AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Nouvel évent sur LW
Suivez le fil d'actualité ICI.

Partagez | 
 

 La curiosité est un vilain défaut ! || PV Sapy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Félin Légendaire
Félin Légendaire
Date d’inscription : 03/09/2011
Messages : 4819
Féminin
Puf : Tigresse, Titi, Cam', Camouille, PowerTiger, Lala, Christophe • Créations : © Ellimac
Rang EÉF : Vétéran
Âge : 16
Multi-comptes : Danse de la Tigresse ♀, 70 lunes, ancienne meneuse, Vent | Fennec des Sables ♂, 20 lunes, Tonnerre | Promesse du Bourgeon ♂, 18 lunes, Tonnerre | Nuage de Foudre ♀, 12 lunes, Ombre | Welther ♂, 30 lunes, La Horde
posté par Danse de la Tigresse
Dim 4 Mai 2014 - 14:11
Voir le profil de l'utilisateur

La curiosité est un vilain défaut !
Petit Bourgeon


With Aiguille de Sapin.

Je ne supportais plus d'être enfermé dans la Pouponnière. Mon frère, Petit Coquillage, commençait à m'agacer sérieusement. Il cherchait toujours la bagarre, pourtant il savait que j'étais plus fort que lui. D'ailleurs, j'étais le plus robuste de la portée. Tout le monde se doutait que je deviendrai un puissant guerrier, plus tard. C'est du moins ce que je souhaitais le plus au monde. Je voulais suivre les traces de mon père, Mémoire des Océans, et prendre la tête du Clan. Je régnerai longtemps, mon lieutenant sera le plus fort des guerriers et le Clan du Tonnerre sera le plus respecté de tous les Clans. Nuage de Fennec, mon cousin, venait tout juste de recevoir son nom d'apprenti. Je l'enviais, mais je n'étais pas jaloux de lui. Je voulais juste devenir apprenti, rêvant d'être baptisé depuis des lunes et des lunes. J'avais toujours respecté les règles. Or, je ne m'étais jamais enfuit du Camp. Je serai bientôt un novice, heureusement ! J'approchais à grands pas de mes six lunes. Si seulement notre cheffe devenait mon mentor...
C'était une fin d'après-midi. Je sortis discrètement de la Pouponnière. Le soleil descendait lentement derrière les collines, éblouissant le ciel d'une lueur crépusculaire. Le coucher du soleil offrait un magnifique spectacle. Un jour, je l'observerai du haut de la Colline, avec ma compagne. Je balayai le Camp du regard : les guerriers s'activaient dans leurs tâches, Ecaille d'Hippocampe organisait les patrouilles de nuit et de l'aube, les apprentis s'entraînaient aux arts martiaux dans un coin et des chatons poursuivaient des papillons. Je m'approchai de la Tanière des Apprentis. Je vis Nuage d'Averse et Nuage d'Agrume discuter tranquillement. Cette dernière se leva soudain, sortit sur la Grande Place et regarda autour d'elle d'un air inquiet. Je trouvai cette attitude étrange. Poussé par la curiosité, je l'observai discrètement, me cachant derrière un buisson. Quand elle s'assura que personne ne la voyait, elle s'engagea dans le tunnel de ronces et sortit du Camp. Pourquoi ne veut-elle pas qu'on la voit ? Ma soeur était très bizarre, ces temps-ci. Elle semblait toujours distraite et s'absentait souvent du Camp. Je décidai de la suivre à l'extérieur pour m'assurer qu'elle ne faisait pas de bêtises. Trop occupé à flairer sa trace, je ne m'aperçus pas que je m'éloignai dangereusement du Camp du Tonnerre. Je m'en rendis compte quand je sentis la mousse humide sous mes pattes. Les arbres de la forêt étendaient leurs branches vers le ciel. J'étais sorti du Camp ! Si quelqu'un me voyait, je me ferai sans doute punir ! Je jetai un regard en arrière pour m'assurer que j'étais seul. Personne. Pour le bien de ma soeur, il fallait que je la suive ! La truffe au sol, je pistai tant bien que mal Nuage d'Agrume. Je ne m'étais jamais entraîné à repérer les odeurs. Je préférai ne pas m'attarder dans la forêt. Au lieu de profiter de ma première sortie du Camp pour admirer le paysage, je préférai me concentrer sur la trace fraîche de la novice pour savoir où elle allait et satisfaire ma curiosité. Alors que j'arrivai sur ce qui semblait être la Colline, une odeur nauséabonde atteint mes narines. Je ne la connaissais pas, mais mon instinct me fit comprendre que j'étais en danger. Je me figea sur place en entendant le glapissement d'un renard. Une silhouette rousse au loin s'approcha dangereusement, l'oeil brillant de haine...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
posté par Invité
Mar 6 Mai 2014 - 18:23
Je suivais la patrouille, de bonne humeur. C'était une patrouille de chasse, et j'avais tué pas mal de proies. Ces temps-ci, j'étais souvent de bonne humeur. Aucun souci à l'horizon, un compagnon dévoué, une météo optimale. Pour que mon bonheur soit parfait, il me manquait juste un apprenti. Mais j'allais sans doute bientôt être mentor : plusieurs chatons allaient atteindre l'âge de devenir apprentis!
La patrouille rentrait. Je décidai de la quitter pour me promener toute seule dans la forêt. Je laissai mes pensées vagabonder en trottinant vers la Colline. Soudain, une odeur nauséabonde me chatouilla les narines. J'eus du mal à la reconnaître, mais une fois chose faite, mon coeur fit un bond : un renard! Je flairai à nouveau et sursautai à nouveau : Une odeur de peur, très forte, l'accompagnait. Quelqu'un était en danger! Je filai en direction de l'odeur. La scène qui se déroulait devant mes yeux m'horrifia. Un renard d'environ deux fois ma taille avançait, l'oeil brillant, la gueule ouverte, en direction d'un chaton du Clan, Petit Bourgeon, pétrifié de peur.
Mon sang ne fit qu'un tour. Je m'élançai vers le goupil, toutes griffes dehors. Il tourna la tête et me prit pour cible. Il était plus rapide que je ne le pensais. Il me mordit violemment l'épaule. Me relevant avec douleur, je lui griffai le museau, puis lui sautai sur le dos. Il essaya de me déloger en roulant sur le dos, mais je sautai à temps et lui griffai le ventre. Des touffes de poils roux se coinçaient entre mes griffes. Je lui mordis ensuite la nuque jusqu'à sentir le goût du sang dans ma gueule. Je le relâchai et il s'enfuit sans demander son reste. Haletante et blessée, je me tournai alors vers le chaton :

- Ça va, tu n'as rien?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Félin Légendaire
Félin Légendaire
Date d’inscription : 03/09/2011
Messages : 4819
Féminin
Puf : Tigresse, Titi, Cam', Camouille, PowerTiger, Lala, Christophe • Créations : © Ellimac
Rang EÉF : Vétéran
Âge : 16
Multi-comptes : Danse de la Tigresse ♀, 70 lunes, ancienne meneuse, Vent | Fennec des Sables ♂, 20 lunes, Tonnerre | Promesse du Bourgeon ♂, 18 lunes, Tonnerre | Nuage de Foudre ♀, 12 lunes, Ombre | Welther ♂, 30 lunes, La Horde
posté par Danse de la Tigresse
Dim 11 Mai 2014 - 12:13
Voir le profil de l'utilisateur

Ce qui nous fait peur nous passionne.
Petit Bourgeon


With Aiguille de Sapin.

La silhouette rousse s'approchait dangereusement. Je n'en avais jamais vu auparavant, ce qui déclencha en moi une grande panique qui figea tous mes membres. Je la regardai, les yeux exorbités, les pattes tremblantes. L'animal ressemblait à un gros chien, mais avec un museau allongé et un pelage roux. Sa queue épaisse balayait l'air au rythme de ses pas. Ses babines étaient retroussées, montrant ses crocs pointus. Je restai complètement immobile, sans savoir pourquoi. Mon instinct me hurlait de m'enfuir, mais mes pattes n'obéissaient pas. Ce qui nous fait peur nous passionne, n'est-il pas ? Alors que le renard n'était qu'à quelques queues de souris de moi, mon pelage noir et blanc se gonfla, me donnant une silhouette plus impressionnante. Mes yeux ne quittaient plus le regard mauvais du goupil. Mon coeur tambourinait douloureusement dans ma poitrine. Alors qu'il s'apprêtait à bondir, un autre éclair roux fendit la forêt et se jeta sur le renard. Le renard mordit violemment l'épaule de mon sauveur. Je pus reconnaître Aiguille de Sapin, une guerrière du Clan du Tonnerre. Elle se battait courageusement... Pour moi ! Elle griffa le museau et le ventre de la créature. Je me sentis énormément faible à côté d'elle. J'aurai voulu l'aider et chasser le renard, mais je savais que j'en étais encore incapable. Aiguille du Sapin lui apporta le coup fatal en lui mordant la nuque. Il s'enfuit et j'en profitai pour lui griffer le flanc au passage, fou de rage. La guerrière rousse était blessée. Du sang trempait son pelage. Au lieu de se soucier de ses propres blessures, elle se tourna vers moi, inquiète.

« Ca va, tu n'as rien ? »

Je la dévisageai, agacé. Comment pouvais-je avoir été si lâche ? C'est à peine si j'avais griffé la bête, alors qu'il s'enfuyait. Si je voulais être chef de Clan, il faudrait montrer plus de courage à l'avenir. De plus, j'étais en tord car Aiguille de Sapin m'avait surpris hors du Camp. Je m'étais mis en danger et ça me coûterait très cher. Je marmonnai :

« C'est moi qui aurait dû le chasser... Je ne suis qu'un incapable ! »

Comprenant que j'étais mal poli envers ma supérieure, je me repris :

« Merci de m'avoir sauvé, Aiguille de Sapin. Et désolé d'être sorti du Camp. J'étais inquiet pour... Pour rien ! » bredouillai-je.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
posté par Invité
Mer 14 Mai 2014 - 18:38
J'attendais la réponse du chaton, inquiète à l'idée qu'il soit blessé. C'est alors qu'il marmonna pour lui-même :

« C'est moi qui aurais dû le chasser... Je ne suis qu'un incapable ! »

Je le dévisageai, incrédule. Comment un chaton pouvait-il s'en vouloir de ne pas avoir chassé un renard? Moi-même, j'avais eu du mal! J'allais lui répondre quand il reprit :

« Merci de m'avoir sauvé, Aiguille de Sapin. Et désolé d'être sorti du Camp. J'étais inquiet pour... Pour rien ! »

En m'efforçant de prendre un ton rassurant, je lui répondis :

« Ne t'en fais pas. Tout d'abord, tu n'as pas à t'en vouloir de ne pas avoir chassé le renard. Tu n'es pas encore un apprenti, et tu n'es pas de taille à affronter une bête trois fois plus grande que toi et qui te considère comme un gibier! Et puis, tu n'es pas le premier chaton à être sorti du camp. Moi-même, j'ai fait cette bêtise!»

Je remuai les oreilles et souris en me rappelant ce souvenir. J'avais rencontré un solitaire, pendant mon périple! Petit Bourgeon avait eu moins de chance que moi.

« Je ne pense pas que la cheffe te donnera une punition sévère. Certes, tu as eu tort, et pour cause : tu étais en danger! Mais cette bêtise est courante, et notre cheffe est juste. Je pense que ta rencontre avec ce renard est une punition suffisante. Au moins, maintenant, tu comprends pourquoi les chatons ne doivent pas sortir! Quand à tes inquiétudes, tu peux en parler autour de toi. Quelqu'un peut peut-être t'aider! »

Je nettoyai mes blessures en me demandant ce qui l'inquiétait tant. Mais après tout, ça ne me regardait pas! J'observai le chaton. Il allait bientôt devenir apprenti. Sauf si son baptême était retardé... Je ne pus m'empêcher de penser que j'allais peut-être devenir son mentor! Enfin. Pour l'instant, je devais rentrer au camp pour me faire soigner par notre guérisseuse, Nymphe Olympienne. Je dis gentiment au chaton :

« On rentre au camp? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Félin Légendaire
Félin Légendaire
Date d’inscription : 03/09/2011
Messages : 4819
Féminin
Puf : Tigresse, Titi, Cam', Camouille, PowerTiger, Lala, Christophe • Créations : © Ellimac
Rang EÉF : Vétéran
Âge : 16
Multi-comptes : Danse de la Tigresse ♀, 70 lunes, ancienne meneuse, Vent | Fennec des Sables ♂, 20 lunes, Tonnerre | Promesse du Bourgeon ♂, 18 lunes, Tonnerre | Nuage de Foudre ♀, 12 lunes, Ombre | Welther ♂, 30 lunes, La Horde
posté par Danse de la Tigresse
Ven 16 Mai 2014 - 12:01
Voir le profil de l'utilisateur

Ce qui nous fait peur nous passionne.
Petit Bourgeon


With Aiguille de Sapin.

Je baissai les yeux, honteux et épuisé. Je tentai de chasser le renard de mes pensées en secouant ma tête de droite à gauche et en clignant des yeux. Une peur intense et fascinante avait noué mon estomac, qui se relâchait peu à peu. Ma fourrure noire et blanche s'était aplatie sur mon dos et ma queue avait retrouvé son volume normal. Seul mon coeur battait à la même vitesse qu'au moment du combat, comme si le danger n'était pas totalement écarté. D'ailleurs, je risquais sûrement gros en ayant fait une si grave erreur. Et si mon baptême était reporté ? Je ne le supporterais pas ! Mon frère et mes soeurs me prendraient de haut et, qui sait, peut-être deviendraient-ils meneurs avant moi ? Mes petites griffes sortirent et se plantèrent dans la terre meuble à cette idée. J'essayai de retrouver une respiration régulière malgré ma panique. C'est alors qu'Aiguille de Sapin me dit gentiment :

« Ne t'en fais pas. Tout d'abord, tu n'as pas à t'en vouloir de ne pas avoir chassé le renard. Tu n'es pas encore un apprenti, et tu n'es pas de taille à affronter une bête trois fois plus grande que toi et qui te considère comme un gibier ! Et puis, tu n'es pas le premier chaton à être sorti du camp. Moi-même, j'ai fait cette bêtise !
- C'est... C'est vrai ? » murmurai-je.

Et si la guerrière disait ça pour me rassurer ? Est-ce que beaucoup d'autres chatons avant moi s'étaient enfuis du Camp ? Les anciens racontaient souvent leurs mésaventures à ce sujet. Les arguments de la chatte rousse suffirent à me convaincre.

« Je ne pense pas que la cheffe te donnera une punition sévère. Certes, tu as eu tort, et pour cause : tu étais en danger ! Mais cette bêtise est courante, et notre cheffe est juste. Je pense que ta rencontre avec ce renard est une punition suffisante. Au moins, maintenant, tu comprends pourquoi les chatons ne doivent pas sortir ! Quand à tes inquiétudes, tu peux en parler autour de toi. Quelqu'un peut peut-être t'aider ! »

Ca m'étonnerait. Je ne pouvais parler des mystérieuses sorties de ma soeur à personne. Un jour, je serai apprenti, et je pourrais enfin la suivre. Elle était novice depuis peu et je la rejoindrais bientôt dans la Tanière des Apprentis. Je comprendrais peut-être ce qu'elle mijotait depuis quelques jours, ce qui la rendait si distraite. Quant à ma punition, je regrettai presque de m'en sortir à si bon compte, car j'avais désobéi en m'échappant de la Pouponnière. Mais si c'était pour une bonne cause ? Et si Nuage d'Agrume avait réellement besoin d'aide ? Aiguille de Sapin m'observait, son regard empreint de gentillesse. Elle commença à nettoyer ses blessures. J'avais envie de l'aider, de montrer que je n'étais pas inutile. J'éprouvai soudain une bouffée d'affection pour cette guerrière qui m'avait sauvé et que je connaissais pourtant si peu. Je m'inquiétai pour elle. Fallait-il appeler Nymphe Olympienne ? Ses blessures étaient peut-être graves ! Son visage n'étant pas tordu par la douleur, je compris qu'il s'agissait seulement de plaies superficielles. La chatte me proposa de rentrer au Camp, ce que j'acceptai avec joie. Nous reprîmes notre chemin à travers la forêt verdoyante. L'odeur du goupil était déjà loin et l'herbe n'était plus tâchée de sang. Voir la forêt si belle me redonna de la force et m'emplit de fierté. Un jour viendra où ces terres m'appartiendront !
Alors que nous marchions en silence, je m'aperçus que nous approchions de l'entrée du Camp. La barrière de ronce se révéla à moi, derrière les buissons. Nous déboulâmes sur la Grande Place. Des matous curieux nous observaient du coin de l'oeil, passant d'Aiguille de Sapin, le pelage rouge de sang, jusqu'à moi, minuscule chaton à l'air ahuri. J'ignorai les regards de mes camarades, relevai la tête et la queue, me tenant bien droit, dans un geste impérial. Je me tournai ensuite vers ma sauveuse et lui chuchotai :

« Que dois-je faire, maintenant ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
posté par Invité
Sam 24 Mai 2014 - 15:26
Nous rentrâmes au camp. Arrivés sur la Grande Place, nombre de regards nous dévisagèrent. Que s'était-il passé? Pourquoi j'étais blessée? Pourquoi Petit Bourgeon n'était pas dans la pouponnière? Voilà les questions qu'ils devaient se poser. Le chaton essayait de ne montrer aucun signe de faiblesse ou de soumission. Il se tourna vers moi et me chuchota :

« Que dois-je faire, maintenant ? »

Je ne savais que répondre. Je lui dis alors de ne pas bouger pour l'instant. Je devais expliquer ce qui s'était passé, et notre chef devait décider du sort du chaton. Je pris la parole et, d'une voix forte, racontai les évènements. La plupart des félins me regardèrent avec admiration, car j'avais repoussé un renard à moi toute seule et sauvé la vie d'un chaton! Je vis la mère de Petit bourgeon courir vers son petit, inquiète, puis m'adresser un regard plein de reconnaissance. Une bouffée de fierté monta en moi. Nymphe Olympienne accourut alors vers moi pour soigner mes blessures. Je la remerciai, mais lui expliquai que je voulais d'abord entendre la décision d'Etoile de la Biche avant de me faire soigner. Compréhensive, elle me laissa et retourna dans sa tanière en me disant de l'y rejoindre juste après. Je me tournai alors vers Petit Bourgeon :

« Tu devrais aller parler au chef, à présent. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Félin Légendaire
Félin Légendaire
Date d’inscription : 03/09/2011
Messages : 4819
Féminin
Puf : Tigresse, Titi, Cam', Camouille, PowerTiger, Lala, Christophe • Créations : © Ellimac
Rang EÉF : Vétéran
Âge : 16
Multi-comptes : Danse de la Tigresse ♀, 70 lunes, ancienne meneuse, Vent | Fennec des Sables ♂, 20 lunes, Tonnerre | Promesse du Bourgeon ♂, 18 lunes, Tonnerre | Nuage de Foudre ♀, 12 lunes, Ombre | Welther ♂, 30 lunes, La Horde
posté par Danse de la Tigresse
Jeu 29 Mai 2014 - 13:37
Voir le profil de l'utilisateur
|| Hey ! Je me demandais, est-ce qu'on achève le RP et on commence l'entraînement ou bien on demande à Bambi d'intervenir dans le RP ? ||
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
posté par Invité
Ven 30 Mai 2014 - 14:40
//J'aimerais bien que Bambi intervienne mais si elle peut pas on arrête le rp//
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Félin Légendaire
Félin Légendaire
Date d’inscription : 03/09/2011
Messages : 4819
Féminin
Puf : Tigresse, Titi, Cam', Camouille, PowerTiger, Lala, Christophe • Créations : © Ellimac
Rang EÉF : Vétéran
Âge : 16
Multi-comptes : Danse de la Tigresse ♀, 70 lunes, ancienne meneuse, Vent | Fennec des Sables ♂, 20 lunes, Tonnerre | Promesse du Bourgeon ♂, 18 lunes, Tonnerre | Nuage de Foudre ♀, 12 lunes, Ombre | Welther ♂, 30 lunes, La Horde
posté par Danse de la Tigresse
Ven 30 Mai 2014 - 18:52
Voir le profil de l'utilisateur
|| Ok ! Je lui demande par MP =) ||
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
posté par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
La curiosité est un vilain défaut ! || PV Sapy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La curiosité est un vilain défaut ! || PV Sapy
» La curiosité est un vilain défaut [Nicolas de Ruzé]
» La curiosité est un vilain défaut chère filleule [Fae]
» [Défi] La curiosité est un vilain défaut...
» O1 - La curiosité est un vilain défaut. | Allyson [TERMINER]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans :: Archives :: Les chroniques :: L’univers RPG :: Recueil des RP-
Sauter vers: