Le concept du forum se base directement sur le roman La Guerre des Clans d’Erin Hunter. LGDC Warriors dit « LW » a été fondé en 2007 par Étoile Noire, et il continue aujourd’hui de vivre grâce à ses infatigables membres toujours aussi déjantés ! Incarne un chat sauvage et rejoins l’un des quatre Clans de la forêt de Cerfblanc. À la recherche de nouvelles expériences ? Tu peux également intégrer la mystérieuse Horde dont l’ombre menaçante plane sur les Clans insouciants. Quel que soit ton choix, sois prêt à te battre pour ta tribu, chasse pour elle, rencontre les autres félins et marque de ta patte l’histoire des Clans ! LGDC Warriors est un forum RPG félins qui demande un minimum de 7 lignes par réponse. N’hésite pas à profiter également de la Chatbox et des différentes catégories hors-rp que propose le forum. Rejoins-nous vite, tu ne le regretteras pas !
LGDC Warriors
s'inscrirese connecter

Top Site
Votez toutes les 2 heures !
Nouvel évent sur LW
Suivez le fil d'actualité ICI.

♣.. Nayung.
Félin Célèbre
Félin CélèbreVoir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Nov 2012 - 15:40
Il s'agit du début de la bio d'un personnage que j'avais eu envie de créer sur un forum RPG. Ça n'est que le premier chapitre. La suite sera mise en fonction de vos réactions.


Chapitre 1: La berge du Rubicond.



Savoir d’où l’on vient est un confort.
Savoir où l’on va est un luxe.



    Le froid humide d’un banc transperçait le tissu de son jean. Prostrée, enroulée dans un manteau marron qui fut autrefois rouge, ses cheveux emmêlés encadraient aléatoirement son visage ravagé par la colère et la fatigue. Une jeune femme fixait comme hébétée ses converses noires usées sur le carrelage brillant de ce hall de gare. Elle releva avec flegme son visage au regard vide vers l’immense horloge métallique et soupira bruyamment en observant les aiguilles évoluer lascivement. Il ne lui restait plus qu’une demi-heure avant l’arrivée du train qui l’emmènerait vers sa prison. Morne, Nayung posa ses iris d’ébène sur les rails, observant leur nombre, leurs courbes et les myriades d’imperfections qui les ornaient. Ces lignes s’étendaient à l’infini comme un tracé fantomatique, réminiscence des âmes qui les parcoururent à travers les âges, chacune y imprimant son empreinte, unique et insaisissable signature qui hanterait à jamais ce sillage de bois scarifié. Au loin, des volutes de brume tourbillonnaient lentement, floutant l’horizon déjà gris de nuages moroses.

    Un raclement de gorge malvenu tira Nayung de ses pensées, elle glissa un regard malveillant au perturbateur qui la gardait. Irritée, elle se rongea un ongle et se préoccupa du temps qui lui restait… cinq minutes… Avec un peu de chance, le train serait en retard… Elle se frotta nerveusement le nez avant de renifler de façon ostentatoire. Guettant la réaction de son geôlier, Nayung eut un léger rictus, s’il voulait tant la soigner, il faudrait peut-être commencer par se préoccuper d’elle… Néanmoins, elle ne pouvait nier qu’elle appréciait la froideur de cet homme de marbre. Cette indifférence lui permettait de penser à quoi bon lui semblait, profitant de cette dernière liberté. Soudain, un sifflement strident déchira l’air, suivi d’un monstre de métal qui coupa la brume comme un couteau acéré, brisant le tableau en camaïeu de gris auquel Nayung s'était habituée. Ce train annonçait une petite mort pour elle. La fin de son monde, de ses habitudes, de sa liberté. Quitter sa ville natale n’était pas acceptable, elle y laissait une partie d’elle, elle y laissait son âme et sa joie de vivre. Alors que le cheval de fer s’arrêtait, projetant d’épais nuages de vapeur autour de lui, Nayung, en se levant de son banc à la suite de son geôlier, jeta un dernier regard à l'ultime image qu'elle aurait de cet endroit où elle naquit voilà 24 ans.

    Le train émit un sifflement sinistre, suraigu, qui lui vrilla les tympans comme un rappel à la douloureuse réalité. La jeune femme traîna des pieds sur le sol gris jusqu'aux marches métalliques du train. Son accompagnateur s'avança pour l'aider à y monter mais se vit accueillir par une volée de cheveux et de vêtements, le tout ponctué d'un regard noir assassin. Nayung ne voulait pas de son aide, elle ne voulait même pas le sentir proche d'elle et encore moins accepter de lui confier sa main. Elle était assez habile pour se hisser elle même à bord du train, jouer les damoiselles en détresse n'avait d'ailleurs jamais été son genre. Elle croisa brusquement les bras, les plaquant sur son corps, s'enroulant dans son manteau, drapée dans sa fierté blessée. Alors qu'elle avançait dans les compartiments du train, elle observa les gens. En réalité, elle se contenta surtout de fixer les trois personnes endormies sur les banquettes beiges et rouges qui peuplaient ce train grande vitesse. Nayung avisa une fenêtre bien dégagée, proche de la queue du train. Elle s'y assit brutalement, se laissant tomber sur la mousse propre qui sentait bon le pamplemousse et les fruits des bois. Avachie, elle posa la tête sur la fenêtre, ses longs cheveux noirs tombant sur sa nuque et glissant sur son visage, encadrant ses yeux avant de se refermer sur son nez tel un rideau organique. Elle ne pleurerait pas. Elle avait pris cette décision lorsque ses geôliers étaient venus la chercher. Plongeant dans un mutisme total, c'est à peine si elle remarqua l'homme qui l'accompagnait lorsqu'il s'assit à côté d'elle sur la banquette. Et le train démarra.

    Chaotique, c'est ainsi que Nayung percevait ce mode de déplacement. Ballottée au gré des mouvements du train, elle se laissait porter, écoutant distraitement le son mécanique et répétitif des roues contre les rails, les battements du cœur métallique de cette machine infernale. Bercée, elle se sentait glisser petit à petit dans un subconscient douteux, aléatoire. S'abandonnant à cet univers intime et impénétrable, elle lâcha toute prise à la réalité, perdant bientôt totalement pied. Son esprit, libéré de l'emprise de son enveloppe charnelle, s'envola aussitôt résolument vers les souvenirs de ses derniers instants de liberté...
avatar
Date d’inscription : 19/04/2009
Messages : 824
Féminin
Puf : Baco
Rang EÉF : Légende
Âge : 23
Multi-comptes : None
Bambi ✿ « Those who aren't geniuses only have effort. »
Bambi ✿ « Those who aren't geniuses only have effort. »Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Nov 2012 - 0:39
J'aime, vraiment, c'est vraiment bien écrit et agréable à lire, j'attend le prochain chapitre :3
avatar
Date d’inscription : 26/01/2012
Messages : 4184
Féminin
Puf : Eden/BamBam/Kjr. de sa Canadou alors CASSEZ VOUS <3<3<3
Rang EÉF : Vétéran
Âge : 21
Multi-comptes : Reflet d'Eden ~ Soir d'Orage ~ Bruine du Matin ~ Secret de Pandore ~ Symphonie des Coquelicots ~ Nuée de Plumes ~ Nuage de Garance ~ Nuage de Neptune ~ Petit Nénuphar
Félin Célèbre
Félin CélèbreVoir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Nov 2012 - 1:40
Merci Bambi =)
avatar
Date d’inscription : 19/04/2009
Messages : 824
Féminin
Puf : Baco
Rang EÉF : Légende
Âge : 23
Multi-comptes : None
Invité
Invité
Mar 6 Nov 2012 - 15:16
C'est très beau... Tu as beaucoup de vocabulaire et c'est agréable à lire ^^ ça glisse tout seul.. Moi aussi j'aime bien écrire mais je fait encore beaucoup de fautes et mes histoires ne sont pas si réussies... Bravo vraiment ! Moi aussi je voudrais voir la suite ^^
avatar
Invité
Invité
Mer 7 Nov 2012 - 21:03
Tu écris super bien ! Peu de personnes arrivent à écrire aussi bien que toi ! J'ai hâte de lire la suite ! :D
avatar
Félin Célèbre
Félin CélèbreVoir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Nov 2012 - 3:02
Merci beaucoup les gens vous me faites chaud au coeur ♥
La suite est en cours d'écriture =) J'ai un exam très très important pour moi à la mi décembre alors elle ne viendra qu'après parce que faut quand même que je bosse un peu ^^"
avatar
Date d’inscription : 19/04/2009
Messages : 824
Féminin
Puf : Baco
Rang EÉF : Légende
Âge : 23
Multi-comptes : None
Contenu sponsorisé
♣.. Nayung.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Sauter vers: