire ça. Et nous, pauvres sorcières noires que nous sommes, ils nous chassent et nous exterminent jusqu'au dernier. Comme je les déteste. Mais notre royaume de survivants est bien caché, très bien caché loin de leur immonde petits yeux irradiant de bonheur. Mais le pire c'est que pour ne pas me faire repérer je vais devoir faire de la magie blanche. Je vais mourir. Laissez moi vous expliquez pourquoi. Vous savez, quand une sorcière noire fait de la magie, ses yeux prennent une teinte dorée ou rougeâtre. Pour ma part c'est doré parce que j'ai les yeux marrons clairs. Et notre magie noire est très repérable. Quand on en fait en présence d'une sorcière blanche ou d'un dragonnier, ils sentent tout de suite la méchanceté qui irradie de nous. Les ténèbres, le maléfice. Tous ça quoi. Et les sorcières blanches … Alors elles, leurs yeux prennent une teinte verte, et ils irradient de bonheur, de joie, bref tout ce que je déteste. C'est comme les courants d'air. Pour une sorcière noire c'est chaud, étouffant. Pour une sorcière blanche, c'est frais et libérant. Bref, vous verrez par vous même quand j'arriverais dans cette ville. C'est pour ça qu'en leur présence je dois faire de la magie blanche, si ils repèrent mes yeux dorés ils le sauront tout de suite. 

Cela faisait presque une heure que je marchais dans cette forêt, ou je devais éviter les ronces qui me posaient problème. Comme je n'étais pas encore arrivée à destination, je décidais de leur préparer une petite surprise. Je tournais la tête d'un côté pour guetter la moindre personne. Mais il n'y avait personne à part moi et Perceval, mon corbeau de compagnie si on peut le dire. L'oiseau s'arrêta sur une branche et me regarda de ses petits yeux. 

« Quoi ? » Lui demandais-je. Je ne suis pas folle. Perceval est bizarrement ce genre d'oiseau qui comprend tout. Il tourna sa tête sur le côté et croassa. 

« Oh s'il te plait. Laisse moi au moins m'amuser pour une fois. Parce que les prochains jours vont pas être terribles, ni pour toi ni pour moi.» Répondis-je. Sur ce, je me penchais en avant et posais ma paume sur les racines du vieil arbre. De la fumée commençait à s'échapper de ma main et bientôt une flamme dansait sur la racine. Je me relevais, tandis que l'arbre prenait feu peu à peu. Un rictus passait sur mes lèvres, tandis que le corbeau me tirait par le col. Je le chassais d'un revers de la main et il repartit dans les branches.

« Tu vas finir calcinée comme les autres ! » Lui hurlai-je. Comme il était agaçant, ce piaf ! Sur ce, je laissais les flammes se transmettre de branche en branche. Bientôt la moitié de la forêt prenait feu. Je du même me dépêcher pour ne pas finir grillée. Quoique, un sort anti-flamme et je pouvais danser avec elles sans me faire brûler. Je quittais enfin ces foutus fourrés et me retrouvais sur un petit chemin sec. Au loin, un brouahaha retentissait. Je n'étais qu'à quelques pas de la ville. Je tournais la tête vers la forêt ou une épaisse fumée s'élevait. Perceval vînt se poser sur mon épaule. Je sentais ses plumes me chatouiller la joue. Une chaleur intense commençait à me donner chaud. Avec un capuchon, un corset vous me direz … En revanche je portais une jupe, je ne souffrais pas temps que cela avait de la chaleur. Le chemin s'arrêtait sur un large pont fait de dalles, où de l'autre côté se dressait une ville et des maisons. Des maisons partout et elles étaient belles, rien à voir avec les nôtres. Pff, puis bien sûr, le joyeux petit château pour gouverner toutes ses bandes d'abrutis. Une ombre passa au dessus de moi. Levant la tête, j'aperçu un dragonnier et quelle surprise, un dragon. C'était ironique. J'avais oublié à quel point ces bêtes étaient énorme, mais genre, vraiment. Celui-ci était vert, avec des écailles luisantes. Le dragonnier qui le chevauchait était un gars mince, avec des cheveux bruns, long et une tunique de chasseur. Quand il me repéra, il ordonna à sa monture de se poser, et même Perceval décolla de mon épaule tellement le vent qui émanait de ses ailes était puissant. La grosse bête se posa sur le sol, ses grosses griffes raclant la terre sèche. Il tourna sa grosse gueule béante vers moi, et mît sa tête à ma hauteur. Haha, qu'il était amusant le lézard. Son gros œil jaune me scrutait de la tête au pied et je pouvais voir mon reflet dans sa grosse pupille noire. Une jeune fille de taille plutôt petite. Deux yeux vert bleus. Ni vert, ni bleus, juste les deux mélangés en une seule couleur. De long cheveux qui tombaient jusqu'aux épaules, des cheveux bruns mi-fins que j'ai envie de dire. Une petite bouille mignonne assez féline. Et un corps mince, habillé d'un capuchon, d'un corset bleu et d'une jupe avec des bottes. Oui, pas de doute, c'était bien moi. [UC]
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
 

Élune. [Pas de commentaire,une partie est faite pour sa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

+

 Sujets similaires

-
» Élune. [Pas de commentaire,une partie est faite pour sa]
» /!\ SAV, pas une partie de plaisir... pour le reste... × Siloë-Jules griffinth
» Ma partie (Contient Spoiler pour les nouveaux)
» Une partie de chasse pour contenir une haine dévorante (RP avec Feu de Cendres et éventuellement quelqu'un d'autre, selon la personne qui veux)
» Est ce qu'on devra effacer notre partie 3.5 pour..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans :: Archives :: Les chroniques :: Flood :: Œuvres d’artistes :: Histoires & Poésies-