Le concept du forum se base directement sur le roman La Guerre des Clans d’Erin Hunter. LGDC Warriors dit « LW » a été fondé en 2007 par Étoile Noire, et il continue aujourd’hui de vivre grâce à ses infatigables membres toujours aussi déjantés ! Incarne un chat sauvage et rejoins l’un des quatre Clans de la forêt de Cerfblanc. À la recherche de nouvelles expériences ? Tu peux également intégrer la mystérieuse Horde dont l’ombre menaçante plane sur les Clans insouciants. Quel que soit ton choix, sois prêt à te battre pour ta tribu, chasse pour elle, rencontre les autres félins et marque de ta patte l’histoire des Clans ! LGDC Warriors est un forum RPG félins qui demande un minimum de 7 lignes par réponse. N’hésite pas à profiter également de la Chatbox et des différentes catégories hors-rp que propose le forum. Rejoins-nous vite, tu ne le regretteras pas !
LGDC Warriors
s'inscrirese connecter

Top Site
Votez toutes les 2 heures !
Nouvel évent sur LW
Suivez le fil d'actualité ICI.

Lorsque les chats font du toboggan... |with Pan
Invité
Invité
Lun 29 Aoû 2011 - 16:06
Pluie d’Etincelles bailla et s’étira. Aujourd’hui, pas question d’aller flâner dans les territoires aux alentours, elle avait décidé d’avoir un comportement plus mature. De toute façon elle avait presque tout visité, à force de sortir du camp en pleine nuit. L’aube se levait lentement derrière les arbres, nimbant les feuilles d’un éclat doré. Pluie d’Etincelles se redressa et trottina jusqu’à la sortie du camp en passant devant le matou qui gardait le tunnel d’ajoncs sans lui adresser un regard.

- Cette fois, je vais chasser, lui dit-elle en filant entre les arbres.
- Ah parce que, avant, tu ne le faisais pas ? entendit-elle au loin.

La chatte tricolore leva les yeux au ciel et accéléra l’allure. Le bois était calme, et son silence rassurant. Les branches craquaient sous les pattes blanches de la guerrière du Tonnerre. Soudain, l’odeur d’un lapin envahit ses narines, l’arrêtant net dans son élan. Pluie d’Etincelles se lécha les babines. Sa proie se trouvait juste là, derrière un buisson. La jeune chatte se tapit sur le sol, tous ses sens dirigés vers le lapin. Non, la lapine. Une grosse lapine brune qui mâchouillait des herbes par-ci par-là. La guerrière du Tonnerre banda ses muscles, et bondit avec une détente incroyable.
Trop tard. L’animal s’enfuit en courant à travers les arbres au moment où Pluie d’Etincelles atterrissait.
Tu ne m’échapperas pas ! se dit la chatte tricolore en s’élançant à la suite du lapin.
Guidée par son odeur alléchante, Pluie d’Etincelles pistait sa proie à travers les bois. L’animal se dirigeait vers la lisière de la forêt. La jeune guerrière accéléra encore l’allure, poussée par la faim. Elle allait l’avoir. Sans même s’en rendre compte, elle sortit du bois et traversa la plaine qui séparait les territoires claniques de la ville.
Le lapin courait vers l’endroit le plus reculé de l’agglomération, une partie quasiment abandonnée par les bipèdes. Quelle étrange destination, pour un lapin. Et pour un chat.
Au moins, cette fois, Pluie d’Etincelles était sortie de son territoire pour une bonne raison. Personne ne pourrait la réprimander pour ça. Elle continua sa course folle jusqu’à la ville et s’arrêta un instant lorsqu’elle arriva au bout d’un chemin du Tonnerre.
Où est-il allé, ce stupide lapin ? grogna intérieurement Pluie d’Etincelles.
Elle huma l’air et ferma les yeux. Il était là, elle sentait sa peur. Pluie d’Etincelles sourit et se remit en chasse. Elle poursuivit l’animal jusqu’à un étrange parc abandonné.
Un parc d’attractions. Les bipèdes étaient obligés de construire ce genre de truc pour amuser leurs petits.
Pluie d’Etincelles soupira. La lapine était cachée là, sous ce toboggan. Cette fois, pas question qu’il lui échappe.
Elle contourna le toboggan, de manière à ce que le lapin ne puisse pas sentir son odeur.
Pluie d’Etincelles prenait tout son temps. Elle rampa lentement, passa derrière un bac à sable et se figea.
La jeune guerrière banda ses muscles et… Le lapin s’enfuit.
Pluie d’Etincelles sentit une odeur féline toute proche. Un mâle. Un mâle du clan du Vent. Elle se redressa, furibonde.

- Qui es-tu ? gronda-t-elle. Montre-toi.

[excuses-moi pour le titre pourrit, si t'as une idée dis-moi x)]
avatar
Invité
Invité
Lun 29 Aoû 2011 - 19:53
Eh bien, lady... Quelles étranges manières !


J'étouffais un rire. Mon dieu, j'avais réussi à me fourrer dans un de ces pétrins ! ou plutôt dans un de ses systèmes ! Tout mon ventre - peut être que les Dieux trouvent-ils que je suis gros ? - était coincé - et pour être coincé, il était coincé ! - dans le petit trou d'une... d'une attraction. Si c'est comme ça que l'on nomme ses trucs colorés et géants ! Et oui, l'espèce de Nid de Bipède avec des allures lugubres et délabrées m'avait attiré comme un lapin par une carotte. J'avais fait le tour de la bâtisse et j'étais entré par la porte principale de la maison Hantée et à l'intérieur tout était noir. Enfin bon, pas pour moi puisque les minces rayons de lumière qui filtraient de ci de là de me permettait voir parfaitement bien l'environnement qui m'entourait. Dans les coins, des toiles d'araignée factices brillaient, sur les murs étaient accrochés des cadavres Bipèdes plutôt immonde. Oh, et je ne vous parle pas du Bipède qui s'enfonce une hache dans la tête, celui-ci était plutôt merveilleusement réussit ! Mais je ne suis pas là pour vous parlez de ce qu'il y avait à l'intérieur puisque j'ai d'autres chats à fouetter : voyez-vous, et je vous l'ai précisé au début, je suis coincé. Oh, il faut que je termine tout compte fait mon histoire si vous voulez savoir comment je me suis coincé là dedans.

Or donc. Je marchais le long du couloir obscur quand une porte métallique et rutilante attira mon oeil curieux. Cela tranchait tellement avec le décor macabre du lieu ! Enfin bon, j'ai réussi à ouvrir la dite porte et voici que l'horreur vint à moi. Une ombre immense me faisait face, mouvante et respirante - oula, ça existe ça ? - qui me fixa avec un étrange de colère et de... d'envie meurtrière si l'on puis dire. Enfin bon ! Effrayé et complètement hérissé du bout de la queue au bout des pattes, je me suis empressé de sortir - vu que le guss ouvrait une porte quand il m'a vu. Et enfin ! L'air libre ! Mais ma joie fut de courte durée puisque, voyez vous, aussi pressé que j'étais, je n'avais pas remarqué que je courai droit vers un tonneau jaune - et bien sûr, au lieu d'être énorme comme le sont ses trucs là d'habitude, il était ridiculement et horriblement petit, droit devant moi alors que l'escalier était à droite. La barre de la rambarde ne m'a pas empêché de sauter comme un dératé. Pas assez haut. Pas assez loin. Eh bien je suis tombé dedans. Et à présent je n'arrive pas à m'en extirper ! En soupirant, je m'agitai encore une fois dans l'espoir de faire tomber ce fichu bidule jaune : en vain.

Une voix, qui même si elle était agressive et féminine, s'éleva et ce fut pour moi comme un ange tombé du ciel. Enfin ! Quelqu'un pour me libérer ! Enchanté, je miaulai d'une voix pittoresque et timide :

    « Quiconque sois-tu ! S'il te plaît aide-moi, je suis coincé et je n'arrive pas à m'en dépêtrer. Peux-tu m'aider ? »


Espérons qu'elle soit gentille, sinon je finirai ma vie - qui se révelerait courte - ici.

avatar
Invité
Invité
Mar 30 Aoû 2011 - 11:51
Pluie d’Etincelles plissa les yeux, cherchant du regard l’inconnu qui avait osé faire fuir son repas. Lorsqu’elle allait le retrouver, il regrettera d’être passé par là.

- Quiconque sois-tu ! S'il te plaît aide-moi, je suis coincé et je n'arrive pas à m'en dépêtrer. Peux-tu m'aider ? retentit une petite voix.

La jeune guerrière sursauta. Elle réfléchit un instant. Si c’était un chat en difficulté, ça ne lui coûtait rien d’aller l’aider. Elle huma l’air, et chercha le matou, guidée par son odeur. Il n’était pas loin. Pluie d’Etincelles le sentait, mais ne le voyait pas. Soudain, elle aperçut une ombre gigoter dans un espèce de tonneau jaune. La jeune guerrière étouffa un rire. Comment ce chat a-t-il put tomber là-dedans ?! C’était une situation assez comique. Malgré tout, elle s’approcha. L’odeur du clan du Vent envahit ses narines.

- Comment veux-tu que je t’aide, je suis trop petite ! dit-elle, dépitée.

Elle leva les yeux. Peut-être qu’en sautant… non, ça la ferais tomber dedans aussi. Par contre, elle pouvait le pousser avec ses pattes avant pour le faire basculer…

- Attends, j’essaie quelque chose, prévint la guerrière.

Elle sauta, frappant le tonneau de ses pattes avant. Mais il ne fit que s’ébranler. Elle renouvela plusieurs fois l’opération, en vain. Elle n’avait pas assez de force.

- Met tout ton poids du même côté ! dit la jeune chatte tricolore. Peut-être qu’à nous deux, nous arriverions à le faire basculer.

En espérant que le matou l’ait écouté, Pluie d’Etincelles bondit. Ses pattes avant frappèrent la surface dure et lisse, et le tonneau vacilla, emporté par le poids des deux chats. Mais Pluie d’Etincelles n’avait pas mis assez de force dans son geste, et le tonneau retrouva sa place brusquement.
Le pauvre chat devait être sacrément secoué, là-dedans.

- Je réessaie.

Cette fois, elle mit toute sa force dans ses pattes avant. Enfin, le tonneau céda, et tomba au sol dans un nuage de poussière.
avatar
Invité
Invité
Mer 31 Aoû 2011 - 18:20
La reconnaissance infinie, ça te dis, Lady ?


La femelle était plutôt jolie - chose que je notai rapidement dans mon esprit - avec un poil feu, noir et blanc lustré. Ses yeux étaient pétillants et ils se firent encore plus rieurs quand ils m'apercevèrent. Drôle de situation, oui ! Je n'étais pas fier non plus, mais il n'y avait pas d'autre solution. Je commençai à me despérer, quand son premier essai fut sans vraiment de résultat ; le deuxième s'avoua plus concluant et je reprenai espoir. Tout d'un coup, alors que j'obéissais à son idée, c'est à dire me pencher du côté gauche, je tombai sur le sol poussiéreux. Je crachotais pour enlever la poussière qui m'était tombée dans la bouche. Je secouais aussi la tête pour la retirer de mon pelage. J'étais toujours coincé, mais maintenant je savais comment j'allais faire pour m'en extirper, de ce fichu tonneau !

    « Merci ! Maintenant, je sais comment faire. » Miaulai-je à l'intention de la jeune féline.


Je prenais appuis sur le sol et en griffant le tonneau avec mes pattes arrière à l'intérieur, je parvins à me sortir. Wahou ! ça faisait tellement bizarre de retrouver mes pattes ! Tout étonné, je les étirai les unes après les autres. Finalement, je pris conscience que oui, j'avais réussi ! Drôlement content je clignai des yeux et agitai la queue. Enfin ! Puis je me rappelai de la petite chatte à mes côtés qui m'avait aidé à me tirer de ce pétrin. J'inclinai la tête avec une lueur de reconnaissance infinie dans les yeux :

    « Eh bien ! Merci, sans toi j'aurai sûrement fini ma vie ici ! »

Je m'ébrouai pour enlever toute la poussière amassée et légèrement gêné, je demandai timidement, une oreille penchée sur le côté :

    « Je suis Flûte de Pan, Guerrier du Clan du Vent. Et toi, qui es-tu? »

avatar
Invité
Invité
Mer 31 Aoû 2011 - 22:00
Pluie d’Etincelles s’ébroua, chassant la poussière qui s’était collée à son pelage lors de la chute du tonneau. Elle vit l’ombre du matou se contorsionner à l’intérieur de sa prison jaune pour enfin en émerger avec une difficulté évidente, tant le tonneau semblait étroit et lisse, qui ne lui facilitait sans doute pas les prises.
C’était un chat assez beau, aux captivants yeux céladons. Son pelage était long et d’une couleur plutôt rare pour un chat, d’un roux mêlé au brun et au noir, qui formait un ensemble assez étrange. Joli, pensa Pluie d’Etincelle en souriant.
Le matou étira les pattes, presque étonné de se retrouver debout alors qu’il avait passé un temps fou recroquevillé dans un tonneau. Il semblait vraiment heureux d'être sortit de sa prison. Il se tourna vers la jeune guerrière tricolore, une drôle de lueur dans les yeux. De la reconnaissance, songea Pluie d’Etincelles en ronronnant.

- Eh bien ! Merci, sans toi j'aurai sûrement fini ma vie ici ! déclara le matou du Vent.
- De rien, c’est normal, répondit la jeune chatte.

Un sourire étira les lèvres de la chatte du Tonnerre lorsque le chat brun- roux aux yeux verts pâles s’ébroua et demanda timidement :

- Je suis Flûte de Pan, Guerrier du Clan du Vent. Et toi, qui es-tu?

Il avait un joli nom. La jeune guerrière tricolore fut prise d’un élan d’affection pour le matou, qui semblait un peu gêné, la tête un peu penchée vers la gauche. Pluie d’Etincelles s’assit et se lécha le poitrail avant de répondre avec douceur :

- Je m’appelle Pluie d’Etincelles, du clan du Tonnerre.
avatar
Invité
Invité
Jeu 1 Sep 2011 - 21:18
On fait le timide, Pan ?


Son regard ne m'échappa pas. Ses yeux pétillèrent d'une lueur que j'avais déjà vue. Elle se voulait charmeuse, je souris, charmé. J'imitai son geste - s'asseoir - et balaya le sol de la queue. Je l'examinai plus en détail, cherchant à savoir pourquoi une guerrière du Clan du Tonnerre était aussi gentille avec moi. Elle semblait sincère, gentille et câline et ma charmante conscience appuya mes réflexions : Il y a des gens qui sont vraiment gentils, dans la vie, Pan. Intérieurement, j'hochai la tête. Oui, c'était la vérité : je savais bien que les félins pouvaient être gentil et ce, même s'ils n'en tiraient aucun avantage. C'était juste parce qu'ils étaient gentils. Et ce genre de personne avait le chic pour m'attendrir. La jeune femelle faisait partie de ses gens là, qui faisaient plaisir aux autres parce qu'ils aimaient ça et non parce qu'ils allaient en tirer quelque chose. Comment est-ce que je savais cela ? Eh bien, croyez moi ou non, son regard était d'une tendresse ! Elle avait l'air tellement gentille que je ne pus m'empêcher d'avoir un sourire débordant de joie - je ne savais même pas pourquoi :

    « Très joli nom, Pluie d'Etincelles ! Que fais-tu ici ? A part pour me sauver d'un sacré pétrin ? »


J'avais posé cette question, parce que c'était une sorte de coutume de poser cette question à ceux que l'on croisait. Agitant les moustaches, je me disais que j'avais l'air peut être un peu bête et je réalisais que face à elle, je ne savais pas qu'elle tactique adopter. Non, non, je ne suis pas froid et calculateur, mais devant les gens, je préférai avoir une idée de la façon dont j'allais agir. Confus, je regardai le sol et d'une voix un peu plus hésitante que précédemment je marmonnai :

    « ...ça te dis, de faire un tour ? Les attractions ont l'air super, à part ce tonneau. »


J'indiquais de la queue les dizaines d'attraction colorées et le regard brillant, j'espérai qu'elle voudrait m'accompagner pour les visiter - et m'aider dans une éventuelle rechute, si besoin était !
avatar
Invité
Invité
Dim 11 Sep 2011 - 11:33
Un large sourire tordit la bouche du matou brun, dévoilant légèrement ses canines pointues d’une blancheur immaculée. Il dit :

- Très joli nom, Pluie d'Etincelles ! Que fais-tu ici ? A part pour me sauver d'un sacré pétrin ?

Un petit rire prit la jeune guerrière du Tonnerre. Un rire cristallin. Elle lui rendit son sourire, toute sa colère -quant à cette histoire de lapin- disparue. Elle aimait bien ce chat, il faisait partit de la catégorie des rares matous que Pluie appréciait. Il avait l’air tellement gêné, en regardant le sol ainsi ! On aurait dit un chaton surpris en train de sortir de la pouponnière par un autre chat, même si ce n’était pas du tout la même situation, loin de là, puisqu'il était guerrier.

- Merci, répondit-elle. Je chassais un lapin qui m’a entrainé jusqu’ici, hors de mon territoire. C’est une chance que je sois passé par là au moment où tu t’es retrouvé prisonnier de ce… truc.

Elle jeta un regard suspicieux vers le tonneau jaune resté au sol, avant de sourire à nouveau, son attention dirigé vers le matou. Flûte de Pan, qui semblait de plus en plus gêné, demanda timidement :

- ...ça te dis, de faire un tour ? Les attractions ont l'air super, à part ce tonneau.

Pluie sursauta, tant la question était… étrange. Mais le regard brillant d’envie du matou brun balaya tous les doutes de la jeune chatte qui accepta avec entrain. Ils se dirigèrent tout deux vers une première attraction, qui semblait être un toboggan rouge. C'était une attraction vieille et délabrée, et, à première vue, innaccesible.

- Comment on monte dans ce truc ? fit Pluie d’Etincelles.


[désolée j'ai vachement mit de temps à répondre et en plusc'est pas terrible, sorry :S]
avatar
Invité
Invité
Sam 22 Oct 2011 - 18:37
||UP||
avatar
Contenu sponsorisé
Lorsque les chats font du toboggan... |with Pan
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Sauter vers: