Le concept du forum se base directement sur le roman La Guerre des Clans d’Erin Hunter. LGDC Warriors dit « LW » a été fondé en 2007 par Étoile Noire, et il continue aujourd’hui de vivre grâce à ses infatigables membres toujours aussi déjantés ! Incarne un chat sauvage et rejoins l’un des quatre Clans de la forêt de Cerfblanc. À la recherche de nouvelles expériences ? Tu peux également intégrer la mystérieuse Horde dont l’ombre menaçante plane sur les Clans insouciants. Quel que soit ton choix, sois prêt à te battre pour ta tribu, chasse pour elle, rencontre les autres félins et marque de ta patte l’histoire des Clans ! LGDC Warriors est un forum RPG félins qui demande un minimum de 7 lignes par réponse. N’hésite pas à profiter également de la Chatbox et des différentes catégories hors-rp que propose le forum. Rejoins-nous vite, tu ne le regretteras pas !
LGDC Warriors
s'inscrirese connecter

Top Site
Votez toutes les 2 heures !
Nouvel évent sur LW
Suivez le fil d'actualité ICI.

[NOUVELLE] Révélation
Invité
Invité
Jeu 8 Mar 2012 - 22:11
J'ai récemment rédigé un texte dans un style qui ne m'était absolument pas familier, à partir d'un poème de Lovecraft. Voici ce que cela a donné :


Révélation

Il y avait de grandes steppes et des plateaux rocheux
S'étendant, presque illimités, dans la nuit étoilée,
Avec d'étranges feux de camp répandant une faible lumière
Sur des bêtes aux clochettes tintantes, en des troupeaux velus.
Loin vers le sud la plaine descendait large et basse
Vers une ligne sombre en zigzag de murailles gisant
Comme un énorme python surgi de l'aube des temps
Que des éons infinis auraient gelé et pétrifié.

Je frissonnai curieusement dans l'air froid et raréfié
Et je me demadai où je me trouvais et comment j'étais venu,
Lorsqu'une forme enveloppée dns un manteau, près d'un feu de camp,
Se leva et s'approcha, m'appelant par mon nom.
Regardant le visage mort sous le capuchon,
Je cessai d'espérer... car j'avais compris.

H.P. Lovecraft, Un souvenir, in Fungi de Yuggoth



   J'ouvre les yeux, et regarde autour de moi. Alentour, tout est froid et sans vie, silencieux et étrangement obscur ; l'arbre contre lequel je m'appuie est décharné par un hiver qui ne semble précéder aucun printemps ; et rien ne bouge sur les collines qui s'étendent au-delà, plongées dans un étrange crépuscule gris qui ne connaîtra jamais son terme --- du moins le crois-je. Où suis-je, je ne puis le dire. Rêve ? Réalité ? Ou quelque chose de pire --- ou de mieux ? Je n'en sais rien.

   Pourtant décidé-je, aussi étrange que cela puisse paraître, de me lever et de marcher sur les collines, sans but qui me soit connu. Peut-être pour regarder ce qui se trouve derrière ?

   Quoi qu'il en soit, je fais ainsi. Peu à peu, la ligne de croupes se rapproche de moi, au rythme de mon pas. Une vie s'écoule alors, ou peut-être moins. J'atteins la base d'une collines et commence à la gravir. Bientôt, j'arrive sur la crête de l'une d'elle. A ce moment, un vent faible se lève, agite un instant l'air lourd et glacial. Etrange parfum de putréfaction. Il retombe, mort, et je l'oublie. Je regarde ce qui se trouve derrière les collines. Jusqu'à l'horizon gisent des plaines arides, recouvertes d'une herbe corrompue et baignées par la lumière grise de ce crépuscule sans fin. Tout n'est qu'immobilité.

   Intrigué cependant par ce paysage, je décide de fouler cette lande grise, je commence la descente du coteau. Un temps indéfini passe --- ce pourrait être mille sonneries de carillon ou une goutte de clepsydre. Je pose les pieds sur l'herbe pestiférée. Nul bruit ne vient troubler l'air, et cet étrange absence de sons m'effraye soudain, moi qui d'ordinaire cherche la solitude complète. Une peur confuse s'empare de moi, et je me mets à éprouver le désir de voir quelque chose --- n'importe quoi --- qui bouge et respire.

   Soudain, comme en réponse à mon voeu, j'aperçois une ombre indistincte se mouvoir au loin. Aussitôt, je décide d'aller à sa rencontre. La chose paraît s'en rendre compte, car elle cesse de bouger comme pour m'attendre.

   Quelques temps après dans cette désolation, j'arrive assez près d'elle pour que nous puissions parler. L'examinant, je crois reconnaître quelqu'un que j'ai connu il y a très longtemps et que je n'ai plus vu depuis maintes années ; mais il y a une curieuse altération dans ses traits ; et ses vêtements sont en haillons. Tout cela me trouble ; mais pourquoi ? La personne me regarde à son tour, et me dit :

--- Ah ! Toi aussi. Bienvenue.

En entendant ces mots, je comprends soudain tout ; désormais je sais que, comme elle, je suis mort.


En relisant, je me rends compte que cela fait plus délire de drogué qu'autre chose  ..What a Face
avatar
Félin Célèbre
Félin CélèbreVoir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Nov 2012 - 2:59
J'aime beaucoup! Et d'ailleurs je m'étonne que personne n'ai dit ça avant moi oO"

Sans doute que le côté délire de drogué me parle mais... Il y a quelque chose en plus qui me pousse à laisser ce commentaire: C'est plutôt bien écrit, bien pensé et surtout il y a une intrigue! Je veux dire que ton histoire ne se résume pas à platement décrire les actions de ton personnage, ici, tu arrives à spéculer, à penser comme ton personnage, à te glisser dans sa peau en quelque sorte, et, ça, c'est de l'écriture comme je l'aime!
avatar
Date d’inscription : 19/04/2009
Messages : 824
Féminin
Puf : Baco
Rang EÉF : Légende
Âge : 23
Multi-comptes : None
[NOUVELLE] Révélation
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Sauter vers: