Le concept du forum se base directement sur le roman La Guerre des Clans d’Erin Hunter. LGDC Warriors dit « LW » a été fondé en 2007 par Étoile Noire, et il continue aujourd’hui de vivre grâce à ses infatigables membres toujours aussi déjantés ! Incarne un chat sauvage et rejoins l’un des quatre Clans de la forêt de Cerfblanc. À la recherche de nouvelles expériences ? Tu peux également intégrer la mystérieuse Horde dont l’ombre menaçante plane sur les Clans insouciants. Quel que soit ton choix, sois prêt à te battre pour ta tribu, chasse pour elle, rencontre les autres félins et marque de ta patte l’histoire des Clans ! LGDC Warriors est un forum RPG félins qui demande un minimum de 7 lignes par réponse. N’hésite pas à profiter également de la Chatbox et des différentes catégories hors-rp que propose le forum. Rejoins-nous vite, tu ne le regretteras pas !
LGDC Warriors
s'inscrirese connecter

Top Site
Votez toutes les 2 heures !
Nouvel évent sur LW
Suivez le fil d'actualité ICI.

Baptême de Petit Hibou [Libre à tous les membres du Clan de l'Ombre]
Juge EÉF
Juge EÉFVoir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Jan 2014 - 15:06
Tout le monde grandit et évolue.

Le Clan de l'Ombre se réveille tout doucement.Étoile Lyrique sort de sa tanière. L'herbe givrée craque sous ses pattes. Elle expire et un nuage de vapeur d'eau se forme devant son museau. Elle frissonne. Cela fait plusieurs jours qu'un vent froid et violent règne sur la forêt. Il a même neigé, à la plus grande joie des chatons et aux désespoir des plus âgés. Depuis, le temps est très humide et gris.

Elle prend un petit rongeur sur le tas de gibier et rejoint quelques guerriers, restés dans leur tanière. Elle se place de manière à voir la grande place pour voir les activités de tout le monde. C'est à ce moment là qu'elle remarque qu'un chaton va se servir. C'est assez rare qu'ils aillent se servir eux-mêmes, encore moins quand il fait un temps pareil. La meneuse interroge les guerriers et apprend qu'il est en âge de devenir apprenti.

Quelques heures plus tard le soleil n'est toujours pas au rendez-vous. Étoile Lyrique se perche d'un bond leste sur le promontoire. Il est glacé. Elle appelle au rassemblement et attend un petit moment en attendant que tout les membres du Clan se rassemble au pied du promontoire.

« Aujourd'hui est …...... Hibou. »

Tous le monde me regarde sans comprendre. Le vent emporte sa voix. Elle pourrait reporter la cérémonie mais maintenant qu'elle l'a commencée elle la termine, elle aurai dû prévoir ça.

Elle reprend d'une voix plus forte :

« Aujourd'hui nous allons donc baptiser Petit Hibou qui est en âge de devenir apprenti. Approche. »

Le chaton s'approche timidement d'elle. Elle descend de son promontoire pour s'approcher de lui.

« A présent tu vas pouvoir commencer ton entraînement qui te permettra de devenir un guerrier fort et courageux ! Pour cela tu as besoin d'un guide, d'un mentor.»

Étoile Lyrique se tourne vers une guerrière qui s'approche.

« A présent tu ne te nomme plus Petit Hibou mais Nuage de Sourire et ton mentor est Déréliction de la Louve ! »

La foule répète le nom de la nouvelle apprenti durant quelques instants. La meneuse lèche affectueusement le crâne de la nouvelle apprentie, adresse un sourire amical à la guerrière avant de s'éloigner pour laisser place à la famille.
avatar
Date d’inscription : 23/08/2011
Messages : 3116
Féminin
Puf : Ebène || Mamie Bébène || Bébène 8D
Âge : 19
Multi-comptes : Patte Céleste & Petite Crécerelle (Tonnerre), Philza (Solitaire)
Invité
Invité
Jeu 2 Jan 2014 - 18:44



Mioche devient serviteur.


Les guerriers se lèvent un à un, appelés par leurs obligations, par leurs tâches. Les miennes ne commencent que plus tard. Coup de chance, peut-être, qu'on ne me colle pas la chasse ou la patrouille de territoire. Pourtant, avec tout le vacarme que les guerriers loin d'être discrets et respectueux font, il me semble que je vais devoir m'abstenir de tout repos. Bien malgré moi, je ne pourrais échapper au froid par le sommeil.

Je sors la tête de la tanière des guerriers, refroidie par tout ce vent pénétrant l'antre. Je frissonne doucement, observant la neige gelée,  la vue presque cachée par les nuages de vapeurs d'eau que l'on peut facilement observer rien qu'en expirant. Le froid est mordant, les rayons de soleil sont jetés aux oubliettes. En avançant, en tendant l'oreille, je perçois l'herbe qui craque délicatement sous mon poids, comme de légers cristaux, fins et délicats. Pas après pas, j'arrive au tas de gibier. S'il me faut chasser dans la journée, il vaut mieux un ventre plus ou moins rempli. Les yeux écarquillés, d'un air interrogatif, un sourcil relevé j'observais la scène. Un chaton venait de repartir, une souris pendant à la gueule. Bien qu'il était assez âgé - sa taille et son attitude indiquait quelques peu cette information -, c'était étonnant. Un peu plus loin se trouvait Étoile Lyrique. Secouant les oreilles, j'avais finit par ignorer les petites affaires, pour prendre enfin un petit mulot maigrichon. C'était une proie comme une autre, affaiblie par la saison. Malheureusement.

Après ça, je vais voir les anciens. Les pauvres ne devaient pas avoir beaucoup de visite ces derniers temps. Avec les chatons trop occupés et les quelques apprentis prenant leur corvée pour un horrible travail, j'imagine qu'à part leurs propres mots, ils ne doivent pas avoir grande discussion. J'ai toujours eu une certaine compréhension face à eux. Loin d'être une apprentie modèle, je l'avoue, mais leurs histoires m'ont toujours passionnées. Pourtant, une bonne partie des anciens d'antan ne sont plus aujourd'hui. Cette anecdote me fait regretter l'ancien temps rempli d'insouciance.

Arrivée là-bas, je les vois trembloter. Mais certaines tanières étaient vides et ils avaient bien trop froids pour imaginer bouger. Pourtant, en les rapprochant, ils pouvaient se réchauffer entre eux. J'étais habituée à cette température, maintenant. Et j'ai toujours tendance à être un rayon de chaleur ambulant, bien que pas excessif. Posant un doux regard sur les vieux chats, je les aide à se relever, leurs os plus faibles encore par les défauts de la saison. Ils se tiennent debout, tremblants comme des feuilles, et en rapprochant leurs nids douillets, je garde un œil sur chacun d'eux. Ils fatiguent certainement comme tous. Il ne me fallait pas beaucoup de temps pour aménager le coin, il suffisait d'un petit rapprochement.
Ce n'est qu'après qu'ils se recouchent, somnolents. Ils avaient déjà mangé, à mon grand étonnement.

Pour occuper le temps, je pars chasser en solitaire. Les proies sont rares et bien que je peux être désagréable, je n'en reste pas moins présente pour mon clan. Faut-il encore que j'en trouve. Les recherches se font minutieuses. Chaque petit détail faisant un mouvement vif est considéré comme une possible proie. Et dans ce cas, mieux vaut qu'elle ne file pas.
Mais après une proie ratée, je ne peux laisser la prochaine. Cela faisait des minutes déjà que je cherchais. Un bruit, rien qu'un. Je me retourne vivement mais discrètement et arrive - enfin - à l'attraper. Un rongeur. C'est l'une des meilleures proies que l'on peut espérer, ces derniers temps. Je ne prends même pas le risque de l'enterrer. Les couches de neige cachent le sol, et je ne veux pas chercher une proie des heures. Le maigre mulot entre les crocs, je rentre au camp, les coussinets gelés, et pose la proie avec les autres.

Ce n'est qu'après quelques minutes où je me réchauffe comme je le peux, que j'observe la meneuse grimper sur le promontoire. Elle miaule, se faisant entendre dans tout le camp, pour l'appel des guerriers. Je me rapproche, et m'assois entre les félins, la tête inclinée vers le promontoire.

« Aujourd'hui est instant muet … Hibou. »

La foule la fixait sans comprendre. Moi-même, j'avais du mal à imaginer ce qu'elle disait, mais j'avais clairement vu qu'elle parlait. Les lèvres ne cachent rien. Les siennes avaient bougé. Mais je ne lis pas sur les lèvres. Quel froid. Sa voix s'emportait par le vent, certainement, comme pour beaucoup des chats de la forêt, au grand regret des interlocuteurs.

« Aujourd'hui nous allons donc baptiser Petit Hibou qui est en âge de devenir apprenti. Approche. »

Sa voix était plus nette, sa gorge certainement dégagée. Dans la foule, un chaton se fraye un chemin timidement, cachant son excitation - ou en étant incapable de l'exprimer. La meneuse descend délicatement du promontoire, s'approchant du concerné.

« À présent tu vas pouvoir commencer ton entraînement qui te permettra de devenir un guerrier fort et courageux ! Pour cela tu as besoin d'un guide, d'un mentor. »

Le suspens - ou plutôt la curiosité de savoir - monte peu à peu, certains félins croisent leurs regards. Mais Étoile Lyrique dirige ses pupilles vers une femelle du nom de Déréliction de la Louve… enfin, je crois.

« À présent tu ne te nommes plus Petit Hibou mais Nuage de Sourire et ton mentor est Déréliction de la Louve ! »

J'avais donc visé juste. Comme le veut le rituel, les deux nommés se touchent le museau, et les ombreux répètent le nouveau nom de l'apprenti. Les deux finissent par se retirer, alors que les autres félins se dirigent vers ceux qui vont devoir, désormais, passer du temps ensemble, l'un pour enseigner, l'autre pour apprendre. Tel est le bonheur que j'ai déjà connu par le passé - espérons tout du moins pour le mentor que Nuage de Sourire ne soit pas insupportable.
avatar
Invité
Invité
Ven 31 Jan 2014 - 8:50


    Le jour est venu pour que tu prennes ton envol

    Les feuilles des arbres craquelaient à chaque pas. Silence du Faucon mit une patte devant l'autre, avec précaution. Si sa patrouille se faisait repérer par le blaireau, ils finiraient tous avec un corps en moins. L'ennemi ne put faire attention à eux. Avant de s'approcher de lui les félins s'étaient trempés dans de la boue, masquant ainsi leurs odeurs. En un éclair, Child s'arrête, et fit signa à ses camarades de faire de même. Obéissant au chef de la patrouille, ceux-ci se pétrifièrent en des statues de pierre. L'orage commençait à déchirer le ciel de son éclair foudroyant. Le cœur battant la chamade, Silence du Faucon patienta quelques secondes. Puis il passa à l'attaque. Ce ne fut qu'un cours instant lorsqu'il sauta sur le blaireau, lui brisa la nuque et lui laboura son échine. Peu de temps après, le félin s'en retournait chez lui la queue haute et un air dédaigneux sur sa face, laissant ainsi raide mort le blaireau ensanglanté.

    Le promontoire semblait figé. Les yeux dans le vide, Child s'amusait à retourner quelques brindilles. Ah, son enfance. Qu'est-ce qu'elle lui manquait. Enfin, n'exagérons rien, il avait failli se noyer. Heureusement que cette jeune fille le ramena à temps au bord de la mer. Sinon, il aurait été englouti par les profondeurs de l'océan. Le félin regarda à sa droite. On apercevait la pouponnière. À sa gauche se situait la tanière des guerriers. Il décida alors de passer faire un tour dans la pouponnière, afin de contempler les nouvelles recrues du clan de l'ombre.

    « Aujourd'hui est … Hibou. prononça Étoile Lyrique »

    Child se rendit compte qu'un appel de clan avait été annoncé. Il créa alors un amas de personnes avec ses camarades. La féline poursuivit :

    « Aujourd'hui nous allons donc baptiser Petit Hibou qui est en âge de devenir apprenti. Approche. À présent tu vas pouvoir commencer ton entraînement qui te permettra de devenir un guerrier fort et courageux ! Pour cela tu as besoin d'un guide, d'un mentor. À présent tu ne te nommes plus Petit Hibou mais Nuage de Sourire et ton mentor est Déréliction de la Louve ! »

    Le jeune guerrier s'approcha de la féline. Il la félicita d'avoir un nouveau apprenti, en plus de sa promotion de lieutenant. Ne sachant quoi dire, le guerrier s'en retourna à la tanière pour dormir.

avatar
Contenu sponsorisé
Baptême de Petit Hibou [Libre à tous les membres du Clan de l'Ombre]
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Sauter vers: