Le concept du forum se base directement sur le roman La Guerre des Clans d’Erin Hunter. LGDC Warriors dit « LW » a été fondé en 2007 par Étoile Noire, et il continue aujourd’hui de vivre grâce à ses infatigables membres toujours aussi déjantés ! Incarne un chat sauvage et rejoins l’un des quatre Clans de la forêt de Cerfblanc. À la recherche de nouvelles expériences ? Tu peux également intégrer la mystérieuse Horde dont l’ombre menaçante plane sur les Clans insouciants. Quel que soit ton choix, sois prêt à te battre pour ta tribu, chasse pour elle, rencontre les autres félins et marque de ta patte l’histoire des Clans ! LGDC Warriors est un forum RPG félins qui demande un minimum de 7 lignes par réponse. N’hésite pas à profiter également de la Chatbox et des différentes catégories hors-rp que propose le forum. Rejoins-nous vite, tu ne le regretteras pas !
LGDC Warriors
s'inscrirese connecter

Top Site
Votez toutes les 2 heures !
Nouvel évent sur LW
Suivez le fil d'actualité ICI.

[NOUVELLE] Levé de rideau ♪
Invité
Invité
Mer 12 Sep 2012 - 17:35


Car un jour tout peut basculer, la vie peut se défaire, s'arrêter. Car un jour l'on gagne ou l'on perd. Car un jour nous devenons ce que l'on redoute d'être.

Elle aimait la vie, réellement. Elle aimait ce parfum boisé, cette senteur humide, cette fameuse couleur, ce garçon. Elle aimait beaucoup de choses. Elle détestait la mort. Elle détestait la pauvreté, la famine. Elle la détestait. Elle détestait peu. En fait, c'était une fille normale dont l'existence a été gâchée, détruite. Une adolescente qui riait parfois aux larmes, une adolescente qui jouait du piano, qui aimait la pluie, la danse. Elle s'appelait Calliope. Calliope voulait dire musique, Calliope c'était son nom, Calliope c'était elle. Elle mais réellement.

Do, fa, do... ♪

Elle jouait cet air, elle le connaissait par coeur. Ses doigts volaient sur le clavier d'ivoire où les couleurs les plus contraires se réunissaient en une parfaite harmonie. Ses yeux étaient fermés, elle balançait la tête ; Elle était transportée. Elle vivait dans son monde, son univers empli de larmes de joie, de notes de musique. Elle s'arrêta enfin. La magie prit fin à cet instant même dans la pièce. Elle regarda autour d'elle, en pauvre animal blessé. Elle était d'ailleurs, au sens métaphorique, blessée de l'intérieur, un poison qu'elle garderait à vie ; Jusqu'à ce que mort s'en suive. Son père était mort il y'a longtemps, son protecteur, son ange, sa vie, sa passion. Elle était maintenant seule à affronter les rudesses de cette belle Dame que l'on appelait certaines fois Vie, seule contre elle-même, seule, sans sa mère qu'elle n'avait jamais connue et son père tant aimé.

Une étoile.

Le ciel est bleu, noir, blanc, gris ou même rose. Il est infini, immense, céleste, entraînant. Elle le regardait de ses yeux noirs, des larmes perlant aux coins de ses iris d'ébène. Articulant pour elle-même, comme une prière faite au ciel, elle ferma les yeux, se laissant emporter dans un tourbillon de rêves, d'oublis. Elle vit son père qui lui faisait un signe, un piano laissé là, abandonné. Elle rêvait de ses deux amours, la musique et le côté paternel. Quand elle osa esquisser un mouvement, ouvrant doucement ses paupières, il faisait déjà nuit, seule une minuscule étoile brillait dans le firmament noir d'encre. Son père d'après elle.

Muette.

En mauvaise narratrice, aies-je omis de vous dire qu'elle était muette ? Vous le savez maintenant. Ses lèvres pouvaient bouger au rythme d'une certaine chanson, d'une certaine mélodie, mais elles n'esquissaient pas un son, juste une rumeur muette emplie de douleur et de désarroi. Pas un jour ne se passait sans qu'elle ne souffre de cet handicap. C'était une souffrance pour elle mais elle avait son langage propre à sa personne ; Ses mélodies. Son piano était sa voix, son Messie, son Dieu, son sauveur en quelque sorte.

Je n'ai jamais aimé les adieux, c'est insipide.

Quand même elle ne peut plus rien pour une personne, ça lui fait mal, très mal. C'est comme ça que sa meilleure amie est morte ; Devant ses yeux. Elle convulsait de douleur, criait à s'en arracher les poumons mais elle ne bougeait pas, encore traumatisée par le décès si soudain de son père des mois plus tôt. Sa bulle venait de se rompre violemment, au lieu d'aider sa soeur de coeur, elle se mit à articuler des paroles, des paroles d'une chanson. Cette chanson qu'elle aimait, admirait, cette chanson qui fit partir sa seule amie.

Une dernière mélodie.

Elle le savait, elle avait déjà fait son choix. Elle ne pouvait revenir en arrière. Elle allait le faire mais, avant, il fallait qu'elle se libère l'esprit, qu'elle se détende, qu'elle oublie la fragrance douceâtre de la mort qui l'attendait. La mélodie remplie vite la pièce. C'était triste, très triste, de la voir pleurer sur son si beau piano à queue, de la voir gémir en silence. Elle faisait ses adieux à sa manière.

C'est la fin du spectacle pour une âme désemparée.

À présent elle était là, immobile, son corps flasque ornant la belle poutre en bois de son salon. Elle souriait. Elle était heureuse. Lors de sa dernière seconde de vie sur cette maudite Terre, elle avait entrevu, enfin, une lueur. Cette lueur d'un espoir oublié.
avatar
Invité
Invité
Lun 19 Nov 2012 - 19:32
UP ♪
avatar
Félin Légendaire
Félin LégendaireVoir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Nov 2012 - 21:29
Waah c'est trop beau Dadaa <33
J'adore **
N'empêche, j'aurais bien aimé connaitre la mélodie qu'elle jouait =D
avatar
Date d’inscription : 27/02/2010
Messages : 1659
Féminin
Puf : Fly ou Ju'
Rang EÉF : Vétéran
Âge : 22
Multi-comptes : Astre de Cristal & Petite Ambroisie
Invité
Invité
Mer 21 Nov 2012 - 14:20
Merci ma Jujuuu ♥
avatar
Contenu sponsorisé
[NOUVELLE] Levé de rideau ♪
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Sauter vers: