recensement fermé
Bientôt plus d'informations sur les résultats!

Recrutement de juges EÉF en cours ici.

Fin Halloween! Il est temps de retrouver vos pseudos habituels :)
Annonces

Partagez | 
 

 [HISTOIRE] La Rivière Sablonneuse ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: [HISTOIRE] La Rivière Sablonneuse ..    Jeu 28 Nov 2013 - 14:26

Prologue...


« Lune Balafrée, qu’est ce que tu vois ?
- Rien qui apporterait des réponses à tes questions, jeune matou.
- Il faut vraiment que je sache, l’avenir du clan en dépend.
- Et qui me dit que tu te serviras de mes révélations uniquement pour faire le bien de ton clan ? Et non pour tes ambitions personnelles ? »
Le chat crème tressaillit en entendant ces paroles. Il plissa les yeux et posa la question qui lui brulait les lèvres depuis le début de leur entretient.
« Remets-tu en doute ma loyauté ?
- Ton comportement à raison de mes doutes. Personne n’ignore ce que tu fais, et aucun chat de ce clan n’a oublié les ambitions inachevées de ta mère.
- Si toi aussi tu penses ça, alors je perds mon temps à t’écouter. »
Les poils hérissés de colère, il couru entre les rochers, traversa le tunnel qui protégeait son clan des prédateurs et fonça droit vers le grand torrent.

Etoile de givre, qui avait observé toute la scène, se rendit à son tour dans la grotte de la guérisseuse.
«  Comment ça s’est passé ?
- Il n’est pas encore prêt, il faut encore attendre.
- La prophétie n’attendra pas Lune balafrée ! Cracha la chef. Il est plus que temps qu’il sache ce qui l’attend ! La survie du clan dépend de ses actes, et il est entrain de tous nous mener à notre perte !
- Il est trop jeune, l’amour guide ses pas, comment lui demander un tel sacrifice ?
- On a tous eu des choix à faire. Le sien n’est pas plus dure que le tien et le mien. »
La meneuse ressortit, moins sereine qu’à son arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: [HISTOIRE] La Rivière Sablonneuse ..    Jeu 28 Nov 2013 - 14:27

Chapitre 1 ...

Nuage de Sable était tout excité, cela faisait maintenant cinq lunes qu’il était apprenti, la plupart de ses amis étaient déjà des guerriers. Bientôt, son tour viendrait. Pour le moment, sont mentor l’attendait pour une partie de chasse.
« Nuage de sable ! Arrête de rêvasser ! Les souris ne t’attendront pas gentiment hors de leur nid !
- J’arrive Vague de Brume. Je suis plus grand que toi maintenant, bientôt tu ne pourras plus me parler sur ce ton sans avoir peur pour ta fourrure !
- Même si tu avais une queue de renard de plus que moi je ne te craindrais pas, petit apprenti ! » Elle lui donna alors une pichenette sur l’oreille avec le bout de sa queue, puis vint se frotter contre lui.
« Je suis très fière de toi, je suis consciente que ton apprentissage touche à sa fin. J’ai été très honorée d’être ton mentor, et avoir pu assister à tes progrès a été formidable. Un jour tu seras un guerrier hors du commun, Nuage de Sable. En attendant, allons donc chasser pour les anciens, ils n’arrêtent pas de râler. »
Les paroles de son ainée lui firent gonfler la fourrure de plaisir. Jamais il n’aurait cru pouvoir apprécier autant Vague de Brume. Au début, elle était si dure avec lui, puis chacun a trouvé son rythme d’entrainement, ils se sont découvert l’un l’autre, ont découvert leurs traits de caractère communs… Etoile de givre n’aurait pas pu créer meilleur duo. Nuage de Sable était presque nostalgique à l’idée qu’il ne partagerait bientôt plus ces moments privilégiés avec la guerrière. Mais cette pensée s’effaçait aussi vite qu’elle apparaissait : il allait devenir guerrier !
Une fois dans la forêt, il se concentra sur les odeurs et les bruits qui l’entouraient. Très vite, il perçut le tremblement d’une feuille au pied d’un vieux chêne. Il se mit en position du chasseur, s’approcha en rampant, évalua la distance qui le séparait de sa proie, puis sauta sur le campagnol. Il l’enterra au pied de l’arbre et retourna chasser.

Quand ils rentrèrent au camp, la gueule chargée de gibier, ils allèrent déposer leur butin avec les prises des autres guerriers, puis prirent leur part pour aller la déguster avec leurs camarades.
Nuage de Sable alla s’asseoir aux cotés de Nuage de roc, son meilleur ami.
« La chasse a été bonne ? demanda celui-ci.
- Excellente oui, tu n’y es pas allé avec Pelage d’ivoire ce matin ?
- Non, il a préféré que l’on s’entraine au combat, tu sais comment il est.
- Au moins tu seras le meilleur guerrier que le clan ai connu !
-Et toi le meilleur chasseur ! »
Les deux compères se collèrent l’un à l’autre.
« Oh non, Pelage d’ivoire s’approche, ne le regarde surtout pas, il va peut être nous laisser tranquille…
- Vous deux ! Vous n’avez rien d’autre à faire que papoter ? Les anciens ont besoin qu’on change leur litière, dépêchez vous !
- Oui on y va… »
De crainte de se faire à nouveau réprimander par leur lieutenant, ils se dirigèrent vers le coin des anciens sans même finir leur repas.
« Beurk, vivement qu’on soit nommé guerriers, faire ça ne me manquera vraiment pas !
- Hé nuage de roc, tu as finis de te plaindre ? Il me reste une tique juste au dessus de la queue que je n’arrive pas à atteindre.
- J’arrive Eclair aguerri. » Tout bas, il chuchota à nuage de sable : « Tu penses que c’est pour bientôt ?
- Si j’en crois Vague de Brume, je suis prêt à devenir un guerrier, mais peut être que Pelage d’ivoire apprécie trop de te confier ces corvées pour organiser ton baptême !
- Il n’osera pas ! Je lui étriperai la fourrure sinon !
- Nuage de roc ! »
Lassé, l’apprenti se dirigea vers l’ancien et le soigna machinalement.
« Oh ne fait pas cette tête de chaton qui vient d’être puni, nuage roux, elle, est très tendre avec nous, tu devrais faire de même, surtout que son baptême sera surement organisé avant le tien.
- Mais ce n’est pas possible ! Je suis plus vieux qu’elle ! Comment sais-tu cela ?
- Crois en mon expérience petit, Etoile de givre va la nommer demain au plus tard. J’ai le flair pour ce genre de chose !
- Tu n’as plus de flair du tout à ton âge !
- Ah Flèche soyeuse, ça fait longtemps que tu n’as pas remué ta vieille carcasse alors à ta place je ne me mêlerai pas d’une telle discussion ! Tu ne sais même pas ce qu’il se passe au camp ces temps ci.
- Faudrait-il encore que tu m’en informes ! Ce n’est pas les quelques lunes que tu as de moins que moi qui t’autorisent cette négligence vis-à-vis de tes ainées ! »
Nuage de roc, ayant finit son travail, s’éclipsa en compagnie de Nuage de sable. Ils aperçurent nuage roux revenant d’une patrouille avec son mentor, Cœur sombre, et Fleur de satin.
« Hé Nuage roux ! » lança Nuage de roc. L’apprentie se dirigea dans leur direction puis salua les deux amis.
« Il parait que ton baptême de guerrière est imminent ?
- Comment sais-tu cela ?
- Eclair aguerri me l’a dit, Cœur sombre t’as parlé de quelque chose ?
- En quoi cela te regarde ? Feula la jeune chatte. Tu le verras bien assez tôt.
- J’étais juste heureux pour toi…
- Jaloux tu veux dire ?
- Calmez-vous tous les deux ! Nuage roux, Nuage de roc est sincère, et moi aussi. Tu voudras qu’on aille chasser une dernière fois tous ensembles ? »
Le pelage de la chatte retombe en place.
« Bien sure Nuage de sable, quand tu voudras ! Viens me chercher quand tu auras eu la permission d’un guerrier.
- Oui je te préviendrai. »
Nuage de roc resta ébahit quelques instants.
« Dis donc tu as la cotte ! Donne-moi une technique !
- De quoi tu parles ?
- Ne me dis pas que tu n’as pas vu son petit manège ! Elle est folle de toi ! Et elle me déteste…
- N’importe quoi, qui pourrait détester un jeune male grand et fort comme toi !
- Allez moque toi ! Tu ferais mieux de m’aider !
- Et bien va demander a Pelage d’Ivoire si l’on peut aller chasser, et peut être que je m’égarerais et que vous vous retrouverez rien que tous les deux…
- Nuage de sable tu es génial ! »
Il parti en courant en direction de son mentor.

« Pelage d’Ivoire ! Nuage de sable et moi avons fini de remplacer les litières des anciens, et ils n’ont plus aucune tique. Est-ce qu’on peut aller faire une partie de chasse avec Nuage roux ? »
Le guerrier toisa sévèrement son apprenti. Il s’apprêtait à répondre lorsque Vague de Brume, qui avait entendu la demande du novice, s’approcha.
« Nuage roux et Nuage de Sable reviennent à peine d’une patrouille. Laisse-les se reposer un peu. Pelage d’Ivoire, tu ferais bien d’emmener ton apprenti en patrouille, ses pattes le démangent, tout le monde l’a remarqué au camp. »
Les poils du matou se hérissèrent et ses oreilles se rabaissèrent en arrière. Il cracha à la guerrière :
« Comment oses-tu me dire comment entrainer Nuage de roc ? Je sais très bien ce dont il a besoin, et mieux que toi. Ce n’est pas mon premier apprenti, contrairement à toi, et si l’on devait confronter Nuage de sable et Nuage de roc, je n’ai pas de doute sur le vainqueur !
- Et toi comment peux-tu dire des choses pareilles ? Nous n’entrainons pas les novices pour qu’ils soient les meilleurs, uniquement pour qu’ils puissent subvenir aux besoins de leur clan ! Tu es ridicule Pelage d’Ivoire !
- Vague de Brume, je suis ton lieutenant, tu n’a pas a me manquer de respect ainsi ! Ne met pas nos vieilles rancœurs dans cette histoire !»
Hors d’elle, elle lui tourna le dos et se dirigea vers son apprenti. Nuage de sable, qui avait observé toute la scène, soutint le regard plein de regrets de son mentor. Elle passa à coté de lui, lui chuchotant d’oublier ce qu’il venait de voir.
Troublé, l’apprenti regarda alors son ami se faire incendier par le guerrier en colère, puis partir à sa suite dans la forêt. Il les vit disparaitre dans les buissons, et entendit leur pas s’accélérer au fur et à mesure qu’ils s’éloignaient du camp. De quoi pouvait bien parler Pelage d’Ivoire ? Que c’était-il passé entre son mentor et le guerrier ? Il se dirigea vers les rochers dressés près de la tanière de la guérisseuse, monta sur le plus haut et s’allongea au soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: [HISTOIRE] La Rivière Sablonneuse ..    Jeu 28 Nov 2013 - 14:28

Chapitre 2 ...

Lorsque l’apprenti rouvrit les yeux, le soleil commençait déjà à décliner. Il ne s’était même pas rendu compte qu’il était fatigué au point de s’endormir en pleine après midi. Le camp était vide, seuls Eclair aguerri et Flèche soyeuse étaient toujours étendu sur le tronc d’arbre qui leur servait d’abri pour la nuit. Grace à son odorat, il repéra Tornade noire et Cœur sombre dans la tanière des guerriers en train de faire leur toilette. Tout en descendant de son rocher, il repensa à Nuage de roc, celui-ci n’était toujours pas revenu de son entrainement. Nuage de sable se leva alors, en quête de son ami.
Il s’apprêta à franchir le tunnel de pierre pour gagner la forêt lorsqu’il ressentit les vibrations si familières du sol indiquant le retour de la patrouille. Vague de Brume, Fleur de satin et Plume d’argent rentraient, la gueule chargée de proies. Mais où est donc passé cette boule de poils ? Il se dirigea vers son mentor.
« Vague de Brume, tu n’aurais pas croisé Pelage d’ivoire et Nuage de roc en chemin ?
- Non pourquoi, il y a un problème ?
- Une sorte de mauvais pressentiment, Pelage d’ivoire était si énervé tout à l’heure, il aurait pu étriper un troupeau de blaireaux à lui tout seul !
- Cesse de t’inquiéter Nuage de sable, ils sont sans doute encore en plein entrainement. Ne sois pas si dure avec ton lieutenant, il est un très bon mentor, et il n’y a pas guerrier plus loyal envers son clan. Jamais il ne lèverait la patte sur l’un d’entre nous. Maintenant, va voir Nuage roux et Cœur sombre, il est temps que vous vous entrainiez un peu. »
La jolie chatte grise se détourna. Le soleil couchant donnait à son pelage des reflets violets, et ses yeux bleus intenses feraient fondre n’importe quel chat. Pourtant il percevait une certaine émotion inconnue chez elle, un sentiment imperceptible. Quelque chose la tracassait, mais il ne saurait dire quoi. Haussant les épaules, il se dirigea vers la tanière des apprentis. Il s’étonna de retrouver Nuage roux roulée en boule dans sa litière. Il n’avait pas été le seul à s’autoriser une sieste apparemment. Tout en douceur, il s’approcha d’elle. Il leva à peine la patte qu’elle se leva en sursaut. Ses yeux lançaient des éclairs et sa fourrure était on ne peu plus hérissée. Dès qu’elle le vit, son pelage retomba en place. Elle se donna quelques coups de langue sur le poitrail.
« Que veux-tu, Nuage de sable ?
- Vague de brume veux que nous allions nous entrainer dans la forêt, elle m’a chargé de te prévenir, ainsi que Cœur sombre. »
Les yeux de l’apprentie s’illuminèrent.
« Très bien, attendez nous à l’entrée du camp, je vous y retrouve avec mon mentor. »
Le matou acquiesça, puis alla rejoindre le point de rendez-vous fixé.

Quelques instants plus tard, la petite troupe au complet se dirigea vers le passage permettant de quitter le camp. Nuage de sable se retourna un instant, juste avant de franchir le tunnel. Il regarda la haute falaise qui se dressait juste au dessus de la grotte de la guérisseuse, les rochers qui émergeaient du sable, la faille qui cachait le repère de leur chef, les roseaux qui abritaient à la fois la tanière des guerriers et des apprentis… Il se dit que pour rien au monde il ne voudrait que cet endroit soit détruit. Même si les cascades qui, de part et d’autre du camp, le protégeaient en formant les murs d’eau et les rivières infranchissables à ceux qui ne savent pas nager, il sentait que l’équilibre si paisible de ces lieux se brisait petit à petit. Agacé de ne pas savoir d’où venait ces mauvaises prémonitions, il se lança à la suite de ses compagnons.
Il n’eut pas de mal à les rattraper. Une fois qu’ils eurent traversés la vaste prairie verdoyante qui s’étendait devant eux, ils arrivèrent dans une clairière terreuse au bord d’un étang. C’était ici que les apprentis s’entrainaient au combat. Cœur sombre et Vague de brume s’installèrent sur un monticule de terre qui permettait aux mentors de superviser l’entrainement de leurs apprentis.
« Aujourd’hui vous travaillerez le corps à corps. Rappelez vous des techniques que l’on vous a enseigné, et surtout rentrez vos griffes. Vous savez que votre entrainement arrive à son terme, nous allons donc vous évaluer aujourd’hui. Bonne chance a vous deux. »
Pris au dépourvu, les deux jeunes chats se regardèrent. Ils ne s’étaient pas préparés à cet affrontement. Tous deux s’éloignèrent l’un de l’autre et adoptèrent une position de combat. Nuage de sable sentit ses poils se hérisser sur sa nuque, c’était le moment ou jamais de montrer les progrès qu’il avait fait. Il observa son adversaire, testant sa patience. Il commençait à connaitre Nuage roux, il savait qu’elle ne résisterait pas longtemps. Comme il s’y attendait, elle attaqua la première. Il réussit à l’éviter de justesse, surpris par la rapidité de sa camarade. A son tour, il s’élança. Il se plaça derrière elle, lui sautant sur le dos. Bien qu’il réussisse à lui retomber dessus, elle le projeta au sol avec une puissance insoupçonnée. Du coin de l’œil, il vit Cœur sombre murmurer à l’oreille de Vague de brume. Se doutant du contenu de leur échange, il senti ses griffes se rétracter dans le sol. Il se releva, le pelage ayant doublé de volume, ce qui n’impressionna pas son adversaire. Elle se jeta sur lui de nouveau. Cette fois, il la laissa venir à lui. Une fois tout proche, il se glissa sous elle, la projeta de ses pattes arrières et l’envoya en l’air. Elle retomba lourdement sur le sol, et il en profita pour l’immobiliser. Pour clore le combat, il la mordit doucement à la gorge, lui faisant comprendre son échec.
Il se releva, fier de sa performance. Il jeta un coup d’œil vers son mentor, qui lui rendit son regard, emplit de fierté. Cœur sombre se leva à son tour et félicita les deux apprentis. L’entrainement était terminé pour aujourd’hui, il était temps de rentrer.
Sur le chemin du retour, Nuage roux l’entraina à l’écart. « Tu t’es très bien battu Nuage de sable, pour moi tu es déjà un valeureux guerrier. Je pense que ton baptême ne tardera pas non plus.
- Merci Nuage roux, tu étais géniale aussi. Tu as plus de force dans les pattes que tous les apprentis réunis !
- Ne dis pas n’importe quoi ! » Elle se rapprocha de Nuage de sable, si près que leurs fourrures se frôlèrent. Le matou, gêné par cette proximité, préféra s’éloigner.
« On se retrouve au camp, il faut que j’aille chercher Nuage de roc …
- Entendu, à plus tard Nuage de sable… »
Tout le monde est bizarre en ce moment, il faut que j’en parle avec Nuage de roc.

Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: [HISTOIRE] La Rivière Sablonneuse ..    Jeu 28 Nov 2013 - 14:29

Chapitre 3 ...

Nuage de sable se redressa dans sa litière, il entendit quelqu’un arriver en trombe dans le camp. Il sortit délicatement de la tanière des apprentis, prenant soin de ne réveiller personne. Lorsqu’il aperçût les nouveaux arrivants, son cœur bondit dans sa poitrine. Il s’agissait de Nuage de roc et de Pelage d’ivoire ! Pourquoi rentraient-ils si tard ? Il avait hâte d’aller questionner son ami, seulement celui-ci ne l’avait pas encore remarqué. Tout a coup, une présence se fit sentir tout près de lui.
« Que fais-tu ici Nuage de sable ?
- Lune balafrée ! Je… j’ai entendu du bruit, et Nuage de roc n’était toujours pas rentré…
- Est-ce une raison pour te cacher ainsi ? On dirait un renard affamé espionnant un chaton, qu’espères-tu découvrir ?
- Rien du tout ! Je ne voulais pas les déranger !
- Et bien c’est chose faite ! Feula Pelage d’ivoire. Si tu as des soupçons sur ma loyauté envers le clan, fais-nous en part, je n’ai rien à me reprocher.
- Mais pas du tout ! Je suis désolé Pelage d’ivoire, je ne recommencerai pas, c’est promis.
- J’espère bien. Maintenant retourne dans ta tanière, je dois parler à Lune balafrée. »
Les oreilles et la queue basse, Nuage de sable retourna dans sa litière. Nuage de roc le rejoignit peu de temps après. Blessé dans son orgueil, l’apprenti préféra faire comme s’il dormait plutôt que de répondre aux questions de son ami.

Nuage de sable fut réveillé par l’appel d’Etoile de givre au rassemblement. Il n’avait pas vu le temps passer, le soleil était déjà haut dans le ciel. Il fit une toilette rapide et se rendit au pied du grand rocher avec ses camarades. Il s’assit à côté de Nuage de roc.
« Tu sais ce qu’il se passe ?
- C’est le baptême de Nuage roux. Eclair aguerri avait raison. »
La reine se trouvant devant eux les rabroua, la cérémonie commençait.
« Chat du clan du torrent, je vous ai réuni en ce jour afin de célébrer le baptême de guerrier de cette apprentie. Que le clan des sommets éternels se penche sur cette jeune chatte. Elle s’est valeureusement entrainée afin de comprendre et d’appliquer les lois de votre noble code. Son mentor, Cœur sombre, a su lui transmettre les valeurs du combat et de la chasse. Nuage roux, promets-tu d’être loyale à ton clan, et de le défendre, au péril de ta vie ?
- Je le promets.
- Alors tu t’appelleras désormais Perle rousse, et nous t’accueillons dans nos rangs, en tant que guerrière à part entière. Ce soir, comme le veulent nos traditions, tu veilleras, seule et dans le silence, toute la nuit au sommet de la cascade d’argent. »
Le clan entier se leva et félicita la jeune guerrière, en clamant son nouveau nom. Les deux apprentis allèrent
Faire de même.
« Bravo Perle rousse, tu mérites ton nouveau nom !
- Merci Nuage de roc, c’est gentil.
- Oui, félicitation, bien que les nuits passées dans la tanière tous les trois vont me manquer ! »
Quand Nuage de sable lui parla, Perle rousse détourna la tête et ne prit pas la peine de répondre. Elle s’éloigna
et alla se frotter contre son mentor.
« Dis donc, qu’est ce qu’il s’est passé entre elle et toi depuis hier ?
- Aucune idée… » Le jeune mâle était troublé par le comportement de son amie. Pourquoi l’ignorait-elle ainsi ?
Etoile de givre reprit la parole : « Attendez, j’ai une autre nouvelle à vous apporter. Hier soir, Pelage d’ivoire à
repéré la trace de chats errants. Ils étaient plusieurs, et ont chassé du gibier sur notre territoire. »
Des protestions fusèrent de toutes parts. On entendit les feulements des guerriers résonner dans tout le camp.
« Il suffit ! Pelage d’ivoire, raconte nous ce que tu as vu.
- A l’odeur, je dirais qu’ils étaient au moins trois. Deux mâles et une femelle. Avec Nuage de roc, nous avons retrouvé des ossements de lapins portant leur odeur. Nous avons essayé de remonter leur trace, seulement elle s’arrêtait près du grand torrent. Il est peu probable qu’ils aient traversé, il faut donc rester très prudent.
- Merci. J’interdis donc à tout apprenti et reine de se rendre hors du camp sans un guerrier pour l’accompagner. Tant que nous ne saurons pas ce que sont venu chercher ces étrangers, il est inutile de prendre des risques. Cœur sombre, Perle rousse et Tornade noire, partez en patrouille et tentez de retrouver ces intrus. Prenez Nuage de roc avec vous, il vous conduira à l’ endroit où il était hier avec Pelage d’ivoire. L’assemblée est terminée, retournez à vos taches respectives. »
Tandis que les chats se dispersaient, Nuage de sable repensait à l’incident de la veille. Il se sentait maintenant stupide de s’être inquiété pour rien. Comment avait-il pu douter d’un membre du clan à ce point ? Il n’eut pas le temps de rêvasser bien longtemps, le lieutenant venait à sa rencontre. S’apprêtant à se faire à nouveau rabrouer, Nuage de sable sentit ses poils se hérisser.
« Nuage de sable, Etoile de givre et moi avons à te parler. »
Intrigué, le jeune apprenti couleur crème suivi son ainé jusqu’à l’antre de son chef.
« Entre.
- Ah tu es là. Ecoute Nuage de sable, ce que nous avons à te dire est très important. Tu te rappelles quand, il y a de nombreuses lunes, ta mère a disparu ? »
Frissonnant en entendant Etoile de givre évoquer ces douloureux souvenirs, le jeune matou acquiesça.
« Très bien. D’après Pelage d’ivoire, l’odeur de ces intrus serait semblable à la tienne, ainsi qu’a celle de ta mère, Patte fauve. Mais il faut d’abord que je t’avoue quelque chose que, dorénavant, tu es assez âgé pour comprendre, du moins je l’espère. Patte fauve n’a pas disparu de son propre chef, nous l’avons bannie. A l’époque, elle était notre lieutenant. C’était une excellente guerrière, très rusée. Elle avait de nombreuses idées, et voulait par-dessus tout œuvrer pour le bonheur de son clan, enfin, c’est ce qu’elle affirmait. Ta mère avait réussi à rallier d’autres chats des autres clans à sa cause : son but était de réunir tous les clans, pour n’en former qu’un. Mais Etoile grise, ton père, ne l’entendit pas de cette oreille. L’accusant de haute-trahison pour conspiration avec l’ennemi, il l’exila. Il pensait qu’elle voulait prendre le pouvoir sur tout le territoire de la montagne. Devoir bannir sa compagne fut la pire chose qu’il eut à faire de sa vie. Seulement, on ne lui laissa pas le choix. Il devait se faire respecter, et il ne pouvait plus avoir confiance en elle. Aujourd’hui encore, beaucoup pensent comme ton père jadis, et le mystère pèse sur les ambitions de ta mère. Ainsi, deux lunes plus tard, à ton sixième mois, Etoile grise nous quitta, brisé par le chagrin et la haine. »
Nuage de sable sentit ses pattes se dérober sous lui. Comment avait-on pu lui cacher cela ? Tout s’éclairait enfin ! La froideur de son père, la disparition de sa mère, les regards plein de pitié des autres chats ! Une boule de colère monta en lui. Il réussit difficilement à articuler quelques mots.
« Ma mère est donc de retour ?
- Non, comme je te l’ai dit, ce n’est pas son odeur exacte, répondit sèchement Pelage d’ivoire. Ayant très bien connu ta mère, je suis cependant certain qu’il s’agit d’un membre de sa famille… et donc de la tienne. Les trois intrus ne sont peut-être pas tous concernés, mais ils ont côtoyé Patte fauve, assez longtemps pour prendre son odeur.
- Tu penses donc qu’elle est de retour pour se venger ? Feula-t-il.
- Ce n’est pas ce que l’on dit Nuage de sable, calme toi. Mais soit réaliste. Elle à pu créer son propre clan, et revenir nous imposer ses idées passées, par la force cette fois-ci. Il faut tout envisager pour le bonheur de notre clan, nous devons donc nous préparer à un éventuel combat. Il faut que tu sois prêt.»
Fulminant de rage, l’apprenti ne voulut pas écouter d’avantage son chef et son lieutenant. Il sortit de la tanière d’Etoile de givre, passa le tunnel de pierre malgré l’interdiction de quitter le camp seul, et ne cessa de courir à travers fougères et herbes hautes jusqu’à ce que ses pattes refusent de faire un pas de plus.

Lune balafrée avait à peine eu le temps d’apercevoir le jeune chat dans sa course folle. Elle se rendit aussitôt auprès d’Etoile de givre.
« Je t’avais prévenu qu’il était trop tôt ! Nous ne savons même pas s’il s’agit vraiment de sa mère !
- Du calme Lune balafrée, Etoile de givre à bien fait, il fallait qu’il sache à quoi s’attendre. Ce n’est plus un chaton, et il n’est pas stupide. Il se rendra compte que nous avons eu raison d’agir ainsi.
- Ne te mêle pas de ça, Pelage d’ivoire. Nuage de sable à un destin extraordinaire à accomplir, en agissant ainsi, vous mettez en péril la survie des clans ! Le clan des sommets éternels compte sur lui pour sauver les montagnes.
- Je le sais, mais il faut qu’il se fasse sa propre opinion avant de devoir prendre la tête de sa destinée. Fais moi confiance, tout se passera exactement comme nous l’avions prévu. »
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: [HISTOIRE] La Rivière Sablonneuse ..    Jeu 28 Nov 2013 - 14:30

Chapitre 4 ...

Nuage de sable crut que son cœur allait exploser. Il s’écroula sur le sol, autant de fatigue que de colère et de tristesse. Il n’avait pas remarqué qu’il était arrivé tout proche de la frontière avec le clan des roches sombres. Le torrent qui séparait les deux territoires était en face de lui. Le niveau d’eau avait baissé, on pourrait traverser sans peine à la nage. Passer par le camp adverse était le seul moyen d’atteindre le sentier qui menait hors des montagnes, du moins, c’est ce que racontaient les anciens. Pendant un fragment de seconde, l’apprenti hésita. Quitter tous ces traîtres, ces menteurs. Etait-ce vraiment la bonne solution ? Mais les images de ses amis lui vinrent à l’esprit. Nuage de roc, Perle rousse, Vague de brume… Jamais ils ne lui pardonneraient de les avoir abandonnés. Pourtant, il n’était pas encore prêt à rentrer chez lui. Il voulait essayer de retrouver sa mère, ou les inconnus qui l’accompagnaient. Il avait besoin de trouver des réponses à ses questions.
Il se releva et s’apprêta à reprendre sa route quand soudain il entendit du bruit venant de l’autre côté du cours d’eau. Il chercha désespérément un endroit où se cacher, mais il était trop près du torrent. Sur la plage de sable gris, il n’y avait nul buisson, arbre, ou autre cachette potentielle. Une patrouille ennemie était proche, il pouvait maintenant la sentir. Encore quelques secondes et il se ferait repérer. L’apprenti retînt son souffle.
Il la vit enfin, seulement seule une jeune chatte approchait. Elle ne semblait pas l’avoir remarqué. Elle s’approcha du torrent, s’accroupit et lapa un peu d’eau. Elle était blanche comme neige, aucune tache de couleur de venait perturber cet harmonieux pelage immaculé. Elle était trop jeune pour être guerrière. Sans doute une apprentie, à peu près de l’âge de Nuage de sable.
Il lui était déjà arrivé de rencontrer des membres d’autres clans, lors de patrouilles diverses, mais jamais d’aussi près. De plus, les apprentis de clans adverses avaient l’interdiction de s’adresser la parole, telle était la règle. Cependant, si elle cherchait à s’aventurer sur son territoire, le jeune chat n’aurait d’autre choix que de la chasser. Il en allait de son devoir de futur guerrier.
Il l’observa un court instant, qui lui parut pourtant durer une éternité. Quand elle releva la tête, elle semblait regarder dans le vide. L’apprenti fut subjugué par son regard bleu océan, plus pure encore qu’un ciel d’été sans nuage. Quand elle le vit enfin, il perçu une lueur de panique dans ses yeux. Elle n’avait probablement jamais été dans une telle situation auparavant, tout comme lui. Son pelage se hérissa, sa queue doubla de volume et ses oreilles se rabattirent en arrière. Elle essaye sans doute de m’impressionner. A son tour, il se mit en position du guerrier, et poussa un grondement menaçant.
Contre toute attente, la jeune chatte se détendit et pouffa de rire. Abasourdit, Nuage de sable se redressa. Il lui adressa un regard interrogateur, tout en restant sur ses gardes. Que pouvait-il bien y avoir de drôle ? Etait-ce une habitude du clan des roches sombres ? Jamais il n’avait entendu parler de cela. Tout à coup, son adversaire détala aussi vite qu’un lapin en fuite en direction du cœur du territoire rocailleux.
Il hésita un instant à la poursuivre, mais renonça. Il avait un objectif bien précis, et il ne devait pas se laisser détourner de celui-ci par quiconque. Il tourna alors le dos au torrent, et parti à l’opposé, en direction des chutes d’eau. Il essaya d’oublier cette rencontre hors du commun pour se concentrer sur son odorat, mais c’était impossible. L’image de la chatte blanche hantait son esprit. Il aurait aimé la revoir, lui poser des questions. Peut-être était-ce une apparition du clan des montagnes éternelles ! Avait-elle un message à lui faire passer ?
Il continua d’errer ainsi durant quelques heures, puis il réalisa que la nuit tombait. Il était temps de chercher un abri pour la nuit. A quelques queues de renard de la, il remarqua un vieil arbre qui semblait pourri de l’intérieur. Il s’en approcha et remarqua une petite cavité. C’était un endroit idéal pour dormir au sec et en se protégeant des prédateurs. Il s’y glissa et se roula en boule, posant sa queue sur sa truffe. Le sommeil ne fut pas long à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: [HISTOIRE] La Rivière Sablonneuse ..    Jeu 28 Nov 2013 - 14:31

Chapitre 5 ...

La douce chaleur du soleil levant fit sortir Nuage de Sable de son sommeil. Toute la nuit durant, il avait enchainé les rêves où une magnifique guerrière aux yeux bleus océans se battait à ses cotés contre une multitude de chats couleur sable. Il ne se rappelait plus en détail de ce qu’il avait vu, mais il pensait reconnaitre certaines silhouettes derrière ces ombres au pelage crème. Frissonnant rien qu’en y repensant, le jeune matou s’ébroua et sorti de sa cachette. Les évènements de la veille l’obsédaient même pendant qu’il dormait.
La journée s’annonçait chaude, le ciel était dégagé et pas un brin de vent ne soufflait sur la vallée. Cale ne faciliterai pas son périple. Il n’avait pas changé d’avis : il ne pouvait rentrer au camp sans avoir eu les réponses à ses questions. Peu importe le temps que cela mettrait.
Il devait aller en direction des falaises, la où le grand torrent prenait sa source. Cependant il allait devoir prendre garde de ne croiser aucune patrouille de son propre clan, sans quoi il serait obliger de semer ses poursuivants ou même de se battre pour pouvoir s’enfuir. Il opta donc pour un détour passant par la bande de foret longeant la rivière.
Il s’étira, regardant une dernière fois derrière lui, où il devinait les remparts de son camp. Puis il parti au petit trot à travers la prairie, encore verdoyante pour la saison.
En chemin, il sentit de nombreuses odeurs de proies non loin de lui. Tous ces fumets alléchants lui firent tourner la tête. Son dernier repas remontait à la veille, avant qu’il ne quitte le camp à la hâte. Pourtant, l’apprenti refusa de céder à son estomac avant d’arriver à couvert sous les hauts sapins.
Une fois à destination, il avait tellement faim qu’il se demandait s’il arriverait à approcher une souris sans que celle-ci n’entende son ventre en premier.
Mais son talent de chasseur lui permit de s’offrir un repas confortable. Il avait aisément attrapé un mulot et un écureuil sans trop fournir d’efforts. Leur territoire abondait de gibier ces temps-ci. Une fois son festin terminé, il se remit en marche, plus lentement cette fois-ci. La chaleur était étouffante. Il devait économiser ses forces, son voyage risquait d’être long. L’étang où les apprentis s’entrainaient n’était plus qu’a quelques longueurs d’arbre devant lui, il pourrait enfin s’y abreuver.
Soudain, un mouvement au loin attira son attention. Des bruissements se firent entendre. L’animal, qui n’était pas bien loin, devait être au moins aussi gros que lui. Le vent venait de derrière Nuage de Sable, il ne pouvait donc pas savoir à qui, ou à quoi, il avait à faire. Il s’accroupit au sol, stoppant sa progression. Il attendit un moment que les bruits cessent. Quand ce fus le cas, il commença à ramper pour se rapprocher. Arrivé à la hauteur du buisson suspect, il vérifia que son occupant était parti puis huma l’air pour découvrir de quoi il s’agissait. L’odeur qu’il reconnut lui fit ouvrir les yeux ronds de surprise. Son pelage se hérissa. Il s’agissait de chats étrangers ! Surement ceux qu’avaient découverts Pelage d’Ivoire et Nuage de Roc. Il se reprit instantanément, comprenant qu’il était peut être en danger. Il resta sur ses gardes, continuant à ramper en direction du point d’eau. Quand il fut assez près pour les apercevoir, il eut l’impression de recevoir un coup de griffe dans la poitrine. Trois chats couleur crème apparurent, en train de partager une carcasse de lapin à coté de l’eau. Visiblement, ils n’avaient pas remarqué sa présence.
Des images de son rêve lui revinrent en mémoire. Les intrus ressemblaient fortement à ceux de sa vision, mais ils étaient moins nombreux, et la chatte blanche n’était pas là. Il ne devait s’agir que d’une coïncidence, rien de plus. Il reporta alors son attention sur le groupe.
Ils commençaient à s’agiter. LE VENT ! Son agitation lui avait fait oublier le sens du vent ! Ils avaient sans doute repéré sa propre odeur ! La panique l’envahit. Il ne sut quoi faire. Ces inconnus avaient les réponses à ses questions, il en était sure. Pourtant… devait-il risquer sa vie pour le découvrir ? Il ne faisait pas le poids face à eux. Et ils se rapprochaient de plus en plus.
Nuage de Sable devait prendre une décision, il savait qu’elle aurait une importance capitale sur le reste de sa vie. S‘il n’allait pas au devant de ces chats, il le regretterait surement. Prenant une grande inspiration, il sortit de sa cachette exactement au moment où les trois individus arrivaient. Il se courba en position du guerrier à deux longueurs de queue devant eux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [HISTOIRE] La Rivière Sablonneuse ..    

Revenir en haut Aller en bas
 
[HISTOIRE] La Rivière Sablonneuse ..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois, la rivière infernale.
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre Des Clans :: Archives :: Les chroniques :: Flood :: Œuvres d’artistes :: Histoires & Poésies-
Sauter vers: